undrgrnd Cliquez ici RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

19
4,6 sur 5 étoiles
A Hard Day's Night (Enregistrement original remasterisé)
Format: CDModifier
Prix:22,00 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

7 sur 7 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 21 janvier 2007
On est en pleine Beatlemania. Les concerts s'enchaînent à un rythme démesuré, et les Bealtes composent chanson sur chanson, album sur album. Le style par rapport au début n'a que peu changé. Cependant (et cela fait partie du génie de ce groupe), toutes les chansons excellentes.

Mises à part plus connues ( A Hard Day's Night, Can't Buy me Live, I should Have known... qui méritent leur succès), on peut noter l'excellente "Tell me why", anytime at all, when I get home, la géniale "You can't do that", et la superbe "I'll be back".

On est dans le bon Beatles du début, le pur le vrai. Une révolution survient habituellement lorsque tout va mal. Pourquoi alors en opérer une, en plein apogée (dans lequelle s'inscrit cet album) ? Celle qui s'approche à grands pas nous montrera qu'on peut s'approcher de la perfection...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
5 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Apres un second opus tres reussi,les fabs mettent la barre plus haute(surtout john lennon)en produisant un disque entierrement compose par eux au total 10 compos de lennon/mac cartney et 3 de mac cartney/lennon(and i lover her,can't buy me love et things we said today).harrison ne proposant pas de chanson originale s'en sort bien sur "i'm happy just to dance with you",il y a 3 ballades magnifiques "if i fell " et "i 'll be back" de lennon et la plus connue "and i love her"de mac cartney,des titres plus rock "can't buy me love" ou "you can't do that" voir tendance rockabilly "i'll cry instead" encore de la motown "when i get home",du dylan avant l'heure"i should have know better" avec guitare acoustique et harmonica pour john sans oublier la superbe chanson eponyme tiree d'une phrase de ringo "a hard day's night".
le 33t de la beatlemania est indispensable pour comprendre le phenomene et le genie des beatles.pascal49
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
« A hard day's night » (barbarisme dû à Ringo Starr) est le troisième album des Beatles et le plus abouti, le plus homogène de leurs débuts discographiques. La raison essentielle est à rechercher au niveau des compositions, toutes signées Lennon - McCartney, alors que les deux premiers comptaient la moitié de reprises.
Le son lui aussi progresse, l'enregistrement étant réalisé sur un quatre pistes stéréo, même si c'est un mix mono qui sera commercialisé. Pas de bouleversement radical pour autant, le disque s'articule autour des tubes magiques entretenant l'hystérie collective de la jeune gent féminine anglaise. Ici, ce sont le morceau-titre, « And I love her » et « Can't buy me love », dont il n'y a rien à dire, tant ils sont à juste titre archi-connus. Mais derrière ces trois locomotives (qui entraîneront comme d'habitude et comme toujours par la suite le disque à la première place des hit-parades), il y a un vrai et gros travail de composition et de mise en place effectués sur les autres morceaux.
Certes, les cadences effrénées en terme de parution (deux albums, quasiment trente titres par an), et toutes les « obligations » liées au statut de groupe-phare de l'époque, font que quelques fois on pare au plus pressé et on fait du « remplissage ». Ici, « When I get home » et « I'll be back » sont deux titres assez faibles, avec comme des airs de déjà entendu tout comme l'harmonica de « I should have known better » qui rappelle étrangement celui de « Love me do », ou la légèreté un peu nunuche de « If I fell ».
Tout le reste contribue cependant à la mise en place de cette « patte » unique de Lennon et McCartney, que tant ont cherché à copier et que bien peu ont réussi à égaler ... « Tell me why » emprunte finement des harmonies vocales issues du doo-wop, « You can do that » (le titre le plus « américain ») a dû traumatiser Gene Clarke des Byrds, et des générations de folkeux (Paul Simon en tête) ont dû disséquer les rouages de la belle ballade épurée « Things we said today »... s'il y avait eu pénurie de singles des Beatles en tête des charts, « I'll cry instead » aurait sans problèmes fait l'affaire ... Au rayon « événement », figure sur « A hard day's night » le premier titre chanté lead par George Harrison (« I'm happy just to dance ... ») et c'est le seul album des Beatles majoritairement composé par Lennon ...
La suite (« Beatles for sale ») sera un peu bâclée et il faudra attendre « Help » et surtout « Rubber soul » pour voir à nouveau les Beatles au sommet de leur art ...
99 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
7 sur 8 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Pourquoi celui-là plutôt qu'un autre ? Comme ça, pour le plaisir, la bonne bouche, l'incomparable goût de bonheur que ça laisse. Qu'est qu'on y peut si on a choisir entre le homard, le foie gras, un Romanée-Conti ou un Château Cheval Blanc. Abondance de bien n'a jamais nuit. Celui-là, parce c'est comme ça aujourd'hui. Demain c'aurait été le Sergent Poivre, le Double Blanc, Rubber Soul, Revolver...

Ces 4 types étaient cools, drôles, sympas. Même si chacun d'entre eux n'était pas le plus génial instrumentiste qui soit, le groupe transcendait cela dans une mystérieuse alchimie qui ruisselle de génie. Merci à George Martin pour ça.

Et puis, le tandem de "song writers" constitué par Lennon-Mc Cartney, constitue probablement ce qui s'est fait de plus abouti en la matière (on pourrait discourir à 'infini sur la comparaison avec Jagger-Richards, mais, bon, c'est mon opinion et je la partage)
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
11 sur 13 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 8 juin 2005
This "soundtrack" album is clearly my favorite of the early Beatles albums (i.e., before "Revolver" and "Rubber Soul"). I do not think there is a better Beatle song to sing along with that "If I Fell," although I can never make it through without switching from high to low or the other way around at some point. The album represents something of a milestone for the group since it is the first one where Lennon and McCartney write all the songs. Granted the "B Side," which consists of songs that did not make it into the film, is weaker than the "A Side" (with the key exception of "You Can't Do That"). But that first side is just so strong with "I Should Have Known Better," "And I Love Her," "Tell Me Why" and "Can't Buy Me Love," all of which just makes you wonder why anybody would have ever wanted to flip this album over on the old turntable. Besides, I have always thought of that little bit George does on his guitar at the end of the title track was symbolic of the fact that the Beatles were always going for something a little extra. Yes, in that simple little guitar lick I hear the future strings section in "Eleanor Rigby" the same way the opening chord anticipates the most famous piano chord in the history of rock music at the end of "A Day in the Life."
Oh, and the film is a real blast too.
Tonight's note of contemplation: I am sure most of you remember the whole "Paul is Dead" bit and looking at the cover of Beatles albums for clues, such as the procession on "Abbey Road." Well, I looked at the cover of "A Hard Day's Night" and the top row in John and the second line is George. Then we have Paul third and Ringo on the bottom. If you find that provocative (or at least weird), consider that this is the same order albeit left to right that you have on the cover of "With the Beatles." Finally, both covers are black & white photographs. You have to admit, there is now a 50%-50% chance of these covers being accurate predictors of the future for the final members of the Fab Four.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 23 mars 2014
Eh oui comme je vous le disais dans le titre,ce troisième album montre l'apogée de John Lennon dans les Beatles.Car oui presque toutes les chansons de l'album sont chantées en Lead par John Lennon.Vous me direz certainement que c'était pareil pour With The Beatles,mais ce qui est différent cette fois ci c'est que Lennon c'est beaucoup amélioré en 1 an,c'est simple en clair les beatles reprennent en quelques sortes les mêmes choses qui avait fait leur succès auparavant mais en mieux.Mais il ne faut pas oublier que la face A de cet album est la BO de leur premier film sortit la même année et qui s'appelle aussi A Hard Day's Night.Donc voilà album sublime,avec des titres Lennonien devenu mythiques tel que la chanson titre A Hard Day's Night,I Should Have Known Better,Tell Me Why,If i fell,i'll be Back...mais même si Paul Mccartney est au second plan dans cet album il a quand même lui aussi fait des chansons devenues mythiques tel que Can't Buy Me Love,ou encore And I Love Her.Les 13 titres de cet album sont tous signés Lennon/Mccartney.Dans cet album aucune chanson n'est chantée par Ringo Starr.Du côté de George Harrison il interprète une chanson que Lennon et Mccartney lui on refilé c'est à dire I'm Happy Just to Dance With You.Eh bien voilà si vous achetez cet album je vous souhaite de vous éclaté.Et rien de tel que de retournés dans les Golden Sixties avec les Beatles.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1000 PREMIERS RÉVISEURSle 24 février 2014
Pour moitié bande-son du film légendaire du même nom et pour l'autre moitié collection de nouvelles chansons, A HARD DAY'S NIGHT est LE premier classique des désormais Fab Four. Et pour cause : leur talent débordant explose littéralement sur chacune des plages de ce disque parfois oublié dans la liste des chefs-d'œuvre (en raison de la qualité de ses successeurs), mais c'en est un et un solide.
De la chanson-titre (classique immédiat s'il en est) à CAN'T BUY ME LOVE (même remarque), la première face n'est qu'une succession de hits qui ont traversé le temps et les ondes des radios du monde entier. Et la seconde vole à peine un niveau en-dessous. Les influences rock n'roll sont toujours présentes (YOU CAN'T DO THAT), la naïveté des débuts également (I'LL CRY INSTEAD, WHEN I GET HOME), mais la richesse mélodique est incomparable avec tout ce qui a précédé (IF I FELL, la classe totale) et l'impact de la touch Beatles est maintenant pleinement maîtrisé (TELL ME WHY, I SHOULD HAVE KNOWN BETTER). Paul McCartney y fait résonner ses premières ballades acoustiques qui constitueront sa marque (AND I LOVE HER, THINGS WE SAID TODAY) et la vie devient belle... Un album qui devrait être prescrit et remboursé en cas de traitement de la dépression ! LA bombe pop de l'année 1964.
Tops : A HARD DAY'S NIGHT, IF I FELL, CAN'T BUY ME LOVE, THINGS WE SAID TODAY, AND I LOVE HER, TELL ME WHY
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
C'est le numéro 3 des Beatles. Il est publié le 10 juillet 1964, alors que la folie Beatles bat son plein. Dans la beatlemania ambiante, les Beatles sortent leur premier film, A Hard Day's Night (Richard Lester). Quatre Garçons Dans le vent, chez nous, avec les Scarabées dans leur propre rôle. Les Beatles transforment alors en or tout ce qui passe entre leurs mains. Le cinéma rajoute à leur phénoménale popularité. Ce disque, programmé pour coïncider avec la sortie sur écran, est, en quelque sorte la bande son du film. En quelque sorte seulement, parce que seule la face 1 et ses 7 titres (les plus probants) ont un rapport direct avec le film, les 6 pièces de la face B ayant été enregistrées dans le même but, mais n'étant pas retenues sans que leur qualité soit mise en cause pour autant. Toutes les pistes portent la signature du tandem Lennon/McCartney, dix pour le futur mec de Yoko, trois pour le bassiste gaucher (Can't Buy Me Love, And I Love Her et Things We Said Today). En une trentaine de minutes d'un répertoire pop et rock, les auteurs montrent une belle prolificité, une prometteuse inventivité, une maturité déjà affirmée et une magnifique homogénéité. Ils atteignent un premier sommet créatif en tournant le dos aux reprises comme c'est le cas dans leurs deux premiers albums et creusent l'écart qui les sépare de leurs rivaux du moment, si tant est qu'ils en aient. Les Beatles y acquièrent une vraie dimension artistique. La majorité des titres figurant sur la face initiale d'A Hard Day's Night vous sont très familiers : le morceau titre, I Should've Known Better, Can't Buy Me Love, And I Love Her font désormais partie du patrimoine musical. Le reste, s'il est moins populaire, n'en demeure pas moins très inspiré et certaines compositions soulignent l'état de grâce dans lequel le duo de l'écriture évolue alors : Anytime At All, When I Get Home, I'll Cry Instead, If I Fell, Things We Said Today. A Hard Day's Night est donc un très grand album à faire figurer en bonne place dans votre sélection (PLO54).
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
5 sur 6 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 29 décembre 2006
Cet album est le premier constitué exclusivement de compositions des Beatles ! En effet,les premiers albums étaient composés de moitié de reprises. Autant le film est quelconque, autant l'album est remarquable de simplicité et de perfection ! d'ailleurs, des chansons comme "A hard day's night" ou "Any time at all" inciteront les Byrds à tenter l'aventure ainsi que, plus tard, Tom Petty ! En plus, du titre éponyme, on peut relever la très belle ballade "And I love her" et le morceau entrainant et excellent "Can't buy me love" !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 18 octobre 2014
Inutile de revenir sur le contenu de cet album qui a déjà fait l'objet de suffisamment de commentaires et dont la quasi-totalité des titres et de grande qualité.
Seule interrogation : je ne suis pas vraiment convaincu par le mixage stéréo, qui se limite aux deux pistes d'origine, avec les voix d'un côté, quelques instruments de l'autre, et le vide absolu au milieu !
Sans doute est-ce parce que je ne l'écoute pas dans les conditions requises (il faut dit-on un recul dont je ne dispose pas), mais je dois dire que dans les mêmes conditions, la remastérisation stéréo des premiers albums des Beach Boys donne de bien meilleurs résultats.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé