Commentaires en ligne


5 évaluations
5 étoiles:
 (3)
4 étoiles:
 (1)
3 étoiles:
 (1)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Sales gosses doués ...
Avec leur premier disque « Licensed to ill », les Beastie Boys avaient été dans l’œil du cyclone (et de la critique), ayant suscité autant de louanges que d’interrogations. Trois blancs-becs, fils de bonnes familles juives de Brooklyn (multiples pléonasmes), tellement limités qu’ils étaient incapables de...
Publié il y a 22 mois par Lester Gangbangs

versus
9 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Peuvent mieux faire
Paul's Boutique est l'album que les purs amateurs d'hip-hop préfèrent souvent dans toute la discographie des Beastie Boys. La révolution ici c'est l'usage intensif du sampleur qui y est fait. A l'époque, le hip-hop est encore finalement assez sage avec ces nouvelles machines et les dédales de sons incongrus qui s'entrechoquent dans tous...
Publié le 17 juin 2009 par Adrien


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

9 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Peuvent mieux faire, 17 juin 2009
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Paul'S Boutique (CD)
Paul's Boutique est l'album que les purs amateurs d'hip-hop préfèrent souvent dans toute la discographie des Beastie Boys. La révolution ici c'est l'usage intensif du sampleur qui y est fait. A l'époque, le hip-hop est encore finalement assez sage avec ces nouvelles machines et les dédales de sons incongrus qui s'entrechoquent dans tous les sens que nous offre les Boys ici paraissent, à juste titre, complètement neuf. Bon, c'est un chef d'œuvre, inutile de revenir trop longtemps là-dessus.

Parlons plutôt de la valeur ajouté de cette "20th Anniversary Edition". De ce côté, c'est la déception. Bien sûr on nous sert l'habituel digitally remastered, comme si la production de l'époque des Dust Brothers avait besoin de cela. J'ai fais le test en comparant les deux versions de Shake Your Rump avec un très bon casque. La version 2009 est effectivement un chouilla plus péchue, mais rien de sensationnel ni qui soit réalisable à la main avec un égaliseur (ou "déségaliseur devrait-on dire plutôt). Le digipack, quant à lui, est sympathique et bien réalisé, mais c'est vraiment un minimum, non ? Les bonus alors ? Oui il y en a, il paraît, mais ils sont "en ligne" et je cherche toujours à les récupérer à l'adresse renseignée. Ces bonus téléchargeables ne font que nous compliquer la vie et on peut s'interroger à juste titre sur la pérennité de leur accessibilité. Pourquoi donc ne pas nous mettre tout cela sur un second CD, à l'ancienne ?

Autre curiosité, au niveau du contenu cette fois, on nous a découpé la B-Boy Bouillabaisse. A la place de ce titre fleuve, ou dans le cas présent torrent de montagne bien sinueux, d'une douzaine de minutes sur l'édition précédente on a maintenant neuf courtes plages. Oui, c'est plus digeste mais la saveur de la bouillabaisse ne venait-elle pas de son côté gargantuesque ? Certes, c'est un détail, mais on peut légitiment se demander pourquoi le choix artistique fait en 89 par les Beastie Boys de nous pousser à la limite de l'overdose avait besoin d'être revu ici.

En conclusion. Si vous avez déjà l'édition précédente, gardez votre argent, celle-ci n'apporte malheureusement pas grand chose de plus. Si vous n'avez pas encore ce chef-d'œuvre il est plus que temps de vous le procurer, soit en solde pour la version normal, soit au prix plein avec un petit plus pour celle-ci. A vous de choisir.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Sales gosses doués ..., 21 juillet 2013
Par 
Lester Gangbangs - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Paul'S Boutique (CD)
Avec leur premier disque « Licensed to ill », les Beastie Boys avaient été dans l’œil du cyclone (et de la critique), ayant suscité autant de louanges que d’interrogations. Trois blancs-becs, fils de bonnes familles juives de Brooklyn (multiples pléonasmes), tellement limités qu’ils étaient incapables de jouer du punk-rock ( !! ), ont sorti un disque de rap, truffé de grosses guitares zeppeliennes par-dessus lesquelles ils braillaient leurs slogans crétins. Tout juste capables de se produire sur scène, qu’ils arpentaient de long en large en ouvrant force cans de bière, ils ont déchaîné les passions et les débats au milieu des eighties. Crédibilité et technique zéro, assurèrent tous les niggaz. Putain de génial s’exclamèrent tous les gamins white trash et tous les rockers à guitares qui trouvaient là un rap « supportable ». Carton commercial en tout cas …
Les Beastie Boys, ils ont eu l’occasion de largement le démontrer par la suite, étaient beaucoup plus malins et intelligents que ce qu’ils laissaient croire. Et ils ont vite vu les limites de leur attitude potache. Et ils ont décidé d’aller de l’avant. Et en l’espace d’un seul disque, ce « Paul’s boutique », ont fait faire un pas de géant au rap. Tant et si bien que certains, prompts à s’enflammer, les ont qualifié de Beatles du rap. Bon, on se calme …
Certes « Paul’s boutique » constitue une avancée plus que notable et spectaculaire. Les trois garnements ont pris tous les risques. Lâché leur premier producteur et leur première maison de disques (on parle pas de rien, de Rick Rubin et de Def Jam), signé pour une grosse boîte mainstream (Capitol) et engagé deux DJ quasi-inconnus (les Dust Brothers) à la production.
Résultat des courses : un feu d’artifice(s), un disque qui part dans tous les sens, multipliant les gimmicks et les trouvailles à l’intérieur de chaque titre, tout en restant bien dans la trademark installée par « Licensed … ». Parce que, contrairement à l’idée reçue, les Beastie Boys sont des bosseurs forcenés. Cet assemblage de trois voix qui s’interpellent, se répondent, s’apostrophent, font des chœurs décalés, faut travailler pour les mettre en place. Et puis faut avoir des cojones, alors que l’on se sait plus qu’attendu au tournant, pour prendre une sacrée tangente par rapport à tout l’aspect sonore du rap alors de mise. Qui est alors dominé par les rythmiques sèches, martiales et austères (Run DMC et Public Enemy, les deux références majeures d’alors), venant pour faire simple du funk métronomique 70’s en général et de James Brown en particulier. Les Beastie et les Dust Brothers vont partir dans des choses beaucoup légères, swinguantes, chaloupées, jazzy, les entrelaçant sans répit dans les titres, aller chercher des samples inattendus (de country par exemple, bien le dernier genre musical auquel on aurait penser associer le rap). Il y a au final plus d’idées dans un seul titre de ce « Paul’s boutique » que dans beaucoup de disques de la concurrence. Les samples ratissent plus que large, de Johnny Cash à Kool & The Gang en passant par les Beatles, Hendrix, Pink Floyd et Led Zeppelin, au sein de morceaux en perpétuelle évolution. Les Beastie Boys désossent, dissèquent le rap pour voir comment c’est foutu à l’intérieur, ils ont les premiers à le faire, avec une longueur d’avance sur Dr Dre.
Les premiers titres restent en terrain connu, mais plus le disque avance, plus les repères avec « Licensed to ill » s’estompent. De nouveaux chemins musicaux sont tracés, dans lequel des gens comme Beck (lui aussi produit par les Dust Brothers et grand adepte des mélanges « contre nature »), les tenants du trip-hop (flagrant sur « 3 minute rule »), voire Daft Punk (les basses compressées de « Shadrach »), iront quelques années plus tard se servir se servir. « Paul’s boutique », comme « Follow the leader » des stars du moment Eric B & Rakim, se termine par une collection de beats et riddims (« B-Boy bouillabaisse »), comme une invitation pour la concurrence à aller piocher quelques idées qui sortent de l’ordinaire.
La prise de risque artistique est maximale, et malgré le bon parcours dans les charts du single « Hey ladies », ce « Paul’s boutique » se vendra peu. La réhabilitation sera tardive, et il est maintenant perçu comme un des disques majeurs du rap toutes époques confondues.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Magistral chef d'oeuvre, 10 mars 2009
Par 
Benjamin Lab (Paris, France) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Paul'S Boutique (CD)
Suite au succès de 'Licensed to Ill', les gars de Brooklyn étaient sacrément attendus au tournant. Peu avaient prévu que, non content de rééditer un grand album, les Beastie allaient se surpasser pour faire encore mieux. Si 'Paul's Boutique' n'a jamais rencontré le succès commercial qu'il aurait pourtant mérité, il reste à classer parmi les plus grands albums de hip-hop, les plus novateurs et les plus inventifs. Produit sous la houlette des 'Dust Brothers' et de leurs beats apocalyptiques, l'album recèle d'innovations et de titres implacables, au premier rang desquels 'Hey Ladies'. Un album de très haute volée dont le remaster apporte, à défaut de nouveaux titres, un son encore plus compact et plus énorme, si tant est que cela soit possible. Pour ceux qui ne connaissent pas, à découvrir urgemment. Pour les autres, profitez de cette réédition pour vous en remettre une couche. Ca ne peut pas faire de mal...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Bon album old school, packaging extraordinaire, 3 octobre 2009
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Paul'S Boutique (Album vinyle)
La pochette de ce vinyle se déplie en plusieurs parties, c'est tout simplement magnifique, excellente réalisation.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 beastie boys, 9 avril 2010
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Paul'S Boutique (CD)
Paul's boutique est certainement le meilleur album du groupe tout du moins dans ce registre.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Paul'S Boutique
Paul'S Boutique de Beastie Boys (Album vinyle - 2009)
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit