undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici

Commentaires client

4,6 sur 5 étoiles52
4,6 sur 5 étoiles
Format: DVD|Modifier
Prix:7,90 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 13 décembre 2001
Microcosmos est bien plus qu'un documentaire, c'est une oeuvre d'art mettant en scène des insectes. Car il s'agit bien ici de mise en scène : le film a été entièrement scénarisé, "story-boardé" (pardon pour ce néologisme bancal) et tourné sur un plateau grand comme une table de cuisine à l'aide d'une caméra pilotée par un ordinateur. Le résultat est à couper le souffle, on a l'impression de voir un film de science fiction, entre la Guerre des Etoiles et Jurassic Parc. Chaque scène est conçue comme un film classique, et on retrouve aussi bien l'humour, l'action, l'érotisme - la scène des escargots en troublera plus d'un. Bref, si vous ne voyez qu'un documentaire dans votre vie, jetez un coup d'oeil à ce film, vous ne le regretterez pas. En prime, les bonus sont copieux et expliquent bien la démarche - et les difficultées - des réalisateurs.
0Commentaire|20 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 avril 2009
Ce film a été un choc il y a plus de 10 ans. Il reste une référence en matière de film de nature. Le début du film, cette plongée du ciel vers le "microcosmos", présente bien le propos : il y a des mondes emboités les uns dans les autres qui vivent des réalités incroyablement différentes. La visite du monde des insectes et autres petites bêtes, si proche par la distance est surprenante, esthétique, drôle, émouvante et inoubliable.
0Commentaire|11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
J'avais enregistré ce superbe documentaire il y a quelques années, lors d'une diffusion à la télévision. Mais cela n'avait pas vraiment intéressé les aînés, dont je ne me souviens pas qu'ils l'aient réellement regardé. Et, pour tout vous avouer, cela ne m'intéressait pas davantage (c'est bien la raison pour laquelle, d'ailleurs, après avoir vaguement hésité, je n'étais pas allé le voir au cinéma à la sortie avec l'aîné, qui était encore petit).
La petite dernière vient de ressortir la cassette et semble être très intéressée, quant à elle (ne laissant à présent pas indifférents les aînés non plus).

Un documentaire impressionnant par la qualité des images, la beauté des couleurs (splendides champs de coquelicots, entre autres, mais pas seulement), les performances techniques pour filmer le peuple du microcosmos, pour reprendre le titre, et accompagné de musiques parfois très belles ou fort bien choisies, un rien sinistres tout de même.
Des scènes absolument incroyables, saisies sur le vif on ne sait comment (quel travail de patience pour le réalisateur et son équipe !).

On saisit ainsi l'accouplement magnifique, en musique, de deux escargots (qui font un gros bisou baveux, comme dit ma fille), on frémit en vivant la capture d'une sauterelle par une araignée qui l'enroule de manière effrayante et à toute allure dans sa toile, on vit la sortie émouvante d'un papillon de son cocon, puis on assiste à l'épatante file indienne constituée par des dizaines de chenilles, formant ensuite une sorte de cercle.
Les images se succèdent, plus belles les unes que les autres, montrant ici le travail de fourmis, là une abeille qui butine une fleur de sauge, un scarabée transportant avec peine une boule plus grosse que lui et peu maniable, un mille pattes allant son chemin, deux fourmis se partageant une gouttelette d'eau qu'elles portent et boivent ensemble, un combat sans merci entre deux scarabées rhinocéros.
On assiste à une pluie d'orage, observant la chute des premières gouttes au ralenti et en gros plan, se fracassant magnifiquement sur le sol avec le rebond de certains éclats.

La nuit succède au jour, puis le jour à la nuit, avec leur lot d'images magnifiques : la mante religieuse au clair de lune, la fleur qui enveloppe délicatement un insecte, semblant le protéger, à moins qu'il ne s'agisse d'une plante carnivore comme l'indique apparemment le générique de fin, puis la brume qui couvre tout ce monde de son épais nuage.

Un documentaire que je ne souhaitais pas vraiment regarder, pour ma part (c'est le genre de choses qui m'ennuient assez profondément, malgré la conscience que j'ai de la performance inouïe de cette réalisation). Mais que je conseille à ceux, notamment très jeunes, qui ont la curiosité et la patience de s'intéresser à la nature et à ses mystères, petits ou grands.
Un chef d'oeuvre. Pour les amateurs.
1515 commentaires|13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Concernant le documentaire lui-même, c'est bien sûr d'une expérience superbe que de voir le monde à cette échelle-là, si étrange et si beau.

Concernant le blu-ray, il suffit de comparer l'image de fond du menu, le même plan au cours du film en "haute définition", puis le même plan encore dans le premier making of en "basse résolution" :

- l'image de fond du menu est parfaite : aucun bruit, des couleurs extraordinaires, avec un effet à la totoshop dessus qui peut-être masque les défauts de l'image d'origine, qui le sait ?

- dès le générique d'ouverture (un vol au-dessus des nuages à l'échelle normale) il y a un gros malaise : on distingue clairement un bruit géométrique que j'ai d'abord pris pour une vitre au-travers de laquelle la caméra aurait pu filmer, mais c'est une bien curieuse vitre alors, qui en plus n'a pas l'air de souffrir des déformations dues à la focale de la caméra.

Après quoi, tous les plans avec un fond flou (la presque totalité du film) fourmillent un peu, voire beaucoup. Et toutes les parties censées être nettes présentent des structures (de compression ?) plus légères. Autant dire que ce blu-ray est loin de la pureté cristalline de l'image qu'on attend d'un tel transfert. Par ailleurs, je n'ai jamais vu de film au cinéma (et pourtant je m'assieds toujours dans les premiers rangs) avec un bruit vaguement géométrique constant d'une image à l'autre. Et si c'est cela qu'on appelle le "grain" de la pellicule, je ne l'ai jamais vu non plus en projection.

- lorsque je revois les mêmes plans dans le premier documentaire basse résolution, je ne peux m'empêcher de remarquer que l'image est encore plus dégradée que certaines chaînes du câble basse résolution que l'on peut voir sans avoir à payer son blu-ray. Quelqu'un aurait-il laissé sa cassette betamax traîner contre le radiateur ?

Peut-être que quelqu'un a travaillé dur pour fabriquer ce produit, mais ce blu-ray me laisse avec une impression d'édition bâclée. Et je ne trouve nulle part la mention "nouveau master haute-définition" ou "version restaurée" pour me faire douter. Dois-je en déduire qu'une édition "premium" / "anniversaire" etc. est prévue à l'avenir pour tenter de refaire payer ce que j'avais déjà cru acheter une première fois : de la haute définition de qualité ?

Pour conclure, ce blu-ray ne supporte pas la comparaison avec nombre de blu-rays de films plus anciens (en vrac Shining, Générations perdues, James Bond Goldfinger etc.) - ne parlons même pas de le comparer au si modique blu-ray Home.
55 commentaires|36 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 août 2014
MICROCOSMOS [1996] [Special Edition] [Blu-ray] [UK Release] Beyond Anything We Can Imagine! It’s Jurassic Park In Your Own Backyard!

A French meadow on a summer's day is the setting for this incredible, highly-acclaimed film that takes its microscopic cameras into the heart of the insect world.

In this miniature environment where a single raindrop can cause havoc, we are treated to an array of jaw-dropping moments: an underwater spider makes a home out of an air bubble, a colony of ants face a massacre when a pheasant attacks; a determined beetle struggles to relocate his ball of dung.

There's drama, comedy, action and even a little love in this astonishing film that invites us to share the trials and tribulations of its wonderful cast. The film features English narration, and the bonus features including a French narration with English subtitles.

FILM FACT: Awards and Nominations for ‘MICROCOSMOS’ at the César Awards (France) Won: Best Cinematography for Thierry Machado, Claude Nuridsany, Marie Pérennou and Hugues Ryffel. Won: Best Editing forFlorence Ricard and Marie-Josèphe Yoyotte. Won: Best Music for Bruno Coulais. Won: Best Producer for Jacques Perrin. Won: Best Sound for Philippe Barbeau and Bernard Leroux. Nominated: Best Film. Nominated: Best First Work for Claude Nuridsany and Marie Pérennou. Nominated: Best Sound for Laurent Quaglio. Scenes from the film were used in the music video for the single "You Don't Love Me (Like You Used to Do)" from The Philosopher Kings' album “Famous, Rich and Beautiful.”

Voice Cast: Jacques Perrin (French version) (Récitant / Narrator voice) and Kristin Scott Thomas (English version) (Narrator voice)

Directors: Claude Nuridsany and Marie Pérennou

Producers: André Lazare, Christophe Barratier, Jacques Perrin, Jean-Marc Henchoz, Michel Fauré, Patrick Lancelot, Philippe Gautier and Yvette Mallet

Screenplay: Claude Nuridsany and Marie Pérennou

Composer: Bruno Coulais

Cinematography: Thierry Machado

Video Resolution: 1080p

Aspect Ratio: 1.66:1 [Anamorphic]

Audio: 5.1 DTS-HD Surround Sound, 5.1 Dolby Digital and 2.0 LPCM Stereo Audio

Subtitles: None

Running Time: 75 minutes + Bonus Features: 97 minutes

Region: Region B/2

Number of discs: 1

Studio: Second Sight Films UK / Galatée Films [France]

Andrew’s Blu-ray Review: Second Sight Films UK has released a heart-warming nature documentary about myriad species of animals nurturing their young, along with a well-known stunning awesome insect film. ‘MICROCOSMOS’ focuses on a community of insects going about their short existence, as told from the point of view of millions of colourful bugs living in a peaceful meadow in the French countryside.

Wildlife documentaries are popular for giving the viewer an intimate view into the world of animals, reptiles, insects and so forth, allowing us to see things we normally wouldn’t get to see due to both the dangers, and geographical logistics involved. While there have been many documentary segments done on various insects around the globe, none have gotten as astonishingly close-up to these living organisms during such pivotal moments in their existence as ‘MICROCOSMOS’ does.

It took fifteen years of research, and three years of shooting on cameras that took two years to create just for this film in order to complete this documentary, and if that’s not dedication to something you love, I’m not sure what is. Luckily for Claude Nuridsany and Marie Perennou, who co-wrote and co-directed the film together, their labour of love paid off, as ‘MICROCOSMOS’ is definitely a rare experience to be had.

There are a great many moments during the film’s 75-minute runtime that are just shocking to see so close. While the hatching of a butterfly from a cocoon is wonderful to watch in its own right, it was the birth of a bee, though it could have been a wasp, from its larva state all the way to it building its own cocoon, to it breaking free as a full grown bee (or wasp). It’s really amazing to see such a thing so close, as there is no privacy to be had for these insects in this documentary. There are multiple moments where mating is shown, and who knew that the biggest exhibitionist would be the snail? But they are, and as the two go at it, albeit in an affectionate looking way their “romance” is met with an orchestrated score that just screams, “These two snails are in love, now watch nature in all its glory.”

Another shocking sequence is watching a rainfall up close and how it affects this world of insects. Whenever there’s a quick shower, or a day of rain, it’s a pain for us because we get a little wet while running to the car, or we can’t have a Barbecue. Well, in the world of insects that exists right below our feet, a small shower can mean the difference between life and death, and a few hours of heavy rain is the equivalent of a flash flood for us. Anthills are destroyed and caved in, while other insects are stranded as the waters rage around them. Once the storm subsides, it’s back to work, as the ants rebuild their home, and those insects lucky enough to not get caught up in the flood regain their footing and move forward. It’s these up close encounters that one never really thinks about that really make ‘MICROCOSMOS’ an interesting watch.

Of course, not all of the footage was captured in the wild, as Claude Nuridsany and Marie Perennou rebuilt certain sections of the habitat in order to capture the truly up close shots that they desired to match what they had laid out in pre-production. It’s also crazy to learn that certain shots they wanted. such as the dragonflies laying their eggs, which only happened once a year, and if their schedule for that particular insect overlapped with another, they would have had to wait another full year to get the footage of that particular shot. ‘MICROCOSMOS’ is a very interesting look into the world of insects, and it still stands strong today, even though it was filmed back in 1996. It’s definitely worth seeking out, and it will make you think twice next time before you swat a spider or a fly. You’ll likely still swat it because, well, it’s a bug; but you’ll very likely think twice about it beforehand.

Blu-ray Video Quality – The awesome stunning 1080p encoded image of the documentary is sharp and crisp, filled with vibrant colours, and solid darks. Presented in an enhanced [Anamorphic] for widescreen in an 1.66:1 aspect ratio. ‘MICROCOSMOS’ looks excellent for the most part. Some scenes did have a little bit of dust on them, but mainly the time-lapse shots, but everything else was so crisp and clear that individual hairs on a bees thorax were visible at all times. Colours were deep and very true to life, especially noticeable after the rainstorm when the lighting conditions change slightly. Please Note: Playback Region B/2: This will not play on most Blu-ray players sold in North America, Central America, South America, Japan, North Korea, South Korea, Taiwan, Hong Kong and Southeast Asia. Learn more about Blu-ray region specifications.

Blu-ray Audio Quality – The 5.1 DTS-HD Surround Sound audio for the film is beautifully transferred, with the orchestrated score coming through loud and clear, especially crisp at all times. The various sounds of the insects throughout are also perfectly transferred, helping bring the entire world to life. Just like the video, it's tough not to be happy with this stereo only presentation. The sounds packed a punch when it needed to, like during close ups of newly hatched wasps drying their wings, or when the beak of the pheasant was pounding the ground while devouring ants. But most impressive is when a fly zooms all around your back speakers.

Blu-ray Special Features and Extras:

Special Feature: The World of Microcosmos: An Interview with the Director [1080p] This feature runs at 40-minutes in length and sees Claude Nuridsany and Marie Pérennou talk about their love of nature, and everything that went into the building of the film. They are French, so the feature is presented with subtitles, yet their passion for the topic helps make it all the more interesting.

Special Feature: The Making of Microcosmos [1080p] This feature is 13-minutes in length, and is basically a behind-the-scenes look at how the filmmakers went out into the fields around their studio in order to find some of the principle “cast” for the documentary. We get to see the cameras they built for the piece, as well as the homemade set they used to get a number of the close-up shots.

Special Feature: The Story of Five Cesars [1080p] This is a 48-minute feature that covers the musical side of the film, as well as the editing and sound aspects. It’s filled with interviews that are also subtitled, but it really shows how much time and effort went into putting together this documentary.

Finally, ‘MICROCOSMOS’ is something that everyone should see at least once, as it gives an unbelievable perspective into a world that literally functions right below our feet. Not all sequences in the film are as interesting as others, but more often than not, the scenarios caught on film are things you won’t find anywhere else. When something is as well put together as ‘MICROCOSMOS’ it is only right to recommend this awesome fantastic Blu-ray disc. As mentioned before, as popping this stunning Region B/2 Blu-ray disc in the player gave me such a thrill, in fact I've watched it loads of times since receiving it and just to marvel at how well it is put together. I think the fact that there is no human voice or scenes with humans in it is a blessing, because you can become fully immersed into this tiny world and enjoy all it has to offer without any distractions. I would imagine that children would be even more fascinated by this film than adults would be, and based on my desire to watch it repeatedly, I could see the replay value of this to be extremely high. Ever since I purchased this in 1996 via a French PAL LaserDisc, and I have loved this brilliant French Documentary film ever since and I never get tired of watching it, as the 5.1 DTS-HD Surround Sound really fires up the Homes Cinema surround sound and really gets you up close and personal to all the fascinating creatures you get to view on your Smart 3D Flat screen Television and as mentioned above, and it has won numerous Awards and it deserved everyone, especially how long it took to make and the people behind the scene certainly had some very amazing patience in getting the fantastic images, and how it shows, especially in High Definition, but I am personally disappointed that it could not of been produced in 3D, especially with the latest technology in turning a 2D film, into 3D images. Still despite that, it is still a stunning Blu-ray disc and will give you endless hours of pleasure, as well impress all your friends and family, especially if they are heavily into nature, as each time you view the disc, you will see something totally new. Very Highly Recommended!

Andrew C. Miller – Your Ultimate No.1 Film Fan
Le Cinema Paradiso
WARE, United Kingdom
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 novembre 2010
Un bon film, à voir avec les enfants si vous en avez, mais Jacques Perrin a fait bien mieux depuis.
J'ai été déçu en apprenant comment le film avait été préparé et monté, ça détruit la spontanéité de la découverte de
certaines images. Quoiqu'il en soit, ces petites bestioles ont un attrait certain et bien des facettes de leur vie sont encore à découvrir.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 janvier 2010
Cet extraordinaire documentaire qui méritait largement les 5 Césars ainsi que le
Prix Spécial à Cannes se passe de commentaires.Par contre je dois apporter une
précision concernant le narrateur qui est Jacques Perrin pour cette version et non
Kristin Scott Thomas comme il est mentionné sur le site d'Amazon pour la version
anglaise.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 février 2009
Très bien filmé!
Encore une fois la nature nous révèle ses secrets pour mieux nous émerveiller de sa Puissante organisation que ce soit dans l'infiniment grand ou comme dans ce documentaire dans l'infiniment petit, à nos yeux,
mais qui est en fait tellement grand!!!
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Pour ma part, je trouve ce transfert hautement satisfaisant. A la découverte des premières images, j'ai pourtant craint le pire, le ciel nuageux d'introduction présente beaucoup de grain et même un peu d'instabilité. Cependant, lorsqu'apparaissent les premiers gros plans c'est le soulagement. Il est alors indéniable que l'image est d'une extrême précision. Il est vrai que quelques plans larges (notamment les ciels nuageux) sont un peu granuleux voire plus rarement légèrement bruités mais dans l'absolu tant les plans larges que les gros plans offrent un très bon piqué. Du grain est effectivement présent sur les arrières plans volontairement floutés (macro oblige) mais cela rappelle l'origine argentique de l'oeuvre que les puristes apprécieront. De toute manière, les gros plans proposent une image ahurissante de beauté et de précision : la végétation et les insectes (la texture des carapasses, les poils, les ailes...) sont tellement hypnotisants que les arrières plans passent inaperçus. Ce transfert HD est donc très réussi avec ses couleurs flamboyantes et son piqué chirurgical rendant hommage au travail de fourmi effectué par le réalisateur. J'ai comparé ce blu ray avec mon ancien DVD : l'apport visuel est tout simplement ENORME!
0Commentaire|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 février 2010
Le peuple de l'herbe comme on l'a rarement vu.Un moment de pur bonheur qui met du soleil dans la grisaille actuelle et une leçon pour les hommes qui voudraient tout bétonner et qui ont perdu le goût de la nature.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)