undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,1 sur 5 étoiles
42
4,1 sur 5 étoiles
Format: Téléchargement MP3|Modifier
Prix:11,99 €
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

OK, on va vous dire qu'Airbourne fait irrésistiblement penser à AC/DC. OK.
Mais quand même ! Ca fait trente ans que j'écoute du rock et ça faisait bien longtemps que je n'avais entendu un opus aussi péchu ! Airbourne vient de me rappeler que le rock était définitivement une musique faite par des jeunes !

Si vous aimez le rock, le hard rock, le style entier et direct des Aussies, vous ne serez pas déçus. Et je me fous de savoir si c'est du AC/DC, s'ils feront un second album et comment ils évolueront !

ON PREND LE PLAISIR, YEAH !
0Commentaire| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 avril 2008
Cet album de ce nouveau groupe australien, originaire de Melbourne, est vraiment excellent si on aime le hard rock rageur dans le genre AC/DC (particulièrement la période Powerage - Let there be rock). Les onze morceaux sont expédiés en à peine plus de 36 minutes, et l'énergie est au rendez-vous. On peut écouter tous les morceaux de l'album sauf le premier ("Stand up for rock and roll") sur le site Deezer. Et on peut voir les clips d'à peu près la moitié de l'album (dont "Stand up for rock and roll") sur Youtube.
11 commentaire| 15 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 8 décembre 2008
Plus besoin de présenter ceux que beaucoup haussent au niveau de dignes successeurs d'AC/DC (là-dessus, les avis sont partagés) : les fadas australiens d'Airbourne, jeunes et survoltés, comme l'était la bande à Angus voilà 30 ans. En DVD, c'est 2 fois meilleur : l'énergie est palpable, le groupe est déchainé, les O'Keefe & Cie vous en donnent pour votre argent : de la démesure hard rock au plaisir de découvrir la fougue d'un jeune groupe face au succès planétaire : fans, foncez !!!!
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 5 juillet 2016
Ah ! Enfin un bon disque ! Le premier titre met un peu de temps à démarrer, mais quand ça commence, y' a plus à se tromper, voilà le meilleur clone d'AC/DC entendu depuis bien longtemps ! Si on ajoute à cela que ces Airbourne sont australiens et que cet album, leur premier distribué en Europe en 2007, est en fait leur second, le premier n'étant paru qu'en Australie en 2004, on comprend que le mimétisme est plus que fortuit, il est revendiqué !

Les guitares sont rugueuses à souhait, le chanteur et les choeurs impeccables, les compos redoutables et le mix parfait ! Seul petit problème c'est du AC/DC période Bon Scott ! Mais est-ce vraiment un problème ?

Banco !

PS : le mien contient bien un DVD, mais le titre n'est pas rouge il est bleu ?!? c'est normal ?
77 commentaires| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 août 2009
Mesdames et messieurs, faites rentrer vos femmes et vos filles dans les chaumières, Airbourne débarque en France ! Runnin' Wild, second album du groupe (le premier distribué en France) dévaste tout sur son passage. C'est du rock, du lourd, pour les mâles qui sentent la sueur, du hard rock à l'ancienne, façon seventies. A côté, feu The Darkness passent pour des garçons coiffeurs !!!

Evacuons tout de suite la question qui fâche, celle de l'influence flagrante qui vient à l'esprit de l'auditeur à la tignasse de headbanger, dès la première écoute du disque... AC/DC. Oui, Airbourne est australien et oui, Airbourne fait du AC/DC, ceci expliquant peut-être cela. Oui mais, Airbourne fait du bon AC/DC, du très bon même, du AC/DC de la grande époque Bon Scott, et assume pleinement l'héritage. Alors oui, c'est pas bien de pomper sur les copains, mais putain que c'est bon de pouvoir enfin se péter les tympans avec du pur son hard rock. Car qui pour perpétuer le style aujourd'hui ? Il y a bien les Nashville Pussy, American Dog et autres Koritni à conseiller aux amateurs du genre, mais Airbourne, c'est encore autre chose : du classique instantané, du hard rock d'école, limite caricature diront les pisse froid... et ils n'auront pas forcément tort car Airbourne joue à fond la carte de la caricature : riffs qui tuent, solos de guitare systématiques, batterie métronomique, basse bondissante, voix nerveuse et rageuse, textes basiques... La production est quant à elle très (trop ?) propre et rend le disque très accessible au plus grand nombre.

Vous l'aurez compris, inutile de se livrer à une revue de détail des titres, car tout ici est bon, rien n'est à jeter, c'est expéditif, concis, carré, bref... ce disque est une tuerie absolue à s'envoyer en boucle. Et comme le hurlait Bon, « It's a long way to the top if you wanna rock n' roll »... mais Airbourne semble être sur le chemin...
11 commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 février 2010
Le cd d'abord ,là on trouve tout ce qu'il faut pour faire un bon disque de hard rock basique avec une voix eraillée à souhait qui lasse un peu au bout d'un moment si l'on ecoute l'album dans son integralite; sinon arretons là , la comparaison avec AC/DC car là faut pas abuser ils sont bons , jouent à fond leur musique mais ensuite dire que là il y a peut etre la reléve du plus grand du groupe au monde faut pas abuser!!! le dvd "offert" avec , montre un groupe dans son element, la scene; agreable a visionner et je me repete surement; ce n'est pas AC/DC arretons cette comparaison!!! groupe a suivre interressant!!!
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
OK, ils n'ont peut-être pas inventé la poudre, mais ils savent la faire parler. Ca ressemble très très beaucoup à AC/DC mais dans des tempos plus élevés toutefois. L'album tient la route car les compos sont correctes (paroles bas du front évidemment) et l'envie d'envoyer la sauce du groupe, son enthousiasme juvénile, emportent l'adhésion. On sent ici un groupe sincère, qui fait la musique qu'il aime, sans esbrouffe et sans la ramener. C'est donc assez frais, sans autre prétention que l'éclate et ça dépote bien, ce qui est bien ici l'essentiel. Ces gens ont également le bon goût de publier un album de 11 morceaux d'un peu moins de 40 minutes, ce qui est parfait ici.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Premier réflexe : Tiens, des inédits d'AC/DC période « Let there be rock » - « Highway to hell ». Euh, non c'est le 1er Cd d'un jeune groupe, Airbourne.
Groupe australien bien sûr. Et dès lors, la référence à la bande à Bon Scott et Angus Young à leur apogée s'explique mieux.
Mais après quelques écoutes, on peut affirmer que ce n'est pas de la vulgaire copie. Certes, quelques tics vocaux rappellent furieusement Bon Scott, mais ce qui fait la classe de cet album, c'est le son. Ce son du hard des années 70, AC/DC, Aerosmith, Johnny Winter, Free, Scorpions, ...
Cette recette sonore simple, basique, que plus personne ne semblait aujourd'hui capable de pouvoir recréer. Les quatre minots d'Airbourne y sont arrivés. Et même si ce disque ne soutient pas vraiment la comparaison avec les meilleurs des glorieux anciens (il manque dans ce Cd un riff d'anthologie, un refrain imparable, et il y a des progrès à faire au niveau solo de guitare), on tient avec ce « Runnin' wild » le meilleur disque de hard-rock 70's de 2008.
Ce qui n'est quand même pas si mal.
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 février 2008
Très bon groupe australien dans la lignée de AC/DC dans les 70's avec un album tout simplement explosif de bout en bout !Un must !
0Commentaire| 9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 août 2008
C'est un peu la question qu'on est en droit de se poser. 2 frères australiens (le gratteux chanteur et le batteur) montent un Groupe de hard rock tendance boogie, une voix crillarde, des guitares métalliques, un rythme binaire et une musique sans prétention qui vous fait inexorablement taper du pied. C'est un peu tout ça, Airbourne.
Comme ACDC, Rose Tatoo ou (dans une mesure moindre) Midnight Oil, Airbourne s'impose comme l'héritier de ce style dont les Australiens ont un certain savoir-faire. Impossible en l'occurence de ne pas avoir ACDC à l'esprit.

Le problème d'Airbourne et de cet album en particulier, c'est que ça manque cruellement d'originalité : à part 2-3 titres, rien de bien affriolant, et le tout est expédié en 37 minutes et des poussières. Et cette voix... Oula. Autant je suis fan d'ACDC (avec ses deux chanteurs, peu importe), autant là, il va falloir qu'il évolue un peu le jeune O'Keefe... Et quand on voit que la musique manque aussi cruellement d'originalité, on peut se poser des questions quant à la pérennité du Groupe.

Personnellement, j'ai un peu peur que ça fasse un peu pétard mouillé, une belle carte postale qui nous fait surtout nous rappeler qu'ACDC reste un des plus grands groupes de tous les temps (malgré ses défauts inhérents, et en attendant le prochain album), que les Australiens ont la gouaille, mais qu'ils ont aussi du mal à évoluer. Et aujourd'hui, je ne suis pas sûr que cela suffise à Airbourne.

Alors, il vaut sans doute mieux attendre les albums suivants pour se prononcer de manière plus définitive sur le futur d'Airbourne. Reste qu'ils m'ont donné envie de mettre un vieux ACDC dans la chaine, bonne idée, ça.
22 commentaires| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles