Commentaires en ligne


1 Evaluation
5 étoiles:
 (1)
4 étoiles:    (0)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Leçon d'Histoire., 3 juin 2009
Par 
orion (Vinland) - Voir tous mes commentaires
(TOP 100 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Passiondale (CD)
Un album complet sur la bataille de Passchendaele. Voilà qui allait immédiatement éveiller mon intérêt. Iron Maiden et Sabaton nous avaient déjà narré cette bataille par le biais d'un titre mais un album-concept sur le sujet, chapeau !
Bon, c'est sûr, on est loin des superbes textes de nos merveilleux chanteurs français actuels et de leurs problèmes de cafetière en panne ou de couleur de peignoir. Je schématise ? Oh, pas plus que ceux qui pensent que quand c'est du Metal, les paroles sont débiles, non ?

Donc, revenons à ce concept. La bataille de Passchendaele (rebaptisée "Passiondale" par les soldats anglais qui n'arrivaient pas à prononcer le nom de ce village) a été un des moments forts de la première guerre mondiale, illustrant parfaitement à elle seule toute l'absurdité de ce conflit. 3 mois et demi de combat pour avancer de 8 km. Quel exploit ! Près de 600 000 morts pour rien. Nada. Une boucherie parfaitement « mise en son » par God Dethroned. Car ceux qui connaissent le groupe savent qu'avec God Dethroned, on a droit à un Death Metal, mélodique certes, mais bien carré et efficace.
Côté line-up, renouvellement à 50% dans la mesure où le groupe s'est fait "dévalisé" par ses compatriotes d'Epica après son dernier album (un guitarise et un batteur). Le groupe récupère son batteur d'origine, Roel Sanders et une guitariste, Susan Gerl. Mais le maître d'oeuvre reste Henri Sattler, qui est à la composition de tous les titres, épaulé pour certains par son fidèle lieutenant, le bassiste Henke Zinker.

Après une petite intro parlée, ça déboule à 100 à l'heure. On subit un tir d'artillerie en règle et ça mitraille de partout ! Une grosse surprise survient à la plage 4 ("Poison fog", sur l'utilisation des gaz moutarde par les allemands), un titre hargneux, comme d'habitude mais avec un passage aérien, superbement mélodique, en voix claire. A mon avis, le meilleur titre de cet album.
Des voix claires, on en retrouve plus loin sur "No survivors". Comme dans le titre précédent, elles sont là pour relater les écrits de soldats sur la situation et les combats. Cela donne encore plus de poids à ces passages.
Signalons aussi un "Drowning in mud", plus qu'efficace et bien oppressant et un "Behind enemy lines", dévastateur. En fait, je pourrai citer tous les titres. Le final "Fallen Empires" tire la morale de tout cela. Un dernier instrumental en guise d'outro, très mélodique ("Artifacts of the great war"), en hommage sans doute à tous ceux qui y sont restés pour la seule gloire de leurs p****ns de dirigeants avec des hectolitres de sang sur les mains.

Commémorer la fin de cette guerre, c'est bien. Mais il faut aussi se rappeler combien elle fut meurtrière et la raison de tout ce carnage : Pas grand-chose à part l'égo démesuré de quelques chefs d'état. Jamais l'humanité n'avait été à ce point le jouet de quelques détraqués (9 millions de morts !). Affligeant !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Passiondale
Passiondale de God Dethroned (CD - 2009)
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit