undrgrnd Cliquez ici Livres Fête des Mères nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_HPTV Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Fête des Mères

Commentaires client

3,9 sur 5 étoiles27
3,9 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:7,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 8 décembre 2008
Je l'attendais, je suivais les infos sur le site d'Alain Souchon, l'extrait d'"Ecoutez d'où ma peine vient" était appétent. L'album est joli, doux comme un Souchon classique, oui, mais il me manque le petit plus de chaque opus précédent. Il manque Jim qui s'envole, les jupes friponnes des filles, les embruns de Portbail, la jolie poitrine de mon amie, les éléphants gris-verts de Malo-Bray-Dunes... il manque le supplément de légèreté qui faisaient jouer dans la tête la mélodie toute la journée. Il manque l'invitation au voyage, à participer à un album dont on est ici trop spectateur. Il est beau. Le suivant sera très bien. J'en suis sûr.
0Commentaire|24 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
On attend peut-être trop de Souchon aujourd'hui... A l'impossible nul n'est tenu. Très fidèle fan depuis les débuts de la Souche (privilège de l'âge), je suis cette fois globalement déçu par un album dont on sent tout de suite le caractère hâtif, répétitif (que de baisers et de révolvers !), et sans saveur musicale (Voulzy, où es-tu ?)... Bref, malgré 2 ou 3 titres encore impeccables, l'album ne dégage pas cette incroyable sentiment de qualité textuelle et chansonesque... des albums précédents (cela dit : "La vie Théodore" marquait déjà le pas...).
J'ai un peu de mal à pardonner cette relative fadeur à un chanteur qui a
tous les moyens et tout le temps pour faire ce qu'il veut, au mieux...
Au même moment ou presque, Cabrel a sorti "Des roses et des orties", impeccable, presque irréprochable. Allez Alain, appelle Laurent, et remets-toi à écrire !
Cela n'enlève rien au reste de son œuvre, d 'ores et déjà un classique, où je puise encore aujourd'hui si souvent quantité de formules si justes pour parler de nous, de notre vie, et du monde...
0Commentaire|10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 mars 2009
je suis une folle, une fan, une inconditionnelle, une qui récite ses chansons comme des poemes et qui a tous ses disques, une qui a vieilli en même temps que lui.. La preuve : j'avais 15 ans quand il en avait 10...Mais là, j'ai eu beau écouter, réécouter, tendre l'oreille, sonder la moindre rime,je pleure mon Souchon perdu ... Ou sont la chrysler de Jim, la beauté d'Ava,les boules de Mimosa et les fancy-fair à la fraise? Pourquoi plus de Voulzy et plus de génie mélodique? L'engagement (relatif) a peut-être tué la poésie. Et ce disque-là, je vais le revendre pour tâcher de l'oublier ... En espérant follement un avenir meilleur.
0Commentaire|9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Ce dernier opus d'ALAIN SOUCHON, écrit - une fois n'est pas coutume - sans l'aide du complice VOULZY, est une excellente cuvée. Contrairement à certains commentateurs ici, je trouve qu'il n'est pas péjoratif du tout de chanter l'amour, l'été, le soleil, les mauvaises moeurs de nos industriels - si prompts à nous donner des leçons - ni de chanter Aragon - Brassens l'a fait aussi, avec réussite -
Bref tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes dans cet album, des chansons tantôt rythmées, tantôt douces, des chansons à texte, des images, et du coeur. Mais il me manque un je-ne-sais-quoi qui m'empêche de mettre 5 étoiles, peut-être un manque de spontanéité ?
A conseiller.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Très sincèrement, je m'attendais à des textes plus abrasifs ! Notamment dans la chanson "parachute doré", mais Alain est toujours capable de dire beaucoup de choses douces ou acides avec le même talent. Toutefois, j'ai préféré l'album précédent :" La vie Théodore", largement.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 février 2009
Alain Souchon est touchant, précis, drôle, accrocheur, "titilleur", sur des airs qui soulignent avec justesse les textes, les habillent avec délicatesse. Un album excellent, mais est-ce une surprise? Reconnaissons qu'il n'est pas exclu qu'un album soit moins bien, moins agréable, moins "essentiel" que le précédent; ça peut arriver à n'importe qui, même aux meilleurs artistes. Souchon me semble à l'abri de cet écueil tant ce dernier album m'est devenu incontournable!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 octobre 2013
Un album bien produit, le son est moderne, et couplé aux jolis mots de Souchon, l'atmosphère est plaisante.
Où va t-il dénicher ces combinaisons, ces mélodies qui font mouche?

On met la chanson titre en boucle ("Ecoutez d'oû ma peine vient"), et on aime "Sidi Ferrouch", une belle trouvaille.

Ecoutez! (d'où sa peine vient...)
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 février 2016
quand on est, comme moi "souchanomaniaque", c'est un peu décevant. Là aussi, manque Voulzy, sans doute.
Chanson "titre" TB, " les saisons"aussi et bien sur "Bonjour Tristesse" ." Parachute doré", mérite d'être vu an vidéo
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 août 2010
Le titre de mon commentaire résume parfaitement l'album. Après la vie Théodore, Alain Souchon nous livre de nouveau sa plume acerbe et poétique. Textes et mélodies réussies comme toujours. Chapeau bas l'Artiste avec un grand A!!!!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 février 2010
Dans les commentaires précédents, on pointe le "caractère hâtif" de cet album, une supposée monotonie musicale, le manque de Voulzy... Et bien pour ma part, je me réjouis de ce virage "minimaliste" ; car même sans Voulzy (ou presque) Souchon livre un travail de bien belle facture. Retournant à un son et à un style plus simple, très début 80 qui lui sied à ravir, Il signe des instrumentations plus simples et des textes toujours très bien sentis. Les mêmes thèmes le traversent : amour qui s'en va, nostalgie qui gagne, et toujours cette tendre ironie douce amère entre "baiser et revolver". Alors, même si aucune chanson ne sort véritablement du lot, pourquoi se priver et bouder notre plaisir devant un disque d'une qualité constante, du début à la fin...
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

6,99 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)