Commentaires en ligne


1 Evaluation
5 étoiles:    (0)
4 étoiles:
 (1)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

1 internaute sur 5 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Pour « Concertate il suono » de Marc-André Dalbavie, très bien interprété, 1 août 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Concertate Il Suono - Antiphonie - The Dream Of The Unified Space (CD)
Marc-André Dalbavie est né en 1961 à Neuilly-sur-Seine. Il étudie au Conservatoire national supérieur de musique de Paris, où il suit les cours de Claude Ballif (1924-2004), de Michel Philippot (1925-1996), de Marius Constant (1925-2004), de Pierre Boulez (né en 1925), de Betsy Jolas (née en 1926), de Guy Reibel (né en 1936) et de Tristan Murail (né en 1947). Il a collaboré, de 1985 à 1990, aux activités du département de recherche musicale à l'Ircam et, de 1995 à 1996, il a résidé à la Villa Médicis à Rome. Il est professeur d'orchestration au Conservatoire de Paris depuis 1996.

Parmi les oeuvres majeures qu'il a composé à ce jour, on peut noter « Élégie » pour flûte seule, quatre « Interludes » pour instruments solo, un « Petit interlude » pour alto et piano, un Trio pour violon, cor et piano, « Axiom » pour piano, clarinette, basson et trompette, un Sextuor, un Concerto pour piano, un Concerto pour violon et orchestre, « Diadèmes » pour alto solo transformé, ensemble électronique et ensemble instrumental, un Concerto pour flûte, un Double Concerto pour clarinette et cor de basset, un Concertino pour orchestre baroque, « Seuils » pour soprano et ensemble, « Correspondances » pour soprano, alto, baryton, huit instrumentistes et dispositif électronique, une Symphonie de chambre, une Sinfonietta, « Ligne de fuite à la mémoire de Gérard Grisey », « Les Miroirs transparents », « Concertate il suono », « Color », « The Rocks under the Water », « Ciaccona » et « Variations orchestrales sur une oeuvre de Janacek » pour orchestre, « Instances » pour orchestre symphonique, dispositif électronique et choeur de douze voix, « Impressions, mouvements », Oratorio pour récitant, choeur, orchestre et dispositif électronique, ou bien encore « Chants » pour six voix d'hommes a cappella ou avec ensemble.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit