undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici

Commentaires client

4,0 sur 5 étoiles1
4,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
0
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: Téléchargement MP3|Modifier

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

J'ajoute ma contribution aux peu nombreux commentaires des albums de Hate Eternal.

Pour mémoire, il s'agit du groupe brutal death technique de Erik Rutan, connu comme ancien guitariste de Morbid Angel, producteur extrêment prisé (Cannibal Corpse, Nile) et dirigeant d'un label, Mana rec., sur lequel cet album n'est pas sorti vu que c'est marqué Metal Blade...
On retrouve dans ce combo floridien un ancien membre de Ripping Corpse, Shaun Kelley, mais aussi Alex Webster, le bassiste surdoué de Cannibal Corpse qui se "cantonne" ici à jouer ses lignes techniques sans intervenir dans la composition des morceaux, d'après ce que dit le feuillet.

Hate Eternal en est à son quatrième album, après avoir sorti plusieurs tueries dans le genre à l'image de son premier né "Conquering the throne".
Ici même formule, à un death brutal et technique, aux blasts puissants, aux riffs complexes et vicieux, et qui donne la part belle aux différents musiciens pour mettre en avant leur talent.
Un début sans concession aucune qui annonce la couleur d'emblée, "Hell envenom". Plus torturé et sombre mais tout aussi brutal, "Whom gods may destroy".
Plus martial et lourd, "Bringer of storms".
A défaut d'avoir un disque vraiment varié, parce que ça blaste quand même pas mal sur cette galette, les multiples écoutes permettront de répérer les quelques moments d'accalmie où les passages mélodiques subtils sont mis en valeur.

Côté paroles, les thèmes abordés sont la damnation éternelle, la surpuissance du chaos, les massacres au clair de la lune noire... en parlant de Lune Noire, je suis en train de lire la célèbre BD, et je peux vous dire que c'est la bande son idéale!

Le cover art est signé Paul Romano, qui avait également travaillé sur "I, monarch", l'abum précédent, et avec des groupes comme Mastodon, Trivium, Earth, Jedi Mind Tricks.

Voilà, n'allons pas par quatre chemins, cet album est une tuerie, ceux qui apprécient la brutalité technique savent ce qu'il leur reste à faire...
Et vivement le prochain.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)