undrgrnd Cliquez ici Toys Litte nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

  • United
  • Commentaires client

Commentaires client

4,2 sur 5 étoiles13
4,2 sur 5 étoiles
Format: Téléchargement MP3|Modifier
Prix:4,99 €
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 25 avril 2002
Je ne vous ferai pas l’injure de rappeler que le phoenix est l’oiseau qui renaît de ses cendres
Peut-être…
C’est un véritable voyage à travers les 70’s-80’s que nous convie ce « United ».
Concis et même un peu court (32 minutes à peine), cet album est une brillante synthèse des multiples influences courants musicaux de cette période, empreinte d’une fougue juvénile et d’une pêche assez sidérantes.
un must !
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Des petits gars de Versailles (comme Daft Punk, comme Air, etc.) qui font de la musique en toute décontraction, un premier album mélangeant avec goût et ludisme les univers ? La French Touch en version pop ? C'est Phoenix et son inaugural long-jeu, United.
L'affaire, quelque part entre les années 70 et leurs descendantes directes, commence par un court instrumental, School Rules, tout en guitare électrique baveuse du plus bel effet, continue par un Too Young qui rappelle des racines synthpop certes assumées mais, surtout, transcendées par de vrais musiciens ne se servant de synthétiseurs qu'en malin usage de complément. Suivent de délicieuses petites bulles toutes plus fraiches les unes que les autres avec, dans l'ordre, une jolie ballade planante idéale pour un câlinage en règle(Honeymoon), une belle pop gorgée d'un groove funky absolument irrésistible (If I Ever Feel Better), du garage rock plus vrai que nature (Party Time), encore un coup de remuage de hanches sur le très cool On Fire, un instrumental jazzy et orchestral du plus bel effet (Embuscade), un charmant Summer Days aux élans country bienvenus, et, sautant un cran, mais pas pour longtemps, une outro instrumentale so 80s, Definitive Breaks, qui clôt admirablement le bal. Mais, donc, ce n'est pas tout puisque nous n'avons pas encore évoqué le gros machin de l'album, ce Funky Squaredance de près de 10 minutes découpé en trois parties : de la country vocoderisé à faire vibrer votre Stetson, du funk cybernétique à faire chauffer le déambulateur de tata Suzanne, et, bonheur ultime, une troisième partie navigant entre électro, synthpop et hard rock (ce solo de guitare !) pour couronner une pleine et entière réussite.
Pleine et entière réussite qu'est, en fait, tout l'album de ces garçons bien sous tous rapports qui feront, et font toujours d'ailleurs, de fort belles choses mais jamais plus du niveau de cet United inaugural varié et pourtant cohérent, malin et ludique aussi... Essentiel, tout simplement et d'un retentissement mondial absolument mérité. Bravo Phoenix !

1. School's Rules 1:32
2. Too Young 3:19
3. Honeymoon 5:00
4. If I Ever Feel Better 4:26
5. Party Time 2:14
6. On Fire 2:49
7. Embuscade 3:57
8. Summer Days 3:15
9. Funky Squaredance 9:38
10. Definitive Breaks 1:40

Laurent Brancowitz
Christian Mazzalai
Deck d'Arcy
Thomas Mars Jr.
&
Rob – clavinet ("School's Rules", "Too Young", "If I Ever Feel Better", "Embuscade")
Cubain – percussion ("Too Young", "Honeymoon", "On Fire", "Embuscade")
Sandrine Longuet – harp ("Honeymoon")
Jean-Philippe Dary – clavinet ("On Fire")
Julia and Oliza – backing vocals ("On Fire")
Camille Baz Baz – Hammond organ ("On Fire")
Hugo Ferran – saxophone ("On Fire", "Embuscade", "Definitive Breaks"), string and horn arrangement ("Embuscade", "Summer Days")
Andrew Crocker – trumpet ("On Fire", "Embuscade")
Thomas Bangalter – Yamaha CS-60 synthesizer ("Embuscade")
Paddy Sherlock – trombone ("Embuscade")
P. Nadal – strings conductor ("Embuscade", "Summer Days")
Marlon - drums ("Summer Days", "Funky Squaredance Part One")
Eddie Efira – pedal steel ("Summer Days", "Funky Squaredance Part One")
Bryce de la Menardière – Epinette ("Funky Squaredance Part One")
The Love Choral Society – screams ("Funky Squaredance Part Two")
Morgan – Hammond organ and Wurlitzer ("Funky Squaredance Part Two")
Pedro Winter – Rapman synthesizer ("Funky Squaredance Part Two")
Noe Efira – lead guitar ("Funky Squaredance Part Three")
The Arcysian Vocal Ensemble – vocals ("Funky Squaredance Part Three")
The Hector Berliz Choir – vocals ("Funky Squaredance Part Three")
Jean-Claude Soubeyrand – conductor ("Funky Squaredance Part Three)
Junior Carrera – guitar ("Definitive Breaks")
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 janvier 2008
On présente souvent Phoenix comme exemple du groupe reconnu à l'étranger et méconnu en France, c'est à moitié vrai, car ce ne sont pas non plus des stars à l'étranger, ils ne sont par exemple jamais entré dans les charts anglais (à titre de comparaison des formations anglaise comme forward russia ou the cribs y sont déjà entrées), et inversemment ils ont malgré tout leur petite réputation en France.

Maintenant j'ai un soucis avec Phoenix, je trouve qu'ils ont des singles parfaits, mais généralement des albums moyens, et ça se vérifie particulièrement bien sur les deux premiers albums (le troisième est un peu meilleur). Ici il y a deux morceaux géniaux "if i ever feel better" et "too young", le reste par contre...moyen et proche du remplissage.

Phoenix est une formation capable d'étincelles de génie, mais qui globalement n'arrive pas à me convaincre sur la longueur d'un LP, trop de chansons passe-partout, trop de morceaux aussi vite oubliés qu'écoutés.
Bref faites vous votre propre opinion en écoutant cet album, pour ma part il ne sort pas très souvent de mes étagères et ne m'a pas laissé un souvenir impérissable.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 juillet 2007
Je connaissais depuis longtemps ce chef-d'oeuvre IF I EVER FEEL BETTER sans connaître PHOENIX !
Je viens d'acheter leur album UNITED essentiellemnet pour ce titre! Je plane aussi sur TOO YOUNG et SUMMER DAY !Je me suis décidé d'aller plus loin avec l'album "ALPHABETICAL"
A première écoute, je me dis qu'il y a de l'ambiance STEELY DAN, mais de suite je dois déchanter en dégustant cette voix que je défie quiconque d'imiter ! Ses compositions ne s'adaptent qu'à lui seul! J'irai plus loin dans la discographie de PHOENIX !
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
1000 PREMIERS RÉVISEURSle 26 octobre 2015
Comme pour célébrer le nouveau millénaire, Phoenix publie son premier album en 2000. Une sorte de nouveau départ pour le rock français car, voilà, pour une fois, un groupe français a le son. Le son, je vous dis. Impossible d'utiliser le mot "franchouillard" ici ou l'expression "petits bras". Phoenix publie cet album en 2000 et impossible, à l'écoute, d'imaginer une seconde que ces gars sont des Français. On jurerait un groupe américain, pouvant à l'aise passer à la radio. C'est d'ailleurs ce qui va se produire. La productuion est propre et claire: le groupe ne cherche pas à jouer les gros durs, les méchants rockers purs, il propose une musique qui lui ressemble, capable de grosses envolées de guitares survitaminées mais aussi de chaloupements funky impeccables, le tout toujours très classe et chatoyant. Imaginez un mix improbable de Wilco et de Steely Dan. C'est exactement cela mais en version light, tout de même. Car les compos, pour correctes qu'elles soient, ne sont jamais énormes non plus. De plus, avec ce premier album, Phoenix semble vouloir montrer toutes ses (bien réelles) capacités. A l'arrivée, l'album sonne donc comme une carte de visite à la fois très démonstrative et appliquée. Résultat: le disque est charmant, emballant par moments, fait plaisir à entendre, mais est rarement touchant. Un bon début cela dit, renouvelant le rock français et lui donnant une nouvelle direction. La pochette, par contre, clairement, fait cheap.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 juillet 2011
Je ne sais pas si j'ai dans ma discothèque beaucoup de "premiers albums" aussi mature que celui-ci. Délicieux fourre-tout allant de l'électro à la pop-prog, l'album accompli le miracle de regrouper de superbes singles (Too young, If I ever feel better) ainsi que des morceaux plus longs et plus fouillés (Embuscade et son magnifique saxo, Funky squaredance et sa guitare vanhalenienne).
Le son de batterie est toujours super moelleux, j'adore, même si l'ensemble du disque me semble un peu trop compressé.
Je ne connais pas toute la carrière du groupe mais je crois que c'est le premier et dernier albuù à aborder des sons de type punk/hard-rock, c'est dommage.

A mon avis un classique vraiment, vraiment méconnu.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 février 2001
Ce premier opus de Phoenix est une grande réussite.Tant par des mélodies léchées que par des arrangements sobres mais très fins, Phoenix nous prouve qu'on peut mélanger l'innocence d' une pop seventies avec la malice et la jeunesse d'un groupe de potes qui ne se prent pas au sérieux; à la frontière de l'easy listening mais toujours passionant, les dix chansons de cet album vous emmène tout là haut sur un nuage.
0Commentaire|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 octobre 2000
Un melange savoureux de toutes les tendances musicales et de tous les instruments ,des melodies que l'on oublie pas.Enfin c'est un album qui renouvelle la musique meme si on reconnait quelques emprunts .....je vous le recommande chaudement
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 septembre 2013
Tout simplement génial! Un grand classique à écouter et réécouter, le meilleur du groupe! Le dernier est très bien mais celui-ci est à avoir indiscutablement...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 décembre 2013
Premier album du groupe une bonne découverte. Mélange de soul, funk et musique électronique. A découvrir ou à redecouvrir .
Sans modératon
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)