Commentaires en ligne


5 évaluations
5 étoiles:
 (5)
4 étoiles:    (0)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

12 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une version dramatique et ardente du Requiem de Verdi, 27 novembre 2007
Par 
Mélomaniac (France) - Voir tous mes commentaires
(#1 CRITIQUE au Tableau d'HONNEUR)    (TOP 10 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Verdi : Requiem (CD)
Cette version du Requiem de Verdi fut captée en septembre 1953 à la Jesus-Christus Kirche de Berlin, dans une superbe prise de son monophonique, étonnante de relief et de réalisme.

Sous la baguette inspirante de Ferenc Fricsay, cette musique qui hésite entre le sacré et le théâtre me semble ici plus proche de l'oratorio que de l'opéra.
Le plateau vocal n'affiche aucune voix italienne ni star des planches, et pourtant les quatre chanteurs servent le texte avec conviction et intensité.

Malgré des tempi très véloces, les vastes et opulents choeurs de la cathédrale Sainte Hedwige et du RIAS-Kammerchor vibrent avec ardeur, aussi impressionnants dans le tonnerre du « Dies Irae » que dans l'envol du « Sanctus » ou les fugues du « Libera me ».

La direction preste et vigoureuse du chef hongrois permet à l'oeuvre de tenir sur un seul CD.
Il la réenregistrera ultérieurement pour la stéréophonie mais, y compris au sein de la riche discographie de cet opus, cette première lecture me semble insurpassée au regard de sa puissance expressive et de son élan charismatique.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


7 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 On ne s'attend jamais au meilleur..., 24 décembre 2013
Par 
Carmen (Paris, France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 100 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Verdi : Requiem (CD)
En art, le "pire toujours certain" n'a pas droit de cité.
Bécassine que je suis mais sans trop de honte, je croyais avoir fait le tour de la représentation, ô combien abondante voire surabondante, du Requiem de Giuseppe Verdi, incarné en une quinzaine de versions (discographiques et vidéographiques confondues) dans ma tanière d'aficionada du Gran Vecchio dont je révère particulièrement, et pour des raisons particulières, cette œuvre dont je retiens inlassablement, comme pour légitimer la passion qu'elle m'inspire ?, qu'elle fit couler des larmes d'admiration et d'émotion sur des visages de musiciens majeurs qui n'y étaient ni génétiquement ni culturellement prédestinés (la liste serait longue).
Utile leçon d'humilité : je croyais avoir épuisé le "stock", à part quelques "versions de trop à oublier", et je me déclarais contente d'avoir réuni chez moi le florilège des versions qu'une fêlée en bonne et due forme du Requiem de Giuseppe Verdi peut se vanter de posséder...
Mais c'était sans compter cette version.
Gravée en 1953.
Oui, mine de rien, elle est sexagénaire, cette version, une vieille dame...
Mais quelle vieille dame !
Si ridée qu'elle soit par l'outrage des ans, elle soufflette allègrement toutes ses rivales aux joues lisses...
Le "test", ou encore le moment crucial, dans ce Requiem, c'est le Dies Irae.
Plus précisément, c'est la manière dont le chef l'arrache, l'enlève, le projette, depuis le feu bas de la révolte vers le feu haut de l'assomption : là est le génie verdien dans cette œuvre sans jumelle, qui porte avec une intensité égale la colère fulgurante et l'effroi éploré de l'être humain confronté à sa condition inéluctable, lesquels se résolvent dans la conciliation entre la fureur et l'abandon.
Et ici, c'est Ferenc Fricsay qui officie.
Oui, qui "officie", comme un maître, comme un prêtre.
Son Dies Irae est renversant, pas seulement dans sa séquence initiale, la plus saisissante, celle que tout un chacun a présente dans sa mémoire musicale acquise "de gré ou de force" eu égard à la célébrité planétaire de cette séquence, mais aussi et surtout dans sa suite, qui ne doit pas décroître en tension, violente mais ramassée, effrénée mais contenue, celle dans laquelle vous et moi invectivons Dieu, rien que cela, pour des raisons communes, peu important nos convictions et croyances.
Parce que si Dieu existe, nous espérons qu'Il a une bonne excuse...
C'est à ces fameux mots que me fait penser, sans dérision aucune, cette version pas italienne pour un sou - orchestre berlinois, chanteurs germaniques et scandinave, Maria Stader, Marianna Radev, Helmut Krebs et Kim Borg - du Requiem de Giuseppe Verdi, placée sous la direction supérieure d'un chef hongrois proprement génial.
Avec pour conclusion qu'en art en tout cas, l'on ne s'attend jamais au meilleur.
Ici abouti.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Version qui vous fera aimer ce requiem, 18 juin 2012
Par 
Franck Roudil "franckydok" (Paris,France) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Verdi : Requiem (CD)
Un audition en concert m avait fait mal juger cette oeuvre à la coherence et aux contrastes difficiles à rendre.
Cette version m émerveille à chaque écoute.Les unes après les autres,les voix sont admirables de chant et de recueillement,mettant en valeur dans le meme temps l inspiration de l écriture musicale et celle du texte.Aucune faiblesse chez ces solistes et surtout la meme atmosphère de l un à l autre,idéal milieu entre expression bel cantiste et intériorité.
L orchestre ,souple,discret quand il le faut est travaillé par un magicien de chef: idéal.Les choeurs sont parfois un peu compacts,surement les limites de l enregistrement qui par ailleurs est superbe de timbres pour les voix.
Un requiem inspiré ,une interprétation homogène,humaine,proche,et qui toujours chante.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Réquiem sublime, 8 juillet 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Verdi : Requiem (CD)
Merveilleuse interprétation toute en subtilité. Aussi grandiose qu'un opéra de Verdi, cette messe de réquiem est cependant un véritable recueillement de par l'interprétation à la fois sobre et magnifique des chanteurs (particulièrement Kim Borg)et la baguette toujours magique de Ferenc Fricsay. Cet ancien enregistrement est d'excellente qualité sonore.
Expédition rapide d'Amazon et emballage impeccable, comme toujours.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


16 internautes sur 24 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Version sublime, 19 septembre 2004
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Verdi : Requiem (CD)
Cette version de l'oeuvre est parmi les meilleures.
L'enregistrement d'origine est ancien, et cela ne se ressent pas du tout.
Les nuances sont toutes là. Il n'est pas question d'en faire une oeuvre plate façon easy listening.
A écouter avec du bon matériel au calme pour mieux savourer...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Verdi: Requiem
Verdi: Requiem de Bolshoï National Theatre / Marc Ermler
Acheter l'album MP3EUR 6,99
Ajouter à votre liste d'envies Voir les options d'achat
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit