undrgrnd Cliquez ici Toys NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,0 sur 5 étoiles3
4,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
0
4 étoiles
3
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Prix:49,99 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 1 janvier 2011
De son titre original "La Antena", "Telepolis" est un film argentin de 2007 qui nous propose une réflexion plaisante sur la télévision, la liberté d'expression et la manipulation. Tourné en noir et blanc et muet, le film joue très bien avec les paroles écrites qui remplacent les dialogues, apparaissant entre leurs mains, surgissant de leur bouche, etc.

La télévision fait le monopole d'un seul personnage, tout le monde est muet, mais une voix, une seule surgit. Menacée par le propriétaire de la TV qui veut l'asservir à son profit, il faudra, pour libérer la ville, rejoindre la "antena", l'antenne de radio, qui libérera la population de l'emprise télévisuelle.

On peut seulement regretter qu'Esteban Sapir nous pense assez idiots en se sentant obligé d'introduire une ombre figurant la croix gammée à la fin du film pour nous rappeler les dérives totalitaires et leur propagande, que tout le monde dans la salle avait déjà reconnue de manière implicite dès le début du film. Dommage que le réalisateur enferme son film dans une lecture de l'Allemagne nazie au lieu de laisser ouverte la réflexion sur toutes les propagandes et les manipulations d'autres régimes, notamment ceux que l'on a pu trouver en Amérique latine.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 juillet 2011
Ce conte nous emmène dans un monde où la Télévision dicte sa loi, les habitants ont été privés de leur voix et ne peuvent plus communiquer...
Une base de Fritz lang, un soupçon de Tim Burton, une pincée de David Lynch, 1984, Brazil, voilà pour l'inspiration.
Une esthétique singulière, de belles photos.
Ce film est une drôle d'expérience, il bouscule, surprend. J'aime bien être invitée dans un univers très personnel.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 mars 2009
Film dont le sujet est très intéressant et qui amène à méditer sur la télévision; toutefois le traitement est déroutant au début, car on a l'impression de voir un film muet.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)