Commentaires en ligne


1 Evaluation
5 étoiles:    (0)
4 étoiles:
 (1)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Matthias Bamert et ses London Mozart Players nous font (re)découvrir un musicien tchèque classique injustement oublié, 28 décembre 2012
Par 
MATHONNET STÉPHANE "Musicophage" (Aix-en-Provence) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Symphonies (CD)
Le compositeur tchèque Václav Pichl est l'un de ces nombreux musiciens qui ont tant apporté au XVIIIe siècle. Il a exercé divers postes de kapellmeisters adjoints avant de devenir à Milan kapellmeister de l'archiduc Ferdinand d'Este, quatrième fils de l'impératrice Marie-Thérèse. Il demeure à ce poste jusqu'à l'invasion de la Lombardie par Bonaparte.
Ses symphonies ressemblent aux symphonies pré-esterhraziennes du jeune Haydn : elles sont en trois mouvements et sont marquées à l'exception de la symphonie "Diane" qui comprend un menuet en troisième position. Le langage musical de Pichl est un mélange séduisant d'éléments viennois, du nord de l'Italie et de Mannheim et présentent un réel attrait pour l'amateur de symphonies classiques. Sans être qualifiées de "géniales", nous disposons de belles mélodies tout à fait dans l'air de temps et fort bien interprétées. Matthias Bamert et ses London Mozart Players et sa Camerata Toronto nous les restituent avec un réel attrait : ses musiciens mettent en évidence la vivacité enjouée des mouvements vifs, la transparence des mouvements lents (toujours pour cordes seules) ainsi que l'élégance des menuets. Il est vrai qu'avec toutes les symphonies classiques qu'ils ont précédemment gravées pour Chandos, ils ont montré ce qi'ils savent faire.

Les complétistes pourront aller faire un tour vers le label Naxos : Kevin Mallon et sa Camerata Toronto ont gravé quatre symphonies du même Pichl qui, à l'exception de la symphonie "Diane", ne présente aucun doublon.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit