undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

28
4,0 sur 5 étoiles
Burn After Reading [Blu-ray]
Format: Blu-rayModifier
Prix:13,59 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

5 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 17 février 2014
Généralement perçu comme un Coen mineur, une sorte de récréation perdue entre le tétanisant chef d'oeuvre "No Country for Old men" et le triomphe public et critique de "True Grit", "Burn After Reading" est à sérieusement ré-évaluer. "Mineur", bien entendu, dans la filmographie des deux génies, est tout à fait relatif. On y retrouve une des constantes qui traversent leur oeuvre, de ''Blood Simple" à "Fargo", en passant par "Arizona Junior", à savoir les mésaventures de losers stupides et pathétiques se noyant dans des événements qui les dépassent. Les Coen avaient déjà traité le thème sous le prisme du pur Film noir ( "Blood Simple" et "Fargo"),ou de la comédie déjantée ("Arizona Junior", "The Big Lebowski"). ''Burn After Reading" parvient à un équilibre miraculeux, et jamais l'expression tragi-comique n'avait trouvé plus bel écrin. Le scénario est un bijou de précision comique, où chaque personnage, chaque dialogue, chaque scène est corrosive et pertinente, en plus d'un humour désarmant. Il faut d'ailleurs revoir le film pour s'apercevoir de la somme de détails d'une finesse infinie qui se répondent pour créer un univers d'une cohérence maîtrisée. Le propos général est absurde, presque nihiliste ( et d'ailleurs empreint d'une certaine froideur voisine de la misanthropie la plus absolue ), c'est une sorte de basse cour où s'agitent des poulets fraîchement décapités, et l'intrigue est si bien menée qu'on sombre dans l'arbitraire , puis , tout doucement, le drame. Au delà du comique servi par des acteurs cabotinant dans la joie, le fond est désespérant. Personne ne comprend rien à rien, tout le monde se heurte à l'incompréhension générale et à la recherche égoîste de ses minables petits intêrets et la scène finale, bien qu'un peu trop appuyée au vu de la subtilité habituelle des frères Coen, le confirmera: il n'y a rien à comprendre, ni à retirer de cette histoire, si ce n'est un quiproquo funeste et injuste. Les plus censés disparaissent sans même savoir pourquoi, d'autres abrutis s'en sortent inconscients de leur chance, et c'est tout. Le contraste entre cette précision d'horloger et cette absurdité abyssale est fascinant. Circulez, y'a rien à voir.
66 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
13 sur 14 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Comme tout le monde, j'ai été un peu déstabilisé par une intrigue qui semble ne jamais décoller, malgré le talent des frères Coen et la présence des personnages un peu ridicules qu'ils affectionnent. C'est à la deuxième vision que je me suis rendu compte que, précisément, l'absence de décollage constituait le but du film, pastiche subtil de ces histoires de gens ordinaires brutalement plongés dans le monde des agents secrets. Ici, les personnages calquent leurs fantasmes sur la réalité au point d'attirer eux-mêmes des drames, lesquels demeureront d'innocents remous du point de vue de l'administration d'État, et c'est la coexistence de ces différents niveaux d'appréciation qui donne toute sa saveur tragicomique à l'ensemble.
22 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 18 septembre 2013
Sans prétention ,déjanté , mais pas trop encore un petit chef d'oeuvre de la part des frères Coen qui comme W Allen gardent "leur patte ".
Un style caustique et surtout ,US oblige ,un rythme qui ne faiblit pas et d'immenses acteurs qui ont du s'amuser ! ( mention spéciales à Frances Mc Dormand et Brad Pitt méconnaissable, quant'à G Clooney il cultive toujours l'autodérision comme dans le très sympathique "O Brother."
Ca c'est du cinéma , et derrière l'amusement il y a un vrai regard sur la société américaine le tout pour un prix des plus modiques !
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 18 avril 2011
In the Coen tradition we get our share of blood and guts in the story of semper fidelis.

A level three analyst in the CIA, Osbourne Cox (John Malkovich) is banished to a lesser position, presumably due to excessive envibing. As with the movie "Hopscotch" with Walter Matthau, Osbourne decides to write his memoirs. Now what do you suppose would happen if the memoir mysteriously gets in the possession of some aging female that is determined to get comedic surgery and is desperate for money and love. This leads to a chain-reaction of fidelity and infidelity.

When the day is done does the CIA know what they started and learn from whatever it is they did?

The film has a good collection of popular actors. Tilda Swinton as Katie Cox gets to replay her role as the Snow Queen.

Teknolust~ Tilda Swinton

Hopscotch - Criterion Collection ~ Walter Matthau
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 4 décembre 2011
Pour ceux qui aiment les acteurs qui ne se prennent pas au sérieux. C'est vraiment décapant. On ne s'ennuie pas une minute!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 22 novembre 2014
Excellent !!!

Osbourne Cox (John Malkovich) est un analyste à la CIA en difficulté professionnelle en raison de problèmes liés à un alcoolisme inavoué. Obligé de démissionner de l'agence de renseignements, il décide de rédiger ses mémoires.

Sa femme Katie, stricte et s'adonnant peu à la compassion, a une liaison avec Harry Pfarrer (George Clooney), lui-même marié et tiraillé entre Katie et son épouse Sandy. En raison de sa liaison et de l'affaiblissement de son mari qu'elle commence à mépriser, Katie envisage sérieusement de demander le divorce. Sur les conseils de son avocat qui pense qu'Osbourne Cox est un « dissimulateur patenté », elle procède, sur un CD, à la copie d'archives financières et d'autres fichiers trouvés sur l'ordinateur de son époux. Ce CD contient aussi les débuts des mémoires d'Osbourne.

Quand Katie oublie par mégarde le CD dans sa salle de gym, le disque tombe entre les mains de Chad Feldheimer (Brad Pitt), qui s'en ouvre à sa collègue de travail Linda Litzke (Frances McDormand). Cette dernière vit la crise de la quarantaine et vit mal son célibat. Elle est inscrite sur un site internet de rencontres. N'aimant pas son physique, elle aimerait se payer une opération de chirurgie esthétique, mais ne ne voit pas que son patron, Ted Treffon, est secrètement amoureux d'elle.

Chad ouvre les fichiers du CD, croit qu'il s'agit de renseignements ultra-secrets, et découvre l'identité d'Osbourne. Avec Linda, ils envisagent de restituer le CD à condition qu'Osbourne leur verse une récompense de 50 000 dollars.

Les deux complices contactent Osbourne par téléphone ; l'entretien se passe mal. Une rencontre physique est organisée, mais la rencontre se déroule encore plus mal : Osbourne, qui n'a pas 50 000 dollars, menace Chad et le frappe au nez.

Linda et Chad décident alors de contacter l'ambassade de Russie pour vendre les « informations du CD ». Ils proposent au résident du KGB d'autres informations qui ne se trouvent pas dans le CD. Ne disposant pas de ces informations, ils décident alors de cambrioler la maison d'Osbourne afin de trouver d'autres fichiers secrets.

Pendant ce temps, Osbourne dérape complètement à la suite de sa rencontre avec Chad et Linda. Il atteint le fond quand il apprend que Katie a décidé d'engager une procédure de divorce. Katie ayant changé la serrure de la maison, Osbourne doit dormir dans son petit bateau amarré au port. Tandis que l'époux est au bateau, Katie invite son amant Harry Pfarrer à venir la rejoindre : en effet l'épouse d'Harry, Sandy, est partie trois jours en Asie pour une tournée promotionnelle d'un album de bande dessinée. On apprend que Harry Pfarrer est un fonctionnaire fédéral très porté sur le sexe, et qui porte en permanence un pistolet automatique (il le mentionne souvent, tout en ajoutant qu'il n'a pas tiré un coup en 20 ans).

Harry rencontre Linda lors d'une rencontre par internet et engage une liaison avec elle. Lorsque Katie lui demande de quitter son épouse, Harry, sur la sellette, tiraillé entre Katie, Sandy et Linda, est très ennuyé.

Chad a suivi Katie, qui s'est rendue chez Harry. Chad croit donc que la maison d'Harry est celle d'Osbourne et se met à la cambrioler. Harry, rentrant inopinément chez lui, découvre Chad qui s'est caché dans l'armoire à vêtements. Dans un mouvement instinctif, il prend son arme et tue Chad.

Palmer Smith, l'ancien supérieur d'Osbourne, est informé par le KGB de la tentative de chantage maladroite de Chad et Linda, et fait le lien avec Osbourne. Il décide de placer Linda sous surveillance.

Harry, stressé par le fait qu'il a abattu un homme inconnu et par sa liaison tendue avec Katie, prend un prétexte pour quitter Katie. Peu après, il aperçoit un homme qui le suit : il s'agit d'un salarié d'une agence de détective, chargée par son épouse de rechercher la preuve d'un adultère. Il reprend contact avec Linda, laquelle lui fait part de son stress lié à la disparition inquiétante de Chad (Harry ignore que l'homme qu'il a abattu est Chad).

Le lendemain, Harry et Linda se revoient au parc public. Linda donne des précisions sur Chad et lui donne l’adresse où s'était rendu son collègue. Découvrant qu'il s'agit de son adresse personnelle et que Chad est l'homme qu'il a abattu, Harry panique et s'enfuit en hurlant, pensant que Linda est une espionne.

Linda en pleurs retourne chez son patron Ted Treffon. Croyant que les Russes ont kidnappé Chad, Ted accepte d'aller au domicile d'Osbourne Cox pour faire des recherches dans l'ordinateur de celui-ci. Pendant ce temps, sur son bateau, Osbourne découvre que Katie a vidé tous ses comptes bancaires. De rage, et n'ayant plus les clefs de la maison conjugale, il s'empare d'une hache pour y pénétrer. Là il rencontre Ted Treffon au sous-sol, et le prenant pour l'amant de sa femme, lui tire dessus. Blessé, Ted parvient à s'enfuir et sort de la maison, mais est rejoint par Osbourne qui s'acharne sur lui.

Quelques jours plus tard, au siège de la CIA, on fait le point. Harry a été pris alors qu'il tentait de prendre un vol pour le Venezuela et placé en garde-à-vue. On va le relâcher car il n'est pas soupçonné d'avoir fait quoi de que soit de répréhensible. Linda, pour sa part, promet de tout dire ainsi que son silence ultérieur si on lui paie une opération de chirurgie esthétique. Osbourne Cox, pendant qu'il frappait Ted dans la rue, a été grièvement blessé par un agent de la CIA qui le prenait en filature ; il est maintenant dans le coma. La conclusion de la discussion entre les deux officiers de la CIA est qu'ils n'ont pas tout compris à cette affaire, qui reste plutôt mystérieuse.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 9 janvier 2015
Aimant les frères Coen sans être dithyrambique à leur égard, Burn After Reading est ce qu'ils ont fait de mieux avec Blood Simple et Fargo. On a avec ce film une comédie très américaine, reposant sur ces cinq étoiles. L'étoile la plus brillante est sans aucun doute John Malkovich extrêmement convaincant dans son rôle. C'est un film d'acteurs et on se régale malgré une fin déçevante.

8/10.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
17 sur 21 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 13 août 2009
Je ne suis pas déçue... c'est au-delà de ce que j'en attendais, hilarant, de bons acteurs, et un rythme soutenu comme seule l'Amérique sait le faire!
Les "+" apportent aussi une vision du tournage et c'est super !
Je le conseille pour s'évader d'un quotidien morose !
Merline.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 15 septembre 2012
Sans parler du contenu du film que l'on aimera ou pas, le transfert DVD/bluray est franchement voire inexistant (contrairement à The Big Lebowsky qui a été très bien remasterisé).
L'image est d'une qualité déplorable et le son franchement pas terrible. La version dvd est peut-être même meilleure.
Encore un film jeté sur un nouveau support pour des raisons commerciales.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 8 octobre 2013
Je ne sais pas si c'est l'histoire en elle même ou le casting (un bravo particulier à brad pitt en prof de fitness naïf et un peu bête, avec ses cheveux-touffe décolorés et très agaçant quand il mange son chewing gum) mais tout est culte et drôle
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
O'Brother [Blu-ray]
O'Brother [Blu-ray] de John Turturro, Tim Blake Nelson, John Goodman, Holly Hunter George Clooney (Blu-ray - 2014)
EUR 14,70

Barton Fink [Blu-ray]
Barton Fink [Blu-ray] de John Turturro (Blu-ray - 2012)
EUR 9,49

True Grit [Blu-ray]
True Grit [Blu-ray] de Jeff Bridges (Blu-ray - 2013)
EUR 14,99