undrgrnd Cliquez ici Baby RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

16
4,6 sur 5 étoiles
Meo Suo I Eyrum Vio Spilum Endalaust
Format: CDModifier
Prix:7,00 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

20 sur 21 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 29 juin 2008
Lorsque Sigur Ros sort un nouvel album, c'est à chaque fois le même rituel de l'attente jusqu'à l'achat, à chaque fois la même émotion des premières notes sur ma chaîne poussée à fond. Si vous n'êtes pas de ceux qui achètent les yeux fermés, peu enclin à devoir supporter le poids d'une éventuelle énorme déception, ce dernier album devrait changer vos habitudes.
Car une fois encore, la magie opère. Est-ce dû à la voix, à son timbre unique, ou aux envolées mélodiques dont le groupe semble jalousement détenir et garder la formule, ou bien encore aux couleurs joyeusement pop qui ornent l'ensemble? Sans doute un peu de tout cela. Ne nous y trompons pas, c'est bien un album résolument orienté pop-rock, s'inscrivant dans la continuité de "Takk", que le groupe islandais nous a concocté entre janvier et avril de cette année(!) Et le moins que l'on puisse dire, c'est que notre quatre amis islandais s'y entendent à merveille.
Une perle pour les fans, une bonne entrée en matière pour les novices, qui pourraient toutefois être par la suite chamboulés par "()", autrement plus éthéré, voire onirique. Quoi qu'il soit, impossible de ne pas aimer si l'on aime Sigur Ros; si Jonsi et sa bande tutoient donc la pop et s'essayent à la joie sans jamais céder à la facilité ("Gobbledigook", "Inní Mér Syngur Vitleysingur" et surtout " Við Spilum Endalaust", porteur d'une incroyable énergie positive), ils savent se faire plus silencieux, intimistes à l'extrême ("All Alright"), après nous avoir gratifiés d'une incroyable explosion sonore ("Ára Bátur", aux accents de musique de film avec orchestre symphonique et choeurs d'enfant) et surtout d'un improbable "Festival", oeuvre de cathédrale, l'exact point de rendez-vous entre "Heima" et la fin déchaînée de "Glosoli".
"Festival", pas seulement le morceau de ce nouvel opus, mais un titre qui aurait parfaitement convenu à l'album. Attention, danger d'addiction.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
19 sur 21 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 1 juillet 2008
La sortie d'un album de sigur ros est à elle seule un moment d'émotion. La fragilité et la beauté de chacune de leurs oeuvres sont telles qu'on ressent comme un peu d'inquiétude lorsqu'un nouveau morceau vient s'ajouter à l'édifice : ne va-t-il pas faire sombrer l'intégralité si délicate, sera-t-il d'une couleur qui ne détone pas dans l'ensemble ? Bref, à chaque annonce de sortie on se demande si le charme et la magie entourant le nom de Sigur Ros vont se perpétuer.
Pour ma part, c'est un large oui avec ce nouvel album. La musique elle-même semble refléter une évolution, peut-être vers des accents plus "pop" - même si cette pop nourrie à l'air islandais est parfois déroutante et difficile à cerner - et des structures diverses : évolutions par mouvements ou développement du même thème sur des plages musicales où il fait bon se rafraichir. Et pourtant, c'est toujours Sigur Ros, tellement Sigur Ros. Ce qui fait, comme l'a souligné une autre critique, qu'il me semble impossible de ne pas adhérer à cet album si les autres vous ont plu.
On se demanderait presque si ce n'est pas le plus beau. Ou bien est-ce la symphonie magnifique et hors du temps qui continue, sortie des têtes et des instruments de ces quatre garçons, à la fois si fidèles à leurs racines, leurs musiques, et en perpétuelle construction.
Bref, ne croyez pas être déçus par cet opus, il ne le pourra pas, tant l'émotion qu'il recèle est, comme chaque fois, apaisante et immense.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
22 sur 25 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 3 août 2008
Nouvel album de sigur ros. Bien sûr, l'effet de surprise n'est plus, et une légion de fans attendent ce nouvel album de pied ferme.. ALors? comme d'habitude, du grand art,une exigence mélodique qui refuse la facilité, l'art de créer une atmosphère , une ambiance, avec comparativement aux autres albums quelques morceaux un peu plus "rapides" (on s'entend). Bref un plaisir aux oreilles.. c'est sûr, la musique de ces islandais qui chantent dans une langue inconnue et dont le chanteur joue de la guitare avec un archet n'est pas pour tout le monde......Dommage pour eux. Je ressens vraiment de la peine pour ceux qui n'aiment pas cette musique (mais certaines personnes préferent aussi le coca light au vin millésimé). Faites vous une faveur et jetez un oeil( ou plutot une oreille) sur cette petite perle, le voyage vaut vraiment le detour. Musique absolument pas formatée, hors du calibrage radiophonique de l'industrie musicale ou de la mode du moment, vous avez l'occasion d'écouter quelque chose d'unique....
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 13 janvier 2010
Après la sortie d'un "Takk" franchement moins passionnant que les opus précédent, la faute à un approche beaucoup plus pop que par le passé, j'avais peur de connaître à nouveau la désillusion à laquelle j'avais déjà fait face avec Genesis. Groupe bien connu pour avoir collectionné les perles progressives avant de se retourner vers un courant au format en totale adéquation avec celui des ondes.La pop justement. Qui, si elle n'est pas la pire des régressions musicales a déformé quelque peu l'essence même de beaucoup de grands groupes rock. Lorsqu'est sorti "Meo Suo I Eyrum Vio Spilum Endalaust" en 2008, j'avoue avoir rangé, après une seule écoute, cet album que je jugeais insipide au regard des chefs-d'œuvres que sont "Agaetis Byrjun" et "()". Et puis, il y a quelques semaines, j'ai posé à nouveau la main dessus. La pochette a eu le temps de prendre la poussière mais la musique, elle, a su enfin m'éblouir. Non pas les premiers titres, "Gobbledigook", "Inní mér syngur vitleysingur", "Góðan daginn" que je juge encore aujourd'hui anecdotiques mais ce qui leur fait suite. Et notamment les sublimes "Festival" et "Ara Batur". Le premier est une lente et progressive plage d'ambient qui connait une révolution durant sa seconde moitié, comme un fils bâtard entre les "Untitled 5" et "Untitled 8" de "()". Quand au second, il s'agit d'une des plus belles pièces que nous ai offert le groupe depuis sa naissance. Le reste de l'album alors, ne fait que s'insinuer avec un naturel et une homogénéité déconcertants.

Mieux vaut je crois, pour les impatients qui comme moi admirent avant tout de Sigur Ros son versant planant et héroïque, et à la première écoute, faire l'impasse sur les trois ou quatre premiers titres et se plonger directement sur ce qui représente à mes yeux le meilleur de ce "Meo Suo I Eyrum Vio Spilum Endalaust"
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 28 février 2009
On retrouve dès le début de l'album des moments de pop enjouée qui se révèlent être des points de repère opportunistes dans un groupe post-rock qui explore depuis une dizaine d'années des sonorités inouïes.Cela reste malgré tout de haute facture et d'une originalité rare et pour tout dire j'estime ce disque comme le meilleur de l'année 2008,toute musique confondue.
Prenons par exemple un titre comme FESTIVAL,chef d'oeuvre absolu,il s'agit d'un sublime lamento baroque suivi d'un ostinato rock jouissif,où cordes et cuivres fanfaronnent dans un riff obsédant au point de s'évaporer dans une réminiscence sibilante...A l'heure de mourir c'est,je crois,ce genre de chant que j'écouterai.
Ecoutez aussi FLJOTAVIK et le "fausset" inconsolable de Jonsi qui se prolonge dans STRAUMNES en un écho fantomatique.On entend comme des violes de gambe electriques.
Et que dire de l'ultime chant,ALL ALRIGHT,dépouillé jusqu'aux silences les plus pesants dans lesquels on distingue les marteaux du piano effleurer le souffle désabusé des cuivres.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 6 août 2009
A l'ouverture du colis, il y a ce livre sorti d'un ancien temps, livre sacré d'une contré lointaine. Cette texture , cette gravure, on a qu'une envie effleurer son doigt sur la couverture. Puis viens l'écoute : moment de grâce suprême , un moment suspendu dans cette vie effrénée.... Sigr Ros vous transperce au plus profond de vous même. Les larmes tombent emportées par l'élan des churs. Vous pleurez , mais de plaisir, pris dans un déluge d'émotions ... Jon Bor Birgisson est votre voix intérieure. Même après 8 écoutes en un jour on vit cette intense introspection à chaque écoute ( surtout pour Vid spilum endalaust et Ara batur) C'est de loin , l'album le plus incroyable qu'il m'est été donné d'écouter . Le DVD figurant dans ce livret est dans la même lignée , filmée en Super 8 , un chef d'uvre traduisant parfaitement l'ambiance du CD. Comble final , l'album photo prolonge le rêve sur près de 200 images, vous rendant toujours plus addictif de ce groupe.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
7 sur 8 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 22 juillet 2008
Moi je connais depuis un mois et demi à peine et j'adore, pas au point d'être fan car mon esprit de metalleuse m'en empèche, mais cet album completement sublime à écouter en boucle tout la nuit est comme je l'espèrais, beau mélodieux, intense et j'ai été agréablement surprise par le premier morceau qui même en étant rock était magnifique et transportant, perso j'ai jamais touché la drogue mais ça doit être moins bien que ça! Les chanson nous transportent, faut juger après plusieurs écoute, Sigur ròs ne déçoit pas et on peut l'acheter les yeux fermé, et surtout l'écouter les yeux fermés!!!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
100 PREMIERS RÉVISEURSle 16 octobre 2009
Difficile de ne pas se laisser prendre au charme ensorcelant de cet album de Sigur Ros. La musique oscille dans de subtils équilibres, donnant beaucoup de respiration ; la voix de fausset induit une fragilité évidente qui vient en contrepoint de l'instrumentation ; les mélodies sont belles, délicates. Si on ne se laisse pas porter par des pièces comme "festival", "all alright" ou "ara batur", que nous reste-t-il ?

A l'écouter, je pense à certaines pièces de Wim Mertens comme "A Man of No Fortune and with a Name to Come", dans lesquelles la voix de fausset et le piano sont également utilisés. Musicalement, Sigur Ros signe un album très abouti, équilibré et riche d'une complexité sonore que l'on découvre plus intéressante à chaque écoute. Un grand bravo.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 10 août 2009
un très beau disque dans une très belle édition:un collector indispensable pour les fans de sigur ros mais aussi pour tous ceux qui veulent découvrir un autre monde musical...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 27 juillet 2012
Tout est dit dans le titre. Groupe juste sensationnel à la musique recherchée. Mention "Excellence" aux titres : "Ara batur" ; "Festival". Les autres titres sont justes très bons.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Takk...
Takk... de Sigur Ros (CD - 2009)

Agaetis Byrjun
Agaetis Byrjun de Sigur Ros (Album vinyle - 2015)

Hvarf / Heim
Hvarf / Heim de Sigur Ros (CD - 2009)