undrgrnd Cliquez ici Toys NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

10
4,5 sur 5 étoiles
Possession
Format: DVDModifier
Prix:12,00 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

12 sur 12 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 17 décembre 2009
Lorsque Mark rentre d'un voyage professionnel il est loin de se douter de l'incroyable aventure à laquelle il va participer corps et âme en compagnie de sa femme Anna.Tout d'abord il apprends que cette dernière le trompe depuis un an avec un certain Heinrich, sorte de gourou mystique à la "zen-attitude" qui a tendance à énerver Mark lorsque celui-ci fait sa connaissance pour la première fois.Une première rencontre qui va s'avérer brutale pour un Mark déboussolé qui vient de vivre, après le départ de sa femme pour l'appartement de Heinrich, de longues semaines de dépression.

En réalité Anna n'a pas vraiment quitté Mark.Elle vit en même temps chez eux afin de s'occuper de leur enfant Bob mais aussi chez son amant Heinrich.Les rapports du couple se dégradent à mesure que Mark cherche à savoir pourquoi sa femme se détache ainsi de lui et de ses responsabilités pour retrouver son amant alors qu'elle-même semble être de plus en plus sous l'emprise de ce dernier.Un amant qui va se révéler être bien diffèrent de celui que l'on pense car en réalité Heinrich n'a plus de nouvelle d'Anna depuis des semaines.

Mark ira jusqu'à engager un détective privé pour savoir ou elle se rends lorsqu'elle quitte le cocon familial ou un désordre indescriptible règne d'ailleurs.Un lieu de vie qui se désagrège à l'image du profond traumatisme qui engendre haine et violence au sein du couple.

Mark fera la connaissance de l'institutrice de leur fils Bob, une certaine Helen qui ressemble étrangement à Anna, sorte de pendant angélique et lumineux d'une femme qui ne cesse de s'enlaidir.Car Anna, autrefois mère de famille tout à fait singulière n'est désormais plus que l'ombre d'elle-même, allant jusqu'à s'infliger des mutilations, imitée d'ailleurs très vite par un Mark loin de se douter que le responsable du désastre émotionnel qu'ils sont en train de vivre est dû à un être qui n'a finalement rien d'humain...

Andrzej Zulawski réalise "Possession" en 1981 soit six ans après ce que l'on peut considérer comme son plus grand film "L'important c'est d'aimer".Tout comme dans ce dernier ainsi que dans beaucoup d'autres qui suivront il analyse à sa façon le comportement d'êtres qui s'aiment puis se déchirent dans une valse toujours morbide et codée difficile à déchiffrer.On pense souvent que les personnages en font trop, qu'ils sont caricaturaux et c'est peut-être vrai mais cette approche particulière du cinéaste renforce finalement le sentiment de malaise face à ceux qui se détruisent et devant lesquels nous restons de simples téléspectateurs allant même jusqu'à agir comme de véritables voyeurs sans que jamais nous ne puissions interagir dans le triste quotidien des héros.

Du drame Zulawski nous transporte peu à peu dans un univers morbide au climat effroyable.L'horreur est omniprésente dans l'existence des personnages et dès lors que l'on découvre le vrai visage de celui qui est à l'origine du traumatisme engendré par la séparation et surtout lorsque l'on pénètre pour la toute première fois dans son repère, on s'attend à chaque plan à ce que le cauchemar prenne le dessus de manière définitive et c'est ce qui arrive très souvent.
Le cinéaste saupoudre son film de scène parfaitement hallucinantes telle celle du métro dans laquelle Isabelle Adjani qui incarne les personnages Anna et Helen semble en transe, se tord de douleur comme possédée par on ne sait quelle entité et se voue entièrement à la cause d'un Andrzej Zulawski.qui n'en n'a jamais autant demandé à ses actrices.On comprends pourquoi alors elle a été couverte de récompenses pour ce rôle.

Impressionnant!
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
26 sur 28 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 13 avril 2007
Attachez vos ceintures.... vous allez être aspiré dans une descente aux enfers dans laquelle un couple autant incapable de vivre ensemble que de se séparer va progressivement se désintégrer, chacun perdant sa personnalité imparfaite au profit d'un double idéalisé, produit des fantasmes de l'autre, culminant dans une acmé de violence ou le désir fou et la haine s'unissent jusqu'à l'hallucination. Un enfant survit entre eux comme l'image d'une pureté encore immaculée. C'est un film d'amour et d'horreurs, l'un des plus éprouvants que l'on puisse imaginer fortement déconseillé aux âmes sensibles, d'une beauté fulgurante quasi-mystique. Le tout est filmé dans le décor glacial d'un Berlin étrangement dépeuplé avec l'omniprésence du mur, nous rappellant la violence de la séparation des êtres, avec des couleurs dominés par les bleus et une musique envoûtante utilisée avec une extrême justesse. Isabelle Adjani et Sam Neill y sont extraordinaires. On serait curieux de connaître l'impact que le film a pu avoir sur eux tant certaines scènes sont presques insoutenables, du type cri primal. De mon point de vue c'est le chef-d'oeuvre de Zulawski avec la meilleure progression dramatique.
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 20 juillet 2013
Zulawski distille l'ambiguité sur l'origine de la possession. Comme ni elle ni lui ne sont capables de dialoguer sur leurs emprises réciproques, la spirale infernale se met en marche. Il y a des passages d'anthologie comme bien sûr la folle désespérance d'Adjani dans les bouches du métro. La bête immonde avec qui elle couche pour se débarasser paradoxalement de cette possession est la bête en elle, en lui. En nous ! Du grand art pour qui sait percevoir ou vivre les dérives enthousiasmantes de la passion !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 26 mai 2009
Le dvd américain fait 123 minutes en NTSC. le DVD français est en PAL, et donc plus court suite à la différence de vitesse entre le NTSC (30i/ sec) et le PAL (25i / Sec). le dvd français fait 118 minutes, donc c'est la même version que le dvd ntsc, ils ont la même durée. Après, il y a peut-être des différences au niveau des mixages sonores, mais lequel est le vrai entre le dvd Us et le dvd français ?
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
VINE VOICEle 11 janvier 2012
"Possession" est un film qui met très mal à l'aise. Entre ses personnages décontenancés, hystériques, violents, déjantés (superbes acteurs, Adjani est troublante et colle à son rôle parfaitement), sa mise en scène (proprement géniale de maîtrise dans le style) à la fois immersive et suffocante, son ambiance morbide, pessimiste, mystérieuse et captivante, et cet incroyable final, il n'y a aucun répit, on a pas le temps de souffler, ou même d'espérer souffler. C'est aussi un film qui frappe, qui interroge, car tout n'est pas compréhensible au premier abord, et cet imbroglio sordide est un puits de symboles et de réflexions en tout genre. Mais "Possession", c'est surtout un film poignant, qui donne mal au cœur. Qu'importe ce que l'on en tire, le fait est qu'on ne peut pas se sentir à l'aise en le regardant, et ça, c'est sa grande force. C'est mon premier Zulawski. J'ai aimé, beaucoup aimé peut-être même "Possession", qui m'aura mis les nerfs à vif pendant près de deux heures.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
14 sur 17 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 18 mai 2009
Je ne m'attarderai pas sur la critique du film, le net en est plein, je dirai juste qu'il reste pour moi l'un des films les plus importants de l'histoire du cinéma de par sa structure narrative, la liberté artistique dont a fait preuve Zulawski tout en montant un ensemble d'une qualité impeccable à tous niveaux, et puis surtout le jeu impeccable d'Adjani et Neill (ainsi que, dans de plus petits rôles, ceux de Margit Carstensen (Ah Margit !) et Heinz Bennent).
En cela, il aurait mérité une édition dvd un peu moins vulgaire. L'artwork déjà est relativement minable, au vu des magnifiques affiches de l'époque, on se demande pourquoi ce montage photoshopé complètement navrant. Les menus sont à cette image m'enfin passons. Coté image et son presque rien à dire, la vidéo est juste impeccable, reste le fait que le film est présenté en version "cut" de 1h58 et non en version complète de 2h05 et que de ce fait, les sons mis en fond dans certaines scènes (le piano normalement joué en fond dans la scene du métro par exemple) ne correspondent pas à ceux de la version intégrale, pour la plupart, ils sont supprimés dans cette version... Coté audio, se contenter bien entendu du film en VO car les voix francaises ne collent pas du tout (Mais ca encore on connait)...
Restent quand même les interviews d'Adjani à Cannes et de Zulawski qui valent vraiment le détour, et la bande annonce.
Au final, afin d'apprécier réellement le film dans toute sa splendeur, le DVD américain uncut est toujours la référence... Au choix la qualité vidéo et les bonus ou l'intégralité (et l'intégrité) du film... Quel dommage...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 27 mai 2009
Enfin le chef d'oeuvre de Zulawski est proposé en VOST ! Une très belle édition qui comporte en bonus une interview sans langue de bois du réalisateur. Indispensable dans sa vidéothèque !
PS : il s'agit bien de la version uncut ...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 5 juillet 2014
Que dire de ce film que j'ai vu sur en K7 en 1983 (j'avais 20 ans ) .Il m'a marqué à vie avec la scène dans le métro .

Une Isabelle Adjani au plus haut de sa performance.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Franchement, on ne peut pas s'avouer déçu alors qu'on attendanit ce film en DVD depuis des années, que l'image est splendide et l'interview de Zulawski incroyablement précise et riche de souvenirs. OK c'est pas le collector à tiroir-remplissage-alibi que certains éditeurs nous servent mais cette bonne édition DVD est tout de même vendue moins cher. A ce prix, moi, je ne boude pas mon plaisir ! Merci TF1 Vidéo.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 20 décembre 2014
Énorme mais vraiment dérangeant super prestation des deux acteurs
le cadre (Berlin) est parfait
Pour résumer ce film en un mot je dirais glauque
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Le Locataire
Le Locataire de Isabelle Adjani (DVD - 2011)
EUR 9,06

La Gifle
La Gifle de Lino Ventura (DVD - 2008)
EUR 8,92