Commentaires en ligne


14 évaluations
5 étoiles:
 (11)
4 étoiles:
 (2)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:
 (1)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 California sun forever
Quatre ans après Smile!, Brian Wilson revient pour livrer le grand disque que sans doute il devait encore au monde.
Smile!, enregistré près de 40 ans après son écriture, souffrait à mon goût personnel d'un décalage entre l'esthétique de l'écriture et la technique d'enregistrement des années 2000,...
Publié le 2 octobre 2008 par earthlingonfire

versus
1 internaute sur 7 a trouvé ce commentaire utile :
1.0 étoiles sur 5 Un bijou de momification !
Incroyable ... ce gars n'a pas évolué depuis 1966 (voire les 50's type Freshmen) ... c'est vieux, suranné, ennuyant, pompeux, répétitif, déjà entendu des centaines de fois (le coup d'enchaîner plusieurs petites mélodies style smile)...
Les embaumeurs de Californie restent les meilleurs !!!
Publié le 8 mai 2010 par Al


‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 California sun forever, 2 octobre 2008
Par 
earthlingonfire - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 500 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : That Lucky Old Sun [Jpn] [Mlps (CD)
Quatre ans après Smile!, Brian Wilson revient pour livrer le grand disque que sans doute il devait encore au monde.
Smile!, enregistré près de 40 ans après son écriture, souffrait à mon goût personnel d'un décalage entre l'esthétique de l'écriture et la technique d'enregistrement des années 2000, hyper-compressée, qui détruit impitoyablement le grain des sons instrumentaux autant que l'ambiance des acoustiques de salle. La comparaison avec le son magique de Pet Sounds était inévitable, les combinaisons sonores étant souvent proches (les marimbas), et cruelle.
De ce point de vue, That Lucky Old Sun, enregistré à l'époque de son écriture, est moins tiraillé. Si le son de That Lucky Old Sun est un peu plus incisif que celui de Smile! (la batterie notamment), il reste inféodé à ce mauvais goût qui sévit depuis vingt ans dans les musiques populaires, jazz inclus, alors même que les progrès de la technique n'ont jamais permis d'aussi belles choses. C'est toutefois moins problématique avec That Lucky Old Sun qu'avec Smile!, l'orchestration étant moins originale et plus éloignée de ce que faisait Brian dans les années 60.
Pas plus que dans le cas de Smile!, on ne va toutefois jeter le bébé avec l'eau du bain. Il y a peut-être un peu moins de génie dans ce disque que dans Smile!, mais peut-être aussi encore plus de talent. That Lucky Old Sun marque incontestablement l'aboutissement de la recherche par Brian Wilson d'un flux musical ininterrompu en perpétuelle évolution. De ce point de vue, les quinze premières minutes du disque sont particulièrement impressionnnantes : chaque chanson semble être une nouvelle partie de la précédente, et s'intègre dans un long ruban musical se déroulant. Avec toujours cette inimitable sensation de cascade de mélodies projetée dans une immense lumière. Brian Wilson n'a jamais autant possédé son art et il ne veut chanter que la beauté du monde, la joie d'être et le soleil californien, qui est pour lui le dieu du bien. Soyons reconnaissants : c'est avec Bob Dylan le seul génie des années 1960 à encore produire des oeuvres de cette qualité.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 California sun forever, 20 septembre 2008
Par 
earthlingonfire - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 500 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : That Lucky Old Sun (CD)
Quatre ans après Smile!, Brian Wilson revient pour livrer le grand disque que sans doute il devait encore au monde.
Smile!, enregistré près de 40 ans après son écriture, souffrait à mon goût personnel d'un décalage entre l'esthétique de l'écriture et la technique d'enregistrement des années 2000, hyper-compressée, qui détruit impitoyablement le grain des sons instrumentaux autant que l'ambiance des acoustiques de salle. La comparaison avec le son magique de Pet Sounds était inévitable, les combinaisons sonores étant souvent proches (les marimbas), et cruelle.
De ce point de vue, That Lucky Old Sun, enregistré à l'époque de son écriture, est moins tiraillé. Si le son de That Lucky Old Sun est un peu plus incisif que celui de Smile! (la batterie notamment), il reste inféodé à ce mauvais goût qui sévit depuis vingt ans dans les musiques populaires, jazz inclus, alors même que les progrès de la technique n'ont jamais permis d'aussi belles choses. C'est toutefois moins problématique avec That Lucky Old Sun qu'avec Smile!, l'orchestration étant moins originale et plus éloignée de ce que faisait Brian dans les années 60.
Pas plus que dans le cas de Smile!, on ne va toutefois jeter le bébé avec l'eau du bain. Il y a peut-être un peu moins de génie dans ce disque que dans Smile!, mais peut-être aussi encore plus de talent. That Lucky Old Sun marque incontestablement l'aboutissement de la recherche par Brian Wilson d'un flux musical ininterrompu en perpétuelle évolution. De ce point de vue, les quinze premières minutes du disque sont particulièrement impressionnnantes : chaque chanson semble être une nouvelle partie de la précédente, et s'intègre dans un long ruban musical se déroulant. Avec toujours cette inimitable sensation de cascade de mélodies projetée dans une immense lumière. Brian Wilson n'a jamais autant possédé son art et il ne veut chanter que la beauté du monde, la joie d'être et le soleil californien, qui est pour lui le dieu du bien. Soyons reconnaissants : c'est avec Bob Dylan le seul génie des années 1960 à encore produire des oeuvres de cette qualité.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 California sun forever, 30 septembre 2008
Par 
earthlingonfire - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 500 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : That Lucky Old Sun (CD)
Quatre ans après Smile!, Brian Wilson revient pour livrer le grand disque que sans doute il devait encore au monde.
Smile!, enregistré près de 40 ans après son écriture, souffrait à mon goût personnel d'un décalage entre l'esthétique de l'écriture et la technique d'enregistrement des années 2000, hyper-compressée, qui détruit impitoyablement le grain des sons instrumentaux autant que l'ambiance des acoustiques de salle. La comparaison avec le son magique de Pet Sounds était inévitable, les combinaisons sonores étant souvent proches (les marimbas), et cruelle.
De ce point de vue, That Lucky Old Sun, enregistré à l'époque de son écriture, est moins tiraillé. Si le son de That Lucky Old Sun est un peu plus incisif que celui de Smile! (la batterie notamment), il reste inféodé à ce mauvais goût qui sévit depuis vingt ans dans les musiques populaires, jazz inclus, alors même que les progrès de la technique n'ont jamais permis d'aussi belles choses. C'est toutefois moins problématique avec That Lucky Old Sun qu'avec Smile!, l'orchestration étant moins originale et plus éloignée de ce que faisait Brian dans les années 60.
Pas plus que dans le cas de Smile!, on ne va toutefois jeter le bébé avec l'eau du bain. Il y a peut-être un peu moins de génie dans ce disque que dans Smile!, mais peut-être aussi encore plus de talent. That Lucky Old Sun marque incontestablement l'aboutissement de la recherche par Brian Wilson d'un flux musical ininterrompu en perpétuelle évolution. De ce point de vue, les quinze premières minutes du disque sont particulièrement impressionnnantes : chaque chanson semble être une nouvelle partie de la précédente, et s'intègre dans un long ruban musical se déroulant. Avec toujours cette inimitable sensation de cascade de mélodies projetée dans une immense lumière. Brian Wilson n'a jamais autant possédé son art et il ne veut chanter que la beauté du monde, la joie d'être et le soleil californien, qui est pour lui le dieu du bien. Soyons reconnaissants : c'est avec Bob Dylan le seul génie des années 1960 à encore produire des oeuvres de cette qualité.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 California sun forever, 30 septembre 2008
Par 
earthlingonfire - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 500 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : That Lucky Old Sun (CD)
Quatre ans après Smile!, Brian Wilson revient pour livrer le grand disque que sans doute il devait encore au monde.
Smile!, enregistré près de 40 ans après son écriture, souffrait à mon goût personnel d'un décalage entre l'esthétique de l'écriture et la technique d'enregistrement des années 2000, hyper-compressée, qui détruit impitoyablement le grain des sons instrumentaux autant que l'ambiance des acoustiques de salle. La comparaison avec le son magique de Pet Sounds était inévitable, les combinaisons sonores étant souvent proches (les marimbas), et cruelle.
De ce point de vue, That Lucky Old Sun, enregistré à l'époque de son écriture, est moins tiraillé. Si le son de That Lucky Old Sun est un peu plus incisif que celui de Smile! (la batterie notamment), il reste inféodé à ce mauvais goût qui sévit depuis vingt ans dans les musiques populaires, jazz inclus, alors même que les progrès de la technique n'ont jamais permis d'aussi belles choses. C'est toutefois moins problématique avec That Lucky Old Sun qu'avec Smile!, l'orchestration étant moins originale et plus éloignée de ce que faisait Brian dans les années 60.
Pas plus que dans le cas de Smile!, on ne va toutefois jeter le bébé avec l'eau du bain. Il y a peut-être un peu moins de génie dans ce disque que dans Smile!, mais peut-être aussi encore plus de talent. That Lucky Old Sun marque incontestablement l'aboutissement de la recherche par Brian Wilson d'un flux musical ininterrompu en perpétuelle évolution. De ce point de vue, les quinze premières minutes du disque sont particulièrement impressionnnantes : chaque chanson semble être une nouvelle partie de la précédente, et s'intègre dans un long ruban musical se déroulant. Avec toujours cette inimitable sensation de cascade de mélodies projetée dans une immense lumière. Brian Wilson n'a jamais autant possédé son art et il ne veut chanter que la beauté du monde, la joie d'être et le soleil californien, qui est pour lui le dieu du bien. Soyons reconnaissants : c'est avec Bob Dylan le seul génie des années 1960 à encore produire des oeuvres de cette qualité.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 my own private ideal, 12 avril 2011
Par 
prince saphir - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : That Lucky Old Sun (CD)
Brian Wilson sort peu d'albums mais que des très bons, si du moins on aime ce style rétro, cet univers pop sixties mais à la production actuelle; ceci dit, une production aérée et qui laisse respirer les instruments et s'épanouir les voix et harmonies vocales toujours aussi belles et aptes à donner la chair de poule.
Cet album est magnifique; certes, son auteur est définitivement dans son monde, celui de L.A. et du sud de la Californie et d'un passé qui ne reviendra jamais, mais la musique reste vivante, communicative, irrésistible, fraîche et inspirée. Ensoleillée !!
Un des indispensables de B. Wilson avec "Brian Wilson" (1988), "Imagination" (1998) et bien sûr "Smile", son oeuvre-phare à la très longue gestation et qui a enfin éclaté au grand jour en 2004.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 INTEMPOREL, 19 août 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : That Lucky Old Sun (CD)
CE N EST PAS MON PREFERE:POUR MOI LE MEILLEUR RESTE LE PREMIER (1988) MAIS LE VOYAGE EST ASSURE :LA FRAICHEUR,LE SOLEIL,LES ANNEES SOIXANTES ,UNE PRODUCTION HAUT DE GAMME , LES HARMONIES ET CETTE VOIX ...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 LA VIE DE BRIAN, 24 octobre 2008
Ce commentaire fait référence à cette édition : That Lucky Old Sun (Album vinyle)
J AIME CE DISQUE ET J AIME CE TYPE...DEPUIS QUE JE SUIS EN AGE D ECOUTER DU ROCK POP BLUES FOLK JAZZ........
TIRAILLE DEPUIS SA JEUNESSE ENTRE UNE AUTORITE PATERNELLE OPPRESSANTE ET LA RECHERCHE DU GRAAL DE LA MELODIE , TOUT CA ACCOMPAGNE DE..ADJUVANTS ALIMENTAIRES (POUR FAIRE SOBRE)
PONDRE CE DISQUE A 60 ANS PASSES ,JE VOUS ADMIRE ET VOUS AIME Mr WILSON
VOUS DEVRIEZ ETRE MORT OU (PLUS GRAVE) FOU......
MAIS VOUS ETIEZ CONTRE.......
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 3 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Brian Wilson nous revient !, 16 décembre 2008
Par 
Lamouche Jean-Luc (France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : That Lucky Old Sun (CD)
Quelques années après sa reprise et sa finition de "Smile" (qui devait sortir vers la fin des années 60), Brian Wilson - ayant connu des moments difficiles, parfois même terribles -, nous livre, en cette année 2008, un très bon album. Nous savons que c'est un mélodiste de génie (comme McCartney). Tout est là : à savoir, les arrangements, les sons fluides, les morceaux qui s'enfilent comme des perles, le surf, la plage, les filles en bikini, la Californie et son soleil, etc. Certains titres égalent ceux de la période bénie des Beach Boys : "Morning beat", "Forever she'll be my surfer girl", "Live let live / That lucky old sun", "Midnight's another day", "Going home", "Southern California"... Certes, on ne peut pas vraiment parler de renouvellement, mais est-ce ce qu'on demande vraiment à Brian ? Rien n'est à jeter ici, même si la nostalgie de la période des "Sixties" peut rendre certains(es) d'entre nous exigeants(es). Une critique relativement importante cependant : à peine plus de 38 minutes sur un CD, c'est un peu court, non ? Mais, on l'acceptait bien pour "Pet Sounds" ! Alors...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 compositeur attitré du paradis, 16 septembre 2008
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : That Lucky Old Sun (Album vinyle)
sans doute,Brian Wilson,fut-il et sera le divin compositeur de l'audelà.Ses musiques nous accompagneront lors de notre passage ou retour vers le monde spirituel du royaume des âmes!!!!.
Cet album est divin.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 divin compositeur, 22 septembre 2008
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : That Lucky Old Sun (CD)
Brian Wilson sera sans aucun doute,un jour,le compositeur officiel de l'au-delà,peut-être le fut-il avant cette vie.Ses compositions sont tout simplement divines.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

That Lucky Old Sun
That Lucky Old Sun de Brian Wilson (CD - 2008)
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit