Commentaires en ligne


14 évaluations
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un grand disque
Je me souviens de ma surprise à l'époque quand j'ai découvert cet album. Il est le pilier central de la Cure discographie, selon moi. Smith l'avait conçu selon ses dires à 50% best of de l'ancien répertoire mi dark, mi pop ; et à 50% expérimental et exotique, ce qui devait constituer la base du futur de Cure.
On...
Publié il y a 18 mois par Amazon clientèle

versus
Aucun internaute (sur 2) n'a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Pas le meilleur
Ca reste les CURE! C'est un album qui est plein de classique
tout comme tout les albums des CURE! Après l'année 87 est creuse
niveau musicale donc prenons ce qu'il y a de bon a prendre!
Publié il y a 9 mois par le ptit math


‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un grand disque, 14 décembre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Kiss Me, Kiss Me, Kiss Me (CD)
Je me souviens de ma surprise à l'époque quand j'ai découvert cet album. Il est le pilier central de la Cure discographie, selon moi. Smith l'avait conçu selon ses dires à 50% best of de l'ancien répertoire mi dark, mi pop ; et à 50% expérimental et exotique, ce qui devait constituer la base du futur de Cure.
On retrouvait donc la brutalité de "The top" avec "The kiss", voilà un exemple de "mieux" qu'auparavant ; ou le réchauffé de "Pornography" avec "All I want" ou "Torture" en popy et quelque peu autoparodique, mais toujours bon et finement ciselé.
Un mixage inédit pour l'ensemble qui sonne opératique et rampant, colossal avec une voix noyée ; cela tranchait avec les sons d'époque.
Effort collectif, axé batteries/guitares, il est clairesemé de claviers parfois très cheap qui font sourire et provoquent un plaisir enfantin jouissif.
Pour le futur Smith nous avait donc alléché avec des pièces instrus fantastiques : "Snakepit", "If only"... des influences black Music Motown "Why", funky "Hot", jazzy "Like cockatoos". Surtout au niveau du texte, Smith crée sur un ton nouveau un texte guerrier sur "Fight".
Beaucoup de choses excellentes encore telles que "Just like heaven" biensûr et "How beautiful" pour lequel Smith écrit un excellent texte, etc...
Quelques rares fans pensent qu'il s'agit là du chant du cygne de Cure, qui va par la suite finalement faire le choix de réécrire inlassablement son répertoire au lieu d'innover comme parfois ici.
Biensûr si ce n'est pas faux, Smith fera davantage le choix d'enrichir son répertoire sans en effet éviter d'expérimenter vraiment vers d'autres horizons musicaux que le sien propre.
Un disque indispensable pour les fans, parfois exaspérant pour les non initiés qui lui préfèreront le précèdent ou son suivant.
Bonne écoute.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


12 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 le meilleur album "pop" de Cure !, 18 juin 2001
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Kiss Me, Kiss Me, Kiss Me (CD)
Kiss me est pour une fois le résultat trés réussi d'un effort collectif du groupe Cure. Cela se voit par l'étonnante diversité des morceaux: le tres heavy The kiss , l'éxotique If only tonight ... , le franchement déjanté Icing sugar , le trés pop the perfect girl. tout cela s'enchaine avec plus ou moins de conviction mais l'abum contient aussi de nombreux tubes : le génial Why can't I be you ,le chef d'oeuvre Just like heaven (la meilleure chanson pop des 80's ??!!) ou bien le frappadingue hot hot hot !!! en bref un album tres joussif de diversité , tres influencé par le psychédélisme (the snakepit) et l'exotisme... donc trés vénéneux ! a consommer sans modération ....
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


10 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 De la pure pop "curesque"., 10 mai 2004
Ce commentaire fait référence à cette édition : Kiss Me, Kiss Me, Kiss Me (CD)
Kiss me kiss me kiss me est sans doute l'album le plus pop que Cure ait jamais fait, le plus éclectique aussi, sans doute parce qu'il est le fruit, une fois n'est pas coutume, des influences de tous les membres du groupe. Ce disque, plutôt accessible, enchaîne pas moins de 17 titres aux styles extrêment variés, qu'ils soient très rock et torturés (l'excellent The kiss, Snakepit, All I want, Shiver and shake, Fight), plus mélancoliques (If only tonight we could sleep, How beautiful you are, les très émouvantes One more time et A thousand hours), ou tout simplement pop (les perles Catch, Why can't I be you, Just like heaven). Trop simplement pop diront certains, peut-être un tantinet inabouties, en particulier The perfect girl, exagérément minimaliste, aussi bien dans la musique que le texte. Dans l'ensemble, il se dégage de Kiss me une ambiance "estivale", baignée d'une certaine sérénité, d'une certaine joie de vivre (l'utilisation des trompettes sur Torture, Hot hot hot !!! et Hey you !!!, malheureusement évincée de la version CD par manque de place, et donc uniquement présente sur cassette). Néanmoins, on reste tout de même dans le très haut de gamme niveau pop (parce que bon, il faut pas déconner, c'est quand même Cure) : il s'agit sans doute de la meilleure des années 80. Un disque parfait pour les vacances, et très bon pour remonter le moral en hiver.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Très grand album, 5 juin 2015
Par 
Renaud G. - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Kiss Me, Kiss Me, Kiss Me (Album vinyle)
Après des années, je me repenche sur ce disque incroyable. Avec le recul, c'est indéniablement un grand album, injustement relégué en arrière dans la discographie volubile du groupe.

"Trop pop, trop confus, trop commercial, trop...", les critiques ne manquaient pas lors de sa sortie et les vieux fans enrageaient, un peu comme à chaque nouvel album, en fait. Sauf que, la tournée qui a suivi a remis tout le monde au diapason. Cette tournée correspond à l'époque à laquelle the Cure était à son apogée sur scène, délivrant une énergie peu commune. La formation reste pour moi la plus percutante de l'histoire du groupe. Tout le monde est là, ce sont les meilleurs musiciens qui ont joué dans the Cure :

Robert Smith : chant, guitare
Simon Gallup : basse
Laurence Tolhurst : claviers
Boris Williams : batterie, percussions
Porl Thompson : guitares, claviers, saxophone

Lors de leur passage à Bercy, The Kiss, l'apocalypse sonore qui ouvre l'album, ouvrait aussi le bal, et le mur de son qui s’abattit sur le public a mis les 17000 personnes présentes à genoux. Le concert de 3h30 qui suivit ne laissa personne indemne. The Cure est un immense groupe de scène.

Ce qui fait la richesse et la singularité de cet album est qu'il est le résultat d'un effort collectif du groupe; c'est sans doute le seul de Cure pour lequel cela peut-être dit de la sorte. Cela explique la diversité des morceaux et des atmosphères musicales qui s'y trouvent. Passer de All I want à Hot Hot Hot sans transition, peut provoquer des anévrismes !

Certes c'est très pop, mais une pop qui s'étend du jazz au punk-rock sombre, en passant par des balades sirupeuses et du funk déjanté. Les parties de guitare de Porl sont tout simplement hallucinantes sur cet album (réécoutez Hot hot hot, Shiver and Shake, all I want...).

Kiss Me est pour pour moi un très grand album au cœur d'une discographie échevelée.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4.0 étoiles sur 5 The Cure - Kiss me, Kiss me, Kiss me, 16 février 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Kiss Me, Kiss Me, Kiss Me (CD)
Septième album des Cure, Kiss me, Kiss me, Kiss me paraît en mai 1987 sous la forme d'un double vinyle. Il démarre en prenant le contre-pied du précédent opus, avec The Kiss et son introduction de presque quatre minutes aux guitares massives, poursuit cette veine pendant trois morceaux magnifiques, jusqu'à If Only Tonight we Could Sleep et son intro au sitar de synthèse, prélude à un poème sentimental dont Robert a le secret… Puis cela devient simpliste avec des hits téléphonés comme Why Can't I Be You ? et Just Like Heaven, qui cartonnent aux États Unis et durant lesquels on peut penser à autre chose, car ce disque est suffisamment nourri pour satisfaire tous les appétits, et l'on n'en a jamais assez de réentendre le souterrain The Snakepit, l'attente lente de A Thousand Hours ou le chaos acoustique de Like Cockatoos… C'est avec cet album que j'ai vraiment découvert les Cure, pour lequel je conserve une grande tendresse. Sur sa célèbre pochette, on voit les lèvres de Robert Smith en très gros plan, comme une déclaration d'amour avant la rechute imminente, aussi incroyable qu'inespérée…
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Ah les remasteurisé, 9 décembre 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Kiss Me, Kiss Me, Kiss Me (CD)
KISS ME dans toute sa splendeur.

Une version MP3 a télécharger, c'est juste bon pour un baladeur de mauvaise qualité ...

Et un intru s'est glissé dans la liste donc si comme moi vous aviez l'habitude des numéros de chansons, c'est mort.

A partir de la 8,il faut incrémenter.

SINON L ALBUM EST TOUJOURS AUSSI BON ! ! !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 GLOSS !, 16 mars 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Kiss Me, Kiss Me, Kiss Me (CD)
Nostalgie quand tu nous rattrape , celui qui à connu rapidement a certainement oublier , faut juste acheter fermé les yeux est nous voila revenu dans un disque très multiple dans le son , avec un grand S .
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Made in France, 13 novembre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Kiss Me, Kiss Me, Kiss Me (CD)
Devenus incontournables sur la scène musicale mondiale, les CURE en 1987 ont exposé leur dernier né en mai de cette même année. Attendu avec impatience par un public grandissant depuis leur explosion médiatique un an plus tôt!
Petite surprise! Le groupe reste inchangé! Ca peut faire sourire, mais le turn over était assez répandu jusque-là! Seul Roger O'donnel, ex-claviériste des PSYCHEDELIC FURS, s'adjoindra au groupe pour assurer la tournée à venir afin de palier aux lacunes d'un Laurence Tolhurst s'impliquant au strict nécessaire. Ceci préfigurant le clash à venir.
Sorti en tant que double 33T à l'époque, "Kiss me, kiss me, kiss me" est ce qu'on appelle un "assez bon album"! Hétéroclite dans son ensemble, il a la particularité de ne contenir aucun véritable tube. Ceci dit quatre singles en ont été extraits! Si "Just like heaven" (#39 Fr. Nov. 87) et son légendaire riff de guitare marquant à jamais une célèbre émission rock des 80's était en tout point de vue un choix judicieux, "Why can't I be you" (#29 Fr. Juin 87) était lui beaucoup plus décevant. Quant à "Catch" et "Hot hot hot!!!" on y parle plus d'anecdotes au vu de leurs classement dans les charts internationaux.
Non, de fait, les meilleurs morceaux se font plus dicrets à l'image d'un "How beautiful you are", d'un "Like cockatoos" ou d'un "Torture"! On peut également y rajouter "Fight" et "Icing sugar".
Du côté des déceptions (oui il y en a!) difficile d'omettre "The perfect girl" assez irritante, "Shiver and shake" un peu trop métal dans un disque pop et "Snakepit"
Album le plus pop du groupe avec tout ce que cela engendre!
6,5/10*
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Pop stars, 22 septembre 2001
Par Un client
Ce commentaire fait référence à cette édition : Kiss Me, Kiss Me, Kiss Me (CD)
Pour moi, Kiss Me, Kiss Me, Kiss Me est sans doute l'album le plus "abordable" des Cure. Celui par lequel on peut decouvrir leur musique avant de s'aventurer vers des terres plus complexes. C'est aussi l'album ou Robert Smith et ses acolytes avouent leur faiblesse, a savoir un amour inconsidere pour des melodies simples et acidulees que nombre de pop stars n'auraient pas renie.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un des meilleurs!!!, 25 novembre 2009
Par 
Le Monnier "PINKY" (Bayeux, Françe) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Kiss Me, Kiss Me, Kiss Me (CD)
C'est ce disque qui résume parfaitement toute la musique de The Cure. Aucun morçeau ne se ressemble, on enchaine des grosses tueries ("The kiss", "If only tonight we could sleep", "The snakepit", "One more time"...) avec des petits morçeaux pop pas mauvais du tout ("Catch", "How beautiful you are...", "Just like heaven", "Hot hot hot!!!", "The perfect girl"). Pas ou très peu de remplissage (à la rigueur sur "Thousand hours"), mais c'est mieux qu'un truc tout compact comme "Pornography". Il y a des grands moments de rock ("Hey you!", "Silver and shake"), la guitare indienne envoutante de "If only tonight...", les exotiques "The snakepit" (Un peu redondante quand meme!), "Like cockatoos", le psychédélique "One more time", les pop "Catch", "Why can't I be you", "Just like heaven" ("How beautiful you are..." est un des grands moments du disque, bien meilleure que "Just like heaven"), il y a aussi des grands moments, comme "Icing sugar", avec sa batterie énervée, "Fight", totalement déglinguée, mais pour moi, LE grand monument est "The kiss", avec sa guitare torturée, qui fait partie des 5 meilleures chansons de Cure. Si vous ne devez en avoir qu'un, c'est celui-là! (Vous avez le droit d'hésiter avec "Disintegration").
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit