Commentaires en ligne


36 évaluations
5 étoiles:
 (27)
4 étoiles:
 (5)
3 étoiles:
 (4)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


20 internautes sur 22 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 LE PLUS CELEBRE ALBUM DES STONES
C'est drôle, vous avez remarqué, tout le monde dit à propos de STICKY FINGERS qu'il contient la plus belle chanson des Stones... et personne ne cite la même ! Je vais donc me lancer aussi, et proposer "Wild horses" comme plus belle chanson des Stones ! La voix de Jagger sur le premier couplet y est belle à pleurer. Ce type là, un Anglais...
Publié le 29 juin 2007 par Luc B.

versus
1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Mefiez-vous des remasteriisations!!!!
Très mauvaise remasterisation UNIVERSAL. Compression excessive et voix extrêmement agressives. Son très fatigant. Garder votre version VIRGIN!!!!!!! Et réécoutez le vinyle....vous serez convaincus.
Publié il y a 19 mois par RENOUD GRAPPIN


‹ Précédent | 1 2 3 4 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

20 internautes sur 22 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 LE PLUS CELEBRE ALBUM DES STONES, 29 juin 2007
Par 
Luc B. - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Sticky Fingers (CD)
C'est drôle, vous avez remarqué, tout le monde dit à propos de STICKY FINGERS qu'il contient la plus belle chanson des Stones... et personne ne cite la même ! Je vais donc me lancer aussi, et proposer "Wild horses" comme plus belle chanson des Stones ! La voix de Jagger sur le premier couplet y est belle à pleurer. Ce type là, un Anglais maigrichon, chantait le blues comme Big Mamma Thornton !

STICKY FINGERS est donc l'album le plus stonien des Stones, le plus célèbre, par les titres, le son, et la pochette aussi (rappelons que la version vinyle présentait une vraie braguette !). Commencer un album par "Brown Sugar", y'a pire dans la vie ! Mick Taylor, jeune recrue, fait des merveilles sur le long "Can't you hear me knocking" (à rapprocher de son solo sur "California" de et avec John Mayall), "Sister Morphine" nous rappelle le centre d'intérêt des Stones à ce moment de leur carrière, et "Dead Flowers" est une de leur composition que je préfère, simple, carrée, country-folk, un modèle du genre. Album quasi parfait à l'égard des compositions, donc.

C'est justement cela qui gêne certains sur STICKY FINGERS. Le coté, on sait tout faire, et on le fait bien, car on s'appelle les Rolling Stones. Après 5 ou 6 ans de travail, de répétition, ils ont trouvé la recette, le bon équilibre, le son qu'il faut... Un peu de country, du folk, du rock, un morceau lyrique un peu long, des violons par-ci, un blues acoustique par-là. Les Stones démontrent qu'ils sont à la fin de 60's le meilleur groupe de rock, et à partir de là, on va faire marcher la photocopieuse, ça marchera toujours, puisqu'on est les meilleurs. Et pour appuyer notre coté sulfureux, on va chanter les drogues ouvertement, et mettre une braguette et un slip moule burnes en couverture ! Avec le tampon "Andy Warhol" en alibi culturel ! Regardez la photo intérieure, comme ils sont contents d'eux les cinq ! Et Jagger qui semble bailler, genre, c'est tellement fastoche pour nous... puisqu'on est le meilleur groupe du monde ! Les stones ont arrêté de chercher, avec STICKY FINGERS ils ont trouvé.

Il n'empêche que, objectivement, même s'il est moins sauvage et cru que EXILE ou LET IT BLEED, STICKY FINGERS reste un album énorme, mémorable, parfaitement cohérent, qui prouve la maîtrise totale des Stones sur leur art. C'est aussi l'album après lequel ils ne pourront monter plus haut que la première marche du podium...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


9 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 LET IT ROCK!, 17 février 2008
Ce commentaire fait référence à cette édition : Sticky Fingers (CD)
Sticky Fingers des Stones est la parfaite illustration de ce qui se faisait (et fait toujours) de mieux en matière de rock. Voyez la puissance de cette album 37 ans (et oui) après; on voit clairement que cet album des stones a merveilleusement bien traversé l'épreuve du temps, contrairement à plein de disques des années 80 par exemple.
On attaque très fort avec Brown Sugar, mon morceau préféré des Stones: brut, sale, méchant, les Stones comme on les aime
Sway, en piste 2, est énorme:Keith, trop pris par l'héro, Mick n'a pas d'autre choix que de le remplacer à la guitare rythmique et le résultat est merveilleux: ils obtiennent un son sauvage en fond en rajoutant Mick Taylor à la lead,(aérien, magnifique) une vraie réussite!
Wild Horses est monstrueux ,un des meilleurs stones
Can't you hear me knocking: une pure merveille, utilisé dans plein de B.O.F. : Casino, Les Affranchis, Blow, que du lourd
Tout le reste est énorme,on ressent clairement toute la puissance musicale des Rolling Stones à l'époque, les autres groupes ramassaient clairement les miettes
Pour compléter Sticky, ajoutons Beggars Banquet 1968, Let it Bleed 1969, Get yer ya ya's out (Live in Madison Square Garden Novembre 69) et Exile on Main ST 1972
KEEP ON ROCKIN'
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 La bande-son des agonies honteuses, 24 février 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Sticky Fingers (CD)
Nous sommes dans les 70’s et tout a changé pour les Stones : libérés de Decca suite à la création de Rolling Stones Records, renforcés par l’arrivée du prodige Mick Taylor (remplaçant de Brian Jones) et affranchis des Beatles fraîchement séparés, ils ont la voie libre pour bouffer un monde qui ne demande que ça.
Malgré toutes ces mutations, STICKY FINGERS s’inscrit dans la continuité de ses deux prédécesseurs et conclu brillamment la trilogie du renouveau des Stones. Tirés par la locomotive BROWN SUGAR et rendus confiants par la présence du nouveau Mick, ils lâchent la bride et font s’étendre les morceaux (le funky CAN’T YOU HEAR ME KNOCKING ou l’exotique et planant MOONLIGHT MILE). Les rocks abrasifs (BITCH, SWAY) se mélangent aux ballades malades (WILD HORSES et SISTER MORPHINE deux de leurs plus énormes chansons) sans que l’on sache lesquels sont les plus violents. L’accalmie chez les Stones n’est qu’apparente. Elle est surtout synonyme d’intensité, à l’image de ce I GOT THE BLUES pesant et triste. Mais plus que tout, c’est une atmosphère morbide qui ressort de ces morceaux, comme la mise en musique d’une agonie lente et inéluctable. A tel point que si la mort elle-même avait fait un album, ça aurait été STICKY FINGERS. La troisième marche vers l’enfer.
Tops : BROWN SUGAR, SISTER MORPHINE, WILD HORSES, CAN’T YOU HEAR ME KNOCKING, BITCH, DEAD FLOWERS
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 L'âge d'or des stones, 6 décembre 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : Sticky Fingers (CD)
Attention grand album des stones:INDISPENSABLE.
Y'a comme quelque chose de paradoxal qui peut s'avérer facheux pour le tandem Jagger/Richards: cet album qui est l'un des meilleurs du groupe est celui qui est le plus marqué par l'influence et la présence du fabuleux Mick Taylor...Ecoutez ses interventions sur les titres que sont Sway, Bitch et can't you me hear knocking. On n'y trouve que des grands titres : l'incisif "Brown sugar " avec son accordage en open tunning de sol qui deviendra la marque de fabrique du style de Keith Richards , la superbe ballade "Wild Horses" et le maléfique "sister morphine" avec une superbe intervention à la slide guitare du grand Ry Cooder. Cet album fait partie de la période faste des stones qui enregistrent quatre fabuleux albums successivement: Let it bleed, Beggars banquet, Sticky fingers et enfin exil on main street auquel il faut ajouter le fabuleux témoignage live get yer ya ya's out. A vos portes monnaies!!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Et jimmy alors!, 29 juin 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Sticky Fingers (CD)
Presque 30 commentaires et pas un mot sur celui qui depuis BEEGARS BANQUET et apres les errements de SATANIC a fait passer le groupe dans une autre dimension et l'amène au sommet de son art .
Alors qu' OLDHAM les avait entrainés dans une espèce de plagiat de SERGENT PEPPER , Jimmy MILLER les ramene dans ce qu'ils savent faire de mieux : du ROCK , comme jamais il n'a été joué avant et comme jamais il ne le sera plus apres EXILE .
Troisieme production sous sa direction STICKY FINGERS , est sans conteste de par son homogénéité, la synthèse parfaite de ce que doit être un DISQUE digne de ce nom . Aussi on peut se poser la question de ce qui se serait passer sans leur rencontre , les YARDBIRDS ont bien disparu !!!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


10 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 AND THE WINNERS ARE... THE ROLLING STONES !, 28 mai 2010
Par 
Luc B. - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Sticky Fingers (CD)
C'est drôle, vous avez remarqué, tout le monde dit à propos de STICKY FINGERS qu'il contient la plus belle chanson des Stones... et personne ne cite la même ! Je vais donc me lancer aussi, et proposer "Wild horses" comme plus belle chanson des Stones ! La voix de Jagger sur le premier couplet y est belle à pleurer. Ce type là, un Anglais maigrichon, chantait le blues comme Big Mamma Thornton !

STICKY FINGERS est donc l'album le plus stonien des Stones, le plus célèbre, par les titres, le son, et la pochette aussi (rappelons que la version vinyle présentait une vraie braguette !). Commencer un album par "Brown Sugar", y'a pire dans la vie ! (Led Zep commence le IV avec "Black Dog", c'est pas mal non plus... IN ROCK démarre avec "Speed KIng" if you please...) Mick Taylor, jeune recrue qui a déjà une sacrée expérience, fait des merveilles sur le long "Can't you hear me knocking" (à rapprocher de son solo sur "California" de et avec John Mayall), "Sister Morphine" nous rappelle le centre d'intérêt des Stones à ce moment de leur carrière, et "Dead Flowers" est une de leur composition que je préfère, simple, carrée, country-folk, un modèle du genre. Album quasi parfait, osons même mythique, à l'égard des compositions, donc.

C'est justement cela qui gêne certains sur STICKY FINGERS. Le coté, on sait tout faire, et on le fait bien, car on s'appelle les Rolling Stones. Après 5 ou 6 ans de travail, de répétition, de concerts, ils ont trouvé la recette, le bon équilibre, le son qu'il faut... Un peu de country, du folk, du rock, un morceau lyrique un peu long, des violons par-ci, un blues acoustique par-là. Les Stones démontrent qu'ils sont à la fin de 60's le meilleur groupe de rock, et à partir de là, on va faire marcher la photocopieuse, ça marchera toujours, puisqu'on est les meilleurs. Et pour appuyer notre coté sulfureux, on va chanter les drogues ouvertement, et mettre une braguette et un slip moule burnes en couverture ! Avec le tampon "Andy Warhol" en alibi culturel ! Regardez la photo intérieure, comme ils sont contents d'eux les cinq ! Et regarder le visage de Jagger, qui semble bailler, du genre c'est tellement fastoche pour nous... puisqu'on est le meilleur groupe du monde, on vous en resert un comme celui-là quand on veut, les yeux fermés, les mains dans le dos ! Les stones ont arrêté de chercher, avec STICKY FINGERS ils ont trouvé.

Il n'empêche que, objectivement, même s'il est moins sauvage et cru que EXILE ou LET IT BLEED, STICKY FINGERS reste un album énorme, mémorable, parfaitement cohérent, qui prouve la maîtrise totale des Stones sur leur art. C'est aussi l'album après lequel ils ne pourront monter plus haut que la première marche du podium...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Les Rolling Stones à leur apogée., 30 août 2009
Par 
D. Vincent (FRANCE) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Sticky Fingers (CD)
C'est le premier album des Stones au début des années 70 et il faut dire qu'ils démarrent trés fort cette nouvelle décennie avec "Sticky Fingers".
On commence à sentir une évolution, changement de maison de disques et apparition du logo du groupe : la fameuse langue qui accompagnera toute leurs réalisations jusqu'à aujourd'hui.
C'est aussi le premier album des Stones avec Mick Taylor en studio, il confirme qu'il est la fine fleur des guitaristes à cette période et il fait pratiquement jeu égal avec Keith Richards.
Ce qui frappe avec "Sticky Fingers" c'est richesse et sa diversité et pratiquement quarante ans aprés sa sortie cet album n'a pas pris une ride.
Nous avons un Mick Jagger tantôt déchaîné ou sensuel au chant selon les morceaux.
Hormis "Brown Sugar" rock qui dépôte sévère avec les riffs de Keith Richards ou "Wild Horses" superbe ballade magnifique qui sont des classiques tout les autres morceaux justifient l'achat de cet album.
"Can't you hear me knocking" qui commence avec les riffs assasins de Keith doublé du chant hargneux de Mick avec comme prolongement un instrumental psyché où Taylor délivre un des solos les plus beaux de l'histoire du rock.
"Bitch" rock classique qui défouraille sec. La trés bonne reprise d'un vieux Blues "You gotta move" de Fred McDowell.
Le slow "I got the blues" sensuel avec ses cuivres et son solo d'orgue hammond.
"Sister Morphine" morceaux morbide avec la slide de Ry Cooder invité sur cet album autre grand moment du disque ainsi que "Dead Flowers" titre country avec son refrain entraînant.
Pas de doute "Sticky Fingers" est bien un album qui figure au Panthéon du rock.
C'est l'époque de la meilleure période du groupe qui va de "Beggar's Banquet" jusqu'à "Exile on Main Street", on en atteint les sommets avec "Sticky Fingers".
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Edition Spéciale, 26 août 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Sticky Fingers (Album vinyle)
Comme la description de ce produit a l'air d'être aux abonnés absents, un petit commentaire afin d'informer les acheteurs qui ne seraient pas au courant que cette pochette de "Sticky Fingers" est celle qui fut commercialisée en Espagne en 1971, à la sortie du disque. En effet, sous Franco, la pochette originelle de Wahrol avec sa braguette, ne passa pas la censure ibérique. Il lui fut préféré celle-là. A savoir aussi, que pour les mêmes raisons, le morceau "Sister Morphine", trop orienté "usage de stupéfiants", fut remplacé par une version live de "Let It Rock" (reprise de Chuck Berry). Sinon tous les autres morceaux y sont.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Entêtant!, 20 septembre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Sticky Fingers (CD)
1971: "les années Pompidou", autant dire l'ennui... Le projet de "Nouvelle société" tant claironné par Chaban-Delmas ( Premier ministre à l'époque) ne verra jamais le jour. Bande à Baader et Brigades rouges s'activent à l'étranger et on les comprendrait presque!...

Heureusement, les Rolling Stones sortent un album à la pochette provocante qui anime un peu les conversations au collège. Quant à la musique, entêtante, à la voix dévastatrice de Mick Jagger, aux textes plutôt glauques, ils nous plongent dans un état de semi abrutissement qui nous permet d'oublier l'espace d'un moment toute la grisaille de ces années de plomb! Merci les Stones!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Mefiez-vous des remasteriisations!!!!, 2 juin 2013
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Sticky Fingers (CD)
Très mauvaise remasterisation UNIVERSAL. Compression excessive et voix extrêmement agressives. Son très fatigant. Garder votre version VIRGIN!!!!!!! Et réécoutez le vinyle....vous serez convaincus.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 2 3 4 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Sticky Fingers
Sticky Fingers de The Rolling Stones (CD - 2009)
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit