Commentaires en ligne


15 évaluations
5 étoiles:
 (11)
4 étoiles:
 (2)
3 étoiles:
 (1)
2 étoiles:
 (1)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


11 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Cadeau des dieux
Atteindre le sommet de son art au troisième essai...? Inimaginable ! Pourtant, Queen l'a fait, sans complexe, avec ce chef d’œuvre. "Sheer Heart attack" est un absolu de beauté de puissance et d'émotion. Moins connu pourtant que "A nigth..." ou "A day...", il en possède cependant déjà toute la folie créatrice...
Publié le 30 septembre 2002 par BertierTrincamp

versus
Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Mon disque prefere avec a day at the races ,baroque et inspire,excellent!
En effet on y trouve des titres tres rock comme brighton rock et now I'm here,stone cold crazy et d'autres plus baroques comme killer queen ou in the lap of the gods...revisited qui disparaitront tres vite des sets-lists live du groupe qui gagnent a etre redecouverts et pour moi c'est leur meilleur disque!

Vivement recommande!
Publié il y a 23 mois par jerico73


‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

11 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Cadeau des dieux, 30 septembre 2002
Ce commentaire fait référence à cette édition : Sheer Heart Attack (CD)
Atteindre le sommet de son art au troisième essai...? Inimaginable ! Pourtant, Queen l'a fait, sans complexe, avec ce chef d’œuvre. "Sheer Heart attack" est un absolu de beauté de puissance et d'émotion. Moins connu pourtant que "A nigth..." ou "A day...", il en possède cependant déjà toute la folie créatrice avec une étincelle supplémentaire de spontanéité qui vous donne la chair de poule quand elle ne vous fait pas monter les larmes aux yeux. Les dieux, souvent évoqués dans cet album, ne peuvent émettre qu'un seul commentaire : Sublime !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


12 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 In the Lap of the Gods!, 15 juin 2004
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Sheer Heart Attack (CD)
1974-1975 : les choses très sérieuses commencent pour Queen. La sortie de ce troisième album va être à l'origine de la percée fulgurante du groupe avec en point d'orgue, une tournée magistrale au pays du Soleil Levant. Mais dire que cet album est réussi est tout ce qu'il y a de plus logique! En effet, on entame sur Brighton Rock, une chanson qui aura surtout du succès en live, marquée par un rythme déchaîné et joyeux au début, puis d'un très long interlude où brian May part en free-style avec sa guitare. Place maintenant au petit caviar qu'est Killer Queen, petit morceau pop bien rythmé, avec des choeurs suraigus, délicieux. tenement Funster, chantée par Roger Taylor montre encore et toujours l'influence rock-très rock du batteur à la tignasse blonde. On enchaîne sur Flick of the Wrist puis Lily of the Valley, une alternance de dur et de doux maîtrisée de bien belle manière.
Encore un must du groupe : Now I'm Here. Egalement très populaire en concert, cette chanson montre que le groupe est beaucoup plus sûr de lui quant au son rock (intros, solos, accompagnements de batterie, passages calmes, bonnes paroles, tout y est!) In the Lap of the Gods 1 n'est pas terrible mais bien jolie quand même : tout n'est que mélodie et mélodie, un jolie chanson mais n'hésitez pas à zapper vers la suivante si elle vous ennuie. Attention...
STONE COLD CRAZY! Lancée pleins tubes telle une moto 500 que l'on arrive pas à rattraper, cette chanson restera l'une des favorites des musiciens de métal. Et pour cause, elle sera reprise 15 plus tard par un certain groupe du nom de... Metallica. Allez, on se calme et on se lance dans Dear Friends, chantée par Brian May, ce n'est qu'un doux monologue interprété au piano. Puis Misfire repart un peu dans la lignée de Killer Queen en plus rapide et avec de la guitare sèche. Petit passage joyeux encore avec Leroy Brown, je vous laisse découvrir. On termine dans la magnificence avec She Makes Me (qui se traîne un peu mais qui est bien jolie, aussi chantée par May) et enfin In the Lap of the Gods 2 : somptueux monument qui donne un aperçu de l'incontournable tube que sera We Are the Champions 3 ans plus tard. La plus belle manière de clore l'album, sur un refrain facile à retenir et sans cesse plus grandiose.
En 13 titres (c'est beaucoup), Queen passe avec Sheer Heart Attack à un autre niveau. Ils mélangent parfaitement les styles (une caractéristique commune à tous leurs albums) et Freddie Mercury se fait connaître comme l'une des plus grandes figures de l'histoire du rock. Queen récolte les fruits de ses deux premiers albums et leur succès ne connaîtra bientôt plus de limites.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


7 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Epatant, 3 février 2004
Ce commentaire fait référence à cette édition : Sheer Heart Attack (CD)
Je ne savais pas a quoi m'attendre a achetant cet album du groupe anglais mais je n'ai pas été déçu.
En effet que dire quand on écoute des morceaux comme le magnifique Killer Queen (l'essence même du rock anglais), Lili Of The Valley qui, même si ce morceau est très court, est une vraie petite perle.
Mon coup de coeur revient au très beau In The Lap Of The Gods (revisited) avec la voix de Mercury qui vous glace de sang tellement il monte dans les aigus!
bref Sheer Heart Attack rentre dans le top 5 des meilleurs albums de la formation.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 L'album de transition, 8 juillet 2011
Par 
Stefan (Paris, France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 50 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Sheer Heart Attack - Remasterisé 2011 (2 CD - Titres bonus inédits) (CD)
Queen III, le premier à avoir son propre titre, Sheer Heart Attack. Album transitoire s'il en fut, inégal mais passionnant de bout en bout.

Déjà Brighton Rock, furieux rappel des épisodes précédents, ouvre le bal avec un May simplement au sommet et un groupe au diapason. Ca défouraille sévère ! Killer Queen suit et c'est une autre affaire et, sans aucun doute, le morceau fondateur du versant pop du son que le groupe peaufinera dès son album suivant, grande classe et chanson imparable. Ensuite, Taylor fait du bon boulot sur Tenement Funster mais on se dit que Mercury eût fait bien mieux et, du coup, on reste un peu sur sa faim... D'autant que la triplette qu'il aurait pu former (les trois morceaux s'enchainant) avec l'efficace art/hard rock Flick of the Wrist et sa conclusion aérienne (Lily of the Valley) eût pu être légendaire, dommage. Ce qui suit s'inscrit directement dans la légende, un autre futur grand classique (versant rock cette fois) habite la fin de cette face A, c'est du lourd, du Queen emblématique, celui-là même qui trônera longtemps en tête des charts avec son pomp rock parfois presque pop, parfois franchement hard. Oui, Now I'm Here est une grande chanson, de celles qui redéfinissent le son d'un groupe qui, présentement, réussit à être chatoyant tout en riffant dru, du bel ouvrage, vraiment... Que ne vient pas contredire le grandiloquent In the Lap of the Gods que les petits gars de Muse ont dû user jusqu'à la corde avant de commettre leurs hommages de Resistance. Las, ce qui fait merveille pour certains n'est qu'accessoire pour les maîtres et on passera donc vite sur cet aimable mais secondaire intermède pour plonger dans le furieux et presque punkoïde Stone Cold Crazy, un rocker court et d'une rare efficacité, parfait jusque dans les feulements félins d'un Mercury toutes griffes dehors. On s'arrêterait bien là, tiens, en fanfare, mais nous n'en sommes qu'au second morceau de la face B et les gars nous ont réservé quelques douceurs dont ils ont le secret : une berceuse avec Dear Friend (jolie), un petit rock presque latino avec un Misfire un peu kitsch mais sympathique ou une faux-swinguerie rigolote avec Bring Back That Leroy Brown. Pas bien sérieux tout ça mais tellement bon ! Mais il est temps, Fin des intermèdes et arrivée du morceau de Brian, autre étape incontournable de tout album de Queen. En l'occurrence Brian fera mieux que ce She Makes Me (Stormtrooper in Stilletos), probablement le morceau le plus faible de tout l'album d'autant qu'il a tendance à s'éterniser (ou à en donner l'impression) malgré une durée de seulement 4 minutes. Heureusement, Freddie relève le niveau avec son In the Lap of the Gods... Revisited, sorte de power ballad typiquement Queenesque (théâtrale à souhait donc) où le piano et la voix de Mercury font la différence. Une conclusion au niveau d'un bel album (presque) sans temps mort.

Les bonus du présent deluxe sont quasi exclusivement live et pas que d'époque... On se dit qu'EMI n'avait probablement pas beaucoup de matériel pour nous proposer un enregistrement venant d'un live officiel, en l'occurrence le Wembley de 86. Et ce n'est pas un acappella mix de Leroy Brown (oui, bon, rigolo mais fondamentalement sans intérêt) qui relèvera le niveau. Heureusement qu'il y a les BBC sessions et - surtout ! - le remaster tip top de l'album qui font de l'objet un investissement valable, indéniablement.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Guaranteed to blow your mind. Anytime., 11 décembre 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Sheer Heart Attack - Remasterisé 2011 (CD)
Ils commencent à y penser une fois les dernières paluches de la journée serrées. S'ils sourient à leurs collègues en leur lançant les dernières vannes d'usage, ils ne sont pourtant plus tout à fait avec eux. On ne peut d'ailleurs leur adresser la parole sur le trajet du retour, car, repliés sur eux-mêmes, ils affrontent l'impensable, livrant une bataille intérieure schizophrène pour entériner leur choix de la soirée. Leurs décisions prises, la plupart redeviennent humains. Soulagés, libres. Mais alors arrive l'excitation. Imperceptible d'abord, elle monte en puissance jusqu'à ce que, fébriles, ils ouvrent la porte, balancent clés, manteaux, godasses et s'écroulent sur le canapé.

Conscients de leur addiction un tantinet malsaine, certains temporisent. Ils savourent quelques instants ce précieux silence qui fait suite à leurs journées bruyantes, prolongent un peu l'attente en se servant un whisky ou un café. D'autres caressent le chat ou allument une cigarette. Mais rapidement, inévitablement, mûs par quelque chose qui les dépasse tous, ils se rendent religieusement devant leur discothèque et se recueillent devant leurs collections de Queen, avec une pensée émue pour chacune des quatorze galettes à qui ils viennent de mettre un vent. Ils s'excusent, se justifient, s'enfoncent, leur promettent solennellement de les sortir demain, puis, enfin, tirent victorieusement à eux la quinzième, l'élue de la soirée, la Reine du bal...

Si l'œil est toujours attiré par le brillant, l'esthétique, les jupes courtes, les talons hauts et les poitrines avantageuses, il arrive, comme dans les films, qu'on découvre la beauté "intérieure" d'une demoiselle, et que celle-ci réussisse par sa rhétorique le tour de force de vous faire oublier ses chaussures plates, ses boutons d'acné, et ses cheveux courts. Non ? Bon, j'avoue... Mais en Musique c'est possible ! La preuve avec ce "Sheer Heart Attack", qui malgré sa cover peu attrayante pourtant signée Mick Rock ("Raw Power" d'Iggy entre autres, c'est lui), est l'un de mes albums favoris des Quatre Fantastiques, un disque qui aurait toutes ses chances devant une bombasse genre "Innuendo" ou "Night At The Opera" !

Car ce troisième opus des britanniques, qui fut conçu entre Juillet et Septembre 1974 pour finalement naître le 23 Novembre, est un grandiose condensé de folie furieuse. On y sent à chaque instant une inspiration débordante et débridée; la fougue, l'envie de tout péter propre à la Jeunesse, cette quasi-innocence et ce je-m'en-foutisme salvateurs; une liberté totale qui repousse bien loin tout ce qui touche aux conventions, limites, barrières, frontières, bienséance et autres gros mots; mais également le petit plus qui fait qu'absolument tout est à sa juste place et qu'il n'aurait pu en être autrement : l'Art, en somme, dans toute sa splendeur. Pour faire bref, "Sheer Heart Attack", encore et toujours produit par le mythique Roy Thomas Baker, tient du pur chef d'œuvre et vous êtes une truffe si vous êtes passés à côté.

D'entrée, Freddie et Brian sortent le grand jeu : une superbe intro plantant un décor de fête foraine lance le grand huit "Brighton Rock" avec cette ligne de chant qui me fait toujours autant tripper, notamment l'hallucinant passage de transition voix de tête/voix de poitrine ("Magic in the air") qui précède le terrible refrain fédérateur qu'on n'entend pourtant qu'une fois. Un violent break basse-batterie construit ensuite un nouveau tremplin pour le solo acrobatique de Brian, une tuerie freelance absolue qui sonne comme une impro et dans lequel le virtuose à la Red Special impose son style, unique, se servant du Delay comme personne, démontrant ainsi qu'Hendrix et Page n'ont pas le monopole du Génie.

Cinq minutes seulement se sont écoulées et on est déjà à genoux, lorsque les claquements de doigts introduisant "Killer Queen" nous subjuguent immédiatement. Terminés les saltimbanques, nous voilà transportés dans l'univers luxueux d'une escort-girl : parfum, bijoux et Champagne Moët et Chandon sont la trame de fond de ce piano-voix sublime auquel vient rapidement se greffer un accompagnement de circonstance : rythmique rétro, chœurs délicieux, arrangements à chialer, notamment le roulement de caisse claire ponctué par une sonnette de vélo - et oui, déjà-, un solo harmonisé d'anthologie; tout est extase et raffinement, et c'est l'orgasme dans la soie.

Et là, Roger nous balance son morceau, "Tenement Funster", placé comme sur "Night At The Opera" en troisième position, et aussi réussi que le génialissime "I'm In Love With My Car". Roger, ce batteur génial, certes pas vraiment technique, mais pourtant irremplaçable de par son charisme scénique (ah le coup de la flotte sur la caisse claire), son énorme son caractéristique qui l'a suivi toute sa carrière, son style particulier caisse claire/charleston ouvert, mais surtout sa voix, sa voix exceptionnelle... Même quand Roger nous parle de ses nouvelles chaussures violettes qui ont fait sensation auprès de ses voisins, on est accroché à ses mots comme si notre vie en dépendait; alors quand il nous lâche une tirade poétique du genre "Give me an open car, I'll make the speed of light out of this place", on jubile et on en redemande.

Et le pire c'est que ça continue : le doublon "Flick Of The Wrist"/"Lily Of The Valley" est encore une merveille. Alors que la structure de "Flick Of The Wrist" qui évoque d'ailleurs "Don't Stop Me Now" frappe par sa modernité, notamment le couplet, la transition "Lily Of The Valley", toute en émotion, nous fait monter une grosse boule dans la gorge en moins de deux minutes, et on en arrive presque aux larmes quand Freddie entonne "Messenger from seven seas has flown".

Arrivés à ce point, on n'y croit plus car on ne peut monter sans redescendre, mais tout doucement débute "Now I'm Here" que tout le monde connaît, avec sa fabuleuse intro au Delay et ses pêches qui annoncent un gros Hard jouissif et groovy, et c'est trop d'émotion... Alors pour calmer le jeu, Freddie nous fait le coup du seau de flotte sur la tête en nous concoctant un entracte baroque complètement barré sur lequel Roger atteint des notes qui effraieraient Rob Halford, mais c'est pour mieux enchaîner sur la claque destructrice "Stone Cold Crazy" avec son riff de boucher sadique et sa ligne de chant cultissime. Ces génies qui étaient d'ailleurs tous des grosses têtes bardées de diplômes avaient une décennie musicale d'avance et on en reste sans voix lorsqu'on se repasse ça aujourd'hui.

Au point où j'en suis, je ne terminerai pas sans évoquer la première composition du placide John Deacon, "Misfire", un morceau poppy sympathique qui s'intègre parfaitement au reste de l'album, tout comme le délirant "Leroy Brown". S'il faut chercher la petite bête, on dénoncera les deux titres les moins ambitieux de l'album, "Dear Friends" et "She Makes Me", agréables mais avouons-le, pas aussi admirables que les onze autres.

On finit en beauté sur l'hypnotisant "In The Lap Of The Gods… Revisited" qui achève de nous épuiser émotionnellement avec ces chœurs majestueux qu'on ne peut que reprendre à pleins poumons quitte à ce que les voisins nous matent d'un œil inquiet le lendemain en prenant le courrier, quand Boum, tout s'arrête avec cette explosion nucléaire qui nous empêche de continuer ce voyage au plus profond de nous-mêmes... Dur !

Succédant à un "Queen II" parfois perçu comme trop pompeux et grandiloquent, trop progressif finalement, malgré des pépites à l'image de "Seven Seas of Rhye", "Sheer Heart Attack" devient donc le premier véritable chef d'œuvre du groupe, et ce malgré l'hépatite de Brian, absent du studio pendant la majeure partie de l'enregistrement... Ingénieusement construit sur des morceaux antagonistes qui s'imbriquent pourtant parfaitement tout en reflétant admirablement les personnalités des quatre multi-instrumentistes, ce troisième opus a le grand mérite d'avoir soudé les musiciens : Queen s'est trouvé en tant que groupe et sait où il va. La suite est historique.

Oui, les fans de Queen sont une espèce à part. De dangereux intégristes qui ne plaisantent pas avec leur Religion. Et ils sont partout. Maintenant vous savez, et vous verrez les choses différemment. Demain soir dans le métro, lorsque les yeux de votre voisin de gauche se révulseront subitement, ne paniquez pas, ce n'est pas un zombie. Laissez lui du temps... "Innuendo" squattera-t-il pour la cinquième fois consécutive sa platine, ou "The Game" obtiendra-t-il enfin ses faveurs ? Quant au type que vous observiez hier dans les embouteillages, celui qui tenait sa tête à deux mains et qui s'est soudainement redressé un petit sourire aux lèvres, comprenez-vous maintenant qu'il avait simplement décidé de réécouter "Flash Gordon" ? Allez, vivez moins stressés... "Dans la vie tout s'arrange. Y'a jamais de vraies raisons de se biler" disait Gérard cette même année.

Tiens, vos yeux sont opaques...

Lequel choisirez-vous ce soir ?
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Avant A night at the opera..., 4 mai 2011
Par 
70's addict (Etampes) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Sheer Heart Attack - Remasterisé 2011 (2 CD - Titres bonus inédits) (CD)
...Queen existait déjà et développait un rock plus incisif que par la suite. On trouve déjà des intermèdes fantaisistes, comme dans l'illustre album suivant. Un album à ne bouder sous aucun prétexte, donc, qui bénéficie d'un remasterisation efficace et de quelques bonus qui valent le coup. Tenement funster montre déjà que dans le groupe, il y a bien deux chanteurs exceptionnels (Que Brian May m'excuse...). Roger Taylor aurait bien pu être chanteur s'il n'avait été batteur. Comment peut-il avoir cette voix rauque que bien des hardeux lui envieraient et en même temps pousser dans les aigus avec une parfaite clarté, comme dans les choeurs de '39 (dans A night) ? Quelle époque, où tant de groupes regroupaient des virtuoses !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Un album un peu décallé, 2 novembre 2005
Ce commentaire fait référence à cette édition : Sheer Heart Attack (CD)
Cet album est une parenthèse dans le style Queen des débuts. Il se pose entre deux séries de 2 albums assez proches que sont "Queen I" et "Queen II" puis "A Night at the Opera" et "A Day at the Races".
C'est un album assez puissant, mais agréable à l'écoute. Toutefois il vaut mieux éviter de commencer à écouter queen par cet album. Par contre si on connait déjà leurs grands classiques, c'est un album à posséder sous peine de ne pas connaître les multiples facettes de Queen.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Pas de fausse note!, 19 octobre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Sheer Heart Attack - Remasterisé 2011 (CD)
Produit reçu en bon état, dans les délais (ne suis pas à un jour près, tout de même!). Prix très satisfaisant part rapport aux prix pratiqués ailleurs, notamment en hypers, même spécialisés musique. Bref, super!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 commande pour cadeau, 16 juin 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Sheer Heart Attack - Remasterisé 2011 (CD)
ce produit n'étant pas pour moi je ne me prononce pas.Par contre la destinataire a vraiment apprecie vu que c'est une inconditionnelle
de QUEEN.ce remasterisé est pour elle remarquable ainsi que les deux autres.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Queen encore encore, 8 mars 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Sheer Heart Attack - Remasterisé 2011 (CD)
remasterisé mais c'est tjrs du bon QUEEN... pour ceux qui n'ont pas tous les CD du groupe pour le prix n'hésitez pas...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Sheer Heart Attack
Sheer Heart Attack de Queen (Album vinyle - 2008)
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit