undrgrnd Cliquez ici Toys Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles3
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
3
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: Téléchargement MP3|Modifier
Prix:6,99 €

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 19 mai 2007
C'est par ce disque que j'ai commencé à adorer la musique de chambre. Les deux quatuors de ce disque sont magnifiques et le jeu des Artemis est proprement miraculeux d'énergie de précision et très profond et émouvant(Adagio du Razumovsky : une merveille!)Les moments d'anthologie sont nombreux et tous formidables : les deux derniers mouvements du Serioso, âpres et intenses dans leur expression et les deux derniers mouvements du Razumovsky, non moins étonnants ! Ce disque très stimulant me fait attendre avec impatience les futures gravures dans Beethoven des Artemis.
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 septembre 2008
Ce qui frappe en premier lieu chez les Artemis c'est cette précision technique dans les attaques et les extinctions de notes. Ces quatre là n'en font qu'un! La simplicité des phasés est également de bon aloi particulièrement dans les mouvements lents (l'adagio de l'opus 59 nous emporte au tréfonds de l'âme...). L'enregistrement s'est déroulé dans une église à Berlin, or les prises de son dans les lieux réverbérés donnent très généralement des résultats médiocres car les timbres subissent une coloration flatteuse certes mais artificielle. Ici il n'en est rien grâce à une prise de son très proche garantissant un bon respect des timbres et de la dynamique. Un beau travail technique pour un disque exemplaire à tous égards.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Qu'il est bon à l'écoute d'un nouveau disque de soudainement dresser les oreilles, de devenir plus attentif, de revenir en arrière pour à nouveau savourer les trente dernières secondes, puis de reprendre la lecture, émerveillé et avec l'agréable sensation de vivre une expérience incomparable. C'est exactement de cette manière que j'ai découvert ce magistral opus discographique du quatuor berlinois, Artemis. D'emblée, c'est la souplesse des tonalités et la fraîcheur de style qui m'ont interpellé. Ensuite c'est l'aisance et la flexibilité des interprètes qui sollicitèrent mon attention : l'équilibre instrumental est tel que la musique circule avec une sérénité et une clarté communicatives. Le Larghetto noté « expressivo » de l'introduction du quatrième mouvement de l'opus 95, est, à ce titre, très représentatif de ce type d'expérience. Spontanément, les quatre musiciens nous démontrent que, plus que tout autre quatuor à cordes, ceux de Beethoven sont à considérer comme les références de ce genre musical. Enregistrée en l'Église Jesus Christus de Berlin, la prise de son supporte une réverbération idéalement dosée qui lui confère un attrait tout particulier, proche d'un certain hédonisme sonore. Le Quatuor Artemis s'est hissé au rang des meilleurs ensembles internationaux. Avec un tel disque, leur succès n'est pas démérité.
0Commentaire|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus