undrgrnd Cliquez ici Toys Avant toi nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_ss16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,6 sur 5 étoiles8
4,6 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:9,49 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 3 décembre 2014
'SIOUXSIE AND THE BANSHEES', groupe mythique de la scène post/punk fin 70', début 80' nous délivre la en 1986 un album aboutit et mature, certes plus accessible que leurs précedents mais dans un registre un peu plus gothique et cold-wave.
Cette oeuvre succède au fameux 'Hyaena' qui avait fait beaucoup de vague à l'époque puisque 'ROBERT SMITH' le chanteur des 'CURE' avait participé activement à son élaboration en tant que guitariste principal et en jouant dans les 'tournées lives' qui ont suivi, c'est cependant un album qui pour ma part, ne m'a jamais vraiment emballé...

Ce séduisant 'Tinderbox' m'a par contre de suite percuté car d'une part, le style se rapproche sensiblement de mes goûts musicaux, je pense d'ailleurs fortement à des formations comme 'ALL ABOUT EVE' et surtout 'THE MISSION' quand j'écoute ce disque et d'autre part, on ne peux que s'incliner davant la qualité artistique, créative et mélodique de cet album surtout pour les amateurs du genre. Après, je peux comprendre que les fans purs et durs du groupe aient pu être désorientés par ce virage plus 'cold/wave' et moins 'post/punk'.

Le single 'Cities in Dust' est le plus commercial de l'album et illustre parfaitement l'évolution du groupe, les 7 autres titres sont d'un haut niveau et ne fléchissent jamais, ils s'enchainent merveilleusement bien comme le morceau romantique cold-wave 'Sweetest Chill' avec l'étrange et sombre 'This Unrest', puis l'élégant gothic-rock '92' avec le progressif post-punk 'LandsEnd', dernier morceau de cet album.
Ajoutez à ça l'autre déconcertant single 'Candyman' ainsi que les 2 morceaux très 'MISSION', 'Cannons' et 'Party's Fall', cela donne un album qui frise la perfection. De plus, l'excentrique 'SIOUXSIE' est au top de sa forme et sa voix inimitable se ballade majestueusement tout au long de l'album...Quoique je trouve que la chanteuse du groupe 'NO DOUBT' a un timbre de voix assez similaire, vous ne trouvez pas ?...

A noter que ce disque est sortit en version remastérisé il y a quelques années avec quelques titres remixés en plus, d'autres anciennes versions existent aussi avec des morceaux inédits en bonus !

Seul bémol, l'original ne compte que 8 titres...Ce qui me contraint à ne mettre que 4 étoiles nocturnes !!
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Cet album de Siouxsie and the Banshees est peut-être le plus beau, le plus soigné, le plus élégant, le plus classe...
Débarrassés des crachotements post punk des premiers albums, les Banshees prennent ici un virage à la fois pop (cf le single "Cities in dust") et résolument gothique/cold wave, dans le prolongement de son prédécesseur, le très beau "Hyaena" (1984). Accessoirement, "Candy Man" est l'un des singles les plus improbables du groupe (et donc l'une des plus belles chansons), un peu comme le fut, quatre ans avant, "The Hanging Garden" pour The Cure.
0Commentaire|9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Creusant encore plus avant l'esthétisme sonique développé dans Hyæna deux ans plus tôt, avec un line-up une fois de plus ajusté, out Robert Smith trop pris par son Cure à lui, in John Valentine Caruthers ex-membre des punk industrieux de Clock DVA, déjà le 4ème guitariste utilisé par la formation, Siouxsie and the Banshees produit en 1986 une merveille de post-new wave rêveuse (à bien des égards une influence majeure d'un courant rock gothique en plein développement), une beauté glacée appelée Tinderbox. Qu'y entend-on ? Un groupe dans la plénitude de son art qui, sûr de sa force et de son style, produit une galette toute en nuance où, évidemment, la performance remarquable de Siouxsie, peut-être la plus belle de sa carrière, est l'élément déterminant. Mais ce n'est pas tout parce que les arrangements, assemblage savant de textures et mélodies qui n'ont d'autre but que de créer les ambiances, et où le nouveau guitariste s’épanouit pleinement parce qu'il y a de la place et que son jeu économe sied à merveille, permettant à la dame en noir toutes les folies et beautés dont on la sait capable avec d'autant plus d'aisance que les expérimentations des opus précédents sont enfin pleinement sous contrôle avec une Siouxsie et des Banshees qui ont appris à ne plus essayer d'épater la galerie. Et les chansons qui vont avec puisque, des accrocheurs Candyman et Cities in Dust, normal ce sont les singles !, d'une doublette émotionnelle enchainée à couper le souffle (The Sweetest Chill, This Unrest, rampant pour le premier, plus explosif pour le second), à un Land's End où la Miss Sioux laisse la Patti Smith qui sommeille en elle s'exprimer, c'est à un déroulé sans faille duquel nous sommes témoins. Et ce ne sont pas les deux excellents inédits de cette version rééditée et remasterisée qui viendront amoindrir le plaisir de l'auditeur amateur d'un genre de rock qui, moderne en 1986, ne souffre pas du même ancrage daté et demeure aussi viable, 30 ans après. Recommandé.

1. Candyman 3:44
2. The Sweetest Chill 4:07
3. This Unrest 6:21
4. Cities in Dust 3:51
5. Cannons 3:14
6. Party's Fall 4:56
7. 92° 6:02
8. Land's End 6:06
Bonus
9. Cities in Dust (12" Eruption Mix) 6:51
10. The Sweetest Chill (Chris Kimsey 12" Remix) 5:57
11. Song from the Edge of the World (JVC Version) 4:04
12. Starcrossed 4:07

Siouxsie Sioux – vocals, piano, whistle
Steven Severin – electric bass, keyboards, piano, drumbox, emulator
Budgie – drums and percussion
John Valentine Carruthers – guitars, keyboards, waterphone
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 juillet 2006
Suite au succès de leur précédent album, « Hyaena », et à l'abandon des guitares par Robert Smith, on attendait Siouxsie & the Banshees au tournant en cette année 1986. Nombreux étaient ceux qui pensaient que le meilleur était derrière eux et leur préparaient une place au panthéon des gloires déchues du post-punk.

Et c'est pourtant à leur meilleur album que les Banshees vont donner vie. TINDERBOX rassemble en effet tous les ingrédients qui ont façonné le mythe Siouxsie : une esthétique classieuse (regardez les photos des membres du groupe dans le livret), le romantisme sombre et travaillé des textes, une section rythmique irréprochable, et une Siouxsie Sioux plus charismatique et inspirée que jamais. Le contenu musical n'est pas en reste : tout y est parfaitement mesuré, digéré et travaillé, et l'ensemble allie merveilleusement les éléments punks, gothiques et new-wave qui ont marqués l'évolution du groupe au cours de la décennie.

LE disque de Siouxsie à posséder dans sa discothèque.
0Commentaire|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 avril 2016
Siouxsie Sioux est ses Banshees se seront surtout signalés par divers singles (de qualité !), accompagnés de clips-vidéo via la chaîne musicale MTV. Forcément, l'idée que l'on aura retenue d'eux se sera limitée à une impression incomplète sur l'importance de leur oeuvre.
Ce laser, initialement composé de 8 titres, laisse toutefois entrevoir un potentiel totalement différent. En effet, hormis l'ultra-célèbre single "Cities in Dust", se trouvent des morceaux d'une ampleur et complexité mélodiques insoupçonnées ! Ce d'autant que les plus beaux morceaux composent la Face-B de l'édition Vinyl (dont les magnifiques "92 Degrees" ou "Land's End", nécessitant plusieurs écoutes avant de révéler toute leur perfection...).
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 septembre 2002
Voici l'album le plus envoûtant d'un groupe qui au départ ne constituait qu'une formation punk de plus, et qui signe avec Tinderbox un joyeau de la cold wave. Une Siouxsie plus ténébreuse que jamais y explore un imaginaire torturé et gothique sur des musiques rafinées et puissantes. L'album nous happe dans une sorte de voyage ininterrompu au coeur de la tourmente.
0Commentaire|9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 avril 2015
Emballage parfait, réception à la date prévue !
Superbe album que je n'avais qu'en vinyle et qui commence à montrer des signes de fatigue...
D'où la raison de mon achat.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 mai 2015
pourquoi donner son avis sur qqch de subjectif;
cette musique me plait à moi mais ne te plairas pas à toi, mais à toi si!
fais toi ton avis tout seul
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

9,10 €
8,75 €
7,99 €
9,92 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)