Commentaires en ligne 


1 Evaluation
5 étoiles:
 (1)
4 étoiles:    (0)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Des intégrales indispensables à tout mélomane, dans des interprétations remarquables du Quatuor Artis, 21 décembre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Quatuors à cordes / Intégrale des trios pour cordes (CD)
Anton Friedrich Wilhelm (von) Webern est né en 1883 à Vienne, Empire austro-hongrois (Autriche). Il étudia la musicologie avec Guido Adler (1855-1941) à l'Université l'Institut d'Histoire de la musique de Université de Vienne puis, entre 1904 et 1908, il étudia la composition avec Arnold Schönberg (1874-1951), qui eut une très grande influence sur sa musique. Vers 1920, Webern remplaca la libre atonalité par la technique plus stricte du dodécaphonisme imaginé par Arnold Schoenberg ; à partir de ce moment, sa musique se concentrera vers une organisation des sons non seulement d'après leurs hauteurs, mais également d'après leurs durées, dans de petites formes extrêmement concentrées et épurées. Soucieux de la sonorité de chaque instrument et de la combinaison de leurs timbres, il mit en place dans ses oeuvres une « mélodie des couleurs » (Klangfarbenmelodie), procédé qu'utilisera notamment Dmitri Chostakovitch (1906-1975) dans le final de sa quatrième Symphonie. Avec Alban Berg (1885-1935) et Arnold Schönberg, Anton Webern forme ce que l'on a appelé la Seconde Ecole de Vienne. En 1926, il fit la connaissance de la poétesse Hildegard Jone (1891-1963), sur les textes de laquelle Webern concevra l'ensemble de son importante production vocale. Il fut tué sur sa terrasse le 15 septembre 1945, à Mittersill près de Salzburg, par un soldat américain.

Anton Webern compte parmi les très grands compositeurs de la première moitié du vingtième siècle. Bien que son nom soit extrêmement connu des mélomanes, sa musique l'est, hélas, infiniment moins, étant très peu jouée en concert, presque pas diffusée à la radio ou à la télévision, et même, à l'exception de quelques oeuvres phares, peu enregistrée. Parmi ses oeuvres majeures, on peut noter les « Variations » pour piano, « Quatre pièces » pour violon et piano, « Trois petites pièces » pour violoncelle et piano, un Trio à cordes, un Quatuor, « Cinq mouvements » et « Six Bagatelles pour Quatuor à cordes, un Quatuor pour violon, clarinette, saxophone ténor et piano, un Concerto pour flûte, hautbois, clarinette, cor, trompette, trombone, violon, alto et piano, une « Passacaille », « Six pièces », Cinq pièces » et des « Variations » pour orchestre, une Symphonie, deux Cantates pour voi(x), choeur et orchestre, « Das Augenlicht » pour choeur mixte et orchestre, « Entflieht auf Leichten Kähnen » pour choeur a cappella sur un texte de Stefan George, « Cinq chants sacrés » pour voix et petit ensemble, « Cinq canons » sur des textes latins pour soprano, clarinette et clarinette basse, « Trois mélodies populaires sacrées » pour voix, violon, clarinette et clarinette basse, ainsi que de très nombreux lieder.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien
ARRAY(0xaa2b25ac)

Ce produit

Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit