undrgrnd Cliquez ici Livres Fête des Mères nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Fête des Mères

Commentaires client

4,7 sur 5 étoiles11
4,7 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:26,90 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Ce coffret est assurément l'un des plus hauts sommets de la discographie de Haydn comme de celle de Brendel: quoique globalement peu connues, les oeuvres pour piano de Haydn sont en effet magnifiques et, étant à la fois aventureuses, mélancoliques mais aussi souvent pleines d'humour, elles requièrent, pour être pleinement comprises et révélées, un interprète qui, comme Brendel, ait autant d'imagination et de fantaisie que de sensibilité.

Le compositeur et son interprète sont donc ici admirablement au service l'un l'autre: le jeu si intériorisé et pourtant constamment vivant de Brendel nous permet de sonder toute la richesse et l'extraordinaire profondeur de cette merveilleuse musique; de son côté, Haydn, plus encore peut-être que Beethoven, Schubert ou même Liszt (compositeurs dont Brendel est pourtant un interprète majeur), nous permet de mesurer à quel point ce pianiste est remarquable et nécessaire. Car qui, parmi les grands, a su interpréter ces sonates en unissant à ce point l'esprit et l'émotion dans un sonorité d'une telle richesse (une sonorité vraiment digne d'Arrau)? Glenn Gould (Haydn - Les dernières sonates) aborde certes les dernières sonates avec un esprit neuf et revigorant, et l'excellent Ivo Pogorelich (Haydn: Klaviersonaten 19 & 46) propose, dans les sonates n° 19 et 46, une ligne absolument souveraine, mais ni l'un ni l'autre, selon moi, n'atteignent tout à fait les profondeurs touchées par Brendel.

Ce coffret majeur permet donc de découvrir, dans les meilleures conditions possibles (que les prises de son de Philips sont belles, même lorsqu'elles sont un peu trop réverbérées, comme dans le premier CD!), des oeuvres extraordinaires pleinement habitées par un interprète donnant le meilleur de lui-même.

Dernière remarque: les 4 CD regroupent les Sonates n° 20, 32, 34, 37, 40, 42 et 48 à 52, ainsi que la Fantaisie n° 4, l'Adagio n° 9 et l'Andante con variazioni n° 6. Quant aux enregistrements, ils datent de 1979 (CD 1), 1982 (CD 3), 1984 (CD 2) et 1985 (CD 4).
11 commentaire|41 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 août 2009
Si vous voulez savoir, éprouver, voire récapituler ce que Haydn a fait au piano, des sonates aux mouvements isolés, achetez ce coffret. Brendel est ici plus souverain encore que dans Beethoven ou Schubert. Disons, dans un registre radicalement (pas toujours!) différent, aussi renversant qu'avec Schubert. L'humour, ce trait haydnien souvent mal compris, car il n'évacue pas le drame, mais le contourne en le traçant en creux, est ici exprimé par un piano d'une poésie à la fois pleine et légère, intelligente et charnelle, distanciée et amoureuse. Le piano de Haydn est ici intemporel, pleinement lui même, irréductible ni au jeune Mozart, ni à ses conséquences beethovéniennes.
Un sommet, pur plaisir, pure intelligence. Gould et Richter, compétents là aussi, n'ont pas fait mieux.
0Commentaire|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Les sonates de Haydn, c'est le terreau sur lequel à poussé l'œuvre pianistique de Beethoven. Rien que pour cela elles sont intéressantes. Il existe des intégrales passionnantes comme celle de Brautigam.
Pour une sélection, deux indispensables :
Glenn Gould , mais c'est un Haydn vu par un interprète excentrique, c'est plus vraiment du Haydn, moi j'adore cette liberté, surtout quand le résultat est aussi bon.
- Alfred Brendel : Avec lui toute l'influence de Haydn sur Beethoven est mis à jour. Cet immense interprète plutôt cérébral joue à la perfection ces sonates et nous fait découvrir tout le génie de Haydn. Introverti mais pas trop, tout en nuances, l'écoute est magique tout au long des 4 CD et plus on l'écoute plus l'univers de Haydn nous apparait passionnant. Brendel est en quelque sorte un guide et un professeur, merci a lui pour m'avoir fait découvrir toutes ces merveilles (et pas seulement Haydn)
Ecoutez l'andante avec variations, à chaque fois je crois entendre l'immense Beethoven !

Haydn + Brendel = l'entente parfaite (l'osmose)
11 commentaire|19 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 juillet 2009
Un Haydn exceptionnel, voire atypique : il existe d'autres très belles interprétations, mais Brendel y met une mystère indéfinissable. A noter aussi un bon livret, ce qui devient de plus en plus rare.
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 novembre 2009
Un très bel enregistrement des plus célèbres sonates de Haydn dont nous fêtons cette année le bicentenaire. Comme toujours Alfred Brendel au mieux de sa forme enchante l'auditeur par son jeu et sa musicalité. SUPERBE ! A ne rater sous aucun prétexte pour les amateurs...
B. Le Dall
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 septembre 2010
Un enregistrement de Référence des Sonates de Haydn, Brendel au sommet ... avec quelques rares confrères à côté de lui, dans ces sonates, aujourd'hui Bavouzet et le jeune Iddo Bar-Shaï, hier Lili Kraus, Glenn Gould, Backaus ! L'intérêt de ce coffret réside aussi dans le nombre de sonates enregistré qui donne un large aperçu de la diversité de cette œuvre, et les sonates choisies sont au surplus parmi les plus belles, les plus abouties du compositeur aux 106 Symphonies et aux 68 Quatuors à cordes - sans oublier ses Oratorios, messes ...
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
50 PREMIERS REVISEURSle 18 août 2012
Je suis d'accord avec les commentaires élogieux sur ce coffret et ce sur presque tous les points...

Tout d'abord Brendel est l'un des rares pianistes légendaires du XXe siècle à s'être consacré à Haydn avec Glenn Gould mais aussi Sviatoslav Richter. Rien qu'à ce titre, ce coffret est déjà historique.

Ensuite, le mélange de fantaisie, d'humour, de jeu, d'intellect de Brendel convient à merveille à ces oeuvres de Haydn qui combinent de facon unique le gout de la structure et de la fantaisie presque improvisatrice au sein d'une serenité intérieure altérée par des poussées de lyrisme, de sentiments et d'inquiétudes aussi subtiles qu'imprévisibles.

Enfin, Brendel s'est approprié ces pièces comme jamais en les recrééant à sa manière dans l'esprit de Haydn. Sa qualité d'execution notamment dans les mouvements lents est aussi extraordinaire.

Et pourtant, malgré toutes ces qualités uniques et indéniables, je trouve que cette anthologie a un peu vieilli de par ce son qui me parait maintenant trop velouté pour exprimer la dimension baroque, vive et passionée de cette musique. Brendel a tendance à arrondir les angles dans son phrasé et à produire un son finalement assez anachronique pour ces oeuvres principalement composées pour clavecin et/ou pianoforte.

De ce point de vue, sans parler des récentes et pétillantes anthologies de Hamelin, les anthologies de Gould et Richter ici ou  ont mieux vieilli, tout comme la quasi intégrale de Walter Olbertz. Même Arrau dans ses sonates de Mozart arrive à produire a un son plus idiomatique.

Bien sûr, cela reste un coffret majeur que tout amateur de Haydn doit posséder et ce son unique fait partie de l'originalité de cette version pas moins atypique que celle de Gould. Le risque n'est finalement que celui de rester scotcher à cette esthétique assez abstraite et liée aux possibilités de nuances du piano moderne et de croire que c'est la seule facon de jouer le clavier de Haydn de facon non superficielle.

Pour dépasser cette esthétique, je conseille fortement la récente et magnifique intégrale de Christine Schornsheim sur instruments historiques et/ou les 3 anthologies pétillantes de Marc-André Hamelin sur piano moderne. Si le choc vous parait trop abrupt, l'intégrale de Ronald Brautigam sur un pianoforte assez riche peut probablement vous aider à faire évoluer votre conception esthétique de Haydn en douceur.
22 commentaires|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 avril 2013
J'ai d'abord chargé le premier CD puis le second...Brendel avec une une parfaite maitrise de son instrument et une extrême sensibilité nous fait gouter avec un grand bonheur à cette œuvre de Haydn. Je ne pouvais qu'acquérir les quatre CD. Pierre
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 février 2014
excellent cd par un musicien hors pair,elégant,fin,raffiné,virtuose,complet ,avec une qualité son,rare ,voire nhabituelle à ecouter,réécouter à l'envi,c'est donc des plus parfaits
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 janvier 2016
La qualité du produit n'est pas en cause; mais il n'est pas admissible que l'emballage Amazon ne soit pas clos sérieusement, nécessitant un contrôle de l'intégrité du contenu avec le facteur !!
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)