undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,3 sur 5 étoiles83
4,3 sur 5 étoiles
Format: Téléchargement MP3|Modifier
Prix:9,99 €
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 23 mai 2004
Après un album riche et complexe (And Justice for all...), Metallica, dont la célébrité commence à poindre, prend un virage musical. Qu'importe le rôle qu'aura joué Bob Rock dans cette évolution, l'extraordinaire réussite du Black Album lui incombe pour une bonne partie.
La rencontre entre le producteur (qui n'avait jamais officié dans le metal auparavant) et le groupe se fait pendant la tournée de Justice. Bob leur affirme modestement que même si leur musique est de qualité, ils n'arrivent pas à capturer en studio la puissance de leurs morceaux. Le rendez-vous est donc pris, la relation va s'avérer fructueuse.
Ce cinquième album se concentre davantage sur l'efficacité que les précédents. Pas d'instrumentaux de huit minutes, ni de compositions alambiquées : couplet/refrain, couplet/refrain, solo, couplet/refrain. La réussite tient au final à l'excellence des riffs et des compositions, aux progrès d'Hetfield au chant et à la production titanesque. Le son s'avère d'une puissance inégalable, il reste difficile de croire que cette album est sorti en 1991 tant il est intemporel.
Enter Sandman est un classique du groupe, au riff mémorable. Sad but true est incroyablement heavy, The Unforgiven et Nothing else matters sont de superbes ballades, sans compter toutes les autres chansons qui sont chacune des perles, même pour les moins connues (Struggle Within, The God that failed,...).
Si au final Metallica signe un chef-d'œuvre, il est vrai que le disque n'explore pas de terrains vierges au regard des 4 précédents. L'accusation de « dérive commerciale » par certains fans tient donc plus à leur volonté de s'identifier à une musique underground et de se détacher de la masse. Faux procès donc : Metallica signe ici bel et bien une perfection.
0Commentaire|28 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Metallica effectue un virage conséquent en 1991 avec le black Album en abandonnant son speed metal débridé et percutant qu’il produisait encore 4 ans plus tôt avec l’album …And Justice For All sorti en 1988. Et Voilà donc ce fameux 5ème album tant décrié, mais pourquoi donc ? le groupe a changé de style, il ralentit le tempo, crée des mélodies imparables, reste dans un registre bien lourd et puissant, Kirk Hammet nous comble avec des solos de guitare travaillés et plein d’effets, la section rythmique, précise et percutante soutient solidement l’ensemble et James Hetfield n’a jamais chanté aussi bien. Alors, que demande le peuple ? Comment ne pas vibrer à l’écoute des ces titres imparables que sont « Enter Sandman » « « Sad But True » « The Unforgiven » ou le superbe « Nothing Else Matters » ! Metallica a élargi son public, perdu les inconditionnels du speed metal mais a gagné les amateurs d’heavy rock costaud et original, il s’est remis en question avec raison et confirmera son potentiel créateur avec les albums suivants « Load » et « Reload ». Un superbe album au son excellent produit magnifiquement par le canadien Bob Rock qui s’est aussi occupé de Mötley Crüe, Bon Jovi, The Cult et bien d’autres… (12 titres /62mn39).
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 décembre 2011
Je ne vais pas faire d'analyse approfondie. D'autres l'ont sûrement faite avant moi.
Je dirai juste que j'aime les 4 premiers opus de MetallicA et j'aime autant ce Black Album. Oui il est différent mais cet album est un mythe, tout comme le groupe.

Vous aimez MetallicA ? Vous aimez le Metal ? Alors vous aimerez obligatoirement cet album.
Comment ne pas tomber sous le charme d'un Unforgiven ou d'un Wherever I may roam ?...

Metal up your ass !
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
1000 PREMIERS RÉVISEURSle 24 décembre 2010
Que dire sur un album sur un album qui à bercé vos années colléges?et continuera à bercer sans doute le restant de vos jours...si ce n'est que ce disque est absolument incontournable dans toute disco'metal qui se respecte.Je comprends que ce disque est dérouté les die-hards à sa sortie(moi méme quand j'ai entendu"kill em all", pour la premiére fois,je me suis demandé si c'était le méme groupe),mais quel claque!!!!Commençant par le saignant"enter sandman",et le presque doom"sad but true"(ma préférée du disque)...ces 2titres donnent le nouveau ton de metallica,plus lourd,moins trash(du coté des influences on penche plus du coté de sabbath,que de motorhead comparé à la sainte quadrilogie,de kill à justice)...mais quel émotion et quelle puissance qui se dégage de ses 12titres,c'est bien simple il n'y a rien à jeter,il n'y a que du bon,de l'éxcéllent,du magnifique,du grandiose!!!Juste pour situer l'ambiance de ce"back in black"de metallica,ressentez donc l'émotion qui vous prendra lors de l'écoute de"nothing else matters",et à l'envie de taper du pied à en péter le plancher sur"of wolf and man",et vous comprendrez...l'un des plus grands albums de metal de tous les temps.ni plus,ni moins.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 septembre 2013
Metallica a atteint avec le Black Album le sommet du métal et quand on arrive au sommet de son art il est très dur de ne pas ensuite sombrer dans des errances qui ne sont pas du goût de tous. Non, les albums précédents n'étaient pas meilleurs ! Oui certains morceaux des albums précédents l'étaient mais jamais auparavant ni jamais après un album de Metallica n'a été aussi cohérent, aussi plein et vibrant à l'unisson de chacun de ses titres. Le Black Album c'est le chant du cygne d'un groupe devenu mythique et qui a ensuite eu du mal a se réinventer mais qui trône toujours au sommet du métal. Comment renier ceux qui nous ont inspiré a devenir ce que nous sommes ? Qui renierait-on ensuite si ce n'est nous-même ?
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 août 2015
Avant de vraiment m'intéresser à ce groupe, je pensais que le black album était l'album le représentatif du groupe. Du coup c'est le premier que j'ai acheté. Finalement pas du tout déçu, il y a de supers morceaux, aussi bien des morceaux violents que des ballades des morceaux bien cools aussi comme My friend of misery. Après en écoutant plusieurs albums du groupe, on se rend compte de l'évolution suite aux premiers albums, c'est moins violent, moins thrash mais pas forcément moins bon, juste différent. J'apprécie cet album autant qu'un MOP par exemple mais il faut savoir ce qu'on a entre les doigts, ce n'est pas les met's du début de carrière, une bonne prod' par contre et un album quand même très célèbre !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
je dois reconnaitre que j'ai découvers metallica, ainsi que le metal par la même occasion, avec cet album et que je l'ai apprécié tout de suite. il faut dire que ce black album comporte des tubes immédiatement accrocheurs et qu'à sa sortie, c'était l'album qui a aussitôt placé le heavy metal dans la case grand public (remember la pub "metallica c'est ça!" avec nothing else matters en fond sonore)et qui m'a donné instantanément envie de me plonger rétrospectivement dans la discographie du groupe.
et là, le choc! les quatre premiers albums sont plus difficiles d'accès mais ô combien plus enivrants!
alors, j'ai arrêté de boire du panaché avec le black album et me suis lâché sur les grands crus précédents. ouais! parce que le panaché c'est de l'alcool tout de même mais avec de la limonade alors ça passe bien et c'est pas trop méchant. ouais!
eh bien, metallica et son black album c'est tout pareil: ils ont arrondi les angles et formaté leur musique pour la rendre plus présentable (on appelle ça évoluer, murir, grandir ou encore vouloir ne pas se répéter et passer un cap, etc... blah blah blah et je vous vends des encyclopédies par palettes entières)) mais metallica a perdu au passage ce petit quelque chose qu'on appelle le génie et qui ne reviendra plus.
donc, le black album, c'est sympa mais c'est pas le meilleur disque de metallica. d'ailleurs par la suite le groupe s'est mis à l'eau plate avec les bouses infâmes et indignes que sont load et reload, st anger étant quant à lui une bien triste farce.
donc ce black album est encore à ce jour le dernier produit acceptable sur le plan musical mis sur le marché par l'entreprise metallica & co.
77 commentaires|23 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 mai 2004
Cet album est simplement historique. En effet il y a le metal avant et aprés le Black album car ce disque exposa le Heavy à un public plus large et ouvrit bien des portes pour de nombreux autres groupes tout en inspirant une multitudes de musiciens. Metallica voire le Metal ne serait pas les mêmes aujourd'hui sans le Black Album. Les morceaux sont excellents et variés. Du lourd avec Sad but true, du classique avec Sandman et Wherever I may Roam, encore que du bon avec Holier than thou, Of Wolf and Man, Through the Never, The God that Failed... La production est la meilleure jamais rélisée sur un album de metal, Hetfield chante vraiment, les solos bien construits...Rien à redire, il vous le faut; ça fait 12 ans que je l'écoute et je ne m'en lasse pas.
0Commentaire|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 juillet 2003
Fans de Metallica, que penser d'un album dans lequel même les chansons les moins bonnes sont excellentes?
Excellente voix de Hetfield, batterie puissante, plus simple que dans les 4 premiers albums, mais d'une efficacité remarquable. Kirk Hammett a un son de guitare absolument génial (écoutez donc Wherever I may roam!!!) et la basse de Newsted, quasiment inaudible dans ...and Justice for All apporte enfin une lourdeur délectable au son de cet album, et soutient magnifiquement la guitare rythmique de Hetfield.
Le changement dans cet album vient d'une différence rythmique : des chansons moins rapides (difficile de faire plus rapide que Motorbreath!!!) mais surtout beaucoup plus lourdes (Sad but True est le meilleur exemple) et enfin on se demandait si les 4 Horsemen pourraient écrire une autre chanson "douce" depuis Fade to Black : voici Nothing Else Matter!
Et pour finir en beauté, une bonne claque, the Struggle Within, excellente chanson enmenée sur un cadence déchaînée, une chanson peu connue et qui n'a jamais été jouée en live, soupir!
Mais inutile de vous allécher sur les megatubes de l'album (Enter Sandman entre autres) je vous laisse le plaisir de les découvrir!
Pas étonnant que cet album figure en Angleterre parmi les 100 disques les mieux vendus au monde! Incontournable pièce de Heavy Metal!
VOUS NE POUVEZ PAS CONNAITRE METALLICA SANS LE BLACK ALBUM!!!
0Commentaire|10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 avril 2016
Tous les commentaires sont élogieux...justifiés...biens vus

Un point qui mérite d'être souligné : nous serons tous punis ! Le bigot exècre cette musique...

Vous pensez pourrir en Enfer ? Erreur...Le Paradis possède une Section Métal...Là on rééeduque...

Prenez Maître Lemmy...Il apprend tous les jours de sa Mort à boire de l'Eau Bénite, à fumer l'encens et la Myrrhe, à consommer de l'Hostie en lieu et place et à chanter "Veni Creator" 7/7, 24/24...

Allez, on vit plus dangereusement que ce qu'on croit, Sista and Bro...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)