Commentaires en ligne


6 évaluations
5 étoiles:
 (4)
4 étoiles:
 (1)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:
 (1)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


10 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 disque culte
Sorti fin 1993, soit quelques mois seulement après Black Tie White Noise, premier album solo de David Bowie depuis 1993, sans aucune publicité, The Buddha of Suburbia est plus que la bande-son d'un mini-feuilleton télé adapté d'un roman de Hanif Kureishi. Un peu comme le Batman de Prince, le sujet de départ n'est qu'un...
Publié le 2 octobre 2004 par earthlingonfire

versus
4 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Rectification
La seule opinion qui précède, pour aussi argumentée qu'elle soit, risque de nourrir votre déception s'il vous prenait l'envie d'y céder. Garde donc : cette BO de 1993 est encore pleine du bruit de Tin Machine et sonne encore bien mal un retour solo qui ne sera proprement opéré que deux ans plus tard, avec Outside. A bon...
Publié le 15 décembre 2007 par alx.net


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

10 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 disque culte, 2 octobre 2004
Par 
earthlingonfire - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Buddah of Suburbia (CD)
Sorti fin 1993, soit quelques mois seulement après Black Tie White Noise, premier album solo de David Bowie depuis 1993, sans aucune publicité, The Buddha of Suburbia est plus que la bande-son d'un mini-feuilleton télé adapté d'un roman de Hanif Kureishi. Un peu comme le Batman de Prince, le sujet de départ n'est qu'un prétexte. The Buddha of Suburbia est en fait un album de David Bowie où le retour d'un instinct créatif intact et aventureux se confirme. On peut penser à Low pour l'impression d'espace qui se dégagent des compositions ouvertes et une relative sous-production. Le retour de Mike Garson, déjà présent sur un morceau de Black Tie White Noise, est bon signe, on s'en doute : il met sa phénoménale capacité à transormer un morceau de l'intérieur au service de South Horizon. Bowie présente en outre des chansons d'une qualité exceptionnelle, comme "Bleed Like a Craze, Dad" ou "Strangers When We Meet" qui annoncent déjà nettement "Outside". Alors si vous le trouvez, n'hésitez pas !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 un disque culte - un vrai, 19 novembre 2007
Par 
earthlingonfire - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 500 COMMENTATEURS)   
Sorti fin 1993, soit quelques mois seulement après Black Tie White Noise, premier album solo de David Bowie depuis 1993, sans aucune publicité, The Buddha of Suburbia est plus que la bande-son d'un mini-feuilleton télé adapté d'un roman de Hanif Kureishi. Un peu comme le Batman de Prince, le sujet de départ n'est qu'un prétexte. The Buddha of Suburbia est en fait un album de David Bowie où le retour d'un instinct créatif intact et aventureux se confirme. On peut penser à Low pour l'impression d'espace qui se dégagent des compositions ouvertes et une relative sous-production. Le retour de Mike Garson, déjà présent sur un morceau de Black Tie White Noise, est bon signe, on s'en doute : il met sa phénoménale capacité à transormer un morceau de l'intérieur au service de South Horizon. Bowie présente en outre des chansons d'une qualité exceptionnelle, comme "Bleed Like a Craze, Dad" ou "Strangers When We Meet" qui annoncent déjà nettement "Outside". Alors si vous le trouvez, n'hésitez pas !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Nicolas Ungemuth, coll : Librio musique ., 3 juin 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Buddha of Suburbia (Bande Originale du Film) (CD)
Nettement plus intéressant que " Black Tie White Noise ", cette B.O. d'un téléfilm anglais montre enfin un vrai retour aux audaces ancestrales .
Mike Garson au piano y fait des miracles . Avec de surcroît quelques excellentes compositions ( Stangers When We Meet, l'un des plus beaux morceaux de Bowie ) . Ce dernier sort la tête de l'eau . (1993) .
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 un disque culte - un vrai, 19 novembre 2007
Par 
earthlingonfire - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Buddha of Suburbia (Bande Originale du Film) (CD)
Sorti fin 1993, soit quelques mois seulement après Black Tie White Noise, premier album solo de David Bowie depuis 1993, sans aucune publicité, The Buddha of Suburbia est plus que la bande-son d'un mini-feuilleton télé adapté d'un roman de Hanif Kureishi. Un peu comme le Batman de Prince, le sujet de départ n'est qu'un prétexte. The Buddha of Suburbia est en fait un album de David Bowie où le retour d'un instinct créatif intact et aventureux se confirme. On peut penser à Low pour l'impression d'espace qui se dégage des compositions ouvertes et une relative sous-production. Le retour de Mike Garson, déjà présent sur un morceau de Black Tie White Noise, est bon signe, on s'en doute : il met sa phénoménale capacité à transormer un morceau de l'intérieur au service de South Horizon. Bowie présente en outre des chansons d'une qualité exceptionnelle, comme "Bleed Like a Craze, Dad" ou "Strangers When We Meet" qui annoncent déjà nettement "Outside". Alors si vous le trouvez, n'hésitez pas !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 pour les fans de mister bowie, 24 mai 2011
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Buddha of Suburbia (Bande Originale du Film) (CD)
en francais "le buddha des banlieus" bande originale de la serie "éponyme" accompagné à la guitare de mr LENNY KRAVITZ. DAVID ROBERT JONES notre londonnien préferé,nous donne un album mystique hors de son registre habituel. Il y à trop à dire sur DAVID juste un rappel il à joué avec MICK JAGGER, (ZIGGY STARDUST et pour cause ? ),LOU REED, IGGY POP, JOHN LENNON, QUEEN, ANNIE LENOX, ETC ETC ..... QUE DES INCONNUS QUOI ! Dans cet album crée avec monsieur ERDAL KIZILCAY "énnnnorme intrumentiste" DAVID renoue avec le jazz, le new age, la pop et la construction élèctronique. Un album à découvrir absolument pour connaitre une autre face de ce genie, pilier du mouvement underground. Mr DAVID BOWIE ET UN CREATEUR INCONTOURNABLE !!!!!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Rectification, 15 décembre 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Buddha of Suburbia (Bande Originale du Film) (CD)
La seule opinion qui précède, pour aussi argumentée qu'elle soit, risque de nourrir votre déception s'il vous prenait l'envie d'y céder. Garde donc : cette BO de 1993 est encore pleine du bruit de Tin Machine et sonne encore bien mal un retour solo qui ne sera proprement opéré que deux ans plus tard, avec Outside. A bon entendeur...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Buddha Of Suburbia
Buddha Of Suburbia de David Bowie
Acheter l'album MP3EUR 9,99
Ajouter à votre liste d'envies Voir les options d'achat
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit