undrgrnd Cliquez ici Toys Livres Cahier de vacances nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

4,6 sur 5 étoiles45
4,6 sur 5 étoiles
Format: DVD|Modifier
Prix:6,99 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

500 PREMIERS RÉVISEURSle 23 septembre 2014
C'est vraiment le meilleur des films à suspens de Hitchcok ....Pourquoi?
Ce réalisateur génial combine à merveille l'humour et l'angoisse qui est liée à la découverte d'un meurtre.

Découverte faite par le spectateur, comme par l'observateur numéro 1 qui, avec ou sans jumelles, observe les fenêtres des voisins pour tromper son ennui...découverte et observation qui paraissent délictuelles...mais qui attisent la curiosité d'un spectateur prêt à passer outre le respect des bonnes manières et à suivre, comme le malade cloué dans son fauteuil par une jambe dans le plâtre, les fenêtres d'un couple désunis...

Meurtre stigmatisé dans notre inconscient : un couteau, une scie, une grosse valise, une corde, et des taches de sangs
-meurtre que l'on ne voit pas exécuter...
-meurtre dévoilé par les observations du héros cloué dans son fauteuil sans pouvoir se mouvoir...
-meurtre qui semble improbable au spectateur comme aux partenaires du malades...
-meurtre qui apparait irréfutable aux témoins qui accumulent les "preuves", mais qui semble toujours improbable à l'agent détective ami...
-meurtre qui pourrait bien se traduire dans la réalité par la suppression du témoin numéro 1.

Mais cette aventure à suspens incroyable est agrémentée d'une "histoire" d'amour où Grace Kelly débordant de charme est une quémandeuse auprès d'un James Stewart distant... Une demande en mariage faite par elle, l'héroïne, semble assez surprenante, vue l'époque du film et le galant assez bourru, qui semble mal disposé à obtempérer, est pourtant très attaché à sa belle au point de crier quand elle se trouve dans une situation dramatique et au point de se mettre lui même en grand danger...

Ce film est un exploit, plein de rebondissements. Le spectateur alternativement passe du sourire, grâce aux dialogue ciselés, aux moments d'émois et d'inquiétudes...moments d'inquiétudes qui vont crescendo...
11 commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
« Fenêtre sur cour » (« Rear Window ») fait partie des plus grands classiques et des plus grands films de l'histoire du cinéma. Le scénario de John Michael Hayes et plus encore la réalisation d'Alfred Hitchcock sont, dans leur simplicité, d'une efficacité remarquable. Jeff Jeffries (James Stewart) et Lisa Frémont (Grace Kelly) forme par ailleurs un couple mythique, aussi « chaud » dans sa retenue très années 50, que la température étouffante de l'été new-yorkais qui sert de contexte au film.

Le long plan séquence d'ouverture donne immédiatement le ton du film et de son style. Le zoom, via la paire de jumelles ou le téléobjectif du héros apporte ensuite de la variété aux plans filmés au travers de la fenêtre. Les scènes tournées à l'intérieur de l'appartement de Jeff sont également magnifiques, grâce à une subtile utilisation de la lumière (ces lampes que l'on allume et que l'on éteint sans cesse ou le flash de Jeff) et des dialogues merveilleux de rythme et d'humour.

Génial, incomparable, « Fenêtre sur cour » est par ailleurs bien servi par la version rénovée, gravée sur le DVD.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Ce film magnifique que j'ai revu très récemment est comme "la mort aux trousses", "Vertigo", "Les oiseaux", "Rebecca", ou encore "Psychose". C'est l'un des plus grands chef-d'oeuvre du maître du suspense.
Avec ce long-métrage Sir Alfred Hitchock nous montre sa pleine maîtrise de l'angoisse. Plus tard il sera le pionnier des films d'épouvante voir d'horreur avec notamment le génial "Psychose" puis "les oiseaux" et "Frenzy" son avant dernier film.
Le film en bref:
Jeff Jeffries (James Stewart) est un grand photographe. A la suite d'un accident il se retrouve dans son appartement avec une jambe cassée.
Il passe ses journées à observer ses voisins.
A force de regarder avec ses longues vues, il est convaincu que son voisin (Raymond Burr - L'homme de fer) à tué sa femme.
Sa fiancée Lisa Fremont (la belle Grace Kelly) vient l'aider sur ses événement suspects.
Alors que son ami policier ne croît pas une seule seconde à cette histoire, Jeff et Lisa ainsi que l'infirmière accumulent des preuves.
Pas de spoiler mais la fin est top et fascinante.
Cette production est considérée parmi les cinquante meilleurs films de l'histoire du cinéma.
Pour moi ce film est un exercice de style (Oh combien réussi) mais aussi c'est une film d'ambiance légèrement psy et également un peu morbide. On y retrouve une atmosphère unique.
Les deux acteurs (James Stewart et surtout Grace Kelly) sont absolument fantastiques.
C'est un long-métrage que je conseille, pour moi Hitchcock est l'un des plus grands cinéastes du vingtième siècle.
Les deux DVD sont excellents. Il y a énormément de bonus (impossible de les citer tous).
Je ne dirai qu'une seule chose : CHEF-D'OEUVRE.
Adanson Marco.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 août 2014
Chef d'oeuvre. C'est la description parfaite pour ce film. Le suspense monte, l'intrigue est riche et le réalisateur nous surprend et nous laisse nous interroger avec un James Stewart au top. Grace Kelly est sublime et son duo fonctionne parfaitement.

Le blu ray est bluffant. C'est incroyable de voir une telle qualité pour un film aussi vieux, bien que il conserve une fraîcheur, modèle pour les nanards d'aujourd'hui.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Il eût été fort étonnant que ces deux Virtuoses du Suspense qu'étaient William Irish et Alfred Hitchcock ne se rencontrassent point un jour. Et il eût été encore plus étonnant qu'une telle recontre ne nous offrît point un chef-d'oeuvre.

Eh bien, c'est en 1954 que cette rencontre au sommet se produisit et c'est peu dire en effet qu'elle accoucha d'un chef-d'oeuvre puisqu'il en sortit l'un des plus grands films de l'Histoire du Cinéma. Ah, quelle absolue merveille que cette "fenêtre sur cour"! Quel diamant du Septième Art! Quel subtil et oppressant huis-clos que l'histoire de ce brave Jeff cloué dans un fauteuil par une jambe plâtrée qui s'amuse, pour tromper son ennui, à étudier ses voisins... parmi lesquels un drôle de bonhomme qui pourrait bien avoir assassiné sa femme!

Ecrite en 1942, la nouvelle dont s'inspire ce film était déjà un pur joyau. Brève, une quinzaine de pages, on y retrouve toutes les qualités de style et d'intrigue du fabuleux nouvelliste noir qu'était Irish. Mais il importait, bien sûr, de l'étoffer pour nourrir un scénario de long-métrage. Eh bien, l'apport principal dudit scénario, ce fut le personnage de Lisa, lequel, loin de faire du "remplissage", s'intègre intelligemment à l'histoire tout en lui apportant une note primesautière du meilleur goût.

Résultat, un film parfait de la première à la dernière image, résolument irishien sur le fond et typiquement hitchcockien dans la forme. Dans le rôle du voisin "voyeur", James Stewart trouve peut-être son meilleur rôle. Quant à Grace Kelly, elle se montre une fois de plus à la hauteur de son ravissant prénom en conjuguant charme, élégance et talent.

Du Cinéma pareil, pas de doute, ça mérite un C majuscule!
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 septembre 2014
Qualité d'image correcte mais irrégulière compte tenu que certaines scènes ne sont pas ou n'ont pas pu être restaurées. La majorité des scènes le sont quand même. Un peu de bruit vidéo pour la seule prise de vue du ciel en début de film mais rien de méchant. Son correct. Fenêtre sur cour est un classique du cinéma avec un scénario prenant et une réalisation impeccable. Le spectateur devient lui même un voyeur dans ce huis clos super intéressant. James Stewart joue très bien et Grace Kelly est formidable d'élégance, de beauté et de gentillesse comme d'habitude.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 19 octobre 2014
Un des plus grand chefs d'oeuvre de Hitchcock! On y retrouve l'habituel mélange du maitre, érotisme (discret certes, années 50 obligent), suspense et humour, le tout avec une mise en scène résolument avant gardiste: le film se déroule dans un décor unique, la cour et l'appartement de Jeffries (que la camera ne quitte presque jamais), et est entiérement basé sur le champ/contre-champ et la caméra subjective.

Ces choix auraient pu faire sombrer le film dans le théâtre filmé, mais ce n'est le cas à aucun moment, Hitchcock conservant toujours une véritable intensité dramatique. Il fait participer le spectateur à l'intrigue, puisqu'il est dans la même situation que Jeffries, bloqué dans son fauteuil. Sa mise en scène nous met au même niveau que le personnage principal, si bien que nous devenons nous-mêmes des voyeurs.

On est alors plongé au coeur du problème, on est aussi perdu que les personnages (on n'en sait pas plus et pas moins qu'eux) et on est même invité à tenter de trouver une solution à cette intrigue redoutablement bien ficelée.

Le suspense est donc efficace, mais, là où c'est fort, c'est qu'en plus, c'est très drôle ! Hitchcock manie de main de maître l'humour des dialogues (percutants et pertinents) et le comique de situation (avec ces trois personnages attachants qui s'improvisent détectives et espions) et ce, en plein milieu d'une histoire sérieuse et d'un suspense prenant.

James Stewart (l'acteur fétiche du cinéaste, avec Cary Grant) et Grace Kelly (rayonnante de grâce et de beauté, toujours avec une classe folle et une rare élégance) , sont excellents, tout comme les habitants qu'ils observent de la fenêtre (dont l'inoubliable Raymond Burr).

"Fenêtre sur cour" est un film troublant, fascinant, qui n'a pas vieilli, tout comme la plupart des films du maître, d'ailleurs.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 juin 2011
It's a hot evening in attendance apartment complex. Evidently there is no air-conditioning or self-consciousness that open windows attracts voyeurs. L.B. 'Jeff' Jeffries (James Stewart) is wheelchair bound and board. So for entertainment he gets out his high-powered binoculars to see with the neighbors across the courtyard that conveniently leaves their blinds open are up to. Naturally he must make up scenarios as to what it is he thinks he seeing. The shocker is he believes he spotted a neighbor Lars Thorwald (Raymond Burr) dispatching and disposing of his spouse. He adamantly tells his girlfriend and eventually the authorities. Naturally there is no forthcoming evidence despite the incessant snooping of his girlfriend Lisa Carol Fremont (Grace Kelly.)

Could be he was wrong in his assumption. Or will Lars get Jeff and the little dog too?

This is a typical Alfred Hitchcock movie. That this atypical, is not to say that it isn't great, and lots of fun to watch. We see more than our share of great actors including the Princess of Monaco when she was just Grace Kelly and Raymond Burr in one of his few dark character personas.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 août 2014
C'est un classique de Alfred Hitchcock qu'il faut avoir en Blu-ray.
Pour les détails de la mise en scène du Maitre, bien plus appréciables en HD.
Pour Grace Kelly, photographiée magnifiquement comme jamais elle ne l'a été (et les robes qu'elle porte).
Pour James Stewart qui peut interpréter tous les sentiments, même dans un fauteuil roulant.
Pour l'histoire.
Et même si certains aspects sont datés (comme la relation entre James et Grace), ce n'est pas dérangeant si l'on remet le tout dans son époque.
A posséder avec "Sueurs froides".
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 décembre 2015
on voit là le magnifique travail de remasterisation 4k et de restoration, bien qu'ici, le travail est moins impressionnant que sur vertigo par exemple, surtout quand on regarde les premiers plan des batiments en briques du début.
a posseder d'urgence.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

6,55 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)