undrgrnd Livres Fête des Mères Cliquez ici nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Fête des Mères

Commentaires client

4,9 sur 5 étoiles9
4,9 sur 5 étoiles
5 étoiles
8
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 8 octobre 2009
"Sunday At The Village Vanguard", enregistré au club new yorkais Village Vanguard le 25 juin 1961, est issu des derniers enregistrements du mythique trio Bill Evans, Scott LaFaro et Paul Motian. Ce trio a révolutionné l'histoire du trio jazz. Dans ce groupe, les trois partenaires, rompant avec la tradition où contrebassiste et batteur se cantonnaient à un rôle d'accompagnement, se révèlent des complice et se livrent à une véritable « improvisation à trois ». Il y a une synergie constante (« interplay ») entre les trois musiciens. Ces enregistrements du Village Vanguard sont probablement ceux où cet « interplay » entre les trois homme est arrivé à son plus haut point.
Bill Evans fait preuve d'un jeu superlatif dont on soulignera une fois de plus ses qualités essentielles : la limpidité de son toucher, la sensibilité de son inspiration (son swing inné ou son art des ballades) sont constamment en oeuvre chez ce jeune pianiste. L'enregistrement étant public, l'auditeur attentif entenre le bruit des couverts ainsi que des portes par lesquelles sont amenées repas et rafraichissements sans oublier de discrets mais sincères applaudissements à la fin de chaque morceau. Encore un effort d'imagination supplémentaire pour imaginer cet espace enfumé par cigares et cigarettes et vous pénétrez dans l'ambiance de ce célèbre club en 1961.
0Commentaire|8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
50 PREMIERS REVISEURSle 11 décembre 2015
Très occupé, voire obsédé, par la découverte interminable et passionante de la discographie de la musique instrumentale de période dite ancienne (avant 1750), j'ai depuis longtemps délaissé ma passion de jeunesse pour le jazz, y percevant dorénavant trop le versant surfait, stéréotypé, chaotique et narcissique et trouvant peut-être aussi les moments de grâce, réels, trop rares et inconsistents pour être vraiment satisfaisants lors d'une expérience discographique.

Pourtant, ce live au Village Vanguard du trio de Bill Evans, enregistrement mythique et qui mérite vraiment ce statut, fait partie de ces exceptions aux jugements personnels de valeur généraux, sommaires et peu nuancés, énoncés ci-dessus.

Je ne sais pas si ce trio a révolutionné la musique de Jazz, car je ne vois pas qui a bien pu être le digne successeur de ce style (même le trio de Keith Jarrett que j'apprécie et qui doit beaucoup à Bill Evans ne joue pas dans la même catégorie, à mon avis), mais il représente, en général et surtout ici, un sommet de la musique de jazz.

Tout semble si naturel et si essentiel á la fois, chaque instrument est à sa place, en harmonie avec l'autre sans jamais le paraphraser prenant juste soin d'apporter sa pierre à l'édifice. La prise de son, qui certes ne nous épargne pas le bruit des conversations intempestives des spectateurs.

Alors qu'à la fin de sa vie, Bill Evans, toujours touchant mais presque pathétique dans sa recherche de perfection et dans son abandon, aura tendance, comme Thelonious Monk à la finde sa carrière, a tourné en rond, son discours est ici éminent clairement articulé, lisible, éloquent, sensible et essentiel, tourné vers l'avant et surtout tourné vers les autres.

Ce n'est pas le seul album réussi de Bill Evans et du Bill Evans Trio, loin de là, mais c'est celui auquel je reviens le plus souvent, tout comme le Live de Village Vanguard de Sonny Rollins est mon album préféré de ce saxophoniste.

A ce niveau là de classe, et probablement de préparation, cet art de l'improvisation atteint la perfection des compositions classiques avec en plus cette fraicheur et cette magie de l'instant présent, dont les spectateurs n'ont peut-être même pas saisi l'importance sur le coup.

Le(s) Live(s) du village Vanguard faisant aussi partie des réussites de John Coltrane on ne pourra que regretter que mon pianiste de jazz préféré, Thelonious Monk, n'ait pas rendu visite à ce club mythique, à cette époque du début des années 60, une époque de gloire pour le jazz, pendant laquelle cet endroit sembler transcender les grands Jazzmen (où peut-être se préparaient-ils spécialement bien?).
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 avril 2014
Tout y est. L'ambiance, la précision, la liberté, le touché. En fermant les yeux on est habité par la musique. Malheureusement, cet enregistrement passe souvent pour une "musique de fond'. Non, a écouter fort, dans son fauteuil !

Un incontournable.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 août 2011
Ce disque est un P... de chef d'oeuvre où Bill Evans et ses deux compères révolutionnent l'art du trio (avec piano). Rigueur, liberté, beauté, dialogue incessant entre les trois protagonistes, swing subliminal,Bill (pour avoir écouter et jouer Ravel et Debussy) réinvente en outre l'harmonie du Piano Jazz. Bref, un disque à emporter sur une île déserte et à écouter .... religieusement.
0Commentaire|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 janvier 2010
Un des meilleurs disques de Bill Evans de la grande époque (LE trio avec Scott LaFaro et Paul Motian). Une cohésion magnifique (celle qui fera cruellement défaut aux nombreux trios suivants du pianiste, notamment ceux des années 70 !) pour cette collection de standards haut de gamme ("My foolish heart", "My Romance", "Solar", "All of you", "I loves you Porgy") agrémentés de deux titres du regretté Scott LaFaro ("Gloria's step" et "Jade visions") ainsi de ce qui restera sans doute comme la plus belle composition du pianiste, "Waltz for Debby" ! Bref un trio en état de grâce pour cet enregistrement au Village Vanguard et un des "indispensables" du pianiste (avec "Portrait in Jazz", "Explorations", "Everybody digs Bill Evans", "You must believe in Spring", "I will say goodbye", etc...). De plus, les audiophiles apprécieront un son tout a fait correct et une excellente définition des instruments pour un enregistrement datant de 1961. A commander sans attendre !!
2626 commentaires|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 septembre 2015
Bill Evans Trio délivre une performance qui envoie cet album au rang des oeuvres incontournables, alliant technicité et musicalité.
De l'excellent jazz, précis et précieux, comme si chaque note, chaque composante rythmique, chaque nuance, était une facette d'un diamant taillé avec précision et délicatesse.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 août 2015
Exceptionnel enregistrement de B.Evans.Indispensable dans chaque cédéthèque.Un interprète au firmament de son art.Pour apprécier plus encore ce chef d'œuvre une écoute au casque apportera l'excellence de l'interprétation .
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 avril 2013
J'aime Bill Evans pour son "toucher de piano", on dirait que ce n'est plus un instrument de percussions sous ses doigts. Sur l'autoroute, un peu fort et on est sûr de ne pas dépasser la vitesse limite.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Muy buen disco. Me gusta la música de Bill Evans y este era uno de los discos que me faltaban.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

5,49 €
8,99 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)