undrgrnd Cliquez ici Avant toi nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles3
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
3
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:16,01 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 26 octobre 2010
Cette version est une des plus célèbre et cinquante après, alors que l'interprétation mozartienne a beaucoup évolué on peut légitimement s'interroger sur le fait de savoir si elle est toujours actuelle ?
Eh bien oui, cinquante ans après l'émerveillement est intact ! Le mérite en revient en premier aux chanteurs, quel plateau, inégalé, dominé par l'immense stature de Siepi, timbre à la fois moelleux et eclatant, superbe d'aisance et de prestance, il est le "Don" comme personne d'autre. Face à lui un trio de dames souveraines, Della Casa, Danco et Güden rivalisent dans l'excellence. Il me parait vain d'opposer Della Casa à Schwarzkopf comme on l'a fait trop souvent, à un tel niveau de qualités tout comparaison est inutile. Le timbre acidulé de Güden convient idéalement à Zerline et W.Berry, jeune et fougueux, est parfait. On pourra reprocher à Corena d'exagérer le côté bouffe de Leporello mais rien de bien génant en définitive. Seul Kurt Böhme, Fafner égaré à Seville gache un peu ce tableau d'excellence.
Côté direction, Krips, élégant et précis, n'a pas la fougue et la théatralité de Giulini, mais sa lecture classique et équilibré rend parfaitement justice à l'oeuvre et laisse les chanteurs exprimer pleinement leur talent même si on aurait préféré parfois des tempi un peu plus rapide. Face à Giulini, son seul réel concurrent, Krips bénéficie d'un meilleur plateau, d'un meilleur orchestre, d'une meilleure prise de son et d'un meilleur report sur CD.
Cette version a donc parfaitement vieilli et constitue un classique indémodable. Il est significatif qu'elle ait été choisie au cours de l'été 2009 par France Musiques pour leur série "Mozart en scène".
Un pilier de toute discothèque
11 commentaire|14 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 février 2011
L'opéra, c'est un monde à part. On ne vient pas à l'opéra par l'enregistrement. Il faut un côtoiement régulier, toute une vie à fréquenter les salles pour comprendre ce qu'opéra veut dire. Et dans ce domaine, Don Giovanni fait un peu figure de maître étalon. Mozart ne serait pas Mozart sans Don Giovanni. Peu de compositeurs sont parvenus à faire passer un tel frisson d'angoisse chez leurs spectateurs, deux, voire trois siècles plus tard. Don Giovanni, c'est un peu l'alpha et l'oméga - et surtout l'oméga - de toute musique.
La version de Krips (et son plateau) n'a pas vieilli, pas pris une seule ride depuis 50 ans. Elle demeure impériale, définitive. A l'écouter, on a ce sentiment, inouï, que jamais on ne fera mieux, jusqu'à la nuit des temps. On l'écoute, ce monument, cette pyramide, avec une sorte de respect mêlé de terreur. Même le grain des voix a quelque chose d'électrifiant. A ce niveau-là, on ne peut plus parler de chef-d'œuvre, mais simplement d'une sorte d'aboutissement auquel tout compositeur, tout interprète rêve vainement de parvenir.
0Commentaire|14 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 février 2016
Enregistrement de 1955. Le premier opéra enregistré en stéréo dans l'histoire du disque. La prise de son est la remastérisation en CD font merveille : tout est clair et précis tant pour l l'orchestre que pour les chanteurs et chanteuses !

Seul petit défaut, mais qui se corrige très bien avec un bon ampli : les aigus sont un peu accentués au point de siffler légèrement (sibilance). Sur mon ampli Marantz PM7003, j'ai désactivé "source directe", ce que je ne fais qu'exceptionnellement, laissé les basses à midi et réglé les aigus à midi moins deux minutes et tout est rééquilibré !

La restitution des plans sonores est remarquable compte tenu de l'année de l'enregistrement : écoutez les passages d'ensemble, les apartés que l'on devine sans le livret ; celui-ci est absent dans ce coffret à prix doux.

Un plateau vocal de rêve, aucune faiblesse quant à la distribution.Chaque voix correspond de manière idéale à son archétype social et psychologique : la noblesse et la majesté de Donna Anna, la pseudo ingénuité de la paysanne Zerlina, la gaucherie pour ne pas dire la nigauderie de Masetto, la fourberie et la "domination sociale" de Don Giovanni, la truculence d'un Leporello qui n'est absolument pas dupe de son "Padronne" et Don Ottavio qui défend la bienséance retranché derrière les convenances sociales tout en étant quelque peu falot quant à sa capacité de séduction... Même sans suivre le livret, rien que dans leur manière de chanter, les acteurs et actrices arrivent à camper et approfondir leur personnage avec une rare maestria ! Joseph Krips réussit à tout faire entendre de l'orchestre sans jamais couvrir les voix. Direction qui porte en elle toutes les facettes et les dualités du génie de Mozart ! J'ai aussi en CD la version d'Harnoncourt, mais ma préférence va tout de suite à la version de Joseph Krips ! Krips était-il le chef mozartien du siècle ?

Cette version de Don Giovanni compte indubitablement parmi les grands enregistrements à emporter sur la fameuse Île déserte !..
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

22,90 €
14,00 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)