undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

4,7 sur 5 étoiles20
4,7 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 9 juin 2012
Au pays des milles et une nuits, le capitaine "Sinbad" mène son navire sur une mer embrumée et inquiétante. Lorsque soudain, il aperçoit une île inconnue. Alors que l'équipage y accoste afin de se ravitailler, les hommes sont attaqués par un monstrueux cyclope géant. Ils ne doivent leur salut que grâce à l'intervention du magicien "Sokura", qui vit sur les lieux. Mais celui-ci, dans le combat contre le monstre, perd sa lampe magique.
De retour à Bagdad, Sinbad s'apprête à épouser la princesse de Chandra. C'est le moment que choisi le perfide "Sokura" pour développer son plan diabolique, destiné à le ramener sur son île afin de récupérer la lampe et mettre enfin la main sur le fabuleux trésor des cyclopes.
Sinbad repart ainsi pour l'île maudite, peuplée de monstres, d'oiseaux géants à deux têtes et de dragons cracheurs de feu...

Parmi les grands classiques du 7° art qui enchantèrent petits et grands, faisant naître sous leurs yeux les créatures les plus incroyables, il y eut surtout King Kong (1933) et "Le 7° Voyage de Sinbad" (1958). King Kong était avec "Le Monde Perdu" l'œuvre avec qui tout avait commencé, consacrant Willis O'Brien génie des effets spéciaux et grand visionnaire du cinéma fantastique. Mais le grand O'Brien avait lancé la vocation. Et Ray Harryhausen, qui découvrit dans son enfance le singe géant, voua son existence à l'animation des monstres au cinéma.
Avec lui, plus encore qu'avec son maître et père spirituel (avec qui il collabora le temps d'un Mighty Joe Young faisant office de "King Kong au rabais") qui ne fit quasiment rien d'autre dans la suite de sa carrière, tout devenait possible, et les créatures les plus incroyables apparurent sur les écrans. Des cyclopes et dragons cracheurs de feu dans notre "7° voyage de Sinbad", une pieuvre géante dans Le Monstre vient de la mer, un géant extraterrestre dans À des millions de kilomètres de la Terre, des animaux géants dans "Les voyages de Gulliver" et "l'Île Mystérieuse", des squelettes vivants et une hydre à sept têtes dans "Jason et les argonautes", des extraterrestres belliqueux commandant des chenilles géantes dans "Les Premiers hommes dans la lune", des dinosaures à foison dans "Un million d'années avant J.C." et La Vallée de Gwangi, Une déesse à six bras, un griffon et un centaure dans Le voyage fantastique de Sinbad, un minotaure, un morse géant et un tigre à dents de sabre dans "Sinbad et l'œil du tigre", Pégase, le Kraken et la Gorgone dans "Le choc des Titans (version de 1981)"... Il berça l'enfance et émerveilla les jeunes et les moins jeunes, demeurant le maître absolu dans sa discipline durant trois décennies.

Parmi toutes ces œuvres, "Le 7ème Voyage de Sinbad" est l'une des plus foisonnantes et riches en créatures fantastiques. S'y mêlent allègrement monstres mythologiques en tout genre et folklore issu des contes des mille et unes nuits, dans une atmosphère naïve ayant extrêmement vieilli, certes, mais qui parvient à préserver le parfum de l'imaginaire merveilleux tel un livre aux images envoûtantes.
La séquence finale est extraordinaire, qui voit le héros traverser une caverne sur un pont suspendu au dessus d'un lac de lave, combattre un squelette vivant à l'épée, puis délivrer le dragon cracheur de feu gardien de la grotte qui s'en va le défendre contre le cyclope gigantesque !
Dominé par une série de mate-painting d'une beauté à couper le souffle, ce charmant conte familial s'impose comme l'un des sommets de son époque dans le genre consacré et continue d'alimenter l'imaginaire de tous les amateurs de cinéma fantastique, qui parviennent encore à surmonter l'épreuve du temps à laquelle tous ces vieux films ont été soumis.

Si aujourd'hui, alors que le moindre spot publicitaire anime les monstres les plus incroyables avec une aisance désarmante grâce aux images de synthèse, alors que les effets spéciaux sont devenus une sorte de seconde respiration dans le domaine de l'image, nous ne devrions pas oublier à quel point ce merveilleux artisan que fut Ray Harryhausen sut nous émerveiller à une époque où la technologie actuelle n'existait pas. De plus, ses films (dont il est, plus encore que leurs metteurs en scènes respectifs, le géniteur), dans lesquels les trucages étaient réalisés par une animation image par image (nommée "procédé dynamation", dont la technique consiste à combiner des prises de vue réelle et de miniatures), développaient une poésie visuelle aujourd'hui perdue. Ou quand le merveilleux naïf des histoires de monstres s'accordait avec la technique rudimentaire d'une animation qui dévoilait ses imperfections de façon enfantine, où la technique rudimentaire des effets spéciaux faisait corps avec la naïveté du sujet, telles les rimes au service de la prose. C'est pour cette raison que tous les remakes du monde et toute la technologie possible et imaginable ne parviendront jamais à retrouver l'essence de l'œuvre originale présentée ici. Attention, loin de moi l'idée de prétendre que c'était forcément "mieux avant", car le cinéma nous offre aujourd'hui des spectacles totalement ahurissants. Mais de nos jours, lorsqu'une histoire de monstres est formatée de façon réaliste, c'est tout simplement moins adapté à cette imagerie désuète. Et surtout, cela possède moins de charme !
Certains auteurs actuels, pour qui Ray Harryhausen fait figure de maître spirituel absolu, se souviendront du charme de ces productions, au point de réintégrer le principe de "l'image par image" dans leur cinéma. C'est ainsi que, par exemple, Tim Burton enchanta le monde avec "L'Étrange Noël de Monsieur Jack", ou encore "Les Noces Funèbres"...

"Le 7ème Voyage de Sinbad" est réalisé par Nathan Juran, excellent artisan du cinéma de série B à qui l'on doit certains des meilleurs films du genre, comme "À des Millions de Kilomètres de la Terre", "Les Premiers Hommes Dans la Lune" et l'extraordinaire Jack le Tueur de Géants. Il fut également le réalisateur d'une pléthore de films de science-fiction qui valent le détour, tels "La chose surgit des ténèbres", "Le Cerveau de la planète Arous", "L'Attaque de la femme de 50 pieds" et "The Deadly Mantis".
Pour terminer, notons que la version blu-ray du "7ème Voyage de Sinbad" est particulièrement décevante car parasitée par une extrême granularité, preuve sidérante du manque de sérieux avec lequel le film a été restauré en haute définition, sans aucun nettoyage effectué afin de réduire toutes ces aspérités qui rendent certaines scènes épouvantables.
22 commentaires|9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
1958/1960/1962: réglé comme du papier à musique, Mathews va jouer dans 3 films qui ont marqué mon imaginaire pour toujours: 1) "The 7th voyage of Sinbad", 2) The 3 worlds of Gulliver, 3) "Jack the giant killer.
Il est vrai que les prouesses de Ray Harryhausen ont donné leurs lettres de noblesse à ces oeuvres, mais rendons aussi hommage à celui qui a prêté son charme, son énergie, sa vivacité et sa voix à ces 3 personnages.
Que seraient-ils sans Kerwin Mathews? Nous ne le saurons jamais... et c'est tant mieux comme ça!!
Excellente séance magique et mystique aux côtés d'un acteur extraordinaire.
55 commentaires|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 novembre 2011
Bonjour aux cousins Français d'un Québécois.

Je croyais que la version nord-américaine du dvd n'incluait pas la piste sonore française et j'ai donc commandé la version européene en format PAL qui marche très bien sur mon lecteur muti-zone soit-dit en passant. Après avoir passé ma commande j'ai vu dans un magasin que notre version avait aussi le français et j'ai décidé de me la procurer tout de même pour faire un comparatif. La qualité visuelle des versions NTSC et PAL est identique. La version PAL inclue une piste sonore allemande absente dans la version NTSC.

Pour ce qui est du film, que dire de plus que ce qui à déjà été dit ? L'image n'est pas top mais ce film est un classique et je suis content de l'avoir en ma possession.

J'ai regardé 2 des suppléments inclus dont celui qui parle de Ray Harryhaussen et c'est assez bien. Je vais regarder les autres éventuellement

Je n'ai même pas attendu 2 semaines et je recevais mon dvd d'Amazon France à Montréal, Québec au Canada. Ce qui est même moins long que quelques fois quand j'ai commandé d'Amazon USA.

J'aurais donné 5 étoiles mais j'en ai déduis une à cause de la qualité de l'image qui n'est pas excellente mais tout de même acceptable.
0Commentaire|8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 février 2013
Un grand classique du 7ème art, avec tout ce que le public aime et demande : des aventures dépaysantes, des combats, de la romance, des monstres signés Ray Harryhausen, et un superbe méchant interprété par Torin Thatcher. Le charme opère, et on ne s'en lasse toujours pas. La remasterisation des images en HD sont vraiment impressionnante un film d'une grande qualité à voir ou à acheter absolument .
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Comment rester de marbre devant cette petite merveille qui ne prend aucune ride année après année ? Avec ses effets spéciaux toujours aussi fascinants, son histoire épique et rocambolesque, ses acteurs convaincants (excellent Kerwin Mathews), ses décors soignés, sa musique, les créatures de Ray Harryhausen, le 7e voyage de Sinbad est une pépite du film fantastique. On ne peut qu'être sous le charme de ces paysages étranges et surtout de ces scènes inoubliables; la danseuse-serpent, le cyclope ou encore le combat contre les squelettes, mille fois copié mais jamais égalé.

Pur divertissement qu'il faut regarder en oubliant notre scepticisme d'adultes. Un conte des 1001 nuits, de la trempe du "Choc des Titans" 1re version, ou de "Jason et les Argonautes", avec les effets spéciaux d'avant le numérique, image par image, délicieusement kitsch et saccadés, du génial Ray Harryhausen.

Tant qu'il y aura des héros qui arracheront les belles Princesses des griffes des dragons, nous pourrons, dans ce monde de brutes, retrouver pour 90 minutes la fraîcheur de notre enfance à jamais enfuie et l'émerveillement de notre innocence à jamais perdue.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 mars 2012
Quel plaisir de voir de bons vieux films, en plus en blu-ray. Les enfants aussi aiment ce genre de film.
Que du bonheur.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 juillet 2014
impératif dans ses souvenirs d'enfance

quant pour les fêtes de fin d'anné la vrai télévision française nous faisait rêver ....

depuis il faut parler de la lointaire et chère privée télévision franco-américaine
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 janvier 2016
Un somptueux conte des Milles et Une Nuits illustré d'effets spéciaux magnifiques signé par un génie inégalé, j'ai nommé Ray Harryhausen ! Kerwin Matthews compose un très bon Sinbad et Kathryn Grant est gracieuse à souhait. À l'instar de King Kong ou de Jason et les Argonautes, le Septième Voyage de Sinbad influença bien d'autres grands maîtres d'effets spéciaux. Il engendra également deux autres volets tout deux très bons aussi à savoir le Voyage Fantastique de Sinbad et Sinbad et l'oeil du Tigre. Un des must de Ray Harryhausen ainsi qu'un grand classique du cinéma fantastique dont le charme continue d'opérer.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 mars 2010
Monstres sanguinaires, magicien retord, pîrates, génie dans sa lampe et princesse au sourire ensorcelant... Sortez les BN, versez-vous un grand verre de lait, lancez le film et passez le plus agréable des moments.

Nb : La version blu-ray n'est certes pas au top pour le support mais reste supérieur au dvd.
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
1000 PREMIERS RÉVISEURSle 21 septembre 2015
Film d'aventures pour petits et grands ; truffé de magie et de créatures sorties de l'esprit génial de Ray Harryhausen. Une vraie pépite où les contes des 1001 nuits rencontrent le talent iconoclaste du meilleur de la Stop-motion. Edition bourrée de bonus jubilatoires et vraiment intéressants ( le commentaire est même, chose rare, sous-titré !)... retrouvez votre âme d'enfant épris d'aventures exotiques pour 1h25, vous ne serez pas déçus.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

7,89 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)