undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

23
3,7 sur 5 étoiles
Safe Trip Home
Format: CDModifier
Prix:7,00 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

25 sur 28 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Recette anglaise pour 2 :
Prenez une jeune rosbif tendre du Yorkshire, ajoutez une pincée de cordes, modérez vos percussions uniquement applicables pour les morceaux destinés aux plats principaux, saupoudrez avec des refrains langoureux, ajoutez des petites touches de saveurs précises, liez tous ces éléments d'une voix éthérée.
Attention tous ces ingrédients ne s'amalgament bien que si la cuisson est lente. Mettez au four pendant 5 ans et vous obtenez le nouvel album de Dido Armstrong.

A l'heure qu'il est, radio et TV ont permis à tous de goûter à `Don't believe in Love' qui donne un avant gout du reste de l'album. Tout y est délicieusement délivré, à noter une basse Groove bien mise en avant et qui offre une rondeur exquise.

Pour les appétits romantiques, il y a 4 autres mets de choix, à savoir `Let's do the things..., `It comes and it goes', `Never want to say it's love', `Look no further'.
On note une influence des Blue Nile dans Northern Skies.

Attention, à la première bouchée, l'album peut paraitre sans saveur ou ne pas exciter les papilles. En se resservant plusieurs fois de l'album, on apprécie progressivement.

Notez que vous ne tomberez pas non plus de votre chaise car il ne s'agit pas d'une révolution de votre palais. Dido offre une cuisine moderne avec des petits plats mitonnés à l'ancienne mais modernes dans leur composition. Un régal à savourer dans l'obscurité pour apprécier toutes les nuances.

Miam, miam.

Fabien Jacquot - Asnières sur Seine
22 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
4 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
on retrouve avec bonheur la superbe voix de dido, on oublie totalement les sonorités électroniques de son précédent album.

Un album, sobre simple, sans aucun chichi, tendre mélancolique, tres tres calme.

Un bel album, mais totalement différent du précédent, effectivement pour les ames en peine à déconseiller.

Sinon, je pense que les fans de cette voix si originale ne seront pas décus
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
VINE VOICEle 1 mars 2011
J'avais beaucoup apprécié ce disque à sa sortie... plus de deux ans plus tard, je n'en suis pas lassé, je ne l'aime que plus encore et si les MP3 pouvaient s'user, il y aurait un profond sillon creusé dans la plupart de ses titres !

Certains semblent regretter que cet album ne décolle jamais vraiment et ils n'ont pas tort sur le fond. Il n'y a guère de ruptures de rythme ni de temps forts incontournables sur cet opus. Mais c'est que, plutôt que de décoller, Dido a choisi de planer et de nous faire planer tout du long ! Sa voix chaleureuse et parfaitement maîtrisée n'est pas une découverte mais semble avoir encore gagné en assurance depuis ses débuts. La nouveauté est plutôt que Dido parvient à nous envoûter même quand elle ne chante pas ! La clan Armstrong et Jon Brion ont parfaitement travaillé leur affaire, si bien qu'un morceau comme « Northern Skies » peut se permettre de longues minutes sans paroles, avec à peine quelques variations musicales sans pour autant ennuyer un seul instant. Outre le titre déjà cité, les autres perles sont notamment « Look no further » et son texte romantique dont il ne faudrait retirer aucun mot, « Grafton Street », empreinte de nostalgie... et il faut se retenir pour ne pas citer toutes les autres chansons.

Dido nous prouve en tout cas avec brio qu'il n'est pas nécessaire d'en faire des tonnes pour faire de la bonne musique et que la première qualité d'une chanson reste sa capacité à s'ancrer dans notre cerveau et à ne plus le quitter...
22 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 19 janvier 2009
Enthousiasmée par "Don'T Believe In Love" j'ai acheté l'album rapidement.
Apres plusieur écoute, une ou deux chansons sortent du lot, grâce à des mélodies un plus originales que tout le reste de l'album. Mais dans l'ensemble le tout reste assez monotone et semblable. Malheureusement les chansons se ressemblent toutes plus ou moins. On a la désagréable impression d'écouter la même unique chanson interminable.
Si la voix de Dido est toujours aussi belle et agréable à écouter on aurait aimé un peu plus de punch et d'originalité. Il en ressort un album effectivement d'une douceur infinie mais rien d'exceptionnel comme Dido nous avait habitué. Un petit faible pour la chanson numéro 9 " Let'S Do The Things We Normally Do.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
12 sur 14 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Recette anglaise pour 2 : :
Prenez une jeune rosbif tendre, ajoutez une pincée de cordes, modérez vos percussions uniquement applicables pour les morceaux destinés aux plats principaux, saupoudrez avec des refrains langoureux, ajoutez des petites touches de saveurs précises, liez tous ces éléments d'une voix éthérée.
Attention tous ces ingrédients ne s'amalgament bien que si la cuisson est lente. Mettez au four pendant 5 ans et vous obtenez le nouvel album de Dido Armstrong.

A l'heure qu'il est, radio et TV ont permis à tous de goûter à `Don't believe in Love' qui donne un avant gout du reste de l'album. Tout y est délicieusement délivré, à noter une basse Groove bien mise en avant et qui offre une rondeur exquise.

Pour les appétits romantiques, il y a 4 autres mets de choix, à savoir `Let's do the things..., `It comes and it goes', `Never want to say it's love', `Look no further'.
On note une influence des Blue Nile dans Northern Skies.

Attention, à la première bouchée, l'album peut paraitre sans saveur ou ne pas exciter les papilles. En se resservant plusieurs fois de l'album, on apprécie progressivement.

Notez que vous ne tomberez pas non plus de votre chaise car il ne s'agit pas d'une révolution de votre palais. Dido offre une cuisine moderne avec des petits plats mitonnés à l'ancienne mais modernes dans leur composition. Un régal à savourer dans l'obscurité pour apprécier toutes les nuances.

Miam, miam.

Fabien Jacquot - Asnières sur Seine
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
5 sur 6 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 30 novembre 2008
Dido est une artiste qui, en un seul album, a su créer son propre univers et s'imposer comme l'une des chanteuses les plus talentueuses de sa génération.

Véritable coup de maître pour son second album "Life for rent", la célèbre chanteuse était parvenue à composer un album aussi brillant que le premier, tout en lui apportant une différence notable en mêlant sa voix si douce à des rythmes si calmes et encore plus merveilleux.

Cinq ans auront été nécessaires pour la réalisation de son troisième album. Autant dire qu'après une aussi longue absence, beaucoup attendaient avec une impatience incommensurable son nouvel album "Safe trip home".
Malheureusement, force est de constater que ce nouvel album n'est pas à la hauteur de l'attente, ou plutôt des deux précédent. Alors que la chanteuse nous avait habitué à des titres qui nous font monter au septième ciel tant ses airs se sont toujours avérés lyriques et d'une rare beauté, ici on ne retient que platitude et manque d'envergure.

Si sa voix est toujours aussi douce et agréable à écouter, elle n'est jamais mise en valeur par des chansons qui finalement se ressemblent toutes plus ou moins sur cet album. Pis encire, elles rappellent énormément ses succès précédents sans jamais parvenir à les égaler, mais en ne gardant que le rythme et en annihilant toute la beauté. En ressort un album effectivement calme et doté de beaucoup de sérénité, mais dénué d'harmonie mélodieuse.

On saluera toutefois l'effort fourni par Dido d'avoir voulu explorer de nouveaux horizons en piochant notamment dans la musique orientale. Seulement, elle ne va jamais au bout de ses ambitions. Elle y parvient toutefois brillamment avec le titre "Grafton street" qui demeure la plus belle chanson de cet album, et probablablement de sa carrière. C'est un titre qui nous envole littéralement et nous plonge dans un univers mélancolique, oriental, lyrique, sublime.

Néanmoins, excepté cette chanson, on ne retient guère grand-chose de "Safe trip home". Et payer près de 20 euros pour une chanson, ça fait cher. Personnellement, je vais retourner aux deux premiers albums, "Life for rent" en tête.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 13 décembre 2008
A la première écoute, on se dit que, malgré la toujours très jolie voix de Dido, l'album semble assez monocorde et monotone. De plus, on pense indubitablement au précédent Life for Rent bardé de tubes. Puis vient la seconde écoute et on se dit que la musique est vraiment très jolie, douce et chaleureuse à la fois. Arrivé à la troisième écoute, on se rend compte que l'album est vraiment superbe, les compos douces et magnifiques, la voix de Dido toujours aussi aérienne et les futurs tubes de l'album ressortent beaucoup plus. Bref, un album aussi indispensable que les précédents, pour passer un agréable moment de douceur encore et encore.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
4 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
J'ai lu les trois premiers commentaires sur cet album. Chacune des trois personnes a un peu raison. Un album qui peut paraître décevant aux uns après la force de « Life for rent », même s'il n'est certes pas évident de renouveler un style (il est vrai, par ailleurs, que le titre « Gragton street » est magnifique). Mais un album qui révèle aussi ses qualités dès la deuxième écoute (même si la seule écoute des extraits sur Amazon m'a tout de même convaincu de l'acheter).

Dans l'ensemble, je ne suis pas vraiment déçu. La musique est peut-être un peu en retrait, mais la voix est toujours aussi belle et engageante. Avec cette indéfectible impression de sérénité et de maturité. A elle seule, elle nous assure un bon moment de détente et de bien-être, rendant la musique presque secondaire.
Une atmosphère de douceur et d'apaisement.
En ces temps où on nous abreuve d'analyses sur cette crise (que l'on renforce sensiblement à sa seule évocation répétée et amplificatrice), laissez-vous aller à retrouver quelques instants de sérénité et d'authenticité.
Du vrai Dido, fidèle à sa marque de fabrique.

Juste une petite critique (ou demande), gentille, à l'adresse d'Amazon, ou plus justement des producteurs : personnellement, lorsque je veux acheter un album, tel que celui-ci, j'en vois deux ou trois qui semblent à peu près identiques (y compris sortis le même jour). Y aurait-il moyen de donner des précisions supplémentaires, de manière à distinguer les différences entre des produits, qui parfois ont un prix qui ne se s'écarte que de quelques centimes, ce qui n'aide pas davantage à comprendre.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 29 août 2014
Certes déroutant dés la première écoute, cet opus se découvre au fil des années. Pour ma part, bien qu'il m'est difficile de choisir entre ses 4 albums, il pourrait pourtant faire office de préféré. Ce disque est un appel au voyage et à l’introspection. Dido a voulu ici innover et faire évoluer sa musique avec un son plus organique et ce n'est que mieux pour nos oreilles. Des chansons empreintes de tristesse (Grafton Street, The Day Before The Day) flirtent avec d'autres plus douces comme l'excellente Look No Further et son côté vaporeux. L'album doit s'écouter dans son intégralité pour l'aspect voyage initiatique de l'opus. Un moment de calme l'espace de 11 belles chansons aux textes doux amers.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 14 février 2012
Dans la pure tradition DIDO, du bon son soft. Les mélodies vous prennent au creux de l'oreille et vous touchent la tête et le coeur. Un Click et c'est dans la boite, RAS.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé

No Angel
No Angel de Dido (CD - 2001)

Greatest Hits
Greatest Hits de Dido (CD - 2013)