Commentaires en ligne 


9 évaluations
5 étoiles:
 (6)
4 étoiles:
 (2)
3 étoiles:
 (1)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 On ne s'en lasse pas
Claudio Scimone en Italie, à l'image de Jean François Paillard en France, a été dans les années 60 et 70 un des pionniers de la résurrection de la musique baroque jouée de façon "authentique", après la génération romantique de chez Deutsch Grammophon.

Pour les mélomanes ayant la quarantaine...
Publié le 21 mai 2012 par Henrard

versus
Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Boite cassée à l'arrivée
Le boitier est cassé à l'arrivée, et cela ne semble pas venir de la poste, car le paquet n'avait aucune trace de choc ou écrasement. ça doit venir de l'origine de l'envoie.
Publié il y a 17 mois par Schaub


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 On ne s'en lasse pas, 21 mai 2012
Par 
Henrard "ivan henrard" (france) - Voir tous mes commentaires
(COMMENTATEUR DU HALL DHONNEUR)    (TOP 50 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Vivaldi : 4 Concertos pour mandoline RV 93, RV 425, RV 532, RV 558 (CD)
Claudio Scimone en Italie, à l'image de Jean François Paillard en France, a été dans les années 60 et 70 un des pionniers de la résurrection de la musique baroque jouée de façon "authentique", après la génération romantique de chez Deutsch Grammophon.

Pour les mélomanes ayant la quarantaine comme moi, nous avons été émerveillés avec les 33 tours puis les cassettes audios de Scimone sortant de l'ombre les nombreux concertos du prêtre roux en leur redonnant leur italiannité et leur dynamisme, jusqu'alors englués dans le jeu d'orchestres pléthoriques et lourds plutôt germanisants. N'oublions pas quà son époque pas si lointaine (années 90), Scimone recevait régulièrement des diapasons d'or pour ses interprétations des opéras de Vivaldi, en particuliers "Catone in Utica".

Alors certes le temps passe vite et aujourd'hui on se référera plutôt à Pinnock, Biondi, Spinosi, carmignoli et leurs fabuleux ensembles pour écouter Vivaldi. Les oreilles habituées à ces sonorités là auront peut être du mal à retrouver un Vivaldi convaincant chez Simone.

Ce disque à petit prix est un superbe hommage à Scimone et à une époque, au travail des musici, ensemble splendide qui joue son Vivaldi avec coeur et enthousiasme.

Il rend avec jubilation toute sa puissance harmonique à ce recueil de concertyos pour mandolines si irrésistiblement vénitiens, les mouvements lents étant ici une invitation à la rêverie bercée par les gondoles sur des lagunes embrumées d'où émergent les silhouettes fantômatiques des palazzi .
Cela change de la brutalité et des rythmes parfois incongrues de interprétations "historiques ou baroqueuses outrancières.

C'est à ce titre là qu'il faut se procurer ce disque et en connaissance de cause.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


8 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 De bien sympathiques enregistrements, 23 février 2012
Par 
Patrick Gdt "Patrick Gdt." (Paris France) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 500 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Vivaldi : 4 Concertos pour mandoline RV 93, RV 425, RV 532, RV 558 (CD)
Claudio Scimone et I solisti veniti avaient déjà enregistré ces concertos chez Erato dans des prises des années 70 qui avaient enchanté les mélomanes de l'époque, tant la redécouverte de ces partitions de Vivaldi réveillait le paysage baroque italien. On reprochait à ces versions originelles de Scimone leur caractère un peu scolaire et académique, loin des standards du baroque tels que compris aujourd'hui.
Le présent CD groupe des enregistrements de juillet 1983 au Teatro olimpico de Vincenza.
Dès les premières mesures du RV 532, on retrouve le style enjoué de Scimone et son interprétation assez "légère" et peu intériorisée de ces pièces.
La différence profonde vient du jeu des solistes, très lisible dans les Andante et largos des divers concertos. Hormis quelques hésitations dans le largo du RV 425, leur jeu, surtout celui des mandolines (Ugo Orlandi et Dorina Fratià) est époustouflant. La technique de prise de son ayant évolué, on parvient à entendre la vibration des cordes comme si elles étaient toutes proches, tout cela sans effet d'amplification ou de surexposition par rapport à l'ensemble orchestral.
Le RV 558 est un pur chef d'oeuvre dans lequel Scimone s'est laissé porter davantage par la partition à laquelle il parvient à donner une puissance émotionnelle jusqu'alors absente.
Pour finir, un joyau pur : le largo du RV 93 où Ugo Orlandi à la mandoline, exprime par son instrument, des tonalités aussi belles que rares, et profondément émouvantes.
A ce prix doux, ce CD est un cadeau, qui pourra venir se surajouter à une version Scimone précédente mais surtout servira de contrepoint utile à une version Biondi très différente.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Une belle gravure, 9 décembre 2012
Par 
Philomèle (France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 50 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Vivaldi : 4 Concertos pour mandoline RV 93, RV 425, RV 532, RV 558 (CD)
S'il y a un Vivaldi de Scimone à conserver et à continuer d'écouter, outre son "Orlando furioso" avec Marilyn Horne, c'est bien ce disque avec mandolines, qui enchanta nos jeunes oreilles à sa sortie en 1983. En effet, les deux concerti pour mandolines RV 532 et RV 425 ont la particularité de faire entendre souvent l'instrument soliste presque sans accompagnement, ou sur fond de pizzicati, ce qui fait oublier la lourdeur évidemment un peu démodée de l'orchestre. D'ailleurs, la prise de son exceptionnellement limpide de Yolanta Skura pour Erato permet de profiter pleinement de l'excellente prestation des deux solistes. Pour ces deux concerti, cette version reste aujourd'hui une référence. Pour le concerto "à nombreux instruments" RV 558, on pourra préférer aujourd'hui Spinosi, et le Giardino armonico pour le concerto de chambre RV 93 (en réalité pour luth), mais il n'est que justice que ce disque garde sa place dans notre discothèque et dans notre coeur.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Un enregistrement historique, certes peut-être dépassé mais si attachant !, 4 janvier 2012
Par 
Suprêmes classiques (Paris, France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Vivaldi : 4 Concertos pour mandoline RV 93, RV 425, RV 532, RV 558 (CD)
Oui, oui, c'est vrai, il y a mieux, plus historiquement informé, plus beau instrumentalement, plus dynamique, mieux enregistré dans ces concertos pour mandoline que les Solisti Veneti de Scimone, si l'on se tourne du côté d'Il Giardino armonico, ou encore de la superbe version Lislevand, ou de celle plus sage mais non moins belle de Paul O'Dette.

Et pourtant ! Cet enregistrement-là, sorti pour la première fois en 1980, n'a pas été pour rien l'un des best-sellers vivaldiens absolus jusqu'aux années 1980. D'abord, Scimone et ses musiciens ont véritablement sorti des placards ces partitions (parmi les sommets de Vivaldi en termes d'imagination, de couleurs, mais aussi de perfection formelle). Ce disque permit donc de les entendre pour la première fois à plusieurs générations de mélomanes.
Ensuite, rien n'est ici honteux et si cette interprétation est dépassée du point de vue « scientifique » par d'autres plus récente elle n'est en rien incorrecte. Et le talent des interprètes est ici de lire Vivaldi avec la conscience de défenseurs zélés, et un goût toujours infaillible. C'est pourquoi, même dépassés ces lectures sont toujours aussi attachantes et n'ont en réalité pas pris une ride.

Pour aller plus loin dans cette vogue interprétative qui marqua une époque on peut aussi se procurer le gros coffret Concertos & Sonates des Solisti Veneti, dont font partie les concertos pour flûte avec Rampal et les concertos pour hautbois avec Pierre Pierlot. Ne pas oublier aussi l'Orlando Furioso tout aussi daté et pourtant captivant, et puis Marilyn Horne, Victoria de Los Angeles, Niccola Zaccaria, excusez du peu !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 un vieux rêve..., 14 octobre 2011
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Vivaldi : 4 Concertos pour mandoline RV 93, RV 425, RV 532, RV 558 (CD)
Cela faisait 34 ans que je recherchais le concerto pour mandoline RV 532 andante sans jamais avoir eu l'occasion de le réécouter depuis sa 1ère écoute en 1978 ! Ce concerto à meubler des nuits de tristesse et de désespoir. Je l'entendais par la fenêtre tous les soirs sans savoir de chez qui venait le son, mais je n'ai jamais oublié les notes; je suis musicien ! Merci Amazon !!!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 splendide !, 19 mars 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Vivaldi : 4 Concertos pour mandoline RV 93, RV 425, RV 532, RV 558 (CD)
Ce cd est fantastique: on y trouve le meilleur de Vivaldi: pétillant, il vous emmène aux portes du Ciel !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Vivaldi, 18 mars 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Vivaldi : 4 Concertos pour mandoline RV 93, RV 425, RV 532, RV 558 (CD)
Je ne suis pas une mélomane avertie, mais la musique de Vivaldi, sa légéreté, sa fantaisie me fait rever de l'Italie.La mandoline c'est un vrai bonheur!!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Vivaldi, 2 août 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Vivaldi : 4 Concertos pour mandoline RV 93, RV 425, RV 532, RV 558 (CD)
Je ne vous cacherai pas que j'ai un faible tout particulier pour Vivaldi...la musique baroque c'est mon dada, et ce CD avec les concertos pour mandolines est un "must" pour les amoureux de la musique baroque..quelle merveille..a ne rater sous aucun pretexte...!!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Boite cassée à l'arrivée, 5 mars 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Vivaldi : 4 Concertos pour mandoline RV 93, RV 425, RV 532, RV 558 (CD)
Le boitier est cassé à l'arrivée, et cela ne semble pas venir de la poste, car le paquet n'avait aucune trace de choc ou écrasement. ça doit venir de l'origine de l'envoie.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Vivaldi : 4 Mandolin Concertos - Apex
Vivaldi : 4 Mandolin Concertos - Apex de Dorina Frati and Claudio Scimone Ugo Orlandi
Acheter l'album MP3EUR 7,99
Ajouter à votre liste d'envies Voir les options d'achat
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit