undrgrnd Cliquez ici nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Soldes Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

4,5 sur 5 étoiles15
4,5 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 30 mars 2002
Malmsteen fait parti de ces quelques rares musiciens qui n'ont que faire des sentiers battus et des contraintes commerciales. C'est avant tout un novateur qui a su faire le lien entre les gammes baroques(Bach, Vivaldi) tres en vogue il ya 200 ans et les leads sur-puissants du metal des années 80. ET pour moi c'est sur cet album que ces influences classiques sont les plus évidentes. Ca en fait un album assez difficile d'accès , il faut quand même le reconnaître, mais un vrai chef d'oeuvre dans son style. Malheuresement, cet album étant le premier d'une longue discographie, ce n'est certainement pas le plus abouti (loin du résultat obtenu sur "Fire and Ice"),mais Malmsteen ne s'est peut-être jamais plus permis autant de fantaisies : c'était l'album qu'il voulait faire au moment où il voulait le faire. Il faut rappeler qu'il a refusé d'intégrer le groupe KISS pour rejoindre Alcatraz et finalement enregistrer cet album solo quasi-instrumental à 21 ans (sacré culot !!! non ?). Rising Force pose les bases d'un style nouveau, c'est aussi en cela qu'il est incontournable dans la discographie de Malmsteen, et on y retrouve certains titres mythiques comme black star, far beyond the sun ou icarus dream suite. Le seul point faible de l'album réside dans le manque de pêche de la production, mais bon c'est un problème assez récurent des albums de metal produit au tout début des années 80.
Pour conclure, ca simplifiera peut-être votre choix : ACHETEZ-LE !!!
0Commentaire10 sur 10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 août 2002
Exemple parfait du surdoué génial manquant de l'autocritique et du doute tant nécessaires au créateur, c'est paradoxalement sur son premier album qu'Yngwie Malmsteen est le plus convaincant et le plus touchant. Son feeling énorme, sa technique obscène et son talent de soliste trouvent dans la production vieillote et un rien précieuse le légitime écrin néo-classique qu'il ne retrouvera malheureusement plus. Toutes les compositions semblent venir de sombres et anciennes forêts suédoises embrumées, et les couleurs sépias et dorées qui se dégagent de l'album nous font pénétrer dans cet univers fondamentalement baroque. Réussite exemplaire à la fraîcheur virginale et printanière, Rising invoque à la force d'une naïveté persuasive les fantômes de Vivaldi et d'Albinoni. A écouter un jour de pluie de Printemps, en chemise à jabot à la lueur de candélabres en or.
0Commentaire13 sur 14 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
De tous les descendeurs de manches à la vitesse de la lumière, les shredders, il est le premier, le mètre étalon de ce qu'un guitariste de hard'n'heavy se doit d'accomplir sur un album destiné au public de la "niche". Mais, franchement, Yngwie J. Malmsteen, déjà un gros égo mais encore beaucoup à donner, est vraiment plus que ça, particulièrement sur son premier album sous son nom, Rising Force.
Une chose pour commencer, ne dites surtout pas à Yngwie qu'il a dû beaucoup écouter Ritchie Blackmore pour en arriver là, il n'aime pas ça du tout et vous répliquera que, non monsieur, vous n'avez rien compris, il aime simplement Jimi Hendrix ET Jean-Sébastien Bach ET Niccolo Paganini ET Uli Jon Roth et que tout ça mis bout à bout donne ce metal néo-classique aux impressionnantes performances guitaristiques dont il s'est fait le champion. Soit, admettons. N'empêche, tout de même... Mais non, vous dit-on !
A l'album donc, son premier en solo après Steeler (avec Ron Keel qui formera, Keel, comme c'est original) et l'Alcatrazz de l'ex-Rainbow Graham Bonnet, Rainbow qui était justement le groupe de Ritchie Blackmore dont Yngwie nie... Mais stop quoi, ça suffit maintenant ! Ok, ok, à la musique, donc... Et au concret pour commencer à savoir que l'album se compose de 8 pistes, 5 instrumentaux de plein droit, 2 morceaux chantés et une outro qui, bouclant la boucle, ramène le six-cordiste suédois dans par la même phrase acoustique qui l'a vu commencer l'album. Dans le vif du sujet maintenant ? Alors on commence par les instrumentaux qui, les 5, comptent parmi les plus belles pièces du genre dont accouchera Yngwie, on y retrouve, évidemment, la technique parfaite du sieur Malmsteen mais aussi, ce dont on lui reprochera souvent de manquer, un vrai feeling rendant digeste les démonstrations dont le monsieur ne peut s'empêcher de faire étalage. Personnellement, mes préférences iraient au costaud Far Beyond the Sun, à l'épique Icarus Dream Suite Op. 4 (basé sur une composition de l'obscur compositeur italien Remo Giazotto) et à l'accorcheur Little Savage où, en plus de la performance guitaristique, on a droit à quelques belles "Lorderies" de l'ami Jens Johansson, présentement au clavecin ou, du moins, à son équivalent sur le clavier digital que le monsieur utilise certainement. Bref, du bel ouvrage toutes les 5 mais ces trois plus précisément. Aux morceaux chantés maintenant qui, sans aucunement s'approcher à moins de mille lieues de l'indignité, ne sont pas exactement la partie la plus excitante de l'album mais plutôt deux très correctes chansons de heavy metal néo-classique comme il s'en produit finalement peu à l'époque. Un préférence pour Now Your Ships Are Burned notamment grâce à l'excellente performance de Jeff Scott Soto et la qualité de la mélodie.
Au final, qu'il soit ou non influencé par celui-dont-on-ne-doit-pas-dire-le-nom, Yngwie réalise une parfaite galette de shredder, le mètre étalon d'icelles en fait, et un classique indéniable du genre qu'on ne peut, donc, que recommander. Même Ritchie est d'accord, c'est dire !

1. Black Star 4:53
2. Far Beyond the Sun 5:52
3. Now Your Ships Are Burned 4:11
4. Evil Eye 5:14
5. Icarus' Dream Suite Op. 4 8:33
6. As Above, So Below 4:39
7. Little Savage 5:22
8. Farewell 0:49

Yngwie Malmsteen - guitar, Moog Taurus, bass, arrangement, production
Jeff Scott Soto - vocals
Jens Johansson - keyboards, harpsichord arrangement (7)
Barriemore Barlow - drums
0Commentaire1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 mai 2008
Argh mais quel morceau!!!! Black Star est surement le plus bel instru du suédois Yngwie J. Malmsteen, et un de mes préférés en heavy... Avec un morceau d'accoche comme celui-là, mes oreilles ne pourront plus lacher le disque jusqu'à la fin.
Mais l'album ne se cantonne pas à un superbe morceau d'intro. Les compos, loin d'être dans le stricte exercice technique, me touche tous. En vrac, je retiens surtout Evil Eye et son duel acoustique/électrique, l'Icarus' Dream Suite Op:4, sublime et pour moi la définition du metal neo-classique...
Bon ben le jeu du gratteux est terrible : Sweep, legato, trille, et plein d'autres trucs qui font qu'on ne s'ennuie jamais. Un jeu beau à en chialer...
Jeff Scott Soto pose sa voix sur deux morceaux avec brio, ce qui permet de varier un peu cet album. On a aussi les claviers de Jens Johansson qui aèrent un disque, il faut bien le reconnaitre, dominer par la guitare. Solos ou accompagnements, des interventions toujours judicieuses, qui se marient à la perfection avec le jeu d'Yngwie. La batterie, même si c'est vrai qu'elle sonne pas terrible, rempli son contrat à la rythmique.
Bref on a affaire à un disque avec un vrai groupe, et pas juste un gratteux qui donnent des leçons, et qui parvient à alterner des ambiances plutot mélancoliques avec des passages plus virevoletants. 5/5 bien mérité, un de mes disques préférés.
0Commentaire1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 septembre 2008
Si les détracteurs du guitariste suédois sont nombreux, et que l'on accuse souvent (à tort) Yngwie de n'être qu'un shreddeur sans âme, c'est que l'écoute de son premier album leur a échappé (ou qu'il n'ont pas eu l'occasion d'observer son jeu de scène).

On ne peut nier que l'artiste a énormément de mal à renouveler son genre musical dans sa carrière, mais que faire alors que presque tout a été dit dès le premier essai ?

D'autant plus que Rising Force s'impose non seulement comme le fondateur d'un genre à part entière, mais également comme la première prouesse de shred, du jamais vu à l'époque, qui a fasciné et inspiré toute une génération de guitaristes virtuoses par la suite.

Chaque morceau de l'album s'apparente à un morceau de bravoure, où les inspirations classiques (J.S Bach, Vivaldi) n'auraient su être mieux mises en valeur. Terriblement bien construits, mais surtout magistralement joués par un Malmsteen aux mains totalement surnaturelles, on retiendra en particulier les sublimes Far Beyond The Sun, Evil Eye ou encore Icarus Dream Suite op.4 qui sont un véritable ouragan musical dont les déluges ultra rapides de notes sont stylistiquement empruntés à Paganini, l'un des modèles préférés du virtuose scandinave.

Un album dont la possession ne peut qu'être inévitable pour tous ceux qui se prétendent à la fois mélomanes et amoureux de guitare électrique.
0Commentaire5 sur 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 mai 2003
Que dire devant tant de merveilles? C 'est tout simplement splendide. Yngwie nous propose avec ce disque certainement l' undes meilleurs albums de guitare. On y retrouve 2 de ses plus grandes compositions "Far Beyond The Sun" et " Black Star " accompagnées par Icarus Dream suite opus 4 qui est probablement l une de ses meilleurs compo et certainement l une des plus inspirees avec une fin qui n est pas sans rappeler certaines fugues de Bach. Souvent decrié a cause d' une technique qu' il met en valeur à chaque instant tous ces detracteurs devraient ecouter cet album et nottament little savage pour se convaincre qu yngwie melange de facon tres habile la technique et le feeling. La technique est ici mise au profit de la musique contrairement a d autres guitaristes tels que satriani et vai qui sont denues de toute musicalite. enfin et malheureuseùent malgré tant d 'eloges pour cet album les autres ne seront plus du meme acabit et plutot que de refaire un album instrumental dans le meme style on a maintenant droit a des chansons certes assez bonnes mais qui sont loin d atteindre la qualites musicale de celui ci. bref ce cd doit absolument faire parti de votre ludotheque que vous aimiez la guitare ou non.
0Commentaire4 sur 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 juillet 2001
Y'a pas à dire, cet album fut une révélation. Yngwie s'impose comme un guitariste virtuose, bourré d'énergie, audacieux et original. Presque uniquement instrumental (sauf 2 titres), c'est l'album le plus néoclassique (dont il fut le précurseur phare), mais malheureusement aussi le moins bien arrangé, le son manquant cruellement de pêche. Un must
0Commentaire3 sur 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 décembre 2012
Je n'ai pas encore écouter d'autres album d'Yngwie, à part Trilogy que j'ai trouvé moins bon et j'ai peur d'être déçu par les autres à cause de la quasi perfection de celui-ci. Une maitrise parfaite de l'instrument, des rythmes parfois endiablés, parfois mélancoliques. Un must !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 décembre 2004
une grosse technique! mais surtout un gros feeling et de l'inspiration pour son premier et meilleur disque solo! ca reste mon guitariste prefere devant satriani ou vai par exemple qui sont aussi deux bon technicien mais la technique de malmsteen et ses plans d'aller retour aux mediator melangés parfois a du legato sonnent avec une telle puissance!! sans parler bien sur de son sweeping , de son vibrato touchant sur icarus dream et de son sens rytmique sur tous les morceaux!! l'album reference de ce style et jamais egale!il y a quand meme surfing with the alien de satriani et passion et warfare de vai qui reste aussi deux grand album!!!
0Commentaire2 sur 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 janvier 2011
Cet album d'yngwie Malmsteem est absolument prodigieux. Ce virtuose allie merveilleusement la musique classique comme J.S BACH et le métal. A écouter absolument.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

9,99 €
7,00 €