undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici

Commentaires client

4,0 sur 5 étoiles2
4,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
1
2 étoiles
0
1 étoile
0

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

100 PREMIERS RÉVISEURSle 27 février 2015
Assurément un des compositeurs à (re) découvrir, Scott fut en fait très prolifique, étant aussi bien poète, compositeur, essayiste (un livre très intéressant sur l'influence de la musique à travers les siècles) , et puis surtout il narre sa rencontre avec un sage d'exception qui orienta sa vie artistique, dans "L'inité", 3 livres de superbe spiritualité. L'édition de ses différentes périodes musicales est une vraie bénédiction (il vécu jusqu'à 91 ans) , et permet de découvrir une âme mystique, poétique et envoutante.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Cyril Scott est un compositeur anglais tout à fait inconnu de ce coté du Channel.
Musicien d'avant garde jusque vers la 1 ère guerre mondiale ( il est né en 1879 ) il sombrera dans l'establishment puis un relatif oubli outre manche. Il est mort en 1970.
Il fait partie de ces curieux anglais touche à tout et un peu excentriques: également poète et écrivain, défendeur précoce des médecines alternatives et adepte de l'occultisme !!!!
3 oeuvres à notre avis inégales:
- une 3 ème symphonie au final très daté avec des choeurs à bouche fermé tentant de prendre leur envol; moment tout à fait ringard alors que les 3 premiers mouvements font entendre des sonorités souvent étonnantes proche d'un Scriabine.
- le second concerto pour piano assez interessant meme si sa date de composition ( 1958 ) nous laisse abasourdi. Il s'agit d'une musique clairement tonale entre Rachmaninoff et Medtner à laquelle le piano male et bien timbré d'Howard Shelley rend parfaitement justice. Le piano est constamment au premier plan, l'orchestre étant peu présent.
- Neptune, partition pour très grand orchestre dédiée au grand chef anglais Albert Coates, là aussi curieuse oeuvre datant de 1933, puissante et énigmatique au départ puis descriptive. Il s'agit de la refonte d'un poème symphonique dépeignant la naufrage du Titanic !!!
Grande richesse de la musique anglaise du XX ème siècle et quel travail éditorial intelligent de Chandos.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus