Commentaires en ligne


10 évaluations
5 étoiles:
 (8)
4 étoiles:
 (1)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:
 (1)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


12 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 De la difficile condition de l'amour en milieu polaire
Les happy end sont rares chez Sirk, alors autant en profiter, car après 1955, le génial réalisateur ne sera plus du tout gentil dans ses futurs grands chefs-d'œuvre (Écrit sur du vent, Mirage de la vie). C'est donc tout suc tout miel, ce qui est sans importance puisqu'on en ressort "les joues en feu" comme disait Godard.

C'est...
Publié le 20 avril 2009 par Zarak

versus
Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
2.0 étoiles sur 5 trop, trop,
sirupeux, de "bondieuserie", un melo de mélo, je n'ai pas aimé, manque de force, même le héro ne croit pas à ce qu'il fait.
Publié il y a 19 mois par augustine


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

12 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 De la difficile condition de l'amour en milieu polaire, 20 avril 2009
Par 
Zarak (Saintry-sur-Seine, Essonne, France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Tout ce que le ciel permet (DVD)
Les happy end sont rares chez Sirk, alors autant en profiter, car après 1955, le génial réalisateur ne sera plus du tout gentil dans ses futurs grands chefs-d'œuvre (Écrit sur du vent, Mirage de la vie). C'est donc tout suc tout miel, ce qui est sans importance puisqu'on en ressort "les joues en feu" comme disait Godard.

C'est quoi le sujet au fait ? Et bien le même dont Sirk a presque fait son corpus : l'Amour. Plus précisément l'amour entre une veuve de la haute et un jardinier ; donc le vrai amour, par définition métasocial, métaracial, métapolitique... et par conséquent, il n'a pas sa place ici, victime d'un ostracisme inévitable de la part d'un minable microcosme, la haute-bourgeoisie blanche, consolidée par les conventions les plus froides et les plus mesquines que l'on puisse imaginer. L'amour piétiné, humilié, traité comme un élément étranger, nocif, perturbateur, même de la part des enfants, sommets d'hypocrisie et de manipulation. Une tardive prise de conscience de nos deux Tristan et Iseult, à mettre sur le compte de la liberté (meilleure alliée de l'amour), n'est pas à exclure...

Certains symboles nous titillent avec grand plaisir : la télévision comme incarnation du passage de la vie vécue (l'amour) à la vie par procuration (son absence), ou la fille qui intellectualise tout mais se retrouve en face de sa mère amoureuse comme devant un mystère extraterrestre. Je passe rapidement sur l'esthétique, un bref aperçu des décors d'intérieur comme d'extérieur, et du rendu en Technicolor, donnent une idée de la sublimité absolue de ce film.

A noter que Todd Haynes en fera un joli remake avec "Loin du Paradis" sorti en 2003, avec Julianne Moore. Bel et sincère hommage à un film magnifique et bouleversant, et à son réalisateur inimitable.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


9 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Loin du paradis, 7 mars 2011
Par 
KRIK "Last night a DJ saved my life" (Tulle, Corrèze (19)) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Tout ce que le ciel permet (DVD)
Dans les années 50 aux États-Unis d'Amérique (le film date de 1955), une femme, Cary Scott (Jane Wyman), veuve depuis des années, évolue dans un milieu guindé, dans lequel les apparences font loi. Malgré ses réticences de premier abord résultant de ce conformisme ambiant, elle noue une relation amoureuse avec son jardinier nettement plus jeune qu'elle (Rock Hudson). Mais ce franchissement d'une limite sociale fait d'elle une femme rejetée par son milieu et ses enfants. Désemparée, elle ne sait quelle décision prendre face à ces difficultés. Choisira-t-elle le naturel et la simplicité ou la superficialité et l'ennui qu'on lui propose de fait en lui offrant un téléviseur ?

Douglas Sirk décrit avec une grande justesse l'hypocrisie de ce milieu, l'entre-soi nauséabond, les égoïsmes (notamment ceux des enfants).
Le personnage interprété par Rock Hudson est proche de la nature, et le cinéaste intègre à merveille cet élément (même si on "sent" le studio) à cette histoire bouleversante. La nature s'oppose évidemment à l'artificialité du milieu dont est issue Cary.
Douglas Sirk, en spécialiste du mélodrame haut de gamme, signe avec "All that heaven allows/Tout ce que le ciel permet" un chef d'œuvre.

La VO est évidemment recommandée pour en profiter pleinement.

À noter qu'en 2002 Todd Haynes réalisera en quelque sorte un remake de ce film sous le titre "Loin du paradis".

(Krik, amazon.fr, 07/03/11)
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Belles critiques de SIRK par la douceur., 29 août 2012
Par 
Billy. (Anywhere I wander.) - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Tout ce que le ciel permet (DVD)
Je pourrais passer pour un néandertalien donc...des plus ringards, mais je n'en est rien à faire et j'apprécie Douglas Sirk et ses films ''outrageusement édulcorés'' ou pas.

Il n' est jamais ni bon ni intelligent de juger une belle oeuvre sans penser à la symbolique de cette oeuvre, symbolique qui se doit de n'appartenir à aucun siècle en
particulier.

Douglas envoie toujours balader tout tabou,toute tradition,tout''convenu''et tout puritanisme qui ne tiennent pas debout,jamais! Et comble! ces films sont des made in USA!
Douglas ,ici, s'en prend à tout: aux différences absurdes d'âges en amour, à ''ces'' différences aberrantes et artificielles des classes sociales, à l'environnement
venimeux d'une certaine forme de société et même à l'égoïsme et à l'ingratitude des enfants quand il n'aura servi à rien du tout de s'être sacrifié pour eux.

1955! Toujours moderne, délicieux, bouleversant et magnifique.
En l'occurrence le dénouement de cette histoire d'amour est des plus optimistes, il n'en sera pas toujours de même dans tous les ''mélodrames'' de Sirk et d'ailleurs sous sa direction
Jane Wyman et Rock Hudson , qui suscitèrent tant de sarcasmes de la part de certains critiques de cinéma , sont ici parfaitement à leurs places: celles de cette masculinité et de
cette féminité face à l'impossible socialement parlant. L'impossible qu'ils défieront en sortant vainqueurs de la méchanceté avec son lot d'imbécillité et d'hypocrisie.

Il n'existe , à mon sens , aucun microcosme de l'histoire des hommes qui ne soit universel, c'est pourquoi j'aime ces films: lesdits mélos '' déchirants'' de Sirk et c'est pourquoi ce
que l'on peut reprocher aux Etats-Unis est encore et toujours discutable... il faut voir...??!!

Ce ''serait'', si je ne comprenais ces choses , à se demander pourquoi et comment les remarquables ''mélodrames''(sic) de Douglas n'ont pu scandaliser une grande partie
(sinon la plus grande) des Etats-Unis et même sa censure!...(Je parle en connaissance de cause et je n'exagère pas du tout.) Du grand art donc!

p.-s.La bande-son en français n'est vraiment pas ici des plus fameuses hélas! et certaines phrases sont pratiquement perdues. Mieux vaut la version originale.

Billy.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une fable, oui ! mais indiscutable !, 5 septembre 2011
Par 
Roger Dominique Maes (Bruxelles) - Voir tous mes commentaires
(COMMENTATEUR DU HALL DHONNEUR)    (TOP 50 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Tout ce que le ciel permet [Édition Collector] (DVD)
Titre original : "All That Heaven Allows", Douglas Sirk, 1955, Couleur, bonne copie, 2 DVDs Carlotta, le deuxième DVD constitué de bonus.

Dans une petite ville de Nouvelle-Angleterre, où tout le monde se connait, dont les cancans et les soirées au Country Club sont les seules distractions, une jeune veuve, Cary Scott (Jane Wyman), mère de deux grands enfants déjà à l'université, s'éprend lentement mais sûrement de son jardinier-horticulteur, Ron Kirby, beaucoup plus jeune qu'elle (Rock Hudson).
Contre les commérages (différence d'âge, différence de statut social, différence de fortune), contre ses enfants, tout occupés d'eux-mêmes, et pour qui leur mère a déjà vécu, malgré la peur de ses propres sentiments (ceux de Ron sont dès le départ indiscutés), et celle de recommencer sa vie à un âge où elle semble être faite, Cory finira par rejoindre l'homme qu'elle aime...pour le meilleur et pour le pire.
Douglas Sirk s'est-il fait plaisir en mettant son génie au service de ce conte bleu au happy end surprenant dans une oeuvre plutôt pessimiste ? Peut-être. Mais qu'importe !
Et qu'importe que l'on sache que de telles histoires n'arrivent guère et que si elles arrivent, elles ne réussissent pas, on veut y croire, avec lui. Et si l'on y croit, c'est parce qu'en art le style est tout, et que le style de Sirk est d'une telle sûreté qu'il rend son propos indiscutable. Il a une qualité, qualité au propre extraordinaire, qui est de peindre les choses de la vie avec tant de respect, par petites touches si radieuses, qu'il leur confère une importance, une ampleur, une solennité qui nous les fait regarder avec une considération inattendue. Mais il sait aussi prendre de la hauteur, et sans avoir l'air d'y toucher, insister quand il le faut, par exemple en nous montrant par trois fois la petite ville depuis le haut du clocher de l'église, ville miniature, ville minuscule, avec sa place gazonnée autour de laquelle passants, voitures et maisons semblent tourner en rond, saison après saison, dans un mouvement perpétuel... N'est-ce pas toute une localité qui, dans une ivresse autosatisfaite, tourne autour d'elle-même comme autour de son propre nombril ?

"Tout ce que le ciel permet" est de ces oeuvres dont on pourrait ne plus s'arrêter de parler, tant on y découvre de choses au fur et à mesure qu'on en parle, tant elle donne envie de l'évoquer, de se la remémorer, mais les autres commentateurs ont déjà dit l'essentiel, et fort bien. Je m'arrête donc, me contentant de souligner l'exemplaire sobriété du jeu de Jane Wyman et Rock Hudson, en adéquation parfaite avec la force sereine de leur personnage.

Du bonheur cinématographique - et humain - à l'état pur !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Sortir des conventions, 2 juillet 2012
Par 
Amazon clientèle "Lydie D" - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)    (TESTEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Tout ce que le ciel permet (DVD)
A cette époque (seulement?) ça ne se faisait pas de braver les conventions. Et là, elles le sont doublement. L'héroïne, jolie veuve très bourgeoise, s'éprend de son jardinier et réciproquement. Différence de conditions sociales. De plus, cet homme est beaucoup plus jeune qu'elle. Choquant! Ses "amies" font tout pour ramener notre veuve dans le droit chemin. Ses enfants, jeunes adultes en cours d'études, refusent le mariage de leur mère. Bref, ne se sentant pas assez forte pour braver son entourage, notre veuve renonce à l'amour. Le temps passe, lourd et triste. Les enfants font leur vie. Les amies sont requises par leur descendance et notre dame est bien seule et malheureuse. Elle prend conscience qu'elle a gâché sa vie, d'autant que sa fille lui dit "tu n'aurais pas dû m'écouter". De son côté notre jardiner est des plus malheureux. C'est elle qui, bien décidée à faire fi du qu'en dira-t-on, reviendra... Je ne dis pas la fin car elle est inattendue. Fassbinder, qui admirait énormément Douglas Sirk, a fait lui aussi un film sur cette difficulté à braver les conventions sociales: "Tous les autres s'appellent Ali". Les deux sont à voir.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 100% romantisme, 9 mars 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Tout ce que le ciel permet (DVD)
Film très romantique, et en même temps très moderne, puisqu'il traite des relations entre deux personnes ayant une différence d'âge assez importante, dans une société coincée. Ne vous y trompez pas, la bêtise humaine existe encore. J'ai vu le cas dans ma propre famille. J'adore ce film, parcequ'il se termine bien.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Joli mélodrame, 25 mai 2008
Par 
Corinne M (Pau, France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Tout ce que le ciel permet [Édition Collector] (DVD)
De prime abord, l'histoire est simple voir simpliste. Mais elle sert d'illustration au message du réalisateur: pour trouver son équilible, il est important de connaître les vraies valeurs de la vie et ne pas donner d'importance aux choses ou aux gens qui n'en n'ont pas ...Au passage, on égratigne certains comportements ...Du coup les scènes qui semblent futiles s'expliquent : les réceptions entre "amis" très comme il faut sont des occasions de mettre en évidence les petits travers des notables d'une petite ville américaine, les amis de Louis qui en s'installant dans cette bourgade après avoir quitté New-York ont trouvé leur équilibre et de vrais amis, les images un peu cartes postales, la restauration du moulin etc ...
C'est bien tourné , les acteurs principaux sont très crédibles.

Côté technique : La qualité de l'image est un peu décevante avec un aspect "gros grains" mais on oublie vite ...Côté son, les voix ne sont pas toujours intelligibles (sauf celles de Jane Wyman et Rock Hudson qui sont bien claires), ceci contraint à monter le niveau sonore.

Ce mélodrame de Douglas Sirk est un joli divertissement que l'on suit avec plaisir.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Que du bonheur ce film !, 15 octobre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Tout ce que le ciel permet (DVD)
A consommer sans modération, à voir et à revoir à tout âge, beauté et charme des acteurs, histoire parfaitement construite. Bien des personnes la décrivent mieux que moi. Et de 1 Sirk Douglas. Magnifique !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 resultat sur dvd, 17 mars 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Tout ce que le ciel permet [Édition Collector] (DVD)
super film de douglas sirk de tres bons acteurs super dvd aussi bien image que son bravo amazon a bientot jespere
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
2.0 étoiles sur 5 trop, trop,, 19 mai 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Tout ce que le ciel permet (DVD)
sirupeux, de "bondieuserie", un melo de mélo, je n'ai pas aimé, manque de force, même le héro ne croit pas à ce qu'il fait.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Tout ce que le ciel permet
Tout ce que le ciel permet de Douglas Sirk (DVD - 2009)
Rupture de stock
Ajouter à votre liste d'envies Voir les options d'achat
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit