Commentaires en ligne


25 évaluations
5 étoiles:
 (19)
4 étoiles:
 (5)
3 étoiles:
 (1)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


35 internautes sur 35 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un Sacre du Printemps en Haute Emotion
Ce blu-ray est un événement majeur. Je me focaliserai sur le Sacre du Printemps, oeuvre fondamentale de la musique moderne, proposé ici sous la direction de Valery Gergiev accompagné des ballets Mariinsky qui reconstituent la chorégraphie d'origine de Nijinsky ; le tout a été capturé en HD somptueuse, parfaitement...
Publié le 2 mai 2010 par Loniewski

versus
3 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Un peu déçu
L'interprétation est excellente, les ballets sont magnifiques, par contre la captation et les choix de montage sont décevants. Une légère impression de gachis, un peu dommage.
Publié le 21 septembre 2010 par Maje Riede


‹ Précédent | 1 2 3 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

35 internautes sur 35 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un Sacre du Printemps en Haute Emotion, 2 mai 2010
Par 
Loniewski "danloniewski" (Paris, France) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce blu-ray est un événement majeur. Je me focaliserai sur le Sacre du Printemps, oeuvre fondamentale de la musique moderne, proposé ici sous la direction de Valery Gergiev accompagné des ballets Mariinsky qui reconstituent la chorégraphie d'origine de Nijinsky ; le tout a été capturé en HD somptueuse, parfaitement restituée grâce au format blu-ray.

Voici le Sacre le plus sublime qu'il m'ait été donné de vivre. Je dis bien vivre, tant ce blu-ray m'a transporté, davantage même que des concerts ou des ballets vus en live. Préparez-vous à vivre cette oeuvre comme jamais auparavant, même si vous l'avez vue déjà vue au concert (ou entendue en partie dans un certain film d'animation...).

En ce qui me concerne, ce fut un choc ! Je n'en croyais pas mes yeux, qui sont restés embués tout du long et parfois complètement mouillés... de joie ! D'ordinaire peu réceptif à l'art de la danse, j'ai vécu l'ensemble du ballet scotché sur mon siège, incapable de bouger.

Oui, c'est à ce point ! La qualité de l'image, la variété des angles de prise de vue, la fluidité du montage créent une expérience unique. Tantôt la caméra surplombe le scène, dévoilant la géométrie de la chorégraphie, tantôt elle caresse les danseurs, zoome sur l'élue (sublime Alexandra Iosifidi), avec toujours le bon angle, le bon plan, soulignant toutes les beautés de la chorégraphie. Je préfère en général les spectacles vivants plutôt qu'enregistrés, mais ce blu-ray pourrait me faire changer d'avis, tant l'expérience de l'oeuvre est intime, immersive, enthousiasmante !

On dit aujourd'hui que c'est le ballet de Nijinsky, bien plus que la musique de Stravinsky qui firent scandale, lors de la création de l'oeuvre, au théâtre des Champs-Élysées à Paris, le 29 mai 1913. Sur le blu-ray, on peut voir le ballet qui précéda le sacre du Printemps, L'oiseau de feu, dont l'immense succès fit la réputation du jeune Stravinsky. On mesure aussi le gouffre stylistique franchi durant les quelques années qui séparent les deux créations.

La chorégraphie du Sacre renverse tous les codes du ballet traditionnel. Cela ressemble... à des danses tribales... savantes, très contemporaines... avec des postures anguleuses, des sauts les pieds bien à plat sur le sol, des cassures et des ruptures... Il y a un esprit sauvage et enfantin, quelque chose de « premier », de très pur qui donne une impression de spontanéité, exempte de contorsion ou de difficulté. La danse sacrale qui clôt le ballet est sauvage, intense, et d'une parfaite élégance, malgré la brutalité du propos.

La mise en scène reprend les costumes d'origine, colorés et variés, rappelant les arts premiers d'Amérique du nord... Rien à voir avec l'ascétisme des approches contemporaines à la Béjart ou Pina Bausch.

Dans cette version, chorégraphie et musique sont à l'unisson : élaborées et pourtant évidentes. Elles parlent directement à l'âme et aux sens. Je n'ai que peu évoqué la qualité musicale de cette version, qui pourtant mérite tous les éloges. Gergiev est à son affaire, c'est une partition qu'il connaît bien, et dont il a gravé dernièrement une version de référence. Il me semble encore plus incisif ici, donnant à la musique toute la sauvagerie et la précision rythmique nécessaires ; sans doute est-ce aussi est-ce la magie d'une prise de son de très grande qualité, restituée en DTS HD.

Bref, nous avons ici une version stupéfiante du Sacre, sur laquelle les connaisseurs se sont déjà précipités, et que je recommande sans hésiter à tous ceux qui veulent découvrir cette oeuvre majeure dans des conditions de rêve. En plus, il y l'oiseau de feu et des bonus, aussi.
INDISPENSABLE !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


18 internautes sur 18 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 un véritable spectacle haut de gamme, 22 février 2010
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Stravinsky et les Ballets Russes / Le sacre du printemps & L'oiseau de feu [(+booklet)] (DVD)
deux oeuvres emblématiques de Stravinsky, interprétées içi par un grand chef et un grand orchestre russe!!!
le meilleur pour fêter l'anniversaire de la création des Ballets Russes.
les chorégraphies d'origine, qui collent tellement à l'esprit et à la sensualité de l'écriture musicale sont totalement éblouissantes.
l'oiseau de feu se révèle dans toute sa poésie, et le Sacre du Printemps nous dévoile cette chorégraphie absolument fascinante, suggestive, unique , crée par Nijinsky, tellement extraordinaire qu'il faut la voir et la vivre avec les yeux et le corps....
DVD incontournable
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


12 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Superbe, passionnant, et paradoxalement un peu décevant, 1 décembre 2010
Par 
bigtom - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce spectacle donné en 2008 commémore le centenaire des Ballets Russes, et reprend deux des plus célèbres œuvres créées sous la direction de Diaghilev. L'orchestre est remarquable, et l'on ne peut qu'admirer le niveau auquel Valery Gergiev a hissé sa phalange : il est rarissime qu'un orchestre de théâtre fasse ainsi jeu égal avec les meilleures Philharmonies... Des deux célèbres partitions, on entend ici de magnifiques versions.

L'image est d'excellent qualité, même si l'on peut déplorer un léger abus des gros plans (à n'utiliser qu'avec parcimonie lorsqu'on filme la danse). Ajoutons, pour en finir avec les généralités, que les deux solistes (Ekaterina Kondaurova en Oiseau de feu, et Alexandra Iosifidi dans le rôle de l'Élue) sont très belles (et les gros plans permettent du moins de les admirer).

L'OISEAU DE FEU. Le premier ballet composé par Stravinsky était une œuvre totale (musique, danse, costumes, décors...), que l'on apprécie de voir représentée dans un esprit si proche de l'original (la fidélité n'est pas totale, si l'on en juge par les photos d'époque). L'argument est très mince, et le spectacle de toute beauté. C'est davantage dans les danses des démons que dans celles des héros que l'on apprécie ce que la chorégraphie de Michel Fokine avait de très novateur.

De cette très belle reconstitution, il existe déjà trois versions en DVD, avec aussi :
- « The Kirov celebrates Nijinsky », magnifique spectacle filmé au Châtelet à Paris (mais pas en haute définition, hélas !) en 2002,
- « Return of the Firebird », film réalisé en studio avec le maximum du mauvais goût.
Il est passionnant de comparer le style des trois merveilleuses danseuses qui interprètent (remarquablement) le rôle-titre, car avec les mêmes pas, on peut exprimer des choses très différentes. Ainsi, la virtuose Nina Ananiashvili utilise ses considérables moyens techniques pour montrer un oiseau de feu stylisé, expressionniste, surnaturel. Au contraire, celui très fluide de Diana Vishneva est fragile, plus vulnérable. Et ici, la sculpturale Ekaterina Kondaurova nous propose l'oiseau de feu le plus majestueux et le plus séduisant qui puisse être, tout en noblesse hiératique. Aucune de ces trois belles interprétations ne l'emporte vraiment sur les deux autres ; les trois se complètent, et leur impossible fusion constituerait le parfait oiseau de feu.

LE SACRE DU PRINTEMPS. Ce ballet, chorégraphié par Nijinsky, fut un four monumental et le plus grand scandale de l'histoire de la musique. J'avoue n'avoir jamais compris ce que le chef-d'œuvre de Stravinsky pouvait avoir de si choquant, même aux oreilles de nos aïeux. Grâce à la reconstitution (par Millicent Hodson) de la chorégraphie d'origine (mais aussi des costumes), on se rend compte que le scandale absolu était sur scène, et nullement dans la fosse. La chorégraphie de Nijinsky est sans nul doute la plus révolutionnaire de toute l'histoire de la danse, une rupture sans équivalent. Si je suis (un peu) déçu, c'est que cette chorégraphie n'est pas du même niveau que la musique. (Ou peut-être m'étais-je imaginé une danse beaucoup plus forte sur cette géniale partition, dont la puissance me semble très atténuée par les rondes volontairement simplistes de Nijinsky ?...) Certains critiques, ressentant peut-être le même désappointement, ont mis en doute la qualité de la reconstitution ; elle est en tout cas parfaitement conforme à tout ce que l'on peut lire sur la version de 1913, et la désillusion vient tout naturellement de ce que, pour une partition extraordinaire, on eut souhaité que la chorégraphie le fût également. Il ne s'agit pas vraiment d'un chef-d'œuvre, mais plutôt d'un moment historique de l'histoire de la danse.

Il est bien connu que Nijinsky eut beaucoup de mal à faire comprendre ses intentions aux danseurs de 1913, dont il exigeait qu'ils dansassent « mal », de façon fruste, primitive. Les danseurs de 2008 m'ont semblé partager l'incrédulité de leurs devanciers, et s'appliquer à accomplir tous les gestes de leur rôle sans donner pour autant l'impression de vivre un drame primitif à l'issue fatale. Une danse très professionnelle, mais manquant un peu de tripes. Je crains que la chorégraphie de Nijinsky ne soit stimulante que pour un Nijinsky. Mais j'ai quand même apprécié la performance physique de l'Élue, qui doit enchaîner trois séries de vingt-cinq sauts ! On mourrait (pour de bon) à sa place !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


14 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un sacre du printemps incontournable, 15 avril 2010
Par 
Pascal Montavon (Suisse) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Stravinsky et les Ballets Russes / Le sacre du printemps & L'oiseau de feu [(+booklet)] (DVD)
Dirigés par Gergiev, L'Oiseau de feu et Le Sacre du printemps sont des ballets musicalement d'une beauté saisissante. La chorégraphie de L'Oiseau de feu est belle, merveilleuse au sens magique, ses décors sont d'une belle et somptueuse richesse inventive. La direction chorégraphique du Sacre du printemps est un moment fort de cet enregistrement capté live. Le grand intérêt de cette version du Sacre est que les costumes ont été reconstitués d'époque selon les photographies existantes des représentations passées et que la chorégraphie s'est voulue celle d'origine selon les indications existantes qui ont été suivies au plus près. La surprise d'une telle chorégraphie fit au début du XXème siècle scandale pour son côté primitif et tribal. Béjart a ensuite fait le pas de tribal à animal avec un succès, de mon avis, inégalé à ce jour. Aujourd'hui le Sacre s'impose comme une magnificence des arts primitifs et son côté animal nous fascine. Il est la modernité toujours actuelle près de 100 ans après sa création. Voir l'œuvre telle qu'elle a été présentée au début du XXème siècle s'impose tout autant que des versions plus "modernes". Ce DVD est un must.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 STRAVINSKY, 20 avril 2010
Par 
Gaziglia Gerard (france) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Stravinsky et les Ballets Russes / Le sacre du printemps & L'oiseau de feu [(+booklet)] (DVD)
Passionné de musique classique,et particulièrement de Stravinsky dont mes deux
oeuvres favorites sont "Le sacre du printemps" et "L'oiseau de feu",ce DVD des
ballets russes du théatre Marinski,dont l'orchestre symphonique dirigé par Gergiev
est une pure merveille.Une chorégraphie de référence,des danseurs exceptionnels
revêtus de costumes éblouissants,un spectacle de grande qualité,plein de poésie
et de grâce.Techniquement,les images sont parfaites,le son de qualité,et les bonus
intéressants que je conseille de voir avant.Bref,un DVD que je conseille vivement
aux passionnés de Stravinsky.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Vraiment déçue, 12 septembre 2013
Par 
Jaamuna - Voir tous mes commentaires
(TOP 100 COMMENTATEURS)   
J'attendais monts et merveilles de cette production.
Tout semblait réuni pour que je me joigne aux commentaires laudatifs quasi unanimes qui ont précédé le mien. Et en fait pas totalement.
Pourquoi donc alors ?

Il y avait pourtant la direction d'orchestre de Valery Gergiev, que je considère comme l'un des 2 meilleurs chefs vivants.
Il y avait aussi les oeuvres elles-mêmes, l'Oiseau de feu et surtout le Sacre du Printemps, que je connais et aime depuis toujours et qui a été ma principale motivation à l'achat de ce BR.
Il y avait aussi mon envie de découvrir cette fameuse chorégraphie originale du Sacre.

Eh bien je n'ai pas été déçue par l'excellent Valery Gergiev, ni par l'interprétation des oeuvres, ni par l'esthétique des chorégraphies ni non plus par la qualité extrême de l'image et du son.
Qu'est ce qui n'a pas été alors ?
Tout simplement les danseurs et dans une moindre mesure les danseuses du Sacre. Je m'explique.
Presque toute la chorégraphie est basée sur des figures exécutées à l'identique par un ensemble de plusieurs exécutants. Il y a beaucoup de sauts notamment. Eh bien quand je vois un danseur sauter un peu avant ou après les autres, ou encore escamoter certains pas, ça me saute aux yeux et ça me gêne. J'ai toutefois conscience que la perfection est certainement moins facile avec un orchestre en live qu'avec un enregistrement. Toujours est-il que la danse m'est apparue très perfectible. Manque de travail ou pas, ou encore autres raisons, quoiqu'il en soit les défauts sont là et ils m'ont bien gênée d'un bout à l'autre.

Il se trouve que la danse je connais un peu, j'ai vu bien des spectacles et certains sont parfaits dans leur exécution donc c'est possible. Je sais bien toutefois qu'il peut toujours y avoir un ou 2 ratés, les danseurs ne sont pas des machines. Le problème est que j'en ai détecté bien plus que ça.
Mais tout ceci n'aurait sans doute eu aucune importance pour moi si j'avais ressenti un tant soit peu d'émotion. Ce n'est pas les cas car ça m'apparait comme très « beau » visuellement et esthétiquement parlant mais absolument froid.

Dommage. J'ajoute que le problème n'existe pas pour l'Oiseau de feu où la chorégraphie est de nature différente.
Je recommande toutefois cette production pour toutes ses autres qualités qui sont manifestes. Et puis la très grande majorité n'aura pas le même regard que moi sur la danse et n'y verra que du feu.

Pour ma part cette vidéo ne m'apporte quasiment rien, je vais surement continuer d'écouter le Sacre ou regarder le ballet de Lausanne dans la choré de Béjart.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Superbe, 7 mai 2011
Par 
Prevost Alain (Bordeaux) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (VRAI NOM)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Stravinsky et les Ballets Russes / Le sacre du printemps & L'oiseau de feu [(+booklet)] (DVD)
Dieu sait que j'exprime souvent des réserves sur Gergiev. Mais il nous donne ici une lecture inspirée de l'Oiseau de Feu et une vision carrément chamanique du Sacre par un orchestre véritablement électrisé! C'est de toute beauté! Dans les chorégraphies et mise en scène des Ballets Diaghilev, s'il vous plaît... Que du bonheur.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Reconstitution magistralement interprétée, 16 juin 2011
Par 
Anthony Pieters (Belgique) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Stravinsky et les Ballets Russes / Le sacre du printemps & L'oiseau de feu [(+booklet)] (DVD)
Le premier intérêt de ce dvd est de reconstituer à l'identique deux spectacles légendaires des ballets russes d'il y a cent ans. La musique de Stravinsky est bien connue, mais les chorégraphies originales restituent le choc vécu par les spectateurs de l'époque. Celle de l'oiseau de feu est visuellement magnifique mais encore très classique, celle du sacre du printemps est d'une modernité absolue, rompant totalement avec les traditions. On comprend beaucoup mieux le scandale de la première de 1913, et l'osmose entre la musique et la chorégraphie.

Deuxième intérêt non négligeable, l'orchestre du Mariinsky dirigé par Gergiev est incontestablement ce qui se fait de mieux pour ce genre de musique. Pour la qualité des danseurs, j'avoue ne pas m'y connaître pour en faire la critique mais il est évident que c'est une des meilleures maisons de ballet du monde.

Bref, une réussite absolue qui nous éclaire davantage sur la révolution opérée en son temps par Diaghilev et ses ballets russes.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 De bons bonus qui permettent de bien saisir l'esprit de cette oeuvre., 6 janvier 2011
Par 
Deux ballets magnifiques et interessants a analyser par rapport au contexte de l'époque.
Bref ce dvd ne pouvait qu'etre une réussite.
Ce petit bijou qu'est l'Oiseau de feu garde ma preference.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Excellentissime, 21 décembre 2010
Deux superbes œuvres de Stravinsky dirigé de main de maître par Valery Gergiev, le patron du Mariinsky à St-Petersbourg. Le Sacre du Printemps, dont la chorégraphie de Vaslav Nijinski, tout comme la musique d'Igor Stravinsky, à l'époque avaient fait un grand bruit. Le côté bestial et primitif de la chorégraphie avait fait scandale. Ici nous avons droit à cette version reconstituée par Millicent Hobson et Kenneth Archer
Beauté de la musique, allié à la beauté des couleurs des décors et des costumes, font que ce bluray est tout simplement fabuleux ! Un must!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 2 3 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit