undrgrnd Toys Litte nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici B01CP0MXG6 Cliquez ici Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,2 sur 5 étoiles29
4,2 sur 5 étoiles
Format: Blu-ray|Modifier
Prix:15,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 5 juin 2003
Animatrix... Derrière ce titre se cachent des films d'animation relatifs à l'univers de Matrix. Du dernier vol de l'Osiris (Ou l'on apprend les évenements situés juste avant Matrix 2) à un programme de combat de samurai loadé sur une Matrice interne!!
Le grand challenge était de rester cohérent avec le "Mythe".. Il semblerait que le pari soit gagné. En effet les Animatrix mis a disposition sur le site officiel du film sont tous "bons".
De plus, ils amènent un réel complément au monde. Enfin bien que les visées soient certe commerciales (quand même!!) il n'en reste pas moins que les fans et les curieux de la série trouveront quelque chose d'interressant dans ces "courts" sortis de Matrix.
Enfin en ce qui concerne la technique, nous n'avons que des films d'animations mais de style très varié!! Du Vol de l'Osiris aux graphisme tres "Final Fantasy" à l'entrainement Samuraï tres crayonné, tous les styles sont présents et chacun y trouvera son compte!
Bref achetez le que vous soyez fan (et la vous avez pas besoin de mon conseil!) ou juste curieux (et que vous aimez l'animation bien sur!!).
0Commentaire|14 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 juin 2003
Voici 9 court-métrages très au point visuellement, mais dont le niveau scénarique est faible. En effet, les failles de Matrix Reloaded réapparaissent avec Animatrix, car même si les images et les effets sont tout simplement hallucinants(Epi:le dernier vol de l'osiris), les scénarios reste très moyen voir lassant(Epi: Matriculé ). Heureusement, les 2 épisodes de la 2nde rennaissance justifient à eux-seuls l'achat du d.v.d, très bien fait avec un style très plaisant et sutout explicatif de la création de la matrice, on peut parler d'eux comme des chef-d'oeuvres de l'animation. Au final, les fans ne pourront avec ce d.v.d qu'alimenter leur culture matrixienne, en tout cas plus qu'avec le minable "Enter the matrix" qui sert plus à caler des livres qu'autre chose (merci Atari!!), et au fond avec des bons bonus et une qualité visuelle hors du commun, animatrix vous assure une bonne soirée et une conpréhension de la trilogie plus établie.
0Commentaire|13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 novembre 2010
Sur les 9 métrages de cet Animatrix, je n'ai pas tout aimé. Au niveau du style graphique déjà je ne suis pas fan, surtout celui du record du monde... Mais il y a aussi au niveau scénaristique où ça ne sert pas forcément à rien.
Mais certains apportent vraiment à l'histoire, comme l'histoire de l'enfant "sauvé" par Neo ou bien la seconde renaissance qui explique bien en détail les étapes qui ont fait la chute de l'humanité.

J'ai vu plusieurs fois ces courts métrages en dvd avant de passer au blu-ray. Eh bien j'ai été surpris ! Je ne m'attendais pas à voir une aussi belle image ! Même les courts où je n'accroche pas au style me paraissent maintenant plus agréables et j'ai apprécié un peu plus l'ensemble.
Au niveau du son il reste très bon mais n'est pas le plus important de la plupart des courts (à part le dernier vol de l'osiris).

En bref, je le conseille à tous ceux qui aiment l'univers Matrix, c'est très intéressant, et en blu-ray c'est un apport indéniable !
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 juin 2003
Mes amis nous avons à faire à un véritable petit chef d'oeuvres.
Les frères Wachowski nous offre de nouveaux du grand spectacle.
Ces neufs films d'animation nous montre toute l'étendue de leurs univers et nous donne une envie supplémentaire d'en savoir plus.
Tous d'un style différent,ces 9 dessins animés nous permettent d'en savoir un peu plus sur l'univers ou évolue Morphéus,Trinity et Néo et répondent aux questions laisser en suspend dans les 2 premiers opus de la trilogie "MATRIX".
Alors si vous ètes des inconditionel de Matrix il vous faut ce DVD dans votre collection, et si vous ètes des fous de films d'animation je ne serai que trop vous conseiller de vous le procurer.
0Commentaire|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 septembre 2015
Matrix Comics n'était qu'une mise en bouche. Une ébauche. "Animatrix" sera une œuvre d'art, un ensemble de contes philosophiques aussi poétiques qu'oniriques. Pendant trois ans, les frères Wachowski vont travailler avec certains des meilleurs animateurs américains, japonais et coréens. Les frangins supervisent ainsi le projet "Animatrix", soit neuf courts-métrages d'animation immergés dans le monde de la "Matrice"'

A noter que cette anthologie, sortie initialement en 2003, a été pensée pour s'intercaler entre le premier film et sa suite, "Matrix Reloaded" (alors que les épisodes de "Matrix Comics" s'étendaient sur toute la saga et au-delà, deux récits se situant après "Matrix Revolutions"). Ainsi, certains épisodes servent de lien direct entre les deux opus cinématographiques, entérinant la position d'Animatrix comme pierre officielle à l'édifice de la saga.
Au scénario sur quatre épisodes, les "Matrix's brothers" s'adjoignent alors les services d'une dream team impressionnante comptant dans ses rangs des noms prestigieux tels Yoshiaki Kawajiri, Takeshi Koike et Shinichiro Watanabe. L'ensemble est toujours produit par Joel Silver (producteur de l'ensemble de la saga), qui laisse carte blanche à tous ces auteurs, leur offrant ainsi une totale liberté artistique ! Le résultat va être surprenant, au point de jeter dans la confusion la plus totale une partie des spectateurs !

Chaque segment de cette anthologie animée illustre un nombre impressionnant de zones d'ombres sur lequel le spectateur s'était jusque là perdu en regardant le premier film. On apprend ainsi comment le peuple de "Zion" a découvert que les machines lançaient leur attaque finale sur la cité des humains. Ou encore comment Néo a délivré le "Kid" de la "Matrice".
Mais surtout, on apprend, à travers le dyptique intitulé "La Deuxième Renaissance", les origines du monde de la "Matrice" ! Ces deux segments sont d'ailleurs très importants pour quiconque veut s'immerger pleinement dans la saga, puisque c'est ici, à travers ce long flashback, que l'on apprend que ce monde apocalyptique est nettement moins manichéen qu'on ne le pensait, et qu'il ne s'agit pas d'y voir "les gentils humains contre les méchantes machines"'
Et enfin, on profite de quelques épisodes tour à tour poétiques ou parfois même psychédéliques, pour explorer ce monde virtuel dans tous ses coins et recoins, dont le sens du détail parfois maniaque de nos animateurs conceptualise la moindre des pistes philosophiques'

C'est justement ce qui m'a le plus impressionné dans cette anthologie : La capacité des auteurs à interpréter les zones d'ombres de la saga afin d'en extirper la substantifique moelle, à travers une poignée de séquence oniriques, dont la courte durée (chaque segment n'excédant pas les dix minutes) n'empêche jamais cette illustration de nourrir les thèmes philosophiques de ce monde cyberpunk, avec une précision inouïe (profitant à fond de l'impact du format court).
L'ensemble de la saga en ressort grandi, avec un réel supplément d'âme.

seulement voilà, les spectateurs durent trouver l'expérience déroutante. Et le carton annoncé par les exécutifs à propos du succès probable de cette anthologie retomba comme un soufflet !
A l'origine de cette incompréhension, il y a probablement le manque de cohérence esthétique de cet ensemble d'épisodes. Effectivement, trop de liberté a tué l'unité visuelle de la saga et aucun de ces segments animés ne se ressemble.
C'était pourtant très excitant : Chaque épisode devait varier les genres et les interprétations, dans un ensemble d'exercices de style distincts dans le rythme, l'esthétique et le parti-pris technique (tantôt classique ou photo-réaliste).
Ainsi, plus d'un spectateur s'est senti étranger à cette magnifique communion d'artistes issus du monde de l'animation. Et le "Direct to DVD" qu'était "Animatrix" ne tarda pas à écumer les bacs à soldes !
Ce faisant, ces mêmes spectateurs passèrent à côté d'une tentative de globalisation du monde cinématographique qui tentait de donner corps à toutes les influences de la saga "Matrix". Ils ne prirent pas conscience que, ainsi, ils ignoraient l'avènement de quelque chose de très important : La naissance de la culture geek (ou culture de ghetto pour certains). "Animatrix" fut ainsi un morceau de bravoure comme un coup d'épée dans l'eau, et la culture geek est, depuis, toujours dans le même ghetto...
22 commentaires|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 juin 2003
Les films d'animations que vous trouverez sur ce dvd sont tout simplement des chefs-d'oeuvres !
Melant souvent animation classique et images de synthèses le rendu est à chaque fois époustouflant !
Et bien que les frères wachowski aient supervisés la réalisations de ces courts métrage, celle ci à été confiées au plus grand maitres de l'animation japonaise, dont matrix s'inspire. Et le résultat s'en suit, il suffit de regarder final flight of osiris réalisé par square pictures à qui l'on doit le magnifique de final fantasy: les créatures de l'esprit pour s'en redre compte ...
ainsi ces dessns animés vous apporteront bien sur le divertissement des yeux, mais vous éclaireront beaucoup sur l'univers de matrix ! plus précisement avec l'épisode second renaissance qui vous raconte l'apocalypse du monde réel ! croustillant !!!
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 avril 2010
Ce film composé de 9 minifilms d'animation aborde les films Matrix sous tous les angles. Comprenons d'abord que dans les 3 films à la base, l'histoire est que l'homme entre en guerre contre les machines qu'il a crées, or pour les anéantir il décide d'obscurcir le ciel afin de les priver d'énergie. Mais les machines, après avoir mis l'humanité dans des caissons où les hommes y vivent une réalité virtuelle venant de la matrice, tirent leur énergie de la bioénergie de chaque corps humain. On voit ainsi qu'il y a 2 réalités : la virtuelle de chaque homme qui est dirigée par la matrice, et la vraie, celle où se trouvent les machines, Zion et la terre dévastée et plongée dans l'obscurité, et où dans des vaisseaux les hommes éveillés se battent contre les sentinelles. Or ici, à travers 9 histoires tout est abordé : une bataille dans le monde réel pour aider Zion, la génèse de l'histoire, un jeune qui passe du monde virtuel au réel, un test visant à passer du réel au virtuel, un sprinter qui parvint un court instant à s'éveiller au réel, un bug dans la réalité virtuelle, un détective qui trahit Trinity, et enfin la réalité côté machine qui passe à la réalité humaine. On a affaire à un chef-d'oeuvre d'esthétisme presque métaphysique et philosophique, c'est beau et intelligent. Ce n'est pas pour les enfants !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
D'une durée totale de 90 minutes, Animatrix est un recueil de 8 courts-métrages animés aux techniques variées et dont le contenu est plus ou moins en rapport avec l'univers de Matrix.

LE DERNIER VOL DE L'OSIRIS : réalisé par l'équipe responsable de Final Fantasy, l'épisode le plus en rapport avec le film Matrix. On assiste au tragique destin du vaisseau Osiris parti donner l'alerte à Sion et dont le sort est évoqué dans le film. Il pourrait s'agir d'une scène coupée de Matrix à ceci près qu'il est entièrement en images de synthèse d'une qualité impressionnante.

LA SECONDE RENAISSANCE : Retour à un dessin animé classique de type Akira où l'on raconte la création de la matrice. Joli et intéressant.

L'HISTOIRE DE KID : Dans le second volet de Matrix, un enfant aborde Néo. C'est lui que l'on découvre dans cet épisode, au moment où il se rend compte de la nature du monde qui l'entoure. Style graphique moyen.

PROGRAMME : Mise à l'épreuve d'une nouvelle recrue à travers le programme de simulation des rebelles. Dessins magnifiques en rouge et noir, à la façon des estampes japonaises.

RECORD DU MONDE : un athlète entrevoit la matrice au court d'un effort intense. Histoire manquant d'intérêt et dessins bizarres, voire déplaisants.

AU-DELA : un bug dans la matrice crée une maison hantée. On est plus proche de l'univers onirique de Chihiro que de Matrix ici ...

UNE HISTOIRE DE DETECTIVE : Lancé à la poursuite de Trinity, un détective découvre que ses prédécesseurs ont tous connu une fin tragique. Style graphique, en noir et blanc crayonné, superbe, dans une ambiance années 50.

MATRICULE : un groupe d'humains capture des machines et tente de les contrôler. Un clin d'oeil à Ghost in The Shell ? Résultat moyen.

L'intérêt des ces histoires étant très inégal, cet achat est à conseiller avant tout aux amateurs de science-fiction et de films d'animation, qui trouveront d'ailleurs sur le DVD des commentaires très intéressants concernant la conception des films. Réalisé à une époque charnière, alors que le numérique prenait peu à peu le dessus sur les dessins animés traditionnels, Animatrix n'est pas seulement un produit dérivé mercantile, c'est aussi une façon de faire le point sur un art à part entière, au moment de sa mutation la plus importante.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 août 2011
Article reçu en parfait état et dans les délais. Connaissant ce film en DVD je souhaitais le visualiser en HD et le résutat est vraiment à la hauteur, (mais le DVD était déjà lui aussi de très bonne qualité).
Attention : format CinémaScope qui peut frustrer certains !
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 juillet 2004
J'ai bien aimé les premiers courts-métrages et puis j'ai décroché. Lourd, répétitif, dessins qui ne me plaisaient pas visuellement...
J'ai été plutôt déçue du résultat, dommage...
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus