Commentaires en ligne


19 évaluations
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


33 internautes sur 34 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 un chef-d'œuvre de toute façon
Ce film de 1943 est étonnant et perpétuellement paradoxal. Il a été mis en cause par la résistance et passe aujourd'hui pour être une condamnation de la collaboration et des pratiques de délation. Il a pu sortir, en pleine occupation, et sans aucune censure, parce qu'il était produit par la Continental, le studio aux mains...
Publié le 15 septembre 2003 par Klaurofil

versus
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Un DVD au son indigne
Le film est excellent, cette mauvaise note ne sanctionne que l'édition DVD proposée. Si la restauration de l'image est tout à fait correcte, avec de beaux contrastes, le son est vraiment infect. Il a été nettoyé au karcher et très mal encodé : le moindre bruit de pas, le moindre fond sonore se voient...
Publié le 12 mai 2013 par jdab


‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

33 internautes sur 34 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 un chef-d'œuvre de toute façon, 15 septembre 2003
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Corbeau (DVD)
Ce film de 1943 est étonnant et perpétuellement paradoxal. Il a été mis en cause par la résistance et passe aujourd'hui pour être une condamnation de la collaboration et des pratiques de délation. Il a pu sortir, en pleine occupation, et sans aucune censure, parce qu'il était produit par la Continental, le studio aux mains de l'occupant allemand.
Les acteurs sont admirables, notamment les deux rôles masculins (Fresnay et Larquey). L'image, proche de l'esthétique expressionniste passe magnifiquement sur DVD. On n'en dira pas autant du son, qui est à la limite de l'audible.
En bonus, une passionnante interview de B. Tavernier, et beaucoup de renseignements sur le tournage, qu'on a plaisir à trouver après le film.
A avoir de toute façon dans sa DVDthèque.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Cet excellent film de Henri-Georges Clouzot de 1943 fut interdit à la Libération., 14 février 2011
Par 
Adanson (Poitou.) - Voir tous mes commentaires
(COMMENTATEUR DU HALL DHONNEUR)    (TOP 50 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Corbeau (DVD)
Ce chef-d'oeuvre de Clouzot avec notamment Pierre Fresnay (Le docteur Rémy Germain) et Ginette Leclerc (Denise Saillens) s'inspire d'une histoire vraie survenu dans la ville de Tulle au début des années 20.
A Saint-Robin paisible ville de province, "Un corbeau" envoi aux habitants des lettres anonymes cruelles et mensongères.
Le docteur Rémy Germain est la cible privilégiée et "Le corbeau" l'accuse de pratiquer l'avortement.
Un jour l'un des patients du docteur se suicide après avoir reçu une lettre de "l'oiseau de mauvaise augure".
Germain va mener l'enquête pour découvrir l'horrible vérité.
Il ne faut surtout pas oublier le magnifique rôle de Ginette Leclerc (une jeune fille boiteuse, amoureuse de Rémy Germain).
Ce très grand film mêle cynisme, violence et compassion pourtant il fut interdit à la Libération. En effet il rappelait la délation qui fut très présente sous l'occupation. Il donnait une très mauvaise image de la France et déclencha la haine.
Aujourd'hui cette production est considérée comme l'un des chefs-d'oeuvre du cinéma Français.
Le DVD pour un film de cette époque est de bonne qualité et je vous le conseille vivement.
Adanson Marco.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


16 internautes sur 17 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Du suspens signé Clouzot..., 27 octobre 2005
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Corbeau (DVD)
Le Corbeau raconte l'histoire d'une petite ville de campagne troublée par des lettres d'accusations anonymes signées par un mystérieux corbeau. Peu à peu, la vie de la ville est bouleversée, entre crainte et suspicion, chacun des habitants est touché par cette persécution épistolaire. Le scénario même si il peut paraître tragique ne se limite pas à ce registre, de nombreuses scènes comiques émaillent de ce film. Le corbeau personnalisant par exemple, chacune de ses missives par un sobriquet à l'intention de son destinataire, allant de " vieille crapule " à " vieil embusqué " au maire qui a échappé au service militaire. Clouzot touche aussi du doigt et de manière plus sérieuse, le commérage et les effets dévastateurs qu'il peut engendrer auprès de ses victimes. Quant aux acteurs, ils sont excellents, Pierre Fresnay est touchant en tête de turc d'une populasse bien curieuse et Larquey énorme de bout en bout en vieux docteur philosophant à chaque répliques. Les dialogues cousus mains sont savoureux et font briller cette belle pléiade de comédiens. Si il y a bien un domaine où Clouzot excelle, c'est dans l'art de cultiver le suspense jusqu'au bout, il dispose d'une maîtrise hitchcockienne de la chose et la fin de ce film ne déroge pas à cette règle. Oeuvre tour à tour, drôle, émouvante et tragique, Le Corbeau bénéficie d'un alliage de genres qui concorde parfaitement et dont résulte un très bon film.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


9 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un grand chassé-croassé pour la quête de la vérité., 14 mai 2011
Par 
Hervé J. (Savoie,France) - Voir tous mes commentaires
(COMMENTATEUR DU HALL DHONNEUR)    (TOP 50 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Corbeau (DVD)
Le corbeau est laid et c'est pour cela qu'il souffre... On a reproché à l'époque à Clouzot d'avoir tourné ce film, car produit en 1943 par la Continental d'obédience allemande. Or, Il n'était pas responsable de la situation de la France et ses collègues cinéastes ou acteurs qui avaient courageusement traversé l'Atlantique n'ont pas fait beaucoup d'étincelles à Hollywood.

De son premier film, L'Assassin Habite Au 21, on retrouve Pierre Fresnay, Pierre Larquey et Noël Roquevert. Ginette Leclerc joue la femme de mauvaise vie et l'on pourra remarquer que l'idéal féminin a bien évolué en 70 ans (bien que Madonna lui ait tout piqué!). Les seconds rôles sont tous épatants, à cette époque le théatre était un vivier inépuisable pour le cinéma. Les décors sont très recherchés (voir les effets de lumière des voûtes de l'hôpital ou dans l'église).

Bien que le suspense soit haletant, il y a aussi beaucoup d'humour et de drôlerie (valeurs à la baisse ces jours-ci). La découverte du corbeau n'est finalement qu'un prétexte et c'est la quête de LA vérité qui est le vrai sujet du film. Vérité ou morale? : avortement, adultère, jalousie, etc... La période était propice aux débordements et la peinture qu'en fait Clouzot est édifiante. L'ennui, c'est qu'elle est toujours d'actualité et que ce portrait des années quarante est encore aujourd'hui criant de vérité.

Finalement, cette petite ville provinciale française est un microcosme facilement transposable et si la fin du film nous révèle l'identité du corbeau, on se demande si d'autres vols noirs ne continuent pas de faire ombrage. Bien que tourné pendant l'occupation, le film n'en fait pas mention (je n'ai pas relevé d'allusions directes). Un très grand chef-d'oeuvre à voir, revoir et méditer.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un très grand classique qu'il ne faut surtout pas oublier, 15 mars 2015
Par 
Claude 72 "Claude" (France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Corbeau (DVD)
Ce bon film, qui peut être considéré comme un de nos grands classiques, avec des acteurs de talent :
PIERRE FRESNAY , PIERRE LARQUEY , GINETTE LECLERC ect …
HENRI GEORGES CLOUZOT le réalisa en 1943 , avec la collaboration de la firme
Allemande « Continental » ,qui, à cette époque, avait la main mise sur les créations
cinématographiques Françaises.
Il fut interdit à la Libération, et de nouveau autorisé en 1947.
HENRI GEORGES CLOUZOT s'inspira d'un fait réel qui eut lieu dans les années
vingt à Tulle.
Le Docteur Germain ( PIERRE FRESNAY ) qui refuse de dévoiler son passé, arrive
dans une ville de province où il exerce sa profession avec beaucoup de compétence, et se trouve vite apprécié par une majorité des habitants de cette commune.
Lors d'un accouchement extrêmement difficile , il sauve la Mère , mais le nouveau né
décède.
Nous sommes plongés dans l'ambiance d'une ville de Province où les « potins » vont
bon train.
Le supérieur du Docteur Germain, le vieux Docteur Vorzet ( PIERRE LARQUEY ),
se pique à la morphine. L'infirmière en chef et belle fille de celui-ci , lui vole ses doses
à l'hôpital , tout en accusant sa propre belle sœur d'infidélité sans fondement.
Le plus grave , c'est le jour où des délations et des calomnies arrivent chez le Docteur
Germain qui l'accusent « d'avorteur », puis, chez d'autres personnes, toutes rédigées et signées par le « corbeau ».
Qui est ce « corbeau » ?, on arrive à un stade, où un climat de suspicion général,
s'installe, et, où tout le monde accuse tout le monde. Quelle Ambiance !!!
Le spectateur , devant cette situation compliquée, est lui aussi pris dans un dilemme
insoluble, jusqu'à la fin du film,où l'on nous dévoile qui est ce maudit «  corbeau » délateur qui a fait tant de mal autour de lui et qui, de plus, ô surprise n'est pas un méchant, au contraire, alors POURQUOI , ?!!!!!..
D'où l'intérêt de ce grand film qu'il faut voir dans sa totalité .
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 La dernière ligne droite avant la perfection!, 6 mai 2012
Par 
Gabriel. (Anywhere I wander.) - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Corbeau (DVD)
Qui niera jamais que Clouzot est et non pas ''fut'' un des plus grands réalisateurs du monde? Oser montrer en 1943! une vérité
toute nue sur notre société, allant jusqu'à discréditer ce à quoi il ne fallait pas toucher sous peine de punitions sévères:
le milieu médical, le psychiatrie, la dépravation voire la perversion dites irrémédiables et même le sortir de l'enfance!...
Eh bien ! Il le fit. Atteinte soi-disant à l'honneur de la France, film produit par une firme allemande , interdiction de travail
à vie pour lui et Chavance etc.Et à présent ce film est considéré comme un super chef-d'oeuvre du cinéma français et mondial!
Monde de fous dont les délétères ''oreillettes'' des hypocrites sont d'ores et déjà ''hors d'usage''!
Le coup de maître de Clouzot , à mon avis , est d'avoir interverti les rôles hardiment et judicieusement : ici c'est
le ''soignant'' qui est ce corrompu névrosé ne supportant pas d'ailleurs les atteintes du temps physiquement et surtout
psychologiquement.
Il faut alors rendre hommage à Pierre Larquey qui trop souvent sinon toujours tint des rôles secondaires et qui exprime si
finement ici sa propre incapacité à se déterminer, à savoir qu'Il fait bien comprendre que les notions distinctes du bien et
du mal dépassent ''ses'' facultés intellectuelles: c'est à dire ''ses'' possibilités de compréhension quant à ces deux notions.
Magnifiques prestations des acteurs dans cet imbroglio psychologiquement macabre mais encore une fois lucide, magnifique
Fresnay et sublime Ginette Leclerc en femme légère, possessive mais toutefois très sensible et au jugement pénétrant.
A quand une version convenable en Blu-Ray de ce monument français qui nous permettra par exemple d'entendre
correctement ses superbes dialogues??!!...
Ce film a triomphé d'une époque et il triomphera du temps, c'est d'ailleurs déjà fait pour les personnes normales : Clouzot
dirait comme dans son film que nous n'aurons pas sacrifié l'avenir au présent!!...
Il fut dit:'' Malheur à qui ne sait pas sacrifier un jour de plaisir aux devoirs de l'humanité!''(sic)
Clouzot et moi-même, en tout cas ,avons ce témoignage!

Billy.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Un DVD au son indigne, 12 mai 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Corbeau (DVD)
Le film est excellent, cette mauvaise note ne sanctionne que l'édition DVD proposée. Si la restauration de l'image est tout à fait correcte, avec de beaux contrastes, le son est vraiment infect. Il a été nettoyé au karcher et très mal encodé : le moindre bruit de pas, le moindre fond sonore se voient transformés en horribles bruits métalliques. Les dialogues sont parfois rendus inaudibles. A force de vouloir effacer le bruit, le "technicien" responsable de la "restauration" du son a massacré cette édition d'un grand film. Film à voir, dvd à fuir.
Ce qui est d'autant plus regrettable que, pour une fois, le Bonus proposé est intéressant (Riche éclairage de Tavernier)
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 nourriture, 1 novembre 2009
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Corbeau (DVD)
Quelques semaines dans un petit village français: on est hors du temps, et toute la tragédie humaine se trouve concentrée dans ces ruelles.
Clouzot ne nous sert pas de cliché qu'il ne brise au plan suivant: si tout le monde n'est pas coupable, du moins personne n'est innocent.
Un film noir comme l'aile du corbeau, qui est pourtant un formidable hymne d'amour à ses frères humains!
Comment la Continental (maison de production allemande créée sous l'Occupation) a-t-elle pu produire ce film en 1942 sans voir la charge qu'il porte contre la lâcheté humaine et en particulier la délation?
Comment à la Libération a-t-on pu tenir grief à Clouzot de sa collaboration avec ladite Continental, quand on voit l'espoir tenace que son héros insuffle dans le coeur de tous en une victoire de la justice et de la générosité ?
Pierre Fresnay porte magistralement ce film qui est à voir et revoir !!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Maudit volatile!, 22 février 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Corbeau (DVD)
Une petite ville française dont la quiétude est soudainement troublée par l'apparition de lettres anonymes. Signées "Le Corbeau", les missives révèlent publiquement les travers et turpitudes de tout un chacun et répandent mensonges et calomnies au sein d'une population de plus en plus partagée entre la colère, la honte, le désespoir et la peur. La haine du corbeau s'attache particulièrement à salir un homme, le Dr Germain (Pierre Fresnay), accusé de pratiques abortives et de coucher à la fois avec Laura (Micheline Francey), l'épouse du Dr Vorzet (Pierre Larquey) et Denise (Ginette Leclerc), une de ses patientes. Lorsque convaincu de son incurabilité, un jeune cancéreux se suicide, l'infirmière Marie Corbin (Helena Manson) est désignée coupable par la vindicte populaire. Malgré l'arrestation de cette dernière, les lettres continuent de distiller leur venin...
Inspiré d'un fait divers ayant mis en émoi la ville de Tulle dans les années 1920, le film d'H.G. Clouzot fit scandale et fut même interdit à la Libération. En effet, tourné sous l'Occupation, financé par la Continental Films, une société de production aux ordres de Goebbels, ce film, étonnant de modernité, n'hésitait pas en outre à briser des tabous en abordant des thèmes tels que l'avortement, la drogue, l'adultère... et la délation! Un comble! Réhabilité en 1947 - tout comme son réalisateur - "Le Corbeau" est depuis considéré - à juste titre - comme l'un des plus grands chefs d'œuvre du cinéma français.
A voir absolument.
A noter: le film est accompagné d'un bonus intéressant comprenant la bande-annonce, la filmographie de Clouzot et des principaux interprètes ainsi qu'un très beau commentaire de Bertrand Tavernier.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Noir c'est Noir ! mais quelle efficacité ! ++++, 19 février 2015
Par 
JCD - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Corbeau (DVD)
Depuis ma jeunesse, j'avais entrevu à plusieurs reprises ce film à la télévision sans vraiment y prêter attention. Mais récemment, lors d'une rediffusion sur Canal, j'ai pris le temps de le regarder (en manquant le début) et je me suis trouvé être très intrigué par cette histoire particulièrement "noire", mais Ô combien efficace et pleine de qualité cinématographique, au point de m'en faire acquérir le DVD pour regarder ce "Corbeau" à tête reposée. Même si le tableau de la société représenté est assez dévalorisant pour l'image de la communauté française de cette époque, j'ai trouvé intéressant d'approfondir ma connaissance du sujet.
C'est dans la seconde moitié de la 2ème guerre mondiale en pleine occupation allemande, qu'en 1943, les français plébiscitent la sortie de ce film. Malgré sa grande noirceur (peut-être en rapport avec la couleur dominante de l'époque plutôt vert de gris) et malgré le fait qu'il soit porteur d'une description abrupte et peu flatteuse de la condition humaine française du moment, ce film a un réel succès. Sous un trait de plume très acerbe d'écrivant le comportement odieux d'individus que l'on pourrait appeler de "bons français", et leurs aptitude à pratiquer et à développer la délation (malheureusement une déplorable réalité présente dans la France occupée de cette époque), le film présente un visage peu glorieux d'une France vaincue et toujours convalescente, enfermée dans ses petits travers querelleurs.
Produit par la Continental (société de production Allemande ayant la main mise sur le cinéma français), deux ans plus tard au moment de la Libération, ce film sera considéré comme un produit nuisible de la collaboration ayant conforté la propagande nazie, notamment pour le dénigrement du peuple français. "Le Corbeau" sera interdit et son réalisateur, Henri-Georges Clouzot, sera poursuivi pour avoir mis en scène un cinéma néfaste à l'image de la France occupée et sera banni du métier jusqu'en 1947, au moment où la sanction sera finalement levée. Ce film est donc plus qu'un film, il appartient à l'histoire de notre pays, mais pas à la plus sympathique, certainement à une des plus honteuses et effrayantes qui soit, celle de la France occupée par l'Allemagne nazie avec tous ses crimes associés. En regardant de façon plus approfondi ce film, je comprends qu'il porte et véhicule beaucoup de stigmates de cette terrible époque.
Mais il faut savoir que ce scénario a été construit à partir d'une histoire vraie qui s'est déroulée dans les années 20 à Tulle, où la frustration amoureuse d'une dame de 34 ans sera à l'origine de 110 lettres anonymes et calomnieuses, qui mettra en émois cette ville durant six ans jusqu'à ce qu'elle soit démasquée en 1922. En lisant un résumé de cet affaire, je me rends compte que le film de Clouzot reprend pas mal d'événements réels cités dans les textes, comme par exemple la séance de la dictée collective qui, réellement, permettra d'identifier la coupable.
Pour "Le Corbeau", Clouzot situe l'action à Saint-Robin, tranquille petite sous-préfecture de province. Un certain "Le corbeau" signe des lettres anonymes calomnieuses mettant en cause un médecin (Pierre Fresnay , le docteur Rémy Germain) pour pratique abortive et dévoile également sur la place publique les frasques pas très glorieuses de notables de la ville. Un climat délétère et nauséabonde empoise rapidement la vie de la communauté emportée par une suspicion générale contagieuse. Avec l'amplification du phénomène, Pierre Larquey (docteur Michel Vorzet) dira même : "Notre ville a la fièvre !". Mais cette sinistre histoire prend un tour dramatique avec le suicide d'un patient du docteur Germain qui apprendra par lettre anonyme qu'il est condamné. La tournure tragique pris par les événements déclenche une chasse "au Corbeau" désordonnée, où l'autorité administrative et judiciaire de la cité montrera son incapacité à élucider cette énigme, forçant le principal concerné, le docteur Germain, à mener l'enquête. Mais attention, ce dernier garde avec lui un secret. Une histoire d'amour improbable et confuse naîtra entre le docteur Rémy Germain et Ginette Leclerc (Denise - la sœur du directeur d'école) apportant une touche d'émotion positive bienvenue dans cette histoire opaque. Le dénouement n'interviendra qu'à la fin et une forme de justice sera faite.
Je dois dire que je suis très impressionné par l'efficacité de ce film. C'est du grand cinéma. Ici, pas d'effets spéciaux et pas d'image en trompe l'œil, tout est dans la qualité du scénario avec ses mystères et ses suspenses; dans le brio de la mise en scène du réalisateur qui saura nous tenir en haleine durant 1H27 avec de très bons acteurs parfaits dans leurs rôles de composition, dans la qualité photographique des prises de vue avec de redoutables images en Noir et Blanc soutenant à merveille un récit si sombre et si triste, avec un enchaînement d'actions et de rebondissements parfaitement réglés pour assurer une mise en tension progressive du spectateur.
Bravo à Henri-Georges Clouzot pour la qualité de ce travail, que l'on retrouvera en 1947 avec le magnifique et célèbre film à grand succès : Quai des Orfèvres. Très bon film pour les amateurs d'anciens films français en noir et blanc. ++++
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Le Corbeau
Le Corbeau de Henri-Georges Clouzot (DVD - 2008)
EUR 9,06
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit