undrgrnd Cliquez ici ValentinB nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Soldes Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles2
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
2
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Il est parfois des circonstances souveraines où l'infini semble se condenser en un instant unique, des moments où la sainte conviction vous tape sur l'épaule pour vous dire qu'à part ce que vous vivez, plus rien n'existe. Ce simple préambule devrait suffire à définir ce remarquable enregistrement du Collegium Vocale. Je ne devrais plus rien avoir à y ajouter, sinon que c'est un album à écouter en priorité, tant tout y est réussi. D'inspiration religieuse mais au caractère humaniste très poussé, ces chants - presque tous sacrés - placent l'homme au milieu de son univers, face à son destin. Summum de l'art polyphonique, ils sont à la musique ce que les toiles du Titien sont à la peinture. Composés à la fin du XVIe siècle, ils délivrent définitivement les voix des contraintes liées à la ligne et aux formes, tout en étendant le pouvoir du mélange des couleurs. Orfèvres dans l'interprétation du répertoire de cette époque, Philippe Herreweghe et son ensemble en saisissent les moindres dégradés et reproduisent fidèlement les plus profondes perspectives. À ce niveau de perfection, ils sont irremplaçables, sinon sans concurrence. La prise de son est aussi un modèle du genre, mais de manière à ne pas dénaturer l'intelligibilité du message, le volume devra être ajusté précisément, les pointes de niveau sonore les plus fortes pouvant exciter les acoustiques domestiques trop claires.
22 commentaires16 sur 16 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 octobre 2015
Je ne suis pas trop fana de cette musique de la Renaissance, mais il faut reconnaître 1/que ces morceaux, courts et recueillis, sont très émouvants et 2/ que l’interprétation de Herreweghe et de son Collegium vocale semble parfaite, ce qui lui a valu d’ailleurs en 2008 Diapason d’or et 9/10 de Classica.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

25,00 €