Commentaires en ligne


7 évaluations
5 étoiles:
 (5)
4 étoiles:
 (2)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Voyage au bout de l'enfer, 6 février 2013
Par 
Bruce Tringale (France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 100 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Herzog - kinski : cobra verde ; ennemis intimes (DVD)
Le documentaire commence de manière terrifiante : Klaus Kinski sur ce qui pourrait être une cérémonie des césars Allemands accapare le micro et se lance dans un délire paranoïaque, le regard halluciné, l'écume à la bouche se présentant comme le nouveau Christ !
En voyant cela, les excentricités de Marlon Brando, les caprices de James Dean, la dangerosité de De Niro et de Nicholson sont ridiculisés.
Werner Herzog pour qui il a donné tout son talent décrit l'étrange relation sadomasochiste qui l'a uni à Kinski pour leurs collaborations .
Herzog qui vient de signer un nanar monumental produit par David Lynch ( " My son , What have you done ? ") apparait tout au long du documentaire comme "le gentil" du couple , analysant de manière lucide , pondérée , intelligente la personnalité fantasque de son alter ego , quitte à lui faire porter le chapeau des ambiances détestables sur ses plateaux.
C'est quand même un peu oublier que les tournages avec Herzog n'étaient pas de tout repos , que les acteurs de Fitzcaraldo ont vraiment dû hisser un bateau à dos d'hommes en haut d'une colline amazonienne , qu'un technicien a été mordu par un serpent mortel , que des acteurs ont emportés par un tourbillon dans Aguirre , que le canon d'Aguirre a failli emporter ses porteurs dans sa chute.

Dès lors, on peut se demander quelle responsabilité porte Herzog sur la folie de son acteur et si Kinski n' pas finalement été manipulé par son metteur en scène.
Il n'empêche, qu'il n'est pas nécessaire d'avoir vu les films d'Herzog pour apprécier Ennemis Intimes, portrait fascinant d'un acteur à la présence unique, conscient de son propre génie , capable de l'impensable , comme de piquer une crise de jalousie lorsque tous les regards de l'équipe d'Aguirre étaient médusés par un cameraman s'amputant la jambe à coup de machette pour éviter de mourir d'une morsure de serpent ! Herzog explique froidement que Kinski ne supportait pas qu'on ne fasse plus attention à lui !

Caractériel, mégalomane, poseur, violent (les coups qu'il donne aux indiens de Fitzcaraldo étaient réels , à tel point que ceux-ci envisagèrent sérieusement de l'assassiner !!!), Kinski n'a pas vraiment de quoi attirer la sympathie !

Et pourtant ! Comment oublier sa beauté diabolique, son regard halluciné dans Aguire, dernier survivant d'un radeau ruiné par sa folie et investi par des capucins? Comment nier que chacune de ses apparitions à l'écran pourrait entrer dans les anthologies du cinéma ? Mick Jagger, à la présence autrement diabolique devait incarner Fitzcaraldo , l'homme qui voulut construire un opéra en pleine Amazonie ! Lorsque Herzog superpose les scènes tournés par Jagger avec celle de Kinski, le résultat est sans appel et cruel pour le chanteur des Stones ...
Curieusement les femmes avec qui il tourna gardent le souvenir d'un homme sensible, attentionné et d'une énergie peu commune. Le film se termine sur bouleversante séquence muette où Kinski, comme libéré provisoirement de ses démons , apparait avec un sourire lumineux , jouant avec un papillon avec beaucoup de délicatesse. .
L'acteur aux cheveux de feu n'a surement pas été un cadeau pour son entourage et sa fille, mais le cinéma a perdu à sa mort un personnage haut en couleurs unique.

Aujourd'hui notre époque préfère des acteurs propres, responsables et citoyens ... et terriblement fades (l'horrible Clooney qui se prend pour Cary Grant, Brad Pitt pour Robert Redford , Sean Penn qui a sombré du côté obscur en donnant à Entre les murs une palme d'or .... ). Avec ces gus, le monde n'en est pas plus meilleur et le cinéma pas plus grandi....

Ennemis intimes est un film fascinant sur les affres de la création artistique, le portait émouvant d'un homme qui ne pouvait canaliser sa folie dangereuse que via le cinéma à qui il aura tout donné jusqu'à en crever.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Inoubliable collaboration, 6 mars 2014
Par 
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Herzog - kinski : cobra verde ; ennemis intimes (DVD)
C'est le xième DVD que j'acquiers sur Kinski. Le film Cobra Verde est tout aussi excellent que le sont Aguirre, La Colère de Dieu, Fitscarraldo, Nosferatu, etc. Quant au documentaire réalisé par Werner Herzog (Ennemis Intimes), révèle la teneur de sa collaboration avec Klaus Kinski durant sa carrière et donne toute la mesure de la difficulté de travailler avec un acteur aussi personnel, qu'exigent, qu'imprévisible et parfois dangereux. Les crises de folies qu'il a piqué tout au long des tournages ont été un véritable enfer pour Herzog. Il fallait qu'il temporise afin de calmer le jeu et sauver le film. Un documentaire à voir absolument pour comprendre qui était au final M. Kinski. Comme d'habitude, la livraison du DVD a été rapide et bien protégée.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


7 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une très belle édition contenant de véritables chef-d'oeuvres!!, 26 mars 2010
Par 
Nathan MALENDE "VINDICATOR" (Biarritz, France) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 500 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Herzog - kinski : cobra verde ; ennemis intimes (DVD)
Cobra verde est un film fascinant et envoutant sur l'esclavagisme. Kinski y est magnifique, sauvage et terrifiant. La mise en scène est immpressionnante et toujours hors norme (comme toujours chez HERZOG : regardez NOSFERATU ou FITZCARRALDO vous comprendrez!!).

L'histoire est passionnante de bout en bout, bourrés de scènes anthologiques (la scène des relais-drapeaux est réellement impressionnante par son gigantisme, HERZOG's touch!!) et montre un homme qui perd ses illusions face au monde qui évolue sans lui (la scène finale est un grand moment de désespérance et en même temps de beauté).

L'image (16/9 - 1:85) de ce dvd est superbe (belles couleurs et contraste appuyés) mais contient la version anglaise sous-titrée mais horriblement doublée (le film est à l'origine un mix d'allemand, d'anglais et de dialectes africain). Au vu de cela l'éditeur aurait du inclure aussi la très bonne VF d'origine remarquablement doublé "comme toujours à l'époque".

Les bonus sont intéressants surtout une interview d'une historienne qui replace bien le film dans le contexte historique.

Le second dvd ENNEMIS INTIMES (4/3 - 1.66) est un pur chef-d'oeuvre qui retrace la relation amour/haine entre Kinski et Herzog traversé par de grands moments d'émotions rarement atteint dans un documentaire. Une déclaration passionnelle entre un réalisateur et son acteur fétiche.

Dans un bel écrin cartonnée en forme de livre ses 2 disques sont accompagnés d'un livret retraçant la filmo complète d'Herzog et des anecdotes sur le tournage de COBRA VERDE.

Incontournable!!

Indispensable!!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Superbe coffret, 11 août 2010
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Herzog - kinski : cobra verde ; ennemis intimes (DVD)
Comme à leur habitude, les gens de Potemkine ont vraiment soigné ce très beau coffret regroupant deux films de Werner Herzog, très différents mais complémentaires.
Cobra Verde est presque une fausse suite du passionnant Aguirre, plaçant cette fois Klaus Kinski en Afrique en lieu et place de la jungle amazonienne. Le résultat, sans être aussi audacieux et saisissant, est tout de même l'une des plus grandes réussites de son auteur. Quant à Ennemis Intimes, il s'agit d'un documentaire captivant sur la relation houleuse entre Herzog et Kinski. Bien que le cinéaste ait toujours fait preuve d'un style documentaire dans ses fictions, Ennemis Intimes manque un peu de flamboyant, mais demeure très instructif. Il en devient un excellent document pour accompagner Cobra Verde.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 3 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 depuis le temps que je l'attendais..., 7 août 2009
Par 
Simoni "norman bates" (var, france) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Herzog - kinski : cobra verde ; ennemis intimes (DVD)
Ennemis intimes est plus qu'un doc sur la relation Herzog/Kinski; c'est une oeuvre d'art dans laquelle on plonge sans savoir sur quoi nous allons tomber. Un chef d'oeuvre entre crise de nerf, rigolade, découverte. Bravo. Et Klaus, l'immense Kinski est éternel.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 3 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Attention langues !, 24 août 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Herzog - kinski : cobra verde ; ennemis intimes (DVD)
Il s'agit là d'une oeuvre exceptionnelle, mais le seul bémol concerne le descriptif du produit : La langue (audio) est l'anglais uniquement. Les sous-titres sont en français. Donc point de langue française, ni de langue allemande d'ailleurs ... J'ai demandé un rectificatif sur ce point, mais encore une fois l'ensemble est excellent.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Aucun internaute (sur 4) n'a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 L'amour à mort, 10 janvier 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Herzog - kinski : cobra verde ; ennemis intimes (DVD)
Kinsky nous fait encore ici du grand Kinsky .Comme à l'habitude, dans l'association Erzog Kinsky, la démesure de l'histoire colle à la demesure du personnnage et du réalisateur. On est pas deçu. A voir, à posséder, à collectionner et revoir.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Herzog - kinski : cobra verde ; ennemis intimes
EUR 39,00
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit