undrgrnd Cliquez ici Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

3,5 sur 5 étoiles31
3,5 sur 5 étoiles
Format: Blu-ray|Modifier
Prix:16,39 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

La version « Revisited » profite non seulement de plus de trente minutes d'images supplémentaires, mais également d'un nouveau montage où certaines scènes ont littéralement été déplacées. C'est dire si la version en est ostensiblement différente. Ce grand film au puisant souffle épique est donc présenté dans la version cinéma et la version longue et remaniée. Malgré toute la richesse du film, mieux vaut au préalable connaître un temps soit peu l'histoire d'Alexandre le Grand car la narration fait l'impasse sur quelques parties intéressantes de son épopée et même la voix off et les incrustations n'apportent pas tous les éclairages utiles. Pour ce, l'excellent livre en trois tomes de l'histoire romancée du héros par Valerio Manfredi est absolument incontournable (et sans contradiction avec le film). Bref, pour son transfert blu ray, chaque version est encodée en 1080p sous un codec différent : le VC1 pour la version cinéma et le Mpeg4 pour la version « Revisitied ». Niveau définition et profondeur de champ, les deux versions sont très proches avec peut-être mais ce n'est pas évident, une image sensiblement plus piquée sur la version cinéma. Quelle que soit la version, l'image offre une belle définition et une profondeur de champ tout à fait appréciable. Les plans larges de l'entrée à Babylone ou de la ville portuaire Egyptienne depuis le superbe balcon de Ptolémée au début et à la fin du film sont de toute beauté. Les gros plans apportent leur lot de détails sur les peaux et textures et d'une manière générale, les deux transferts sont d'un bon niveau HD. Le piqué de l'image ne décolle certes pas vers les sommets du support mais le gain en acuité visuelle par rapport au déjà très bon DVD (surtout upscalé) est très notable principalement sur les plans larges. Pour vous en convaincre, la splendide bataille de Gaugamèles (l'une des plus fabuleuses portées à l'écran et qui justifie presque à elle seul le film) est bien plus nette en blu ray que sur le DVD (comparaison effectivement faite). La terrible phalange macédonienne, les armées à perte de vue jouissent véritablement des vertus de la HD. Par contre, quelques séquences aux confins du monde en Inde avec notamment la sanglante et viscérale bataille des éléphants semblent un peu moins probantes avec en sus un peu de fourmillement sur quelques plans. Le master des deux versions HD est impeccable et la compression reste toujours très discrète. Le grain est également très maîtrisé mais il est plus visible sur la version cinéma que sur la version « Revisited ». Pratiquement absent de cette dernière, il se fait de temps à autre remarquer sur quelques aplats et arrières plans de la version cinéma. Un petit exemple : le ciel nuageux de la bataille de Gaugamèles est pur sans grain en « Revisited » alors qu'il est un peu plus granuleux en version cinéma. Sans atteindre des sommets (surtout en comparaison du très beau DVD) les versions blu ray s'imposent assez logiquement et notablement en termes de qualité d'image.
Niveau audio, la version « Revisited » n'inclut que la VO en DTS HDMA. La version cinéma est en revanche encodée en DTS HDMA en VO comme en VF.
Pour les bonus c'est plus décevant puisque l'on perd pas mal de des bonus de la très belle édition double DVD et également son somptueux emballage cartonné en quatre volets avec livret lequel est remplacé en blu ray (comme trop souvent) par le simple boîtier en plastique habituel.
Une édition blu ray qui vaut vraiment le coup pour les amoureux de film sauf pour les inconditionnels de la VF dont la version « Revisited » est malheureusement dépourvue.
0Commentaire|21 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 juillet 2009
Ayant acheté ce dvd en début de semaine et l'ayant visionné, je me permet d'apporter quelques précisions qui ne sont pas sur le site afin d'aider les éventuels intéressés par le dvd.

Alors comme précisé par le site, le dvd contient 3 disques. Sur le 1er, vous trouverez la version longue du film ( Soit 3h24. ), et effectivement, celle - ci n'est disponible qu'en vo ou en vostfr. Au niveau du son, vous avez le choix entre du 5.1 ou du 2.0, et il s'agit là d'un dvd double couche ( Ce qui peut donc provoquer un léger ralentit au moment du passage à la seconde couche. ).

Sur le 2ème dvd, vous retrouverez ici la version cinéma du film ( Soit 2h50. ) qui vous est proposé en vo avec sous - titres, ou en vf cette fois - ci uniquement en 5.1 pour le son. Vous pourrez également retrouvez un commentaire audio du réalisateur Oliver Stone.

Enfin, le 3ème dvd lui vous propose un peu plus de 2h du bonus, comprenant le making - of du film ( 1h19 en vostfr ), un documentaire historique sur Alexandre le grand de 50mn et en vf, ainsi que des interviews des acteurs et réalisateur du film.

En bref, si vous possédez déjà la version cinéma et que vous préférez regarder les films en vf plutôt qu'en vostfr, passez votre chemin, car ce dvd ne vous apportera rien que vous ne possédez déjà. Mais pour ceux qui préfère voir les films en vostfr ( Ce qui est mon cas. ), n'hésitez pas à l'acheter, c'est un bon film qui vous permettra de passez un bon moment devant votre écran de télé !
33 commentaires|30 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 novembre 2011
Ce double-DVD ultime comporte les deux versions du film en blu-ray : La version cinéma d'origine sur un disque, le director's cut allongé de plus de 30 minutes sur l'autre, accompagné pour l'occasion d'un documentaire de 76 mn (Alexandre selon Oliver Stone).
La version longue, nommée "Alexandre Revisited", ne propose pas de piste française mais uniquement la version originale sous-titrée en français.
La qualité blu-ray est bien présente. Le début déçoit un peu, car il n'y a pas, comme dans la plus-part des films visionnés en blu-ray, ce fameux "piqué" qui fait ressortir les pores de la peau. Pourtant, la suite finit par nous convaincre : L'image est splendide et fait honneur aux textiles des costumes, aux décors, à la profondeur de champ des sublimes panoramiques et des merveilleuses vues sur Alexandrie et Babylone et apporte aux batailles une lisibilité bien meilleure que sur le support classique. Un "must-have", donc.

Le film en ressort grandi à tout point de vue. La version director's cut -"Alexandre Revisited"- est un grand moment de cinéma, une claque monumentale, définitivement supérieure à la version antérieure. Le métrage n'a pas simplement été allongé. Il a été entièrement remonté et entremêle désormais le passé, le présent et le futur de l'intrigue dans un désordre qui apporte au récit toute la densité et l'épaisseur qui pouvaient jadis lui faire défaut. Le principe du "flashback" est utilisé à son potentiel maximal et ne dessert jamais l'intrigue principale. Au contraire, l'ensemble finit par former un tout ultra-cohérent et ces bonds dans le temps compensent le manque de rythme d'un film par ailleurs très bavard.
Comparer les deux versions nous fait prendre conscience du gouffre béant qui peut -souvent- séparer la vision du réalisateur du résultat imposé par la production. Si le film, dans sa version cinéma, était relativement décevant et bourré de scories, il est à présent exceptionnel et termine son voyage auprès des grands péplums de l'histoire du cinéma.
Prenez conscience qu'il ne plaira pas à tout le monde, car il est conçu avec un véritable point de vue. Il s'agit d'une œuvre d'auteur au sens artistique du terme, avec ses zones d'ombre et ses parti-pris (ses fameux grecs montrés comme des jeunes et beaux éphèbes -vous avez dit statues ?-, ses libertés prises avec l'histoire et ses paraboles animales). La mise en scène est par ailleurs tellement esthétisante qu'elle peut agacer, mais d'un autre côté cite toute l'histoire du péplum au cinéma, avec danses exotiques à l'appui ! Les rares moments d'action, c'est-à-dire les deux batailles, sont à présent perçus comme une expérience traumatisante de fulgurance barbare et cathartique, puisqu'ils sont rendus encore plus percutants, par contraste avec la sensation contemplative de l'ensemble.
La durée du nouveau montage peut d'ailleurs rebuter (3H33 !), surtout qu'elle renforce le côté lent et bavard que le film possédait déjà dans sa première version. Mais c'est oublier que les grands chefs d'œuvre du genre étaient également très longs (Les Dix commandements et Ben-Hur  dépassaient les 3H40 !), histoire de mériter leur rang de grande fresque historique.
Mon avis sur la question vaut ce qu'il vaut, mais "Alexandre Revisited" est pour moi un chef d'œuvre lyrique d'une beauté formelle, d'une profondeur et d'une intensité sans pareille. Un voyage au bout du monde et aux tréfonds de l'âme humaine. Un opéra sensuel et sanglant. Une méditation moderne sur les rapports de la chair à l'esprit. La mise en scène viscérale d'Oliver Stone fait corps avec son sujet à force de mêler l'histoire et la mythologie, le drame humain et la légende, les affres du pouvoir et les ravages de l'héritage et du complexe d'Oedipe, le tout enveloppé d'une liberté de ton toute contemporaine, voire postmoderne (sensation renforcée par la musique de Vangelis, aux frontières du classique et de l'électronique), terminant le film en nous avouant, par la bouche de Ptolémée (Anthony Hopkins, le narrateur), que tout ceci n'est, bien sûr, qu'une interprétation...
22 commentaires|9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 mars 2014
Tant pis pour ceux qui n'auront trouvé que peu de mérites à l'Alexandre d'Oliver Stone. Même si la version projetée en salle comportait en effet quelques lourdeurs - surtout pour un spectateur peu au fait de l'épopée d'Alexandre ! - il n'en demeure pas moins qu'Oliver Stone a eu les cojones indispensables pour relever ce grandiose défi !
Aussi incomplète ou imparfaite soit-elle, sa vision nous offre ce que je considère comme le meilleur de tous les péplums. Dans le rôle d'Alexandre, son premier choix s'était fixé sur Heath Ledger mais celui-ci, qui voyait Alexandre le Grand comme un impérialiste de l'antiquité, a préféré décliner la proposition. Tant mieux pour Colin Farrell qui incarne littéralement un Alexandre passionné et passionnant, tout à fait crédible. Une prestation qui aurait mérité d'être autrement mieux accueillie !
Malgré des imperfections occasionnelles qui demeurent dans ce "montage revisité" (le 3ème), cette version longue d'Alexandre est celle qui satisfera sans doute le plus les fans, même si "plus long" ne veut pas dire nécessairement "mieux construit et plus prenant".
Pour ma part, j'avoue avoir une préférence pour la version Director's Cut et j'en profite pour rappeler qu'il existe désormais pas moins de QUATRE moutures différentes de ce chef d’œuvre trop injustement boudé :
- la version cinéma (projetée en salles) 175 minutes - peut-être la moins palpitante
- la version Director's Cut (disponible sur Amazon US) 167 minutes - la plus concise mais très réussie
- la version Revisited (proposée ici même) 213 minutes - généreuse à souhait
- la version Ultimate (disponible à partir de Juin 2014 sur Amazon US) 206 minutes - présentée au festival de Karlovy Vary l'été dernier, encore à découvrir.
Avis aux amateurs !
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 septembre 2009
Un excellent film sur toute la démesure d'Alexandre le Grand.

Les décors (Babylone !), l'aspect historique (bataille de Gaugamèle, l'éducation grecque, l'homosexualité,...), les acteurs sont vraiment très réussis et impressionnants.

La version "revisited" n'apporte pas un plus extraordinaire au film, mais ravira ceux qui aimaient déjà le film. Elle ne convaincra pas plus ceux qui aurait préféré voir Gladiator.

Le Blu Ray est très bon, images colorées vives, son excellent.
11 commentaire|10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 juillet 2009
Un grand film, une merveilleuse version longue à nouveau montage. À ne pas rater, sauf si vous êtes de ceux qui ne savent pas lire des sous-titres en français.
0Commentaire|15 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 mai 2013
Suivez les perigrinations de ce chef de guerre ambitieux qui traversa les alpes et failli gouvener le monde.
Cette version du film avec Colin Farrel dans le role d'alexandre le grand vaut surtout pour son montage definitif different de celui diffuse a l epoque tant au cinema que sur les version DVD.

La qualite HD est au point et vous permet de profiter comme dans la plupart des films du genre ( Gladiator, Braveheart, 300 etc) d une action et d une immersion parfaite appuyé par un traitement son parfait en 5.1.
22 commentaires|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 avril 2010
La version longue est somptueuse, peu de longueurs et une reconstitution impressionnante, et un montage nettement meilleur.
Oui elle est en VO, mais les sous-titres sont clairs et précis, donc comme l'a fait remarquer quelqu'un d'autre à juste titre, les non-anglophones ne sont en rien lésés, sauf s'ils ne savent pas lire !
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 août 2015
Tout a été dit au niveau des commentaires concernant les details techniques. La version longue revue par Oliver Stone gagne en intensité et en profondeur en ce qui concerne les personnages. , La VO est toujours à préférer pour apprécier comme il se doit le jeu des acteurs.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 29 novembre 2011
Alexandre le Macédonien fut un personnage complexe, brillant, sans doute charismatique dont les rêves de conquête et de grandeur n'ont pas survécu à sa propre personne. Du petit royaume de Macédoine, il a fait naître un empire aux dimensions alors inconnues, allant de l'Adriatique aux rivages de l'Indus. Stratège reconnu, héritier de la meilleure tradition culturelle grecque, Alexandre est une comète éphémère dont tous les conquérants qui lui auront succédé chercherons à capturer quelques parcelles de gloire. Le cinéma aussi, tant il est un personnage complexe. De la fresque de la vie d'Alexandre, Oliver Stone s'est emparé. Il ne fallait pas moins un cinéaste habitué aux situations complexes pour essayer de présenter d'une manière cohérente la vie du conquérant.

Pour ma part, c'est un pari réussi. Bien entendu, un personnage tel qu'Alexandre suscite des analyses et des controverses chez les historiens. Je ne peux faire état si le film est plus ou moins fidèle à ce que l'on comprend de cet homme. Il est surtout la vue du réalisateur sur un personnage historique hors normes. J'ai trouvé cette adaptation bien faite, surtout dans sa version longue qui prend la peine de bien appuyer sur le caractère du personnage, que l'on sait colérique et généreux. Oliver Stone a soigné son film. Les décors naturels sont grandioses, les reconstitutions de palais magnifiques et les décors muraux sont vraiment à la hauteur de l'ambition d'un tel film. Regardez les costumes, ils sont somptueux. En ce qui concerne les batailles, les points d'orgue sont atteints avec Gaugameles où le réalisateur abuse un peu de la caméra numérique (on est habitué depuis Gladiator), et la bataille de l'Hydaspe où le face-à-face entre bucéphale et l'éléphant de guerre est visuellement magnifique.

Pour le casting, Colin Farrell campe un Alexandre crédible, bien qu'à mon avis pas assez énergique (le vrai Alexandre était semble-t-il têtu comme une teigne). Val Kilmer incarne formidablement Philippe de Macédoine. J'ai trouvé Angelina Jolie crédible dans la tunique d'Olympias mais j'aurais souhaité qu'elle soit encore plus machiavélique. Cela étant, la prestation est bonne. Les autres acteurs sont bons et je pense que le réalisateur a bien su les diriger. Pas évident avec ce casting et cette histoire.

Au final, un bon film sur un personnage complexe, à destiner plutôt à un public adulte. La version longue est en anglais sous-titrée.
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)