undrgrnd Cliquez ici Livres Cahier de vacances nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

4,5 sur 5 étoiles2
4,5 sur 5 étoiles
5 étoiles
1
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:30,90 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 4 août 2012
Comme beaucoup d'enregistrements du Bach Pilgrimage de J.E. Gardiner parus chez SDG, ce volume voit alterner des lectures de toute beauté et des pages parfois un peu décevantes. Cette "inégalité" (à prendre avec de grosses guillemets) est inhérente au projet lui même qui consistait à jouer et enregistrer toutes les cantates de Bach lors d'une tournée effectuée en 1999-2000.

Ce volume 5 est donc un peu inégal mais autant le dire d'emblée, les moments décevants ne le sont qu'à comparaison des fulgurances qu'on y trouve par ailleurs qui, à elles seules, valent l'achat de ce disque.

Le premier CD comprend trois très belles cantates. Il en ressort une impression de montée en puissance qui culmine avec la dernière cantate du programme, la magnifique BWV 45 "Es ist dir gesagt, Mensch, was gut ist", exposée ici avec une précision et une énergie jubilatoires. Le Chorus d'ouverture marqué par un contrepoint sublime est un de ces moments rares où flotte une espèce de joie communicative si propre aux plus belles pages de Bach. Quelle beauté !

Pour ce qui concerne le CD n° 2, après une BWV 46 de toute beauté, on découvre une merveille : BWV 101 "Nimm von uns, Herr, du treuer Gott". Cette cantate, qui n'est pas une des plus connues, est marquée par une grande complexité d'écriture et ne se livre qu'au bout de plusieurs écoutes. Au final, quelle récompense.

A contrario, BWV 102, pourtant superbe, déçoit en raison des interventions peu assurées de Joanne Lunn (soprano) et de Daniel Taylor (alto) dans l'ouverture, lequel se rattrape par contre dans une belle aria, ensuite. Dans sa partie, le tenor Christoph Genz se montre très appliqué, sans doute même un peu trop et ne réussit que peu à faire passer l'émotion. On aurait préféré la classe de James Gilchrist, toujours excellent tout au long du Bach Pilgrimage.

Au final, un volume 5 de très belle tenue, dont on peut conseiller l'achat, ne serait-ce que pour ses deux trésors : BWV 45 et BWV 101. Ce disque a obtenu un 5 de Diapason.

La qualité d'enregistrement est correcte, sans plus, comme tous les volumes du Bach Pilgrimage parus chez SDG. La différence de moyens par rapport à la période Archiv est assez flagrante.

Oeuvrez pour le bien commun : écoutez Bach !
33 commentaires|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Le CD1 a été enregistré à RENDSBURG le 13 août 2000 et présente la particularité de présenter trois cantates avec des solistes exclusivement masculins (Robin TYSON : alto ; Christoph GENZ : ténor et Brinley SHERRATT : basse). L'interprétation de la première cantate BWV 178 est assez moyenne (malgré un beau solo de la basse) ; heureusement, celle des deux cantates suivantes BWV 136, puis surtout BWV 45 sont meilleures surtout grâce à leurs splendides choeurs introductifs (permettant de retrouver des voix féminines !). A noter de beaux solos de l'alto, puis du duo ténor-basse pour le BWV 136 ainsi qu'un solo très énergique de la basse, suivi immédiatement d'un beau solo de l'alto (accompagné d'une flûte) pour la dernière cantate BWV 45.
Le CD2 comporte trois longues cantates pour une durée de plus de 65 min et a été enregistré à BRAUNSCHWEIG le week-end suivant ; à l'exception du ténor Christoph GENZ, on trouve trois solistes différents : la soprano Joann LUNN, l'alto Daniel TAYLOR et la basse Gotthold SCHWARZ. La première cantate BWV 46 débute avec un choeur un peu lent, comporte une belle aria de la basse (fort bien soutenu par le trompettiste), un beau solo de l'alto accompagné par une flûte et un beau choeur final ; la 2° cantate BWV 101 est assez longue (25 min) et sans éclat, malgré un beau choeur introductif, un bon solo du ténor (accompagné par un violon) et une aria en duetto assez étonnante entre la soprano et l'alto (on croirait entendre un duo féminin, mais c'est le timbre propre à la voix de Daniel TAYLOR). Mais ce CD2 vaut surtout pour la véritable explosion sonore que constitue le choeur du BWV 102 : puissance de l'ensemble, avec, à un moment donné, l'extraordinaire succession des solistes : du très grand BACH ! Après ce grand moment (assurément l'un des plus beaux choeurs de l'ensemble des cantates), la cantate se termine plus paisiblement avec notamment un beau solo de l'alto (accompagné d'un hautbois), puis une belle aria du ténor (accompagné d'une flûte).
Comme toujours, le livret est magnifiquement illustré par une photo de Steve Mc CURRY représentant une bergère du RADJASTHAN, région désertique du Nord-Ouest de l'INDE.
REM : dans la classification (évidemment fort subjective) proposée dans ma listmania « BACH Cantatas Gardiner » cet album (que j'évalue 4,5 étoiles) est à la frontière des albums que je considère incontournables (5 étoiles) et ceux qui le sont un peu moins moins (4 étoiles), mais ceci n'est qu'une opinion personnelle basée sur l'écoute attentive de la quinzaine d'albums que je possède actuellement...
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

31,20 €
30,00 €
24,92 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)