Commentaires en ligne


12 évaluations
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


8 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Un beau tour de magie... avant la chute
Après avoir marqué de sa sublime voix de grands albums de Hard Rock servis par des formations comme Rainbow ou Black Sabbath ("petites" références sympas sur un CV soit dit en passant), Ronnie James Dio s'en est allé former son propre groupe sobremement nommé: DIO... il n'a pas cherché bien loin ni bien longtemps, le...
Publié le 10 mai 2009 par Blaster of Muppets

versus
2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Du problème de suivre un chef d'oeuvre
Dans l'absolu, "The last in line" est un bon album. Alors pourquoi "seulement" 3 étoiles? Parce qu'il fait suite au génialissime "Holy diver" et qu'il ne peut donc pas l'égaler.
Il reste néanmoins plein de bons moments sur ce disque, que ce soit la rapide "We rock", l'épique "Last in line" ou...
Publié le 28 avril 2013 par Jean-pierre Straub


‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

8 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Un beau tour de magie... avant la chute, 10 mai 2009
Par 
Blaster of Muppets (Andrésy, France) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 500 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Last In Line (CD)
Après avoir marqué de sa sublime voix de grands albums de Hard Rock servis par des formations comme Rainbow ou Black Sabbath ("petites" références sympas sur un CV soit dit en passant), Ronnie James Dio s'en est allé former son propre groupe sobremement nommé: DIO... il n'a pas cherché bien loin ni bien longtemps, le bougre.
Cela dit, il ne s'est pas fichu de ses fans avec son premier effort solo: l'excellent "Holy Diver" (1983), pièce maîtresse (et donc incontournable) du Hard Rock des années 80... si vous êtes fans du genre et que vous ne le possédez pas, il y a un problème!
C'est l'année suivante que "The Last in Line" vit le jour, et même s'il n'était pas chose aisée de succéder à "Holy Diver", force est de constater que ce deuxième album de Dio y parvint de bien belle manière.

Il y a de la magie dans "The Last in Line"... Il s'agit d'un disque indispensable. On peut commencer par mettre en avant le nom de quelques compositions figurant sur cet opus: "We Rock" (hymne légendaire au riff génial), "The Last in Line" (superbe chanson titre), "Evil Eyes"...
Mais les titres moins connus ou moins mis en avant dans les concerts ou les Best-of de Dio ne sont pas moins intéressants pour autant. J'en veux pour preuve "I Speed At Night", morceau enlevé qui porte bien son nom et qui se situe dans la lignée d'un "Stand Up and Shout" (terrible morceau qui ouvrait le cultissime album précédent). Rapide, incisif, un solo à couper le souffle... c'est du très bon. Mais il y a surtout LE titre qui, à mon humble avis, vaut (presque) à lui seul l'achat de l'album: "Egypt (The Chains Are On)"! Une chanson majestueuse, classe, épique... une intro dont l'ambiance rappelle Rainbow ("Gates of Babylon"), puis un beau riff de guitare, la voix de Dio est impériale, on sent qu'il nous raconte une histoire et on demeure suspendu à ses lèvres. Quelle belle conclusion à un album qui, s'il n'égale peut-être pas tout à fait "Holy Diver", n'en demeure pas moins un disque essentiel.

5 chansons sur 9 sont donc excellentes! Le reste n'est pas si mal mais moins remarquable... quoi que "One Night in the City" tire bien son épingle du jeu, elle aussi. Après, il reste "Breathless", "Eat your heart out" qui, même s'ils ne sont pas des classiques s'écoutent sans peine, et "Mystery" plus commerciale, avec des claviers bien mis en avant, qui appartient à un registre proche de "Rainbow in the Dark" ou "Rock'n'Roll Children" mais qui s'avère moins séduisante, enfin ce n'est que mon avis.

1984 fut donc une belle année pour le Hard Rock: Metallica sortit son "Ride The Lightning", Maiden son "Powerslave", Judas Priest son "Defenders of the Faith", Scorpions son "Love at first Sting"... et Dio un "The Last in Line" qui, aujourd'hui encore, demeure son deuxième meilleur album. Par la suite, ça se compliquera un peu: les albums seront moins inspirés et flirteront dangereusement avec la médiocrité ou la caricature. Cela dit, il ne faudra pas enterrer Dio trop vite, le monsieur a du métier... et plus d'un tour dans son sac!

Retrouvez cette chronique (et bien d'autres) sur le webzine auxportesdumetal.com
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 CHRONIQUE DE PHILIPPE TOUCHARD MAGAZINE ENFER, 17 avril 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Last In Line (CD)
CHRONIQUE DE PHILIPPE TOUCHARD MAGAZINE ENFER JUILLET-AOUT 1984 N°15 Page 56
2° Album 1984 33T Réf : Phonogram 822 366-1
On ne change pas une équipe qui gagne. Après le succès de son premier album et la révélation de ce super groupe au bord de l'overdose de feeling (Enfer n° 9), Dio nous offre une nouvelle fois un album en forme de cadeau.
La recette est cependant la même, et à la première écoute comme au premier regard sur la pochette tout semble nous remémorer le premier album. La production a encore progressé, laissant aux riffs les plus heavy toute latitude à la persuasion et la mise en valeur de la toujours splendide voix de Ronnie qui manifestement colle à merveille avec le concept de groupe. Car ici, la voix est parfaitement intégrée et pour le néophyte, Ronnie James Dio n'est, et ne peut être que le chanteur de Dio. Les guitares sont plus travaillées et bénéficient d'un des plus grand espace de liberté, prouvant par là que Vivian Campbell est un bien grand guitariste. Alors cela pousse et pousse très fort. Pas de frime, le tout est parfaitement compact et chaque mesure, chaque note rentre dans nos mémoires tel un clou dans un morceau de gruyère.
On ne peut que se laisser dominer par la musique de Dio, et se prendre à rêver, à ce monde où les valeurs sont toutes entièrement et absolues, un monde où l'on est musique, la vie un chant, les sentiments une liberté doucement revendiquée. Au bout du compte, Dio nous donne l'éventail des possibilités d'une vie positive, au travers d'une musique qui s'intègre parfaitement à la chair et au corps.
Car tout est là, Dio chante avec ses tripes, Campbell joue avec ses doigts qui ne lui appartiennent plus et Appice assurent ce transport charnel avec le naturel et la simplicité du geste appelant à la communion. Voilà tout est dit, le concept de Dio est particulièrement ravageur et bien que la musique se soit durcie, le feeling est encore plus flagrant et généreux.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 "The Last In Line" : The Last Deluxe Edition., 10 avril 2012
Par 
Voodoo (Just South of Witches Valley.) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Last In Line (CD)
"The Last In Line" le second essai du groupe (publié en '84), est une excellente transformation pour Dio.
Ce second album (proche dans l'esprit de son prédécesseur), est une digne suite de "Holy Diver" (paru en '83). Produit par son leader et réalisé par le même line-up (juste renforcé par Claude Schnell aux keyboards), engagé définitivement alors qu'il jouait caché (on stage). Il est bâti de la même manière avec un (bon) titre rapide, "We Rock" qui entame de manière convaincante cet album. L'éponyme "The Last In Line" suit (un tempo médium encore bien lourd et efficace) tout comme l'est "Breathless". "I Speed At Night" accélère le rythme, alors qu'un excellent "One Night In The City" et "Evil Eyes" (qui méritait de ne pas rester inédit), précèdent (avec une légère évolution dans le son annonciatrice de temps qui changent) un "Mystery" aux relents fm. Mais ça repart sec avec le très bon "Eat Your Heart Out" et le divin "Egypt". "The Last In Line" est réalisé par un groupe conforté par le succès de son prédécesseur, et demeure assurément un très bon album. Bonus de cette Deluxe Edition en plus des faces b des 45 tours (quatre titres en concert), un live de huit titres au Pinkpop Festival '84, avec des extraits des deux albums du groupe, des reprises de Black Sabbath ("Heaven And Hell"), et de Rainbow avec "Stargazer" et un "Man On The Silver Mountain" incorporant un extrait de "Starstruck". Génial.
Un live encore plus intéressant que le six titres figurant sur l'édition d'"Holy Diver" (qui fait tout l'intérêt de cette Deluxe Edition), de ce digne "The Last In Line".
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Son sommet, 8 août 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Last In Line (CD)
"The last in line" confirme avec brio la réussite du premier album "Holy diver", pourtant déjà excellent.
Tout est ici encore plus impressionnant de technique et de feeling, et certainement plus homogène aussi sur l'ensemble des titres.
Vinny Appice martèle ses fûts comme jamais, Vivian Campbell se pourfend de solos incisifs, la basse de Jimmy Bain ronfle sans intermittence, et Ronnie James Dio se montre bien sûr impérial.
Cet album est pour moi le sommet artistique franchi par Dio auquel il ne pourra par la suite hélas s'accrocher.
On y trouve même le titre le plus rapide jamais réalisé par le groupe ("I speed at night").
"One night in the city" figure certainement parmi les meilleurs morceaux de sa discographie, digne héritier de ceux déjà signés avec Rainbow ou Black Sabbath, une alliance de puissance et de mélodie.
"The last in line" est un classique incontournable du genre, toujours aussi captivant, des années plus tard.

Mes titres préférés : "One night in the city", Mystery", "Eat your heart out", "Egypt" (the chains are on), "We rock".

Note : 20/20
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


10 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Le nain bondissant, 20 juin 2004
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Last In Line (CD)
Ronnie James Dio, un petit bonhomme mais un grand chanteur de hard rock. Cet album est superbe pour ceux qui aiment le bon hard de famille avec ses rythmiques bien plantées, ses riffs serial killers, les châteaux, les dragons et autres légendes, et ce chant.. L'elfe Ronnie chante là où d'autres (trop nombreux) braillent, alors attention groupe culte ! Acheter d'urgence.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Un monument !, 17 novembre 2014
Par 
C. Yann (france) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Last In Line (CD)
1984 second album de DIO et de loin le meilleur et le plus abouti du nain bondissant ,Les neuf titres sont d'une limpidité d'une mélodie a couper le souffle .
.Les hits : " we rock" / "the last in line "/ "one night in the city "/ " evil eyes"/ "egypt" .
A noter que cet album reste bien plus puissant et mélodique que le premier " holy diver" .
DIO n'est d'ailleurs jamais parvenu plus tard a égalé ce petit bijoux .
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Un chef d'oeuvre de DIO avec des bonus inutiles., 5 septembre 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Last In Line (CD)
« The Last in line » est un chef d’œuvre de Dio.
Contrairement à ce qu’indique Amazon, le 1er cd est sa retranscription (totale) joliment remasterisée. Excellent ! Incontournable! 5*

Le second cd n’est pas très intéressant. Donc, j'ai retiré 1 étoile.
Il est composé uniquement d’enregistrements live qui existent déjà dans de meilleures versions.
Les quatre premières plages sont les faces B des 45t de l’époque. La qualité sonore et les interprétations sont moyennes malgré la remasterisation.
Les autres interprétations sont extraites d’un festival de cette période. La voix de Ronnie est bien rendue, mais le son de la guitare est… abominable ! Est-ce une guitare ou … une cornemuse ? Cela gâche fortement le plaisir de l’écoute.
Selon moi, ce 2ème cd n’apporte rien. Je ne l’ai d’ailleurs pas encore totalement écouté après 2 semaines…
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Du problème de suivre un chef d'oeuvre, 28 avril 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Last In Line (CD)
Dans l'absolu, "The last in line" est un bon album. Alors pourquoi "seulement" 3 étoiles? Parce qu'il fait suite au génialissime "Holy diver" et qu'il ne peut donc pas l'égaler.
Il reste néanmoins plein de bons moments sur ce disque, que ce soit la rapide "We rock", l'épique "Last in line" ou "Egypt" et son intro terrifiante.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Incontournable !, 7 octobre 2010
Par 
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Last In Line (CD)
Pour tout fan de Heavy Metal il y a quelques albums incontournables comme le Number of the Beast d'Iron Maiden, Kings of Metal de Manowar...
Et chez Dio ce n'est pas un classique mais 3 : Holy Diver, Last in Line et Sacred Heart
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Second in line, 29 mai 2012
Par 
Lavanne (Paris, France) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 1000 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Last In Line (CD)
Après le succès de son premier album "Holy Diver" et de son single "Rainbow in the dark", Ronnie James Dio joua la carte de la sécurité avec "Last in line" qui s'avère par bien des aspects un décalque de son illustre prédécesseur. Ainsi, le fonceur "We rock" prend la relève de "Stand up and shout", "Mistery" tente d'égaler la mélodie de claviers entêtante de "Rainbow in the dark"... Cela dit, la production est meilleure et le groupe extrêmement affuté. Un très bon album, remasterisé, accompagné d'un beau livret (en dépit d'un texte plus bavard qu'informatif).
L'intérêt réside dans le CD bonus proposant un concert fringuant piochant aussi bien dans les deux premiers DIO que dans les grands classiques de RAINBOW et BLACK SABBATH. Les fans se régaleront.
Alain Lavanne
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit