Commentaires en ligne 


4 évaluations
5 étoiles:
 (3)
4 étoiles:
 (1)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

10 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Une suite digne de la stratégie Ender, 14 octobre 2009
Par 
Kallisthène (Paris) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Ender in Exile (Relié)
Vous avez lu et aimé Le Cycle d'Ender, tome 1 : La Stratégie Ender et La Voix des morts, T2, mais vous avez peut-être été moins convaincus par les différentes suites et histoires parallèles qui ont été écrites par Card. Permettez-moi de vous rassurer, sans être au niveau, fabuleux, des deux premiers livres, cette suite directe de la Stratégie Ender me semble nettement au-dessus de tout ce que Card a rajouté par la suite dans cet univers. Sachez ensuite que ce livre se situe entre le chapitre 14 et le chapitre 15 de la stratégie Ender, au moment donc de son Exil. Car, et le titre n'est donc pas usurpé, Card nous parle de l'Exil d'Ender, des raisons pour lesquelles le Héros de l'Humanité s'est assez rapidement transformé en un horrible croquemitaine, reflet des lynchages de notre ère médiatique en manque du temps de la perspective et du recul. Bizarrement, mais comme souvent chez Card, les raisons ultimes des évènements DOIT se trouver dans des individus, ici son frère et sa sœur qui conspirent à l'exiler, chacun pour des raisons différentes. A la réflexion, je pense que c'est le plus grand défaut de Card, son excès de personnalisation, qui lui fait rater les mouvements de foule ou de société qui ne sont pas forcément ni totalement incarnés dans des personnalités. A contrario c'est également sa plus grande force que la qualité des psychologies qu'il est capable de créer. Dans ce roman peu d'action en réalité, des manœuvres politiques en pagailles, de l'intrigue certes, mais rien d'aussi fort que dans ses deux illustres romans précédents. Et pourtant c'est passionnant. Le roman se déroule essentiellement dans un vaisseau rempli de colons en stase pour les deux ans que doit durer le voyage, à l'issu duquel Ender prendra la tête de la Planète Shakespeare. Mais Ender et Valentine (sa sœur qui pense devoir jouer le rôle du gardien de son frère) ont choisi de rester éveillés pendant le voyage, en même temps que le Capitaine du vaisseau, son équipage et une partie des colons. Militaire bureaucrate, le Capitaine Quincy Morgan a l'intention de mettre à profit l'extrême éloignement de la Terre et la jeunesse de Ender pour l'écarter en douceur d'un poste de Gouverneur manifestement destiné à un homme mûr et non pas à un adolescent. Comme Quincy Morgan détient le pouvoir absolu sur son vaisseau, toutes les chances semblent contre Ender, mais celui-ci démontre que les talents qui lui ont permis de gagner la guerre contre les Formics (l'empathie pour connaitre et aimer son ennemi plus la responsabilité pour pouvoir le mettre à mort) sont tout aussi efficaces dans cette arène politique. Il n'y a donc aucune action militaire, et pourtant on croirait lire le récit de longues et périlleuses escarmouches en temps de guerre.
Entretemps sur Terre ainsi que sur Shakespeare le temps passe donc vingt fois plus vite et nous assistons à vitesse accélérée, et par l'intermédiaire essentiellement de lettres transmises par Ansible, au règne de Peter et au développement de la colonie de Shakespeare.
Quant à la douleur intime de Ender : la destruction des Formics de sa propre main et l'incompréhension de l'acceptation de cette destruction par les Reines Formic, elle sous-tend l'ensemble du livre et trouve naturellement sa conclusion, partielle, que nous connaissons tous à l'issue de la Stratégie Ender.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 What a great pleasure to find ender is back !, 22 février 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Ender in Exile (Format Kindle)
Very good book for all EG fellow ! Scott Card is back from his religious errant.
I hope to see more like that.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 3 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Courtesy of Teens Read Too, 17 août 2011
Par 
TeensReadToo "Eat. Drink. Read. Be Merrier." (All Over the US & Canada) - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Ender in Exile (Poche)
Gold Star Award Winner!

Where did Ender disappear to after he saved planet Earth from the formics? What happened to Peter and his bid for world domination, to Valentine in Peter's shadow, and to the human race and its government between ENDER'S GAME and SPEAKER FOR THE DEAD?

Finally, Orson Scott Card provides the missing story in the ENDER series that readers have been waiting for! Card writes with his characteristic straightforward style that, though simple, belies the hidden ethical dilemmas presented to the characters every step of the way. And through it all, the story is as gripping as ENDER'S GAME and will keep you up all night until you reach the book's AWESOME conclusion.

Having saved the world from a race of super intelligent and ruthless fighting formics, Ender is exiled to the far reaches of space under the pretension of governing and developing a new colony for humans on a new planet. As always, the government plays an underhanded game in sending him off and all his doings, as Earth and its countries are still at war and unsettled after Ender and the other children of his Battle School won the war. Seen as "Earth's most deadly weapon," Ender soon guesses he will never return to Earth, his family, or any semblance of the life he once knew.

Instead, he begins to research his new obsession, the formic race he destroyed. The new colony he is going to is built on an old formic planet, so Ender goes willingly into hyperspace, aging only two years while everyone on Earth ages forty years. Valentine escapes the plans of Peter on Earth to join Ender in space and secretly, Ender is relieved to have someone he can trust. While Ender indulges in every spec of information on the formics and on the people of his new colony, Valentine waits patiently for Ender to confide his new plans to her while also beginning a series of historical novels on Ender, Battle School, and the Earth wars.

Upon landing on the new colony planet, Ender is hailed as a hero and a welcome source of leadership. He is also confronted with the best discovery he could have asked for - a species of creatures is found deep in a cave, hybrids between formics and a native creature. This is the closest Ender or anyone else has come to studying the actual formics themselves! Through his mental and telepathic communications with these creatures, Ender learns more than he could hope for about the planet and the formics history.

One day, Ender and a native person named Abra go off to explore the planet to find a location for a new colony. On this adventure, Ender discovers the answer to the question he has silently asked himself since he found out the game he played was really a war - "Why did you [the hive queens] let me kill you?"

The truth is more exciting than I can spoil for anyone who has breathlessly awaited this novel.

As always, Orson Scott Card intertwines the story of emerging governments, political struggle, and personal and moral dilemmas as the story of Ender unfolds. Kudos to him for not only continuing a series for over twenty books, but for doing so with inventiveness, brilliant writing, and a compelling story.

Reviewed by: Erikka Adams, aka "The Bookbinder"
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Aucun internaute (sur 3) n'a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Ender, j'en veux d'autres, 16 juin 2010
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Ender in Exile (Poche)
Encore une histoire du cycle d'Ender, j'adoooore. Toujours le même talent de conteur d'Orson Scott Card.
Ender in Exile reprend l'histoire d'Ender à la fin d'Ender's Game. Il développe à la fois la suite de la vie d'Ender et la suite du cycle Ender's Shadow, alias Bean.
J'espère qu'il ne va pas s'arrêter là !!!!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Ender in Exile
Ender in Exile de Orson Scott Card
EUR 4,75
Ajouter à votre liste d'envies Voir les options d'achat
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit