undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

10
4,0 sur 5 étoiles
Ram It Down
Format: Téléchargement MP3Modifier
Prix:10,99 €
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

3 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
je ne suis pas un inconditionnel de judas priest de longue date: j'ai découvert le groupe au moment où j'ai commencé à m'interesser au metal, mais c'était l'époque du départ de rob halford, donc je me suis longtemps contenté de painkiller et de euh... la compil' metal works, et puis n'est tout!
ensuite, j'ai bien aimé le furieux jugulator, mais pas le décousu demolition, et, de ci de là, je me suis procuré petit à petit les différents albums du groupe, l'intérêt allant croissant et aujourd'hui j'ai comblé cette lacune dans ma culture metallique.
chaque album du priest est différent de son prédécesseur et de son successeur, sans pour autant qu'il y ait eu de grosse révolution, mais le groupe a su évoluer progressivement et est passé par plusieurs étapes, le rock de stade (british steel) le heavy pur jus (screming for vengeance, defenders of the faith) et aussi le heavy orienté grand public (point of entry, turbo).
avec ram it down, judas fait un peu la synthèse de tout ce que le groupe a fait durant les 80's et a concervé une production claire, puissante et très (trop?) propre sur elle, tout comme sur turbo (moi, j'aime vraiment bien cet album!) mais on sent que le groupe durcit le ton (le groupe prépare-t-il le terrain pour painkiller?).
de très bon titres figurent sur ce disque, comme hard as iron ou encore I'm a rocker, le très heavy monsters of rock se montre inquiétant, un peu comme le très ambiancé et imparable blood red skies, morceau que j'adore et sui me file toujours le frisson (belle performance de rob halford au passage!). même la reprise de johnny b. goode est sympa (oui, j'assume ce morceau "fun").
je pense que ram it down, qui n'a pas trop eu la faveur des puristes, méritent largement d'être réhabilité, ce disque est un parfait représentant du heavy metal tel qu'on le concevait sans les 80's et c'est par conséquent l'un des meilleurs témoin de cette époque.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 18 avril 2014
J'ai acheté cet album... à sa sortie en 33 tours! Après m'être abreuvé de "Priest Live!", j'ai écouté cet Album comme la confirmation de mon gout inaltérable pour le Metal. Je me suis acheté même les partitions guitare en jurant devant Satan qu'un jour je jouerais "Hard as Iron" sans pain... Bon, j'ai déçu Satan, mais j'ai repris cet album en CD suite au décès du Vinyl! Cet album que je sais mal jugé reste pour moi une pièce maîtresse de ma collection.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Si tout au long de sa carrière Judas Priest a pu sortir une poignée d'albums ne faisant pas toujours l'unanimité, "Ram it down" se distingue surtout par son manque de saveurs.
Après Turbo, Les 5 de Birmingham ont donc choisi de revenir à des compos plus classiquement Metal, soit ! Mais pourquoi avoir gardé le même type de production que sur le précédent ? Car si dans ce dernier cas le son se fondait parfaitement aux guitares synthés, il n'en n'est pas de même sur celui là.
En cette année 88, Judas manque en plus cruellement d'inspiration. En effet ! comment ne pas rapprocher "Ram it down" et "Monster of Rock" de "Freewheel Burning" et "Heavy Duty" (tout deux issus du génial Defenders Of The Faith).
Pour le reste, on retiendra pour son originalité, la relecture du "Johnny B Good" de Chuck Berry, ainsi que "Blood Red Skies". Le restant demeurant bien souvent tiède. On tachera également de sauver de ce semi naufrage, les titres "Hard as Iron" et "I'm a Rocker". Histoire d'être indulgent ou de relativiser face a cette déception (la mienne dans tous les cas).

En 1988, Judas Priest nous aurait-il tout dit ? Non ! Le salut viendra du batteur Scott Travis, en lieu et place de Dave Holland. Mais ceci une autre histoire.

10/20
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 5 décembre 2012
Un énorme disque de plus envoyé par le Priest en grande forme : la rythmique est du béton armé qui déboule à 300 chrono sur la plupart des titres ("come and get it"), sauf sur la ballade "blood red skies" ou le très beau hard "i'm a rocker" au riff terrible. Le groupe parvient à transformer l'essai du millésime Chuck Berry en envoyant le titre 'johnny BE goode" sur des territoires sursaturés, essai plus que concluant. Les solos des deux bretteurs d'électricité sont partout, incisifs, puissants, beaux, et rapides à coups de médiator en sweeping! Bref un gros atémi avant la bombe H de l'album suivant, le très puissant "painkiller".
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
6 sur 8 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 4 octobre 2008
Après l'album "Turbo" qui lorgnait vers le hard FM, ce "Ram It Down" marque un retour vers un style plus agressif. Bien entendu, cet album n'est pas aussi dévastateur que son successeur "Painkiller" mais, en dehors des dispensables et faiblards "Love Zone" et "Johnny B Goode",cela reste une oeuvre tout à fait comestible. Par exemple, des perles telles que "Ram It Down", "Heavy Metal", "Come and Get It" et "Blood Red Skies" peuvent rivaliser en qualité avec beaucoup de morceaux plus célèbres contenus dans d'autres albums plus populaires du groupe. A noter qu'il s'agit du dernier album de Judas Priest avec Dave Holland à la batterie et Tom Allom en tant que producteur ...
Quoi qu'il en soit, ne condamnez pas cet album avant de l'avoir écouté car il possède de réelles qualités.
22 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 6 septembre 2014
Super groupe de heavy très connu j'ai presque. Tous leur albums mais spécialisé plutôt dans le black vive le métal !!!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 23 juin 2010
Comme le montre la pochette, le priest revient une nouvelle fois et frappe fort !!
Du génialissime Ram It Down, caractéristique de l'esprit du groupe, au magnifique Blood Red Skies, cloturé par un heavyssime Monsters Of Rock, nous avons ici un excellent Priest.
Le gros son, le chant de Rob, emblématique, les solos / duos de guitare et la reprise en font un classique assurément.

Grand nombre de critiques sont mitigées sur cet album, certes l'album suivant sera très différent et suprême, mais pas du tout dans le même registre ! Ici nous avons un excellent metal / hard rock
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Après le virage FM de "Turbo", Judas Priest tente de remettre les choses en ordre. Malgré de bonnes intentions ("Ram It Down", "Hard As Iron", "Monsters Of Rock"), le disque ressemble à un "Turbo" bis avec de la testostérone en prime, d'où une impression de redite sur "Love Zone", "Come And Get It" ou bien "Heavy Metal"). Le groupe utilise même un subside direct de l'album précédent avec "Blood Red Skies", loin d'être un mauvais titre mais qui ne ravive pas la flamme pour autant. La reprise de Chuck Berry n'apporte rien également.
Au final, je retiens surtout "Hard As Iron", titre puissant qui préfigure l'époque "Painkiller" avec son riff dévastateur et ses solos alambiqués. Les deux bonus sont plaisants également et complètent ce remaster de haute volée sans pour autant revigorer l'image d'un album méconnu.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 7 juillet 2011
Je trouve que cet album est une merveille, dans la pleine période du HEAVY METAL.
En l'écoutant on se rend compte du virage musicale du groupe.
On peu l'écouter du début a la fin.
Ou sélectioner les morceaux géniaux.
Un premier morceau :
RAM IT DOWN voix monstrueuse de rob halford, qui commence l'album et nous en met plein les oreilles.
HEAVY METAL un petit solo d'intro bien metal.
LOVE ZONE C'est la batterie qui fait une belle intro et la voix dévastatrice de ROB ensuite.
COME AND GET IT du pur heavy metal a mid tempo avec une batterie un peu disco.
HARD AS IIRON un pur morceaux bien lourd qui rentre dans la tête.
BLOOD RED SKIES la ballade qui tue et ROB a l'aise dans l'exercice de chant, ca fait partie des ballades cultes du groupe et du metal, qui a bercé ma jeunesse.
I'm A Rocker.
Jhonny B GOODE ou comment reprendre un pur classique du rock n roll et le transformer en joute de guitare.
LOVE YOU TO DEATH
MONSTER OF ROCK ou le mot heavy est a employer pour ce morceau (un peu dans l'esprit Black sab)
Pour conclure y a rien a jeter, l'album a un son très rock, mais on comprends mieux l'orientation et l'album "PAINTKILLER" après, si les fans de metal s'arrête a "PAINTKILLER" ils n'ont rien compris a JUDAS PRIEST et sa discographie de folie, attention j'adore "PAINTKILLER", mais le PRIEST ne se limite pas a cet album et RAM IT DOWN en est la preuve.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 6 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 9 décembre 2007
Après le succès de l'album Turbo (l'album le plus commercial du groupe), Judas Priest choisit de revenir à du heavy métal plus agressif avec Ram It Down. Exit les claviers et le son lêché, place à la double pédale du batteur Scott Travis, aux hurlements de Rob Halford et aux solis de la paire Tipton/Downing qui transcendent les titres comme Ram It Down & Hard As Iron. Ces 2 titres annoncent clairement ce que sera l'absolu chef-d'oeuvre du groupe "Painkiller". Mais, contrairement à Painkiller, le reste de l'album ne suit pas. Il y a certes des morceaux plus sophistiqués qui font mouche (tels Blood Red Skies et Monsters Of Rock) et des morceaux de facture plus classique qui fonctionnent type Heavy Metal et Love You To Death mais la bonne série s'arrête là. La sauce ne prend pas et la reprise de Johnny B. Goode n'arrange pas l'affaire (parfaitement incongrue sur ce disque)... Bref un album inégal, dommage.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Stained Class
Stained Class de Judas Priest
EUR 10,99

British Steel
British Steel de Judas Priest
EUR 10,99

Turbo
Turbo de Judas Priest
EUR 10,99