undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,4 sur 5 étoiles7
4,4 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

500 PREMIERS RÉVISEURSle 16 février 2009
Qui osera ne pas taxer The Answer de digne descendant de Led Zep ? Qui aura le cran de nier leurs influences des grands des 70's ? Après un 1er album prometteur qui a conquis un large public, The Answer était attendu au tournant avec cette nouvelle livraison... et il relève le défi haut-la-main avec ce "Everyday Demons" au son moderne servi par une excellente production, qui lui permet de sertir parfaitement ses compos inspirées dans un carcan de vermeil. Le plus beau dans cet album est la flamme et la verve vive que l'on ressent chez ce groupe qui en veut, et qui veut prouver que même en s'inspirant de vieilles recettes le meilleur est encore possible. Entrainant, pêchu, chaloupé par ce vent hippy si unique de nos "ancêtres" métalliques, The Answer revendique fièrement ses influences, et peut le faire sans vaciller dans ses bottes ! Faire du neuf avec du vieux, et le faire bien, fallait le faire...
0Commentaire|11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Commençons par le commencement. Je découvre The Answer la première fois, grâce à mon jeux vidéo favori, Guitar Hero. Dans l'édition World Tour sortie fin 2008, apparait "Never Too Late" un extrait de leur premier album "Rise", qui d'ailleurs m'énerve puisque je suis incapable encore de le passer en mode Expert. Bref, ensuite j'apprends que la première partie de AC/DC à Paris (et de pas mal d'autres dates Européennes) sera assurée par The Answer. Tiens, tiens. Le 25 Février, en attendant "les boys" d'AC/DC, je trainasse au Virgin des "Champs" et là, un vendeur branché, m'annonce que le nouvel album de The Answer sera une bombe. Fichtre. Enfin, le grand soir, à Bercy, je les découvre enfin, et malgré un son, pas optimal (à mon gout), quelque chose m'interpelle de suite. Une voix étonnante, un grosse présence de guitare et un bonne section rythmique. Les 4 Irlandais assurent, c'est le moins que l'on puisse dire. Et dieu sait que d'ouvrir pour AC/DC ne doit pas être une tache évidente (le fan impatient n'est pas des plus indulgent on le sait tous). Alors présentation de nos lascars : d'abord pour être très précis, ils sont d'Irlande du Nord. On trouve Cormac Neeson au chant, Paul Mahon à la guitare, Micky Waters à la basse et enfin James Heatley à la batterie. L'ambiance de cet album est très influencée années 70. Le top. On pourrait citer des influences de Led Zeppelin, Free, Thin Lizzy, The Cult et pas mal d'autres. Un hard rock teinté de blues, de rock sudiste, très roots et un résultat fort en émotion. Je dirais même TRES fort en émotion. Qui me fait vibrer comme l'avait fait un "Sonic Temple" de The Cult ou un "Regenade" de Thin Lizzy.

En effet, comment ne pas succomber (de bonheur) à l'écoute d'un "Pride" (tiens donc c'est pas aussi un titre de U2 ça? ce doit être un truc Irlandais la fierté), au refrain somptueux. Le ton est en fait donné dès les premiers riffs hargneux et le chant grinçant du morceau éponyme. Encore une fois le refrain défonce. Pourtant à la première écoute du riff, je m'entends dire "c'est du déjà vu 20 fois". Quel débile ! Le rock se décline(ra) à l'infini, cet album en est une nouvelle preuve. A la deuxième écoute, j'ai l'impression d'avoir passé mon enfance à n'écouter que ça, et je ne peux résister au "bougé-bougé" de tête et de pied. Ca continue avec "Too Far Gone" et "On And On" et leurs refrains entêtants. J'ai adoré et vibré sur "Why'd you change our mind", où l'ombre du zeppelin plane ou encore "Walkin Mat" très The Cult. On retrouve des influences plus sudistes "Tonight" ou "Dead Of The Night", chant/choeurs à la Bob Seger. Je n'oublie pas le moment de calme et de sérénité de "Comfort Zone", subtile et inspiré avec des petites influences de musique folklorique irlandaise, ainsi que le final flambant et graisseux à souhait de "Evil Man" qui clôture cet album sur une dernière note très Zeppelienne et un harmonica sauvage (j'adore !).

En conclusion, un groupe étonnant et un album bluffant de maturité, de fraicheur, bourré d'influences puisées dans les années 70-80, tantôt blues rock, tantôt hard rock pur et dur. Un chanteur hors du commun, sonnant tantôt comme un Robert Plant, tantôt comme Bob Catley de Magnum, voire parfois comme Bob Seger et même Janis Joplin (et oui les mecs écoutez "Cry Out" et passez moi un coup de bigot). Une guitare, unique pourtant, super présente, bien épaulée par le duo basse/batterie lors des solos. Le tout servant 11 compos toutes aussi profondes les unes que les autres et dotées de refrain géniaux. J'oubliais, mais la production est aussi au top. Nom di diou, un pur plaisir de chroniqueur ! Voila c'est The Answer, ne vous posez plus aucune autre question...

Retrouvez cette chronique (et bien d'autres) sur le webzine auxportesdumetal.com
22 commentaires|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
L'Irlande, magnifique pays tout en contrastes et ayant enfanté pas mal de groupes de hard-rock et de heavy-metal vient de voir apparaitre un groupe de plus nommé "The Answer" (la réponse). Ces jeunes là ont du, dans leur enfance, etre biberonné avec de la musique tout sauf douce mais plutot avec du bon vieux hard-rock de leur ainé AC/DC car dans leur musique on sent d'emblée que leur style se rapproche de la bande aux frères Young. Ce skud est géniale de bout en bout, il donne envie de danser et de pogoter aux rythmes de leurs hard-rock matinés quelques fois de blues ! un must pour tout fans d'AC/DC qui se respecte !
55 commentaires|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 avril 2010
Bercy, mercredi 25 février 2009: alors occupé à acheter un truc à boire coûtant à peu près la moitié du prix de la place de concert, j'entends le public s'exciter... damned, je vais rater le début d'AC/DC... puis un hurlement dans le micro... ouah il a du coffre en fait le père Brian !
Entrant dans l'arène, c'est avec surprise que je découvre sur scène une espèce de type à la crinière dorée, chemise à moitié ouverte, se mouvant tel Robert Plant, affublé de trois musiciens hyper doués. The Answer, c'est leur nom (c'est écrit en gros derrière eux), allait me faire passer trois quarts d'heure que je ne serais pas près d'oublier.

C'est donc naturellement que je me procure trois jours plus tard ce Everyday Demons qui allait confirmer cette première claque. Je me souvenais particulièrement de Demon Eyes, jouée en milieu de set, ouvrant le bal de ce disque; plus d'un an plus tard je ne parviens toujours pas à me lasser de cette chanson, son riff ravageur et son solo d'une clarté incroyable malgré la vitesse d'exécution.

Tout l'album s'avèrera aussi bon, que ce soit dans le registre hard, blues (Cry out), sombre (Why'd you change your mind) ou ballade (Comfort Zone, une merveille).
Tout s'enchaîne avec une fluidité extraordinaire, c'est suffisamment varié (à mon goût plus que Rise, que je découvrirai plus tard) pour qu'on ne s'ennuie à aucun moment.
L'on pourra peut-être légèrement reprocher à Paul Mahon de tomber un peu trop dans la démonstration soliste, mais laissons à ces quatre irlandais encore un peu de temps pour atteindre leur maturité musicale.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 septembre 2013
J'ai découvert ce groupe en première partie d'AC-DC au stade de France il y a quelques années. Avec ce disque j'ai pu réellement mesuré la qualité de sa musique très inspirée des années 70 et 80. Un vrai plaisir.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
The Answer ont bénéficié de l'effet de surprise pour Rise, ici je m'attendais à mieux, tout est moins bon, la production sonore trop touffue(a trop vouloir un gros son on perd en qualité sonore et on a plus de mal a distinguer les instruments), moins d'originalité et des compos qui n'apportent rien de plus
Désolé mais je ne trouve aucune référence à LZ dans les compositions,dans la musique, les voix la guitare avec The Anwer, avec quel album de LZ peut on comparer The Answer ?
Ecoutez plutôt Half Man qui ont fait 2 CD nettement plus intéressants (surtout le 1er)ou même Medusa Stone
j'irai chercher des influences chez AC/DC, mais surtout chez les Black Crowes (look et dégaine du chanteur)
DVD vraiment marrant avec 1er clip où le groupe joue sur une plage avec les jacks branchés mais ils finissent dans le sable car il n'y a pas d'amplis (plus ridicule tu meurs), 2ème clip où le groupe joue sur scène mais la musique est celle de la chanson en studio (vers le fin le chanteur hurle mais sur scène son micro est à la hauteur de ses genoux(pathétique), 3ème clip le guitariste n'a même pas pris la peine de brancher un jack à sa guitare (désopilant), 4ème clip la musique est coupée par des commentaires (affligeant) après je ne sais pas car je me suis arrêté là (DVD le plus nul de l'histoire du Hard
j'ai laissé volontairement les interviews de coté pour vous laisser la surprise
Pour moi un bon groupe de hard série B sans plus, pour le renouveau du hard on attendra encore un peu ...
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 avril 2009
C'est un album qui s'écoute sans ennui ; des morceaux variés sur des mélodies actuelles qui s'inspirent de la grande époque des années 70. Le groupe se démarque des autres et je crois que sur scène, ils doivent assurer !
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

69,17 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)