undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici

  • Scream
  • Commentaires client

Commentaires client

3,4 sur 5 étoiles15
3,4 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:11,53 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 22 janvier 2010
« Some of you know him... some of you don't ! » dit-il avec une voix robotique à la Limp bizkit. Non, pas d'erreurs, il s'agit bel et bien du nouveau disque de Couisse Cow-nelle, sauvagement intitulé « Scream ». « Crier », c'est en effet ce qui peut se passer à la première écoute de ce troisième solo définitivement pop, r'n'b et électro !

Mars 2008, un séisme plutôt violent s'abat sur la petite planète des fans de l'ex frontman de Soundgarden et Audioslave. Son prochain effort sera produit par Timbaland. Le même Timbaland, producteur entre autres de Jay-Z, Missy Elliot et Nelly Furtado. Gloups. L'addition semble être salée après un « Carry on » efficace mais inégal. La carrière solo du bellâtre serait-elle aussi peu concluante qu'il en viendrait à signer un pacte avec le mentor de Justin Timberlake ?

Lorsque les premiers extraits me sont parvenus, un mélange de surprise, d'excitation et de méfiance s'est emparé de moi. « Ground zero », et son beat box urbain sur lequel Cornell pose sa sublime voix soul, est la bonne surprise de la sélection. « Long gone » est beaucoup moins original : un titre r'n'b banal, malgré tout assez aérien. Tandis que le single « Scream » se démarque par son beat futuriste, son refrain tubesque et son final en slide inquiétant.

« Scream » est un album qui ne s'écoute que d'une seule et longue traite. L'ensemble s'enchaîne, avec entre chaque titre une phase musicale de liaison souvent réussie. Un très bon point donc. Certains titres sont faiblards, comme le trop mielleux « Never far away » ou la tentative ratée qu'est « Climbing up the walls » à se réconcilier avec un bon pop/rock. D'autres sont au contraire inventifs, variés et plutôt dansants. « Time » et sa suite « sweet revenge » sont construits autour d'arpèges simples mais efficace, portant vers des chorus mémorisables dès la première écoute. Le story-telling « Other side of town » surprend : une pop song aux accents graves, catchy et calibrée pour toucher un large public. Enfin, « Watch out » clôt l'album nerveusement, couplé à un sublime blues en ghost track.

Si l'aspect purement musical déroute au premier abord, il dévoile rapidement ses charmes à travers des beats inspirés et vibrants. La voix de ce cher Chris reste impressionnante, bien que travaillée et lissée à bloc. L'ensemble est surprenant, efficace, frais, innovant et nécessite un point de vue neutre (mais est-ce vraiment possible ?) pour l'apprécier pleinement. En effet, il n'est ni comparable avec les précédents efforts de Cornell, ni avec la discographie d'Audioslave et Soundgarden. Evitons de penser que ce disque a été crée par le même charismatique, enigmatique et fantasque frontman de Soundgarden. L'homme a changé, les tendances aussi.

(Je précise que je suis un fan absolu de Chris Cornell, Soundgarden et Audioslave. Et oui, j'ai adoré ce disque !)
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 novembre 2012
Devenu fan de Mr Cornell depuis plusieurs années, d'abord Audioslave puis récemment la discographie de Soundgarden dont je suis maintenant dingue.
Le style musical abordé dans cet album peut dérouter a la première écoute d'un des titres de celui-ci. Cependant, il faut quand même admettre que la diversité mélangée a la sublime voix du chanteur est quand même très éfficace.
Ce mec a le groove et montre encore une fois qu'il est capable de s'attaquer a différents styles musicaux avec une facilité déconcertante.
On passe du Rnb a l'Electro, ainsi que la Pop matinée de quelques petits solo de guitare histoire de rappeler quand même les origines du chanteur.
Chaques morceaux se terminent avec une intermaide instrumentale plutôt réussie et donne l'impréssion de n'écouter qu'une seule piste de 62mn.
Sans oublier une atmosphère assez singulière s'en dégageant et l'on obtient une très bonne galette.

Bien sur ce cd ne plaira pas forcément a tout le monde, et les fanatiques acidus de la première heure ont déja crier au scandal.Cependant, il mérite que l'on y penche une oreille attentive.
Mais après tout, où est le mal a vouloir essayer de nouvelles expériences? A l'heure où j'écris ce com, cela prend encore plus de sens, puisque Soundgarden vient de sortir son nouvel album....et quel album!

Chris Cornell n'a absolument pas trahit son âme de rockeur, je le confirme.
Il déchire toujours autant.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Bon OK, je n ai pas encore écouté l album, mais apres avoir assisté au concert donné par Chris et son groupe a la Cigale (Paris), je dois avouer que je suis quelque peu perplexe. L intégralité de l album a été joué au début du concert, si bien que c est un jugement a la premiere ecoute mais un jugement...plutot en demi teinte.

En effet, pour ceux qui ne seraient pas encore au courant, la plus belle voix du grunge (si tant est que ce terme ait un sens) s est acoquiné pour ecrire et produire ce nouvel album avec... Timbaland ! ... autant vous dire qu on est (tres) loin de Badmotorfinger ou d Audioslave. Plutot que de Soundgarden ou de Temple Of The Dog, cette oeuvre permet a Chris de s essayer dans un registre tres... Kanye West, Rihanna ou Beyoncé, du R&B donc, et pas du meilleur (on se demande d ailleurs quel est le rapport entre la pochette et le contenu du disque).

Histoire sans doute de faire la nique aux Pussycat Dolls, quelques (tres legeres ) touches de guitares ont été ajoutée ici ou la. C est bien dommage car sur scene le groupe est loin d etre manchot comme on peut le verifier sur Jesus Christ Pose, Hunger Strike, Loud Love ou Outshined joués en rappel, mais malheureusement absentes de l album.

A au fait, cerise sur le gateau, il s agit d un concept album (les chansons s enchainent sans blanc) et sur "Take Me Alive", c'est Justin Timberlake qui vient poser son flow... c est y pas beau ca ?!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 mars 2010
Chris Cornell, révélé par la scène Grunge, n'aura eu de cesse d'évoluer,passant de Soundgarden ( Black Hole sun est désormais un monument ), Audioslave ( l'effectif de Rage against the machine )pour arriver, à ce jour à cet album, produit par Timberland.
En attente certainement d'une reformation mercantique de Soundgarden, Chris Cornell nous délivre un album personnel, d'une voix toujours parfaite, travaillée parfois au Vocoder ( qui robotise la voix pour les incultes )sur des arrangements inhabituels.

Là est la clé : l'ouverture d'esprit. Pourtant la pochette est explicite : pas de P90, ni la guitare qui va avec ... Elles sont cassées.
Reste alors la production Timbeland,dont je ne suis pas vraiment fan, mais ce dernier à le mérite d'aimer les artistes qu'il produit.

Cela nous délivre un album personnel ( apprenez l'anglais et écoutez les paroles )servi par une musique qui n'a de but que de servir le chant, ses harmonies.
La conversion est brutale, certes, mais enchanteresse.

A comparer plutot avec le Peeping Tom de Mike Patton, plutot que de chercher une trace de Soundgarden ou d'Audioslave.

Ecouter prioritairement la chanson eponyme, cela vous donnera la teneur de l'album.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 avril 2013
Certains trouveront une certaine empreinte de Depeche Mode, surtout dans les albums des années précédentes, très belle qualité de composition, de jeu et de mixage. Un son équilibré, dynamique et de qualité à tous les niveaux sonores, q'on écoute en ambiance ou bien fort avec un gros ampli et les enceintes ad-hoc. Excellent album qui donne envie de côtoyer les autres.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 mai 2009
Ne connaissant que très peu Chris Cornell, j'ai pu écouter cet album sans préjugés et avec du recul.
Verdict ? Les sonorités entre Rock et R&B sont déconcertantes au début, mais on est très vite emporté dans ce tourbillon qui mélange les sons toujours plus novateurs de Timbaland et la voie SUBLIME de Chris Cornell. On tombe vite accro, chansons après chansons, tout s'enchaîne à la perfection. Le nouveau né de ces 2 artistes pourtant si opposés s'impose comme une valeur sûre. Un bijou!
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Une des meilleures création tous genres confondus de ces 2 dernières années !
Harmonies et sonorités envoutantes!
Novateur; Chris n'est pas passé par là pour rien.
De l'audace , de la force , un grand sens du phrasé harmonique et beaucoup d'élégance ! n'en déplaise aux nombreux détracteurs de cet Opus il s'agit bel et bien de Musique au sens large et non d'une répétition du style "Audioslave" (groupe au demeurant remarquable) et qui bientot passera au rang de culte .. avec les années ..
"Scream" est donc évidemment rafraichissant ,sans retenu , tout à fait étonnant, et doit etre écouté attentivement pour en tirer la juste essence!! Un disque crépusculaire !! , puissant et stylé!! ouvrez vos oreilles et laisser vous faire !! c'est nouveau... , un disque essentiel , à écouter à un bon volume pour savourer la finesse des arangements. A ne surtout pas manquer!!!
Mention spéciale pour les titres 6 à 11 !!! encore une fois , Merci Chris !!!
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Je ne sais pas quoi penser de ce disque. D'un côté, je le préfère au précédent que je n'avais pas beaucoup aimé mais de l'autre, ça n'a vraiment plus rien à voir avec le Chris Cornell que l'on connaissait avec Temple of the Dog ou Soundgarden et c'est très loin d'un Euphora Morning.
Les titres ne sont pas mauvais, c'est même plutôt pas trop mal mais ce n'est pas un disque qui s'usera sur ma platine.
On peut tout de même saluer Chris qui s'essaie à autre chose et qui est là où on ne l'attend pas.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 mars 2009
Lorsque j'ai appris la nouvelle: "Timbaland produit Chris Cornell", j'étais TRES inquiet. Lorsque j'ai entendu les 1ers morceaux, j'étais plus que déçu, presque en colère de telles horreurs. Lorsque je l'ai vu en concert, ça ne m'a pas convaincu ou rassuré. Et pourtant... Plus j'écoute les morceaux plus je finis par les apprécier...!! Alors, que l'on soit clair, c'est à des années lumières de ce que l'on aime chez Chris Cornell mais intrinsèquement, ça se laisse écouter!!
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 février 2009
J'ai assisté au concert à la Cigale et j'avoue que j'ai été assez surprise d'entendre le nouvel album. Je suis une grande fan de Chris Cornell depuis plus de 15 ans. Timbaland n'est vraiment pas mon truc mais sur scène les chansons ne sonnaient pas si RnB que çà. C'était plutôt rock /indus et assez planant par moment et pas si mal au final. En plus la 2e partie du concert était consacrée aux anciens morceaux que j'adore Hunger strike, Outchined...Le mélange des genres est audacieux c'est vrai ! Les fans purs et durs de soundgarden notamment risquent d'avoir beaucoup de mal avec cette nouvelle orientation musicale, c'est certain.
Pour ma part, je suis Chris Cornell sans hésiter...
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

19,68 €
7,00 €
10,10 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)