Commentaires en ligne 


1 Evaluation
5 étoiles:
 (1)
4 étoiles:    (0)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 "Defecation on the Cross of Salvation", 16 août 2011
Par 
Emmanuel Gautier (Strasbourg, France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Conquerors Of Armageddon (CD)
Krisiun revient en 2000, année phare pour le Death Metal qui a vu sortir une flopée de tueries -"Gateways to Annihilation", "Close to a World below", "Black Seeds of Vengeance", "Litany", "And then you'll beg", "The infernal Storm", "Envenomed", entre autres par Morbid Angel, Immolation, Nile, Vader, Cryptopsy, Incantation, Malevolent Creation- et donc ce "Conquerors of the Armageddon" sur le label Century Media, ce qui propulse Krisiun au rang des groupes majeurs de la scène.
Côté production, c'est encore en Allemagne que l'album est enregistré, cette fois-ci par Erik Rutan et Andy Classen (Belphegor, Legion of the Damned, Tankard, Holy Moses, Asphyx, Rotting Christ).

A première écoute, les brésiliens n'ont pas changé leur formule d'un iota, toujours du gros blast beat permanent, des riffs déchaînés, un guttural profond.
La production est vraiment optimale, tous les instruments étant nettement mis en valeur, ce qui fait ressortir la terrible efficacité des riffs et fait presque complètement oublier la linéarité des morceaux. D'autant plus que certains riffs ont tendance à se ressembler.
Mais voilà, Krisiun s'affirme pleinement et enfonce encore un peu le clou rouillé dans la plaie béante: des redoutables "Abyssal Gates" et "Messiah's Abomination", aux solos démentiels, aux percutants "Hatred Inherit" et "Iron Stakes", on ne peut que s'incliner devant la puissance dévastatrice des brésiliens.

En bonus dans cette édition, pas moins de 9 titres: "Seas of Slime", excellent titre issu de la même session ; la première moitié du mini-CD "Unmerciful Order", primitif et malsain au possible, avec "They call me Death" en deux versions ; trois titres en concert, sur lesquels on peut constater qu'ils vont encore plus vite qu'en studio!
Tout ça pour un total de 75 minutes de brutalité sans concession: éprouvant!

"Conquerors of the Armageddon" affirme encore davantage la suprématie de Krisiun dans le Death brutal survitaminé et blasphématoire, même si les compos manquent un peu de surprise par rapport à son prédécesseur. La recette va d'ailleurs quelque peu s'épuiser sur l'album suivant.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit