Commentaires en ligne


2 évaluations
5 étoiles:
 (2)
4 étoiles:    (0)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

13 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 un artiste lettré et dérangeant, 16 juillet 2011
Par 
philb - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Fin De Siècle : L'Intégrale (CD)
Jean Guidoni est l'un des artistes les plus singuliers de la chanson contemporaine. De sa collaboration avec l'auteur Pierre Philippe naîtront au début des années 80 quatre albums qui comptent parmi les plus originaux et passionnants de la scène française. Dès le premier disque du tandem: "Je marche dans les villes" (1980), on est frappé par l'audace et la provocation des thèmes abordés: homosexualité, sadomasochisme, nécrophilie, cinéma porno... A côté de brûlots comme "Midi Minuit" ou "Chanson pour le cadavre exquis", la provoc télévisuelle de Serge Gainsbourg paraît bien sage. Guidoni invente un style à part (textes érudits, chant théâtral, musiques emphatiques) qui attire vers lui quelques afficionados en quête d'émotions fortes. Ce coup de maître sera suivi par "Crime passionnel" (album thématique narré par un assassin), "Le rose et le rouge" (où il est question de pédophilie et de collaboration) "Putains" (qui traite de la prostitution sous toutes ses formes). Le tandem se séparera en 1985, Guidoni voulant élargir son public. Il se perdra dans une variété assez insipide ("Tigres de porcelaine", "Cas particulier").
En 1999, la nouvelle du retour du tandem Jean Guidoni/Pierre Philippe crée une onde de choc chez les rares fans des premiers disques."Fin de siècle", double album qui, comme l'indique son titre, dresse rien de moins que le bilan d'un siècle, est une façon de boucler la boucle et d'apporter une touche finale à une oeuvre achevée brutalement. Le titre d'ouverture, "J'ai marché dans les villes" est un clin d'oeil au premier album du tandem, en même temps qu'une photographie du siècle passé, à travers un inventaire des villes meurtries par les guerres (Sarajevo, Hiroshima, Brest, Dresde). Le versant politique prédomine dans "Une valse de 1937", bouleversant hommage au petit peuple décimé par des conflits qui le dépassent, "J'habite à Drancy" (sur la Shoah), "Berceuse pour le tyran" (sur le Stalinisme), sans oublier "Voluptés d'Orient" (clin d'oeil au fondamentalisme islamiste naissant). Les chansons "Fin de siècle" et "La grande expo de l'an 2000" se présentent comme des bilans d'une société malade (de Sida et de consumérisme). Le côté sulfureux qui fit jadis le succès de Guidoni apparaît à travers deux titres qui évoquent la misère sexuelle: "Particules élémentaires" (clin d'oeil appuyé à Houellebecq) et "Les boîtes". Enfin, hommage est rendu au cinéma et à la chanson, deux arts qui mutèrent avec le siècle: "Etoile en morceaux" et "Je ne me souviens pas", font allusion à des gloires déchues du music hall et du ciné porno. Les textes, d'une richesse incroyable, nous rappellent que Pierre Philippe est l'un de nos auteurs les plus lettrés. Les musiques, imprégnées de l'esprit rive-gauche (piano, cordes), font appel à quelques grands noms du genre: Juliette, Romain Didier, Jean-Claude Vannier, François Hadji-Lazaro...
Après l'échec de cet album (qui, comme toutes les oeuvres érudites et ambitieuses, ne rencontrera pas le grand public), Guidoni tentera sans plus de succès une incursion du côté de l'électro-pop raffinée en collaborant avec Dominique A, Jeanne Cherhal, Daniel Lavoie et Les Valentins (albums "Trapèze" et "La pointe rouge")... Mais sans Pierre Philippe, Guidoni n'est plus tout à fait Guidoni...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 3 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 du réalisme, 10 décembre 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Fin De Siècle : L'Intégrale (CD)
pour qui aime la chanson "vécue", qui veut dire quelque chose, pas d'hésitation.Ce disque est pour vous..On plonge dans une monde cher à Jean Guidoni :celui de la chanson qui exprime des sentiments différents.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit