undrgrnd Cliquez ici Bests nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Soldes Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

4,5 sur 5 étoiles44
4,5 sur 5 étoiles
Format: DVDModifier
Prix:12,61 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 26 mai 2005
J'ai découvert cette série sur Jimmy il y a bientôt 2 ans lorsqu'ils ont diffusés la première saison. L'ensemble de ces 13 épisodes (d'une durée allant de 50 minutes à une heure) présentent la longue et passionante mise en place d'une enquète menée par la police de Baltimore afin de démanteler un réseau de trafiquant opérant dans les quartiers noirs et pauvres. Tout est décrit de A à Z, de l'incident à l'origine de l'enquète jusqu'au procès final et ce du point de vue de la police et du point de vue des trafiquants. C'est une série d'une grande rigueur technique et narrative (HBO oblige) qui impressione par sa minutie, sa richesse et sa véracité quasi documentaire (rassurez vous, elle est filmée comme une oeuvre de fiction).
Ce n'est pas une série facile à suivre au début de par la multitude de ses intervenants (juge, procureur, chefs des différents département de police, inspecteur, hiérarchie des malfrats -si cette edition est conforme à la version us, les photos et les noms des personnages principaux sont rappelés dans le coffret-), mais une fois l'intrigue et les protagonistes installés on ne voit plus le temps passer jusqu'au dernier épisode. Résultat addictif garanti !
La deuxième saison (disponible en zone 1), continuera à suivre ses personnages (flics et malfrats) dans leurs nouvelles affectations avant de refaire génialement reconverger tout ces destins autour de la nouvelle enquète (dans le milieu des dockers du port de Baltimore). Le résultats est bluffant (pas moins d'une cinquantaine de personnages principaux !).
La troisième saison (retour aux quartiers pauvres) vient de terminer sa diffusion (donc pas vue) et HBO a annoncé que la série serait reconduite aux vues de ses qualités, pour une quatrième saison en 2005/2006.
Si comme moi vous êtes fan des séries HBO (sopranos, six feet under et surtout oz dont elle est la plus proche) n'hésitez pas, c'est peut-être la meilleure de toutes ("The best show on television, period").
0Commentaire65 sur 66 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 juin 2006
Une série incroyable , sans compromis, si réaliste qu'on s'y croirait : difficile de résumer toutes les qualités de cette série qui nous prouve une fois de plus que les américains sont vraiment les rois de la série TV et de loin... (hormis quelques séries britanniques). L'histoire nous plonge dans l'univers assez glauque et sordide du traffic de drogue à Baltimore en nous montrant tous les points de vue que ce soit le simple guetteur, l'inspecteur de police, le procureur ... chacun avec ses qualités et ses défauts. Personne n'est tout blanc, personne n'est tout noir, tout le monde est gris et c'est bien là l'intérêt de cette série qui tranche avec les codes habituels. Les acteurs, bien que méconnus sont tous excellents, la musique l'est aussi. La série prend son temps et ancre bien tous les personnages dans l'histoire, si bien que l'effet addictif est très puissant et que les 5 DVD ne feront pas long feu. [...]
0Commentaire30 sur 31 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 mars 2007
Quand on regarde des séries TV, on imagine le schéma parfait : un scénario passionnant aux multiples ramifications, des personnages denses à l'évolution constante, une réalisation soignée et des thématiques abordées avec subtilité. Hé bien HBO, la chaîne productrice du show, a du se dire que The Wire cadrait parfaitement avec cette description, car malgré les scores moyens (pour ne pas dire mauvais) de l'audimat, elle continue de soutenir la série. Les critiques dythirambiques n'y étant certainement pas pour rien.Plongée fascinante dans la ville de Baltimore.

Contrairement à d'autres créateurs soumis à une certaine pression des Networks publics, David Simon a pu s'asseoir à une table et écrire tranquillement les 5 saisons qui formeront sa nouvelle série. Donc pas de « Ça marche bien votre truc. Rajoutez-nous 9 épisodes à la saison ou pourriez-vous allonger superficiellement l'intrigue pour qu'on puisse tenir des années ? » ( Toute ressemblance avec des séries existantes n'est pas du tout fortuite). Tout est prévu. Du début à la fin.

La série part d'une intrigue à l'apparence simpliste. Une équipe de la police, formée par des bras cassés et des éléments perturbateurs, se lance dans l'écoute téléphonique pour faire tomber un gang. The Wire suit une certaine constante chez HBO. Celle, dès le premier épisode, de nous présenter une dizaines de personnages différents. Un maximum d'informations est envoyé au téléspectateur, de minuscules liens commencent à apparaître, voire même, après un second visionnage, de futures intrigues.

Notre concentration est mise à l'épreuve avec finesse, car certains éléments, à peine effleurés pendant la première saison, ne ressurgiront qu'à partir de la troisième, mais toujours dans une évolution logique et cohérente. Cela peut faire peur au début, mais l'écriture prend en compte tout ça. Et les données se feront plus compréhensibles avec le temps.

Au delà de la première couche du scénario, de petites intrigues se développent, grandissent, mais le plus important est cette facilité à nous balancer dans la vie quotidienne des deux camps (la police et le gang). On aura droit plus d'une fois à des scènes se concentrant sur les personnages et non sur l'histoire. Des discussions prises au hasard d'un petit deal, des interrogations sur ses agissements, des tranches de rigolade entre collègues. On humanise les deux camps, on les socialise. C'est cela, la beauté de l'écriture de cette série : on aborde les thématiques autant grâce au scénario, qu'aux protagonistes et à leur vie. En plus de tout ce monde lié à l'affaire principale, David Simon rajoute des personnages complètement indépendants. Comme Bubs, indic toxicomane, et petit escroc, que l'on suivra dans ses changements (il est à mon avis, le pilier central de The Wire) ou encore Omar, véritable mythe sur pellicule, se moquant autant de la police que des gangsta qu'il dévalise. Et l'on en apprend toujours un peu plus sur eux à travers les saisons, alors même que le scénariste fait intervenir d'autres rôles. Pour la petite anecdote, beaucoup de personnages secondaires sont de vrais policiers, ou de réels gangsta. Ainsi certains des vrais criminels jouant dans la série ont étés arrêtés dans le passé par de vrais policiers tout aussi acteurs qu'eux. Quand on parle de réalisme, ce n'est pas pour rire.

Les différentes thématiques sont subtilement attachées aux histoires et aux personnages. Que ça soit la réinsertion, la politique, ou l'éducation, elles sont abordées par les différents camps. À chacun sa définition et son approche.

Notons qu'il est quand même très dur de parler de The Wire. Comment résumer une série aussi riche en protagonistes et intrigues. Rendez-vous compte : la quatrième saison vient de démarrer aux USA, et depuis le premier épisode de la série, 3 grosses affaires ont été abordées, des dizaines de sous-intrigues, une trentaine de personnages passés au crible, qui pour la plupart sont toujours là (le générique en est une symbolique, la même chanson est reprise à chaque saison par des groupes différents) à l'heure ou je vous parle, et déjà, dès le 4x01, des petits nouveaux.

Et y'a moi. Partagé entre l'envie de vous faire découvrir ce show, et mon incapacité à le faire correctement. À moins que... Ah oui, les deux premières saisons sont sorties en DvD zone 2 ( Sous le nom Sur Ecoute). C'est qu'une suggestion, hein. Mais si vous aimez aussi les séries pour autre chose que du simple divertissement, il n'y a pas de doute, The Wire est fait pour vous.
0Commentaire29 sur 31 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 octobre 2005
Ca vous laisse un sentiment ému de gratitude envers les gens qui ont permis à une telle oeuvre d'exister : ceux qui l'ont écrite, ceux qui l'ont produite, ceux qui l'ont incarnée. Le casting, sans têtes d'affiches, est exceptionnel. Les dizaines de personnages, Avon Barksdale, Bubbles, Bunk, Herc, Kima, Omar, ou n'importe lequel des autres de la série, s'imposent à nous avec une vie, une réalité, bref, une évidence saisissante.
The Wire (Sur Ecoute) dépasse le cadre étroit du genre. Loin de la série policière traditionnelle, The Wire se présente plutôt comme une vaste fresque des temps post-modernes, voire, comme une oeuvre-cathédrale, image plus appropriée pour cette oeuvre quasi-proustienne, dans son ambition, sa forme, sa miraculeuse perfection.
Nous vivons un nouvel âge d'or de la création télévisuelle, et peut-être de la création tout court. Si, pour certains, l'art d'aujourd'hui, c'est le jeu vidéo, pour moi, c'est davantage des oeuvres comme The Wire. Dans un contexte pourtant riche (Sopranos, Six Feet Under, The Shield, 24...), The Wire se distingue par le refus de toute manipulation des émotions du spectateur, son esthétique à la fois très dépouillée et très travaillée, une attention suprême au « détails lumineux ». Le visionnage de la première saison m'a laissé dans un état de bonheur assez curieux compte tenu de la nature du sujet. Ce bonheur, je ne sais pas exactement d'où il provenait. C'était une sorte de... béatitude tranquille ? Un sentiment soudain de compréhension plus vaste... Une révélation de la beauté tragique du monde et des hommes... J'hésite à poursuivre, à prononcer certains mots, de peur de sombrer dans le ridicule...
« The Wire » marque, à mon sens, l'arrivée d'un art très neuf dans le domaine télévisuel. Respect aux gens de HBO qui ont permis l'éclosion d'un spectacle aussi éveillant, et qui, courageusement, persistent, malgré des scores d'audience inférieurs aux « normes ».
PS : les fans de la série le savent sûrement déjà : la seconde saison est déjà disponible en import UK, zone 2, avec menus et pistes son français inclus !! Pour un prix très raisonnable, via amazon. La seconde saison parvient à surpasser la première.
0Commentaire33 sur 36 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 janvier 2006
Voila l'éclatante démonstration de ce que peuvent faire les studios américains lorsqu'ils ne sombrent pas dans le politiquement correct. Tout simplement un chef d'oeuvre de la TV. Enfin une série avec des personnages complexes : meme les petites frappes du milieu de la drogue de Baltimore réussissent à etre attachants !
Ici l'intrigue se développe sur l'intégralité de la saison 1 ce qui permet de développer tous les aspects de l'enquete en profondeur. La fin est une vrai fin ou le bien ne triomphe pas vraiment sur le mal, bref c'est réaliste !
0Commentaire21 sur 23 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 janvier 2012
Une série originale où les policiers sont les anti héros et ménent un combat face au trafic de drogue dans les cités .
on voit évoluer ces policiers avec peu de moyen souvent pas tres à la hauteur mais qui se révélent petit à petit chacun avec leur propre compétence.Une série particuliere et des personnages attachants.
0Commentaire3 sur 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 janvier 2013
Beaucoup de personnes comparent cette série à The Shield ou à OZ (autre production HBO : le Canal Plus américain) mais là-dessus, je ne suis pas d'accord. The Shield et OZ sont des séries beaucoup plus crues, rapides et immédiates (où on accroche tout de suite).

Alors que Sur écoute (The Wire en v.o.) est une série où j'avoue ne pas avoir accroché tout de suite, mais elle m'a vraiment rendu accro, beaucoup plus lentement mais sûrement. La faute sans doute aux 7 premiers épisodes, qui sont un peu lents (je me suis endormi parfois) et comme d'autres commentateurs l'ont déjà dit, on s'y perd un peu au début car il y a vraiment beaucoup, beaucoup de personnages principaux mais après le 7ème épisode tout s'accélère et j'ai presque vu toute la suite d'une traite (et acheté les saisons suivantes dans la foulée).

C'est l'histoire d'une équipe composée de policiers (un peu bras cassés, tous des rebus dont les autres services ne voulaient plus : certains venant de la crim', d'autres des stups) et qui vont essayer de faire tomber une équipe de dealers de drogue blacks qui officient dans des quartiers pauvres de la ville de Baltimore en les mettant sur écoute (d'où le titre) et en les surveillant 24 heures sur 24. Mais contre toute attente, cette nouvelle équipe toute aussi hétéroclite qu'improbable dont tout le monde n'attend qu'une chose c'est qu'elle se plante, va donner au contraire, de très bons résultats. Et chose incroyable dans une série de ce genre, on s'attache presque autant aux bandes de loubards qu'aux équipes de flics qui veulent les faire tomber.

Même si cette série n'est pas aussi immédiate que Oz ou The Shield, quand on la regarde on mise sur le long terme car c'est une série sur 5 saisons qui vaut vraiment la peine d'être connue et reconnue. Pour ceux qui connaissent OZ d'ailleurs beaucoup d'acteurs de OZ sont également au casting de cette série : un plus pour ceux qui apprécient ces très bons acteurs.

La jaquette affichée ici (verte) n'est pas celle de la Saison 1 qui, elle, est grise. Par contre, je dois admettre que les jaquettes des coffrets DVD des 2 premières saisons ne donnent vraiment pas envie d'acheter et c'est bien dommage. Ces pochettes sombres et peu vendeuses vues de l'extérieur ont fait que pendant presque 1 an, j'ai vraiment hésité à acheter cette série.

Heureusement, à l'intérieur c'est beaucoup plus beau. Le coffret DVD est surplastifié : ce qui le rend très agréable au toucher (coffret dont on ne bénéficie malheureusement plus si on achète cette série en coffret intégral) et le boitier DVD à l'intérieur est transparent : le verso de la jaquette contient les titres et une photo de tous les épisodes et par un ingénieux système de clipsage contient les 5 disques dans un boîtier qui habituellement n'en comprend que un ou deux maximum : habile et vraiment très pratique à l'usage (contrairement aux horribles coffrets intégrale de The Shield justement : très mal agencés autant la première version de 2011 que la deuxième de 2012).

En bref, ne vous laissez pas rebuter par le manque apparent d'action des premiers épisodes de Sur Ecoute/The Wire, et accrochez-vous, car croyez-moi, vous ne le regretterez pas.
0Commentaire1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 juillet 2013
En fait cette série j'ai l'intégrale, ce DVD je l'ai offert à une amie afin qu'elle fasse connaissance avec elle, en précisant qu'il fallait s'accrocher dans ce milieu de dealers et de drogués, mais les 4 autres saisons sont également géniales. Chaque DVD s'accroche à un sujet, le 1er les dealers et les drogués, le second les magouilles portuaires, le 3e le vote municipal et "ses fonds financiers" plus ou moins légaux, le 4e l'école et le 5e les médias. Tout cela se passe à Baltimore et une fois que l'on s'est attaché à l'équipe policière en place, c'est génial. J'espère que mon amie à la suite de ce 1er DVD sera accro aux suivants ! En tout cas avis aux amateurs !
0Commentaire1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 décembre 2011
Une bonne série policière, au rythme lent, bons dialogues, bons personnages. On s'attache aux méchants et aux gentils, d'ailleurs les deux notions se mélangent un peu. Ca se passe à Baltimore, une ville à la criminalité très élevée.
0Commentaire2 sur 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 novembre 2005
Voila une serie qui fera date, non seulement par la qualité du scenario, mais aussi par la richesse des themes abordés.
Completement differente des series policières "classiques", the Wire suprend par l'intelligence de ses propos et l'excellence de ses acteurs.
A conseiller sans reserve pour tout ceux qui aiment la TV .
0Commentaire10 sur 12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

8,99 €