undrgrnd Cliquez ici RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres


Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

3 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Nombreux sont les interprétations sur instruments anciens de ces trois incontournables opus du répertoire baroque.

Ces trois concertos pour violon de Bach (BWV 1041, 1042 et 1043), marquent l'apothéose d l'art du concerto.

Parmi les nombreuses gravures qui leur sont consacrées on trouvera le pire et le meilleur.

Le choix est pléthorique et parfois de grande qualité. Ainsi le Café Zimmermann réalise une bonne interprétation mais avec un effectif réduit dans l'esprit un peu champêtre de musiciens en goguette Bach : Concerts avec plusieurs instruments (vol.1 à 6).

Ton Koopman et Monica Huguett ont réalisé un splendide disque de ces concertos qui a largement sa place sur le podium des meilleures réalisations J.-S. Bach : Concerto pour 2 violons BWV 1043 - Concertos pour violon BWV 1041 et BWV 1042.

Rachel Podger nous a gratifié récemment d'un disque passe partout sans être mauvais J.-S. Bach : Double et triple Concertos pour violon.

Le pire étant sans doute le très commercial opus de Hilary Hahn chez DG à la pochette racoleuse et au contenu tellement fade que l'on aurait l'impression de manger une pizza sans coulis de tomate Bach : Concertos pour violon n° 1 et 2 (BWV 1041, 1042), pour 2 violons (1043), pour violon et hautbois (1060).

La gravure Harnoncourt qui fut un événement en son temps a pourtant vieilli et pourra encore plaire de par son caractère solennel et empesé Concertos pour violon.

Hogwood toujours très régulier accuse une baisse de forme dans ces concertos Concertos pour violon nos 1 & 2 / Concerto pour 2 violons.

La Petite Bande et Kuijken ont malheureusement essuyé les plâtres d'une prise de son calamiteuse Bach:Violin Concertos No.1&2.

Bref cette version de l''English Chamber orchestra sous la baguette de Pinnock reste à mon sens la version baroque de référence à prix minimal : tout y est; le son parfait, l'orchestre fourni aux sonorités fruitées, pas acide pour deux sous; les instruments pas trop verts, les tempi idéaux, un soliste inspiré (Simon Standage) jouant un violon au son magnifique.

Un chef spécialiste de ce répertoire qui marque encore d'une pierre blanche la discographie; et une gravure qui n'a pas pris une ride malgré les 25 ans qui nous en séparent.

Un must.
2424 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
A sa sortie (en CD, LP et K7 (!)...nous étions au début du CD), je n'avait pas prêté plus attention que ça à cette captation des 3 Concerti pour violon du Cantor. Pour tout vous dire, la pochette ne m'inspirait pas plus confiance que la pingrerie d'Archiv: un peu plus de 45 minutes de musique!!!
Trente ans ont passé, et cette version de ces 3 concerti reste "in fine" pour moi, une des meilleures, sinon la meilleure...alors que la guerre entre commentateurs de tous horizons fait actuellement rage pour désigner "la" version.
Pourquoi?
Il est incontestable que JS BACH qui composa ces oeuvres de commande ( Du fameux Prince de Köthen pour ses musiciens préférés) avant de s'employer à l'élaboration des "Brandbourgeois", le fit sous influence transalpine.
Beaucoup trop d'interprétations de ces 3 concerti se laissent aller, pour ces motifs sans doute, à des colorations trop Italienne en oubliant un peu trop vite que "si la lettre tue, l'esprit vivifie". Voir l'interprétation de R.Podger J.-S. Bach : Double et triple Concertos pour violon. C'est oublier un peu vite que Jean Sebastien est Allemand...et que ces oeuvres furent d'abord jouées en terre germanique.
C'est en cela que cette captation reste une pleine réussite: elle lie harmonieusement cette sensibilité Italienne et l'Esprit de la musique du Cantor : référence indicible à la danse, architecture en contrepoint et métronome aux battements de coeur.
Simon Standage est subtil, volubile et baroque à souhait et Trévor Pinnock au mieux en Maître investi. Bon enregistrement, instruments bien dicernables.
Une pure merveille
A ne pas "louper"
Superbe.
33 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 7 mars 2013
Sans aucun doute un enregistrement de référence qui rend les violons incroyablement vivants et chaleureux.
Un achat qu'on ne regrette pas!
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus